Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Faites que le rêve dévore votre vie afin que la vie ne dévore pas votre rêve.» Antoine de Saint-Exupéry

Sommet de la CEDEAO à Niamey : Le terrorisme, le covid-19 et le Mali à l’ordre du jour

Accueil > Actualités > Diplomatie - Coopération • • lundi 7 septembre 2020 à 13h08min
Sommet de la CEDEAO à Niamey : Le terrorisme, le covid-19 et le Mali à l’ordre du jour

Les chefs d’Etat et de gouvernement de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) ont entamé ce 7 septembre 2020 à Niamey, les travaux de la 57è session de leur conférence. Trois allocutions ont ponctué la cérémonie d’ouverture. Celles du président de la Commission, Jean-Claude Kassi-Brou, du président en exercice, le président du Niger Mahamadou Issoufou, et du représentant spécial du Secrétaire général des Nations unies et du chef de bureau des Nations unies pour l’Afrique de l’Ouest et le Sahel, Mohamed Ibn Chambas.

Le sommet de Niamey est le seul sommet en présentiel que la CEDEAO aura tenu, cette année. Pandémie de Covid-19 oblige, c’est par visioconférence que les chefs d’Etat et de gouvernement se sont jusqu’à présent réunis. A la fin août 2020, la région enregistre 160 704 cas, avec, malheureusement, 2389 décès.

Lors du sommet extraordinaire d’avril 2020, le président du Nigeria, Muhammadu Buari avait été désigné champion de la communauté dans la lutte contre la pandémie. Le Covid-19 aura un impact négatif sur les économies des pays de la région. On attend, en effet, une récession de -2,1% à fin 2020, en lieu et place d’une croissance prévisionnelle établie à 3%.

En plus du Covid-19, les chefs d’Etat et de gouvernement aborderont, ici, à Niamey, la lutte contre le terrorisme qui sévit dans le Sahel et le Nord du Nigéria. Au cours du premier semestre 2020, on a dénombré 270 attaques terroristes, qui ont fait près de 1754 morts, et de nombreux blessés, civils et militaires.

La situation sociopolitique au Mali sera également au coeur des travaux, en vue de trouver des solutions pour une sortie rapide de crise. « Le génie du peuple malien nous autorise à avoir beaucoup d’espoir dans ce sens », dira le président de la Commission, Jean-Claude Kassi-brou. « Il est du devoir de notre communauté d’assister les Maliens en vue d’un rétablissement rapide de toutes les institutions démocratiques.

La junte doit nous aider à aider le Mali », renchérira, pour sa part, l’hôte du sommet, le président du Niger, président en exercice de la CEDEAO, Mahamadou Issoufou. Ce dernier devrait passer les rênes à son homologue du Ghana, Nana Akufo-Addo, pour présider les destinées d’une région, qui connaîtra cinq scrutins présidentiels dans les quatre prochains mois : Guinée, Côte d’Ivoire, Ghana, Burkina Faso et Niger.
Source : Direction de la Communication de la présidence du Faso

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
L’Ambassadrice des Etats-Unis Sandra Clark est arrivée au Burkina Faso
Intégration régionale au Burkina : La CEDEAO fait le point de ses actions
Coopération : Le gouvernement veut créer des conditions favorables d’investissement pour les Burkinabè de l’étranger
Enfants en situation de rue au Burkina : L’ambassade de France apporte un soutien de 22 millions de Fcfa
Burkina Faso-Banque mondiale : La représentante-résidente s’entretient avec le chef du gouvernement sur les priorités du pays
Agence française de développement : Tanguy Denieul élevé au rang de chevalier de l’ordre de l’Etalon
Coopération France-Burkina Faso : Deux nouvelles conventions pour améliorer l’état nutritionnel et la santé des populations
Sommet de la CEDEAO à Niamey : Le terrorisme, le covid-19 et le Mali à l’ordre du jour
Coopération sino-burkinabè : Le bilan du partenariat jugé satisfaisant par le Burkina
Le pouvoir du partenariat : Les États-Unis et le Burkina Faso signent le deuxième Compact du MCC
Diplomatie : L’ambassadeur Mahamadou ZONGO prêche la paix entre Burkinabè et Ivoiriens
Coopération : « La Chine et les États-Unis doivent assumer leurs responsabilités envers le monde », selon le ministre des Affaires étrangères chinois
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés