Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Faites que le rêve dévore votre vie afin que la vie ne dévore pas votre rêve.» Antoine de Saint-Exupéry

Présidentielle 2020 au Burkina : Le MPC quitte la majorité et apporte son soutien à l‘opposition

Accueil > Actualités > Politique • LEFASO.NET • jeudi 10 septembre 2020 à 23h06min
Présidentielle 2020 au Burkina : Le MPC quitte la majorité et apporte son soutien à l‘opposition

Le Mouvement pour le Progrès et le Changement (MPC) a, ce jeudi 10 septembre 2020 à Ouagadougou, annoncé sa démission de l’Alliance des partis et formations politiques de la Majorité présidentielle (APMP). C’était via une conférence de presse au cours de laquelle, les responsables du parti ont déclaré leur soutien au candidat Zéphirin Diabré, chef de file de l’opposition politique au Burkina Faso, président de l’Union pour le progrès et le changement (UPC). 

« Dès sa création, notre parti s’est affilié au Chef de file de l’Opposition. Un an après son affiliation, le combat contre l’instauration du sénat et la révision de l’article 37 a commencé. Le MPC a été au rendez-vous de la lutte ayant abouti à l’insurrection populaire des 30 et 31 octobre 2014. Son premier responsable que je suis, a été président du Comité contre le référendum (CCR). Cette insurrection portait l’espoir d’un changement dans la manière de gérer le pays, de gouverner les hommes et d’administrer les biens publics. C’est parce qu’ils croyaient en un Burkina meilleur, et parce qu’ils voulaient que plus rien ne soit comme avant, que nombre de nos camarades de lutte ont donné de leur vie. En 2015, sur les marches de l’Insurrection, le MPP a accédé au pouvoir. Le 21 octobre 2015, nous avons soutenu le candidat Roch Marc Christian KABORE, parce que nous croyions que, fort de ses 26 ans d’expérience, il réussirait à mobiliser toutes les énergies et les ressources pour bâtir un Burkina de paix, de prospérité, d’unité nationale et d’espérance », a situé le président du MPC, Claude W. Ouédraogo.

Malheureusement, se ravise M. Ouédraogo, durant les cinq années de mandat du président Kaboré, le Burkina a perdu le contrôle d’un tiers de son territoire. « Environ 4 000 Burkinabè et amis du Burkina ont été tués, plus d’un million de nos concitoyens sont déplacés internes, tandis que plus de trois millions d’autres concitoyens sont touchés par une crise alimentaire. Plus de 4 000 écoles fermées, des centaines de centres de santé non-fonctionnels, une fronde sociale en perpétuelle ébullition, une nation profondément divisée, des massacres communautaires : le bilan du président Kaboré est plus que catastrophique », illustre l’ancien allié du pouvoir, Claude W. Ouédraogo, pour qui, le Burkina est passé d’havre de paix et terre d’espoir à un épicentre d’horreurs. 

Claude W. Ouédraogo (au micro.), encadré de membres de la direction politique du parti

Soutien à Zéphirin Diabré

Pire, les responsables de ce parti regrettent que les espoirs de l’insurrection populaire aient été « écrasés dans la pire gouvernance » que le Burkina ait connue.

« Ne voulant plus être comptable de cette descente aux enfers, notre parti a décidé courageusement de prendre ses responsabilités devant l’histoire, en démissionnant de la Majorité présidentielle. Nous ne voulons pas avalisé un faux bilan que produira l’APMP. Après avoir adressé une lettre de démission à l’APMP, nous avons demandé à adhérer au Cadre de concertation du Chef de file de l’Opposition (CFOP). Nous vous informons également que nous soutenons le candidat Zéphirin Diabré pour l’élection présidentielle du 22 novembre 2020. Notre choix est porté sur M. Diabré, au regard de ses capacités à rassembler les Burkinabè de tous les bords pour un sursaut national, à un moment où le pouvoir du MPP a réussi le triste exploit de diviser le peuple, les travailleurs, les autorités religieuses et la classe politique  », ont annoncé les responsables du MPC.

Ils informent d’ailleurs que le parti va incessamment signer l’Accord Politique de l’Opposition et investir son candidat (Zéphirin Diabré) à la présidentielle du 22 novembre 2020. Selon eux, la vision politique et la qualité du programme de Zéphirin Diabré sont convaincants. 

« De par son expérience internationale et nationale, dans le privé et le public, dans les affaires et la politique, M. Diabré a la réputation d’un homme compétent qui peut changer radicalement la gouvernance du pays, pour le bonheur des Burkinabè. M. Diabré est par ailleurs un homme intègre, et même ses adversaires l’admettent », justifient Claude W. Ouédraogo et ses camarades.

O.L
Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 11 septembre à 06:17, par BEBETO En réponse à : Présidentielle 2020 au Burkina : Le MPC quitte la majorité et apporte son soutien à l‘opposition

    Salut à tous, c’est bien de quitter le navire, cependant c’était mieux de le faire comme Tahirou BARRY c’est à dire le faire depuis.
    Pour moi tous ceux qui démissionnent de L’APMP ou du CFOP à l’heure actuelle ne sont pas honnêtes en vers eux même ni envers le peuple. Si c’est à deux mois des élections que vous quittez le navire c’est tout simplement parce que que ce que les promesses n’ont pas été satisfaites.
    C’est pas maintenant que le pays est dans cette situation. Où vous étiez en 2019 ou en 2018 ?
    C’est trop facile d’animer une conférence de presse et affirmer froidement que vous ne voulez pas être comptable de cette situation. Sachez que vous êtes belle et bien comptable. Nous ferons notre travail à la date des élections.

    Répondre à ce message

  • Le 11 septembre à 07:04, par TANGA En réponse à : Présidentielle 2020 au Burkina : Le MPC quitte la majorité et apporte son soutien à l‘opposition

    Chacun a le droit effectivement d’aller vers qui il veut , de changer encore si ça lui chante, de rechanger et de re re changer. Seulement il faut éviter de prendre les gens pour des cons au risque de paraître ridicule.
    Si non que la situation sécuritaire du pays n’est à la victoire de RMCK. Le cas du Burkina s’inscrit dans le mouvement globale de l’impérialisme qui ne veut pas voir nos pays aller de l’avant.

    Répondre à ce message

  • Le 11 septembre à 08:13, par caca En réponse à : Présidentielle 2020 au Burkina : Le MPC quitte la majorité et apporte son soutien à l‘opposition

    Malheureusement, se ravise M. Ouédraogo, durant les cinq années de mandat du président Kaboré, le Burkina a perdu le contrôle d’un tiers de son territoire. « Environ 4 000 Burkinabè et amis du Burkina ont été tués, plus d’un million de nos concitoyens sont déplacés internes, tandis que plus de trois millions d’autres concitoyens sont touchés par une crise alimentaire. Plus de 4 000 écoles fermées, des centaines de centres de santé non-fonctionnels, une fronde sociale en perpétuelle ébullition, une nation profondément divisée, des massacres communautaires : le bilan du président Kaboré est plus que catastrophique », illustre l’ancien allié du pouvoir, Claude W. Ouédraogo, pour qui, le Burkina est passé d’havre de paix et terre d’espoir à un épicentre d’horreurs.
    Voilà un parti éclairé qui sait faire son bilan. Reconnaitre qu’avant la folie des 30 et 31 octobre 2014 était une bêtise humaine c’est reconnaitre également des 27 ans du havre de paix a bénéficié notre pays avec espoir d’un avenir. Aujourd’hui, on parle plus des morts, des écoles fermées, des déplacée internes. Comment un citoyen d’un pays puisse devenu un déplacé interne dans son propre ? Même la pluie devient malédiction avec ce régime quand le ciel ouvre ses vannes.

    Répondre à ce message

  • Le 11 septembre à 09:47, par sankara saidou En réponse à : Présidentielle 2020 au Burkina : Le MPC quitte la majorité et apporte son soutien à l‘opposition

    wooo y’avait un parti au Burkina qui s’appelle MPC ? combien de députés ce parti a obtenu ? combien de mairies ce parti a obtenu ?

    Répondre à ce message

  • Le 11 septembre à 10:36, par Marie En réponse à : Présidentielle 2020 au Burkina : Le MPC quitte la majorité et apporte son soutien à l‘opposition

    Bonjour mes frères et soeurs, paix en nos coeurs, dans nos familles et dans notre pays le Burkina Faso que nous aimons tous et qui est aimé de Dieu. Je ne suis pas politicien, mais simplement une simple citoyenne qui demande que nous ayons un peu de respect les uns envers les autres dans nos commentaires et rapports. Gouverner un pays ce n’est pas par un bâton magique, surtout quand les conditions ne sont pas réunis
    Chacun de nous avons notre part à jouer que Dieu nous vienne en aide. Merci.

    Répondre à ce message

  • Le 11 septembre à 11:08, par Kaboré Jules En réponse à : Présidentielle 2020 au Burkina : Le MPC quitte la majorité et apporte son soutien à l‘opposition

    Voilà une déclaration pleine de vérité au moins pour ce qui est relatif à la situation nationale. J’admets néanmoins que cette sortie survient un peu tardivement... Mais Bref ! Mieux vaut tard que jamais !!!

    Répondre à ce message

  • Le 11 septembre à 13:08, par Kôrô Yamyélé En réponse à : Présidentielle 2020 au Burkina : Le MPC quitte la majorité et apporte son soutien à l‘opposition

    - Cher Monsieur Claude W. Ouédraogo, mieux vaut tard que jamais et vous avez bien fait de prendre vos responsabilités. N’écoutez pas ceux qui racontent des histoires ici ! Moi Kôrô Yamyélé je fus membre-fondateur de l’ODP/MT, puis du CDP et aussi du MPP à la Maison du Peuple avant de me retirer très tôt. Je sais donc parfaitement de quoi je parle ! Dès le début après la victoire aux élections de 2015, la rage dans la distribution des postes parmi les bonzes du MPP m’a déjà alerté que ce régime MPP ne sera pas un modèle. Même que Salif DIALLO se cachait pour éviter que des gens ne viennent lui parler de postes de nominations ! Je le dis parce que j’en ai été témoin ! Et aussi à la Maison du Peuple après l’AGC du MPP, il est sorti en vitesse par une porte dérobée pour ne pas se faire attrapper par certains et je l’ai vu et on s’est même salué rapidement pendant que certains dont je tais les noms le cherchaient rageusement dans la foule en bousculant tout le monde ! S’en sont suivies les élections municipales pendanl lesquelles des candidats se sont hâchés, se sont incendiés les maisons pour des postes de Maires ! Dame Saran Sérémé n’a-t-elle pas vu sa maison brûlée à Tougan à coups de coktails Molotov pour une question de compétition politique. Sans oublier que moi-même Kôrô Yamyélé très battant depuis l’ODP/MT jusqu’un MPP en passant par le CDP je n’ai bénéficié de rien tandis que les parvenus se distribuaient les postes, favorisaient leurs enfants au détriment des nôtres (Savez-vous que j’ai un neveu qui a été victime des vols de bourses opérés par la clique d’un ancien PM de ce Faso ?). Tout ceci avait fini par me convaincre que ce régime sera pire que celui de Blaise Compaoré et il ne fera pas mieux. Je me suis donc retiré en douce et j’ai choisi de critiquer si c’est mauvais et de dire si c’est bon.

    Conclusion : Monsieur Claude W. Ouédraogo, je vais vous dire ici et maintenant ceci : Beaucoup de ceux qui insultent les démissionnaires du MPP, qui dénigrent, etc. ont été attrapés par les c...…..c’est-à-dire par là où le soleil ne tape pas ! Ils sont obligés de la boucler, de suivre comme des bovins et de maugréer et maudire sans se faire entendre. Ils n’ont plus le choix. Mon cher suivez votre chemin tranquillement avec ZEPH si vous voulez !

    Par Kôrô Yamyélé

    Répondre à ce message

  • Le 11 septembre à 14:48, par Le mefiant En réponse à : Présidentielle 2020 au Burkina : Le MPC quitte la majorité et apporte son soutien à l‘opposition

    M quoi ? Ce truc là existait au Burkina Faso ? C’est honteux et ridicule.

    Répondre à ce message

  • Le 11 septembre à 14:57, par garkou En réponse à : Présidentielle 2020 au Burkina : Le MPC quitte la majorité et apporte son soutien à l‘opposition

    BON DEMARRAS ? COMBIEN DE CONSEILLERS MUNICIPAUX ET DEPUTES AVEZ VOUS ? ZERO A LA BASE

    Répondre à ce message

  • Le 11 septembre à 17:38, par HUG En réponse à : Présidentielle 2020 au Burkina : Le MPC quitte la majorité et apporte son soutien à l‘opposition

    Koro yamyele votre récit m a beaucoup marque. Moi je ne voit rien de bon que ce pouvoir a fait sauf la gratuite des soins pour les enfants de moins de 5ans.À ce niveau 99,99 des produits sont indisponibles.Par contre en terme de traitements disparates entre les fonctionnaires il est champion. En terme de création de taxes et impôts il est fort. Koro yamyele et ka écrivez queque chose car vous êtes nantis en. informations dans l’histoire politique du burkina Faso.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Commission électorale nationale indépendante : Candidats à la présidentielle 2020, approchez !
Présidentielle de 2020 : Le PDC de Saran Sérémé investit Roch Kaboré
Kourwéogo dans le Plateau-central : Les femmes mobilisées pour soutenir le MPP
Yacouba Isaac Zida : « La situation du Burkina est pire qu’avant l’insurrection populaire d’octobre 2014 »
Elections de 2020 au Burkina : L’éléphant veut barrir au soir du 22 novembre
Deuxièmes journées parlementaires du MPP : En route pour une majorité absolue au soir du 22 novembre 2020
Présidentielle de 2020 au Burkina : Les dossiers de candidature attendus du 28 septembre au 02 octobre
Burkina : « Chaque jour qui se lève, les voies sont bitumées », vante Alexandre Tapsoba, député du MPP
Pr Augustin Loada au pouvoir en place : « Pourquoi tant de haine, pourquoi tant de méchanceté...? »
Présidentielle de 2020 au Burkina : Neuf candidats s’engagent à faire de la réduction des inégalités une politique publique
Présidentielle 2020 au Burkina : Les inconditionnels de Yacouba Isaac Zida maintiennent le cap !
Politique : « Plusieurs hommes n’ont pas compris qu’il faut composer avec les femmes », dixit Dr Nestorine Sangaré
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés