Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Ce n’est pas la montagne à gravir qui vous fera abandonner, c’est le caillou dans votre chaussure.» Mohamed Ali

Burkina : 4 militaires tués et 3 blessés sur l’axe Gaskindé-Djibo

Accueil > Actualités > DOSSIERS > Attaques terroristes • LEFASO.NET • vendredi 11 septembre 2020 à 23h02min
Burkina : 4 militaires tués et 3 blessés sur l’axe Gaskindé-Djibo

La région du Sahel est toujours la cible des manœuvres djihadistes.

Selon une source sécuritaire, une patrouille du 14e Régiment Interarmes (RIA) de Djibo a été attaquée dans la nuit du 10 au 11 septembre 2020 en quittant Gaskindé pour Djibo.

Le premier bilan fait état de 04 militaires tués et 3 autres blessés.

Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 11 septembre à 12:39, par Bikpiéb En réponse à : Attaques terroristes au Burkina : 4 militaires tués et 3 blessés dans la nuit du 10 au 11 septembre 2020 sur l’axe Gaskindé-Djibo

    Union de prière et que leurs âmes reposent en paix.

    Répondre à ce message

  • Le 11 septembre à 12:40, par EBENEZER En réponse à : Attaques terroristes au Burkina : 4 militaires tués et 3 blessés dans la nuit du 10 au 11 septembre 2020 sur l’axe Gaskindé-Djibo

    Mes condoléances aux familles ėplorėes.
    Que Dieu console les coeurs meurtris.
    Prompt rėtablissėment aux blessés.
    Soutien à nos forces de dėfense et de sėcuritė.

    Répondre à ce message

  • Le 11 septembre à 13:28, par Amidou En réponse à : Attaques terroristes au Burkina : 4 militaires tués et 3 blessés dans la nuit du 10 au 11 septembre 2020 sur l’axe Gaskindé-Djibo

    Tout ça finira un jour. Si Blaise compaore et djibril basale pensent qu’ils peuvent pactiser indéfiniment avec l’impérialisme pour détruire le peuple burkinabè ils se trompent. Ceux qui pensent qu’ils prendront le pouvoir en octobre pour faire revenir Blaise comparé se trompent également. Le peuple ne va jamais pardonner Blaise et djibril bassole. Jamais et à jamais.

    Répondre à ce message

  • Le 11 septembre à 13:47, par citoyen Lambda En réponse à : Burkina : 4 militaires tués et 3 blessés sur l’axe Gaskindé-Djibo

    C’est incompréhensible . Ce matin même l’Observateur Paalga dans sa rubrique "Lettre pour Laye " écrivait que l’axe NAMSSIGUIA - DJIBO a été sécurisé et même qu’on peut y rouler en toute sécurité en moto .
    Alors avec cet événement ,il y a donc mensonge quelque part . De plus GASKINDE - Djibo c’est quand même une très courte distance .
    Comment les terroristes ont -ils pu y monter une embuscade probablement pour atteindre nos soldats ? C’est à ne plus rien comprendre d’autant qu’on vient d’annoncer la création de ce 14 régiment .

    Répondre à ce message

  • Le 11 septembre à 14:01, par Guy En réponse à : Burkina : 4 militaires tués et 3 blessés sur l’axe Gaskindé-Djibo

    condoléances aux familles endeuillées. Que Dieu console vos cœurs.....

    Répondre à ce message

  • Le 11 septembre à 16:38, par Levieux En réponse à : Burkina : 4 militaires tués et 3 blessés sur l’axe Gaskindé-Djibo

    Union de prière, il semble que l’attaque a lieu la nuit alors saluons le courage et le sacrifice de nos braves soldats car rien ne les empêchaient de rester à Gaskindé la nuit et de repartir au petit matin pour Djibo ; Osez le sacrifice suprême pour toute une nation saluons leurs courage.

    Répondre à ce message

  • Le 11 septembre à 17:13, par HUG En réponse à : Burkina : 4 militaires tués et 3 blessés sur l’axe Gaskindé-Djibo

    Paix aux âmes des disparus. Prompt rétablissement aux blessés. Tant que on va attendre l’ennemi il sera très difficile de le vaincre. Il faut aller à sa recherche.. à tous ceux qui accusent blaise compaore et autres il faut que ces derniers démontrent ou apportent la preuve de leur implication dans les attaques. il est aisé de se cacher derrière un pseudonyme pour faire de simples affirmations diffamatoires très graves. les attaques sont liées à une mauvaise stratégie du pouvoir du mpp.Comment comprendre qu un pouvoir soit incapablr de sécuriser un tronçon de 35 km ?

    Répondre à ce message

  • Le 11 septembre à 17:55, par Sidpassata Veritas En réponse à : Burkina : 4 militaires tués et 3 blessés sur l’axe Gaskindé-Djibo

    Que ces vaillants défenseur de la patrie, de la liberté et de la Justice reposent en paix. Ils ont pris des risques pour que nous, populations du Burkina nous soyons en sécurité sur notre terre et avec nos biens. Que Dieu les récompense bien au-delà de ce que nous pensons.
    Chaque fois que nos FDS se font tirer dessus, j’ai comme une frustration qui naît du sentiment que le peuple du BF laisse son armée seule dans la guerre qui nous est faite. Jusque quand nos autorité vont-elles se refuser d’organiser une mobilisation générale. Il me semble que la mobilisation de l’insurrection et celle contre le coup d’état du RSP ont été efficace parce qu’elle était générale. Mais ce même peuple a encore besoin de leadeurs pour canaliser son exaspération contre ses ennemis.
    Nous ne pouvons pas avoir une mobilisation générale pour faire cette guerre sans que nous n’ayons un chef de guerre qui dise à chaque groupe, aux déplacés internes, à chaque région, ville et village ce qu’il y a à faire pour que nous tenions debout en quelques semaines pour chasser tous les terroristes et bandits armées de tous les coins du BF et faire en sorte que toute complicité terroriste devienne un danger mortelle pour qui s’y risque. Quel chef de guerre va-t-il nous mobiliser tous ensemble en organisant une résistance nationale générale, de telle sorte que dénoncer les voyous ne soit plus un acte dangereux pour honnête citoyen et que la duplicité et la complicité avec les terroriste fasse peur à tout désœuvré qui en serait tenté. Monsieur les gouvernants, aider nous, mobilisez-nous et encouragez-nous à faire tous front contre le terrorisme au lieu de nous laisser dans cette panique voulue par ces voyous et qui fait que quand un pneu éclate au marché, tout le monde fuit dans une panique générale au point de nous blesser mutuellement. Nos méneurs de la guerre ont laissé le terrain psychologique à ces bandit qui font de la terreur leur principale arme. Non nous ne voulons pas fuire, nous demandons que le chef suprême des armées nous mobilise tous et se fasse aider pour diriger efficacement la résistance nationale. Nos grands parents n’ont pas fui devant les vauriens, c’est indigne pour nous de laisser nos militaires seuls au front.
    Chacun de nous peut faire quelque chose et tous, vieux, vieilles, hommes, femmes, jeunes, enfants, filles où garçons, nous pouvons faire quelque chose pour la défense commune de la patrie, pour peu que nous ayons un chef de guerre pour mobiliser et diriger la résistance. Ce peuple, dans l’histoire récente, a chassé à mains nues deux présidents qui l’exaspéraient et empêcher un coup d’état qui voulait ruiner ses espoirs. Ce ne sont pas des petits aventuriers qui nous intimideraient, si nous avions un chef de guerre pour mener la résistance.
    AÏe  ! J’ai mal à la dignité de mon pays, de son peuple et de ses ancêtre. Burkin yalg yalg ka Burkin ye (un homme à moitié intègre ou encore intègre de la mauvaise manière, n’est pas un homme intègre). Burkin kiidamê ti Burkin dogdê (l’héritier d’un homme intègre est un homme intègre). Burkin rikd a yôor n kô a teng (l’homme intrègre ne meurt pas ; il donne sa vie à sa patrie). Chers FDS tombés sur le champs de bataille, les armes à la mains, merci de nous dire ainsi qu’il y a encore au Burkina des hommes intègres qui refusent de mourir au point de donner leur vie à leur patrie. Honte à celui qui ne fait pas mieux que son père. Où es-ttu, chef de guerre pour nous entrainer à soutenir effectivement notre armée nationale pour chasser l’ennémi de la terre noble du Burkina ! Debout  !

    Répondre à ce message

  • Le 11 septembre à 17:55, par Sidpassata Veritas En réponse à : Burkina : 4 militaires tués et 3 blessés sur l’axe Gaskindé-Djibo

    Que ces vaillants défenseur de la patrie, de la liberté et de la Justice reposent en paix. Ils ont pris des risques pour que nous, populations du Burkina nous soyons en sécurité sur notre terre et avec nos biens. Que Dieu les récompense bien au-delà de ce que nous pensons.
    Chaque fois que nos FDS se font tirer dessus, j’ai comme une frustration qui naît du sentiment que le peuple du BF laisse son armée seule dans la guerre qui nous est faite. Jusque quand nos autorité vont-elles se refuser d’organiser une mobilisation générale. Il me semble que la mobilisation de l’insurrection et celle contre le coup d’état du RSP ont été efficace parce qu’elle était générale. Mais ce même peuple a encore besoin de leadeurs pour canaliser son exaspération contre ses ennemis.
    Nous ne pouvons pas avoir une mobilisation générale pour faire cette guerre sans que nous n’ayons un chef de guerre qui dise à chaque groupe, aux déplacés internes, à chaque région, ville et village ce qu’il y a à faire pour que nous tenions debout en quelques semaines pour chasser tous les terroristes et bandits armées de tous les coins du BF et faire en sorte que toute complicité terroriste devienne un danger mortelle pour qui s’y risque. Quel chef de guerre va-t-il nous mobiliser tous ensemble en organisant une résistance nationale générale, de telle sorte que dénoncer les voyous ne soit plus un acte dangereux pour honnête citoyen et que la duplicité et la complicité avec les terroriste fasse peur à tout désœuvré qui en serait tenté. Monsieur les gouvernants, aider nous, mobilisez-nous et encouragez-nous à faire tous front contre le terrorisme au lieu de nous laisser dans cette panique voulue par ces voyous et qui fait que quand un pneu éclate au marché, tout le monde fuit dans une panique générale au point de nous blesser mutuellement. Nos méneurs de la guerre ont laissé le terrain psychologique à ces bandit qui font de la terreur leur principale arme. Non nous ne voulons pas fuire, nous demandons que le chef suprême des armées nous mobilise tous et se fasse aider pour diriger efficacement la résistance nationale. Nos grands parents n’ont pas fui devant les vauriens, c’est indigne pour nous de laisser nos militaires seuls au front.
    Chacun de nous peut faire quelque chose et tous, vieux, vieilles, hommes, femmes, jeunes, enfants, filles où garçons, nous pouvons faire quelque chose pour la défense commune de la patrie, pour peu que nous ayons un chef de guerre pour mobiliser et diriger la résistance. Ce peuple, dans l’histoire récente, a chassé à mains nues deux présidents qui l’exaspéraient et empêcher un coup d’état qui voulait ruiner ses espoirs. Ce ne sont pas des petits aventuriers qui nous intimideraient, si nous avions un chef de guerre pour mener la résistance.
    AÏe  ! J’ai mal à la dignité de mon pays, de son peuple et de ses ancêtre. Burkin yalg yalg ka Burkin ye (un homme à moitié intègre ou encore intègre de la mauvaise manière, n’est pas un homme intègre). Burkin kiidamê ti Burkin dogdê (l’héritier d’un homme intègre est un homme intègre). Burkin rikd a yôor n kô a teng (l’homme intrègre ne meurt pas ; il donne sa vie à sa patrie). Chers FDS tombés sur le champs de bataille, les armes à la mains, merci de nous dire ainsi qu’il y a encore au Burkina des hommes intègres qui refusent de mourir au point de donner leur vie à leur patrie. Honte à celui qui ne fait pas mieux que son père. Où es-ttu, chef de guerre pour nous entrainer à soutenir effectivement notre armée nationale pour chasser l’ennémi de la terre noble du Burkina ! Debout  !

    Répondre à ce message

  • Le 11 septembre à 17:57, par Sidpassata Veritas En réponse à : Burkina : 4 militaires tués et 3 blessés sur l’axe Gaskindé-Djibo

    Que ces vaillants défenseur de la patrie, de la liberté et de la Justice reposent en paix. Ils ont pris des risques pour que nous, populations du Burkina nous soyons en sécurité sur notre terre et avec nos biens. Que Dieu les récompense bien au-delà de ce que nous pensons.
    Chaque fois que nos FDS se font tirer dessus, j’ai comme une frustration qui naît du sentiment que le peuple du BF laisse son armée seule dans la guerre qui nous est faite. Jusque quand nos autorité vont-elles se refuser d’organiser une mobilisation générale. Il me semble que la mobilisation de l’insurrection et celle contre le coup d’état du RSP ont été efficace parce qu’elle était générale. Mais ce même peuple a encore besoin de leadeurs pour canaliser son exaspération contre ses ennemis.
    Nous ne pouvons pas avoir une mobilisation générale pour faire cette guerre sans que nous n’ayons un chef de guerre qui dise à chaque groupe, aux déplacés internes, à chaque région, ville et village ce qu’il y a à faire pour que nous tenions debout en quelques semaines pour chasser tous les terroristes et bandits armées de tous les coins du BF et faire en sorte que toute complicité terroriste devienne un danger mortelle pour qui s’y risque. Quel chef de guerre va-t-il nous mobiliser tous ensemble en organisant une résistance nationale générale, de telle sorte que dénoncer les voyous ne soit plus un acte dangereux pour honnête citoyen et que la duplicité et la complicité avec les terroriste fasse peur à tout désœuvré qui en serait tenté. Monsieur les gouvernants, aider nous, mobilisez-nous et encouragez-nous à faire tous front contre le terrorisme au lieu de nous laisser dans cette panique voulue par ces voyous et qui fait que quand un pneu éclate au marché, tout le monde fuit dans une panique générale au point de nous blesser mutuellement. Nos méneurs de la guerre ont laissé le terrain psychologique à ces bandit qui font de la terreur leur principale arme. Non nous ne voulons pas fuire, nous demandons que le chef suprême des armées nous mobilise tous et se fasse aider pour diriger efficacement la résistance nationale. Nos grands parents n’ont pas fui devant les vauriens, c’est indigne pour nous de laisser nos militaires seuls au front.
    Chacun de nous peut faire quelque chose et tous, vieux, vieilles, hommes, femmes, jeunes, enfants, filles où garçons, nous pouvons faire quelque chose pour la défense commune de la patrie, pour peu que nous ayons un chef de guerre pour mobiliser et diriger la résistance. Ce peuple, dans l’histoire récente, a chassé à mains nues deux présidents qui l’exaspéraient et empêcher un coup d’état qui voulait ruiner ses espoirs. Ce ne sont pas des petits aventuriers qui nous intimideraient, si nous avions un chef de guerre pour mener la résistance.
    AÏe  ! J’ai mal à la dignité de mon pays, de son peuple et de ses ancêtre. Burkin yalg yalg ka Burkin ye (un homme à moitié intègre ou encore intègre de la mauvaise manière, n’est pas un homme intègre). Burkin kiidamê ti Burkin dogdê (l’héritier d’un homme intègre est un homme intègre). Burkin rikd a yôor n kô a teng (l’homme intrègre ne meurt pas ; il donne sa vie à sa patrie). Chers FDS tombés sur le champs de bataille, les armes à la mains, merci de nous dire ainsi qu’il y a encore au Burkina des hommes intègres qui refusent de mourir au point de donner leur vie à leur patrie. Honte à celui qui ne fait pas mieux que son père. Où es-ttu, chef de guerre pour nous entrainer à soutenir effectivement notre armée nationale pour chasser l’ennémi de la terre noble du Burkina ! Debout  !

    Répondre à ce message

  • Le 11 septembre à 19:07, par yat En réponse à : Burkina : 4 militaires tués et 3 blessés sur l’axe Gaskindé-Djibo

    AMIDOU

    Sois sage et pense avec ta tête et non ton ventre. Si tu pense que c’est raisonnant de la sorte que aura du travail détrompe toi. C’est le moment des concours il faut bosser.

    Répondre à ce message

  • Le 11 septembre à 20:56, par Amidou En réponse à : Burkina : 4 militaires tués et 3 blessés sur l’axe Gaskindé-Djibo

    Paix aux âmes des 4 militaires tombés les armes à la main. Prompt rétablissement aux 3 blessés.
    Courage aux FDS et aux VDP.

    Par Amidou.

    Répondre à ce message

  • Le 12 septembre à 00:53, par broo En réponse à : Burkina : 4 militaires tués et 3 blessés sur l’axe Gaskindé-Djibo

    PAIX A L’AME DES DISPARUS
    QUE DIEU CONSOLE LES FAMILLES EPLOREES

    Répondre à ce message

  • Le 12 septembre à 05:37, par Sidpassata Veritas En réponse à : Burkina : 4 militaires tués et 3 blessés sur l’axe Gaskindé-Djibo

    Que ces vaillants défenseur de la patrie, de la liberté et de la Justice reposent en paix. Ils ont pris des risques pour que nous, populations du Burkina nous soyons en sécurité sur notre terre et avec nos biens. Que Dieu les récompense bien au-delà de ce que nous pensons.
    Chaque fois que nos FDS se font tirer dessus, j’ai comme une frustration qui naît du sentiment que le peuple du BF laisse son armée seule dans la guerre qui nous est faite. Jusque quand nos autorité vont-elles se refuser d’organiser une mobilisation générale. Il me semble que la mobilisation de l’insurrection et celle contre le coup d’état du RSP ont été efficace parce qu’elle était générale. Mais ce même peuple a encore besoin de leadeurs pour canaliser son exaspération contre ses ennemis.
    Nous ne pouvons pas avoir une mobilisation générale pour faire cette guerre sans que nous n’ayons un chef de guerre qui dise à chaque groupe, aux déplacés internes, à chaque région, ville et village ce qu’il y a à faire pour que nous tenions debout en quelques semaines pour chasser tous les terroristes et bandits armées de tous les coins du BF et faire en sorte que toute complicité terroriste devienne un danger mortelle pour qui s’y risque. Quel chef de guerre va-t-il nous mobiliser tous ensemble en organisant une résistance nationale générale, de telle sorte que dénoncer les voyous ne soit plus un acte dangereux pour honnête citoyen et que la duplicité et la complicité avec les terroriste fasse peur à tout désœuvré qui en serait tenté. Monsieur les gouvernants, aider nous, mobilisez-nous et encouragez-nous à faire tous front contre le terrorisme au lieu de nous laisser dans cette panique voulue par ces voyous et qui fait que quand un pneu éclate au marché, tout le monde fuit dans une panique générale au point de nous blesser mutuellement. Nos méneurs de la guerre ont laissé le terrain psychologique à ces bandit qui font de la terreur leur principale arme. Non nous ne voulons pas fuire, nous demandons que le chef suprême des armées nous mobilise tous et se fasse aider pour diriger efficacement la résistance nationale. Nos grands parents n’ont pas fui devant les vauriens, c’est indigne pour nous de laisser nos militaires seuls au front.
    Chacun de nous peut faire quelque chose et tous, vieux, vieilles, hommes, femmes, jeunes, enfants, filles où garçons, nous pouvons faire quelque chose pour la défense commune de la patrie, pour peu que nous ayons un chef de guerre pour mobiliser et diriger la résistance. Ce peuple, dans l’histoire récente, a chassé à mains nues deux présidents qui l’exaspéraient et empêcher un coup d’état qui voulait ruiner ses espoirs. Ce ne sont pas des petits aventuriers qui nous intimideraient, si nous avions un chef de guerre pour mener la résistance.
    AÏe  ! J’ai mal à la dignité de mon pays, de son peuple et de ses ancêtre. Burkin yalg yalg ka Burkin ye (un homme à moitié intègre ou encore intègre de la mauvaise manière, n’est pas un homme intègre). Burkin kiidamê ti Burkin dogdê (l’héritier d’un homme intègre est un homme intègre). Burkin rikd a yôor n kô a teng (l’homme intrègre ne meurt pas ; il donne sa vie à sa patrie). Chers FDS tombés sur le champs de bataille, les armes à la mains, merci de nous dire ainsi qu’il y a encore au Burkina des hommes intègres qui refusent de mourir au point de donner leur vie à leur patrie. Honte à celui qui ne fait pas mieux que son père. Où es-ttu, chef de guerre pour nous entrainer à soutenir effectivement notre armée nationale pour chasser l’ennémi de la terre noble du Burkina ! Debout  !

    Répondre à ce message

  • Le 12 septembre à 10:07, par soundjata En réponse à : Burkina : 4 militaires tués et 3 blessés sur l’axe Gaskindé-Djibo

    vraiment une grande douleur pour les familles endeuillées et le BF tout entier. paix a leurs âmes et que bon dieu console le cœur des familles. que soit maudit a jamais ces terroristes et que leurs carcasses soient mangées par les hyènes.

    Répondre à ce message

  • Le 17 septembre à 08:11, par ABDOUL AZIZ En réponse à : Burkina : 4 militaires tués et 3 blessés sur l’axe Gaskindé-Djibo

    Que DIEU protège et bénisse le BURKINA FASO que les âmes de nos vaillant soldats tombés reposent en paix

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Opération Barkhane : Des terroristes neutralisés, de nombreuses ressources logistiques saisies
Insécurité au Burkina : Une vingtaine de victimes dans des attaques dans le Sahel
Sécurité au Burkina : Les forces armées aident des déplacés internes à se réinstaller
Lutte contre les engins explosifs improvisés : Des détecteurs ultra-modernes pour l’armée burkinabè
Commune de Pissila : Au moins 15 civils abattus par des terroristes
Lutte contre le terrorisme : Les soldats burkinabè libèrent un sous-officier des eaux et forêts nigérien dans la Tapoa
Région de l’Est : Le couvre feu prorogé jusqu’au 1er décembre 2020
Terrorisme : La force Barkhane continue d’entraver la liberté d’action des groupes armés terroristes
Lutte contre le terrorisme : Plus de vingt terroristes neutralisés, du matériel récupéré
Terrorisme : La Force Barkhane récupère du matériel appartenant aux terroristes
Lutte contre le terrorisme : Six civils armés tués dans l’Est du Burkina
Djibo : Un infirmier tué par une explosion
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés