Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Le succès n’est pas final, l’échec n’est pas fatal : c’est le courage de continuer qui compte.» Winston Churchill

Elections du 22 novembre 2020 : Les partis et formations politiques autorisés à y prendre part sont connus

Accueil > Actualités > Politique • • lundi 7 septembre 2020 à 08h30min
Elections du 22 novembre 2020 : Les partis et formations politiques autorisés à y prendre part sont connus

Le ministère de l’Administration territoriale, de la décentralisation et de la cohésion sociale (MATDC) à travers ce communiqué et conformément à l’article 157 du code électoral a rendu public la liste des partis, regroupements ou formations politiques autorisés à prendre part aux élections de novembre 2020. Par ailleurs, il appelle les autres partis et formations politiques à se conformer aux dispositions réglementaires, avant le 11 septembre 2020, s’ils souhaitent prendre part auxdites élections.

Aux termes de l’article 157 du Code électoral, « Seuls les partis ou formations politiques ou regroupements d’indépendants légalement constitués depuis soixante-dix jours à la date du scrutin et conformément à l’article 13 de la Constitution peuvent présenter des candidatures ».

En application de ces dispositions et à la date du 31 août 2020, les partis et formations politiques et les regroupements d’indépendants suivants sont autorisés à prendre part aux élections du 22 novembre 2020.

Par ailleurs, les partis et formations politiques qui n’ont pas encore tenu leurs instances suprêmes sont invités à prendre toutes les dispositions nécessaires pour y procéder et en faire notification au Ministre d’Etat, Ministre de l’administration territoriale, de la décentralisation et de la cohésion sociale au plus tard le 11 septembre 2020. Passé ce délai, ils ne pourront pas prendre part aux élections du 22 novembre 2020.

PARTIS POLITIQUES

1. Alliances des Démocrates du Burkina, (A.D.B)
2. Alliance des Démocrates pour le Développement (A.D.D.)
3. Alternative Patriotique Panafricaine/Burkindi (A.P.P/.Burkindi)
4. Alliance de la Convention Démocratique du Faso (A.C.D.F)
5. Alliance des Démocrates Révolutionnaires (A.D.R)
6. Alliance pour la Démocratie du Faso (A.DE.FA)
7. Alliance pour la Démocratie et la Fédération / Rassemblement Démocratique Africain (A.D.F/R.D.A)
8. Alliance des Forces Démocratiques (A.F.D)
9. Alliance des Forces Progressistes (A.F.P)
10. Alliance des Générations pour la Renaissance (A.G.R)
11. Alliance des Jeunes pour l’Indépendance et République (A.J.I.R)
12. Alliance Panafricaine pour la Refondation – Tiligré (A.P.R-Tiligré)
13. Alliance pour le Progrès et la Liberté (A.P.L)
14. Alliance pour la Renaissance, la Démocratie et l’Intégration (A.R.D.I)
15. Alliance Travailliste pour le Développement (A.T.D)
16. Burkina Yirwa
17. Coalition pour la République-Parti Progressiste (CO.R.P)
18. Convention Nationale pour le Progrès (C.N.P)
19. Congrès pour la Démocratie et le Progrès (C.D.P)
20. Congrès des Jeunes pour le Progrès (C.J.P)
21. Congrès pour le Progrès et la Solidarité / Génération 3 (C.P.S/G3)
22. Congrès des Nations Africaines/Burkina Faso (C.N.A/BF)
23. Congrès pour la Renaissance et le Progrès (C.R.P)
24. Conseil National pour le Changement (C.N.C)
25. Convergence de l’Espoir (ESPOIR)
26. Convergence pour l’Emergence et le Développement (C.E.D)
27. Convergence Patriotique pour la Renaissance/Mouvement Progressiste (C.P.R / M.P)
28. Convergence des Patriotes et des Progressistes / Faso Baara (C.P.P/F.B)
29. Ensemble pour l’Avenir du Burkina Faso (E.P.A.B)
30. Front Africain pour le Changement (F.A.C)
31. Front Commun pour le Développement (F.C.D)
32. Front des Forces Sociales (F.F.S.)
33. Front Patriotique pour le Changement (F.P.C Yélémani)
34. Front patriotique pour le renouveau (F.P.R)
35. Front Progressiste (F.P)
36. Haute Alliance de Warrantage pour la République (H.A.W.R.E)
37. L’Autre Burkina / Parti pour le Socialisme et la Refondation (L’Autre Burkina/P.S.R)
38. La Marche pour la Patrie (L.M.P)
39. Le Faso Autrement
40. Le Faso en Démocratie (FADEM)
41. Mouvement Agir Ensemble pour le Burkina Faso (AGIR ENSEMBLE)
42. Mouvement d’Animation Culturelle pour l’Ennoblissement de la Politique (M.A.C.EN.POL)
43. Mouvement Africain des Peuples (M.A.P)
44. Mouvement pour le Burkina du Futur (M.B.F)
45. Mouvement pour le Changement et la Renaissance (M.C.R)
46. Mouvement Ensemble au Service de la Société pour son Indépendance (M.E.S.S.I)
47. Mouvement des Forces Démocratiques (M.F.D)
48. Mouvement des Jeunes Patriotes pour le Progrès (M.J.P.P/SAHA)
49. Mouvement des Jeunes Républicains (M.J.R)
50. Mouvement des Intellectuels pour le Développement (M.I.D.E)
51. Mouvement pour la Démocratie et le Développement (M.D.D)
52. Mouvement Démocratique du Faso (M.D.F)
53. Mouvement pour la Démocratie et la Renaissance (M.D.R)
54. Mouvement des Jeunes Patriotes du Burkina (M.J.P.B)
55. Mouvement Patriotique pour l’Alternance (MO.P.A)
56. Mouvement pour le Progrès et le Changement (M.P.C).
57. Mouvement du Peuple pour la Démocratie (M.P.D).
58. Mouvement Panafricain du Faso (M.P.F)
59. Mouvement Panafricain des Forces Unies pour le Travail, l’Union et la Renaissance (M.P/FUTUR)
60. Mouvement du Peuple pour le Progrès (M.P.P)
61. Mouvement Patriotique pour le Renouveau du Burkina (M.P.R/B)
62. Mouvement Patriotique pour le salut (M.P.S)
63. Mouvement pour le Rassemblement Patriotique (M.R.P)
64. Mouvement pour la Renaissance du Burkina (M.R.B)
65. Mouvement pour le Renouveau Démocratique (M.R.D)
66. Notre Cause Commune (N.C.C)
67. Nouvelle Alliance du Faso (N.A.F.A)
68. Nouvelle Démocratie Sociale (N.D.S)
69. Nouvel Elan Démocratique en Afrique (N.E.D.A)
70. Nouvelle Initiative Démocratique/Parti d’Action des Peuples (N.I.D / P.A.P)
71. Nouveau Temps pour la Démocratie (N.T.D)
72. Organisation Démocratique pour la Défense de la Nature (O.D.D.N)
73. Organisation pour la Démocratie et le Travail (O.D.T)
74. Organisation des Peuples Africains – Burkina Faso (O.P.A-BF)
75. Parti Burkina Laafia (P.B.L)
76. Parti Centriste pour la Démocratie et le Progrès (P.C.D.P)
77. Parti pour la Cohésion Nationale (P.C.N)
78. Parti des Démocrates du Faso (P.D.F)
79. Parti Démocratique pour l’Intégration et la Solidarité – Laafia (P.D.I.S-LAAFIA)
80. Parti pour la Démocratie et la Jeunesse (P.D.J)
81. Parti pour la Démocratie et le Progrès/Parti Socialiste (P.D.P/P.S)
82. Parti pour la Démocratie et le Socialisme (P.D.S)
83. Parti pour le Développement et le Changement (P.D.C)
84. Parti pour le Développement et la Démocratie (P.D.D)
85. Parti Ecologiste pour un Développement Nouveau (P.E.D.N)
86. Parti Fasocrate (P.F)
87. Parti Indépendant du Burkina (P.I.B)
88. Parti de l’Indépendance, du Travail et de la Justice (P.I.T.J)
89. Parti des Militants du Peuple (P.M.P)
90. Parti National pour le Développement et la Paix (P.N.D.P)
91. Parti National des Démocrates Sociaux (P.N.D.S)
92. Parti Patriotique des Jeunes Républicains (P.P.J.R)
93. Parti du Peuple Républicain (P.P.R)
94. Parti Politique Panafricaniste – Burkina Faso (PP-BF)
95. Parti pour la Protection de l’Environnement / Conservation de la Nature (P.P.E/C.N)
96. Parti pour le Progrès et la Liberté du Burkina (P.P.L.B)
97. Parti des Patriotes Progressistes (P.P.P)
98. Parti Progressiste National (P.P.N)
99. Parti du Progrès pour le Renouveau National (P.P.R.N)
100. Parti de Rassemblement pour la Démocratie Intègre et la Solidarité (P.A.R.A.D.I.S)
101. Parti du Regroupement Africain (P.R.A)
102. Parti pour la République et le Changement (P.R.C)
103. Parti pour la Renaissance de la Démocratie au Faso (P.R.D.F)
104. Parti Républicain pour l’Indépendance Totale (P.R.I.T-LANNAYA)
105. Parti de la Renaissance Nationale (PA.RE.N)
106. Parti pour le Renouveau Démocratique (P.R.D)
107. Parti Socialiste Burkina (PS Burkina)
108. Parti du Travail (P.T)
109. Parti pour le Travail et la Démocratie (P.T.D)
110. Parti pour l’Unité Nationale et le Développement (P.U.N.D)
111. Progressistes Unis pour le Renouveau (P.U.R)
112. Rassemblement des Burkinabé pour le Progrès (R.B.P)
113. Rassemblement des Forces Panafricaines (RFP)
114. Renaissance Démocratique et Patriotique au Faso (R.D.P.F)
115. Rassemblement pour la Démocratie et le Socialisme (R.D.S)
116. Rassemblement des Ecologistes du Burkina Faso (R.D.E.B. F)
117. Rassemblement des Nouvelles Idées (R.N.I)
118. Rassemblement des Patriotes pour le Renouveau (R.P.R)
119. Rassemblement Patriotique du Faso (R.P.F)
120. Rassemblement Patriotique pour l’Intégrité (R.P.I)
121. Rassemblement Pour le Burkina (R.P.B)
122. Rassemblement du Peuple pour le Travail (R.P.T)
123. Soleil d’Avenir (Mouvement S.A.)
124. Union Démocratique Burkinabè pour la Renaissance (U.D.B / R)
125. Union pour la Démocratie et le Développement (U.D.D)
126. Union des Démocrates Indépendants (U.D.I)
127. Union Des Républicains (U.D.R)
128. Union pour le Développement Social (U.D.S)
129. Union des Forces Centristes (U.F.C.)
130. Union des Forces Démocratiques du Burkina (U.F.D.B.)
131. Union des Forces Progressistes (U.F.P)
132. Union Nationale pour la Démocratie et le Développement (U.N.D.D)
133. Union Nationale pour la Démocratie et le Progrès (U.N.D.P)
134. Union Nationale des Indépendants pour le Changement (U.N.I.C)
135. Union Nationale pour la Jeunesse Active (U.N.J.A)
136. Union Patriotique et Socialiste (U.P.S)
137. Union pour le Progrès et le Changement (U.P.C)
138. Union pour la République et la Démocratie (U.R.D)
139. Union pour la Renaissance Démocratique du Burkina (U.R.D.B)
140. Union pour la Renaissance Démocratique/ Mouvement Sankariste (U.R.D/M.S)
141. Union pour la Renaissance/Parti Sankariste (UNI.R /P.S)
142. Union Pour la République (U.P.R)
143. Vision Burkina-Parti Pacifiste (VISION BURKINA).

FORMATIONS POLITIQUES

1. Alliance Arc en Ciel des partis et formations politiques de la Majorité Présidentielle (A.C.M.P)
2. Alliance pour la République et la Démocratie (A.R.D)
3. Alliance Soleil du Progrès (A.S.P).

REGROUPEMENTS D’INDEPENDANTS

1- Sidwaya
2- Les Tondikara de la Paix
3- Ensemble pour le Faso
4- Union Nationale des Indépendants (U.N.I)
5- Convergence des Masses Populaires (C.M.P)
6- La Nature
7- Mouvement pour la défense de la démocratie (RI/ M.D.D)
8- Alliance pour la Paix et l’Intégrité (A.P.I)
9- Debout pour la Patrie (D.P.P)
10- Fasokooz
11- Mouvement le Réveil « vaa-ir »
12- Le Renouveau (L.R)
13- Indépendants associés (I.A)
14- Burkina uni pour le développement (B.U.D)
15- Burkina uni pour le triomphe (B.U.T).

Diffusion :
-  Large diffusion

Ouagadougou, le

Pour le Ministre d’Etat et P/D,
Le Secrétaire Général

Pierre BICABA
Officier de l’Ordre de l’Etalon

Vos commentaires

  • Le 3 septembre à 16:12, par Mr Karl En réponse à : Burkina : La liste des partis et formations politiques autorisés à prendre part aux élections du 22 novembre 2020

    C’est scandaleux !
    Comment dans un Pays le nombre de partis peut-il dépasser le nombre total de députés ? C’est une question qu’il faut vite régler si on veut que la population continue de s’intéresser à la politique.

    Répondre à ce message

  • Le 3 septembre à 16:30, par Lom-Lom En réponse à : Burkina : La liste des partis et formations politiques autorisés à prendre part aux élections du 22 novembre 2020

    Vive la démocratie, je suis tenté de dire mais en réalité mon cœur est triste. Dire que tous ces partis estiment qu’ils peuvent faire quelque chose pour ce pays ! C’est à l’image du pays que certains ont laissé après 30 ans de service, prolongement des bras du colon, chargé de faire croire que la multitude de partis signifie démocratie et développement ! Là, au moins, ils ont bien réussi leur challenge !

    Répondre à ce message

  • Le 3 septembre à 16:45, par Yako En réponse à : Burkina : La liste des partis et formations politiques autorisés à prendre part aux élections du 22 novembre 2020

    Dommage, il ya trop de partis et mouvements politiques et pas assez de corporations des métiers. Burkinabé travaillons un peu plus et faisons moins de politique car la plupart des leaders de ces organisations dites politiques veulent utiliser la politique comme ascenseur social sans passer par travail/ épargne qui est le chemin le plus difficile certes mais plus noble. C’est pourquoi, Yako fait la politique accessoirement comme service mais pas comme métier ce qui lui procure liberté de parole et indépendance économique. Yako

    Répondre à ce message

  • Le 3 septembre à 18:40, par A qui la faute ? En réponse à : Elections du 22 novembre 2020 : Les partis politiques, regroupements ou formations politiques autorisés à part sont connus

    Bonne remarque Mr Karl ! Le nombre de partis/formations politiques dépasse le nombre de députés. Pourtant tous ces partis ont des "idéaux" socio-communistes, aucune exception. Cela témoigne le fait que les burkinabé sont incapables de s’entendre. Mais ceci n’est pas l’oeuvre du colon comme l’assure l’internaute n°2 Lom-Lom. Les gens n’ont pas que ça à faire. C’est pour ça qu’ils sont devant au bout de plusieurs décennies de sacrifices pour les générations futures. Sans un minimum de fraternité, de confiance, d’amour fraternel nous ne pouvons rien faire de grand et durable. Qui va se sacrifier pour qui ? Chaque famille nucléaire va finir par créer son parti politique.

    Répondre à ce message

  • Le 4 septembre à 00:53, par Hamed w En réponse à : Elections du 22 novembre 2020 : Les partis politiques, regroupements ou formations politiques autorisés à part sont connus

    Il faut en rire ou en pleurer ?
    A cette allure le développement de nos États n’aura jamais lieu.
    En parcourant cette liste pléthorique de partis politiques je me demande pourquoi les élus nationaux ne votent pas une loi pour réduire leur nombre ?
    On a encore du chemin ....

    Répondre à ce message

  • Le 4 septembre à 06:14, par le Nomade En réponse à : Elections du 22 novembre 2020 : Les partis politiques, regroupements ou formations politiques autorisés à part sont connus

    Franchement du n’importe quoi, on devrait revoir complètement les coditions de création et de gestion de s Parti politiques ! La situation actuelle est un désordre inacceptable !

    Répondre à ce message

  • Le 4 septembre à 09:12, par issa En réponse à : Elections du 22 novembre 2020 : Les partis politiques, regroupements ou formations politiques autorisés à part sont connus

    un pays pourri a tel point. comment un pays dit 《pauvre》peut engendrer tant de partis politiques si ce n’est que pour leur ventre. on se partage le pays on bouffe et on s’en fou de la population ignorante.vraiment mon coeur saigne quand je vois ce qu’il est devenu le burkinavé d’aujourdhui. dire queThomas SANKARA est parti avec toute l’integrité du burkina faso. majorités, opposants, societe civile tous pareil. si aujourdhui on avait un dirigeant qui a ne se reste que 1/20 du comportement de sankara je vous assure qu’on allait pas reconnaitre le Burkina. parce que le pays est immensement riche. on nous ment. nous vole. et on permet aux occidentaux de nous piller avec la complicité de machins de cedeao uemoa qui ne servent a rien. Pauvre Burkinabés Pauvre Afrique. c’est en Afrique vous allez voir des dirigeants qui privatisent les societes d’etat de leur pays et ils deviennent eux meme actionnaires dans ses sociétes. des dirigeants commercants promoteur immobilier sous prete nom et ses parcelles sont revendus encore a letat. ils ont amassé tant de fortune malgré cela ca gnape toujours. meme si c’est dans caca ya largent ils seront dedans. que les gens sachent que satan aussi beni lhomme.
    le Burkina est le pays la ou l’energie (carburant +electricité) est la plus chère au monde disait un de nos professeurs.
    dans tous les pays de la sous region c’est au Burkina la tonne de ciment est plus chère. cimaf est basé aussi a abidjan. la tonne cpj 42.5 coute 73000. pourquoi au burkina ils vendent plus cher. ils vont menti sur le fait qu’on a pas de port..pareil pour cimfaso qui est aussi basé a abidjan. cela est permis car certains de nos autorités sont des actionnaires et comme cest le burkina on peut spolier le peuple. encore dans la sous region c’est au Burkina le prix de parcelle est elevé. un quartier huppé d’abidjan angré extension 11ème tranche une parcelle bien viabilisée de 500 a 600m2 coûte 3millions500. les prix sont encadrés par l’etat.pendant qu’au burkina ouaga 2000 extension sud gelpaz pas courant pas eau. il faut debourser 7million500 pour 300m2. des autorités qui assistent a cette flamblée et ne pipe un mot car il ya qui ont des agences et qui s’enrichissent betement la dedans. vous faites pitié. a plus de 60ans en allant c’est la course a la richesse sans limite par tous les moyens au detriment du peuple comme si vous allez resté sur terre.

    Répondre à ce message

  • Le 4 septembre à 12:09, par Kôrô Yamyélé En réponse à : Elections du 22 novembre 2020 : Les partis et formations politiques autorisés à prendre part sont connus

    - Mes amis internautes, le Burkina Faso est foutu ! Il y a plus de partis politiques dans ce pays que sa population ! Nom du Ciel ! Il y en a certains don’t on n’a jamais entendu parler. La grande majorité sont des manges-mils aux gros jabots insassiables qui ne veulent que bouffer ! Une bande de fourmis-magnants destructrices et non constructives !!

    Conclusion : Parmi nos politiciens, fourmillent des faux-types qui usent d’artifices comme créer des partillons satelittes pour avoir de l’argent facile. Ils le vomiront tous y compises leurs tripes devant Dieu !!!

    Webmaster, ne me censure pas. Est-ce que réellement toi-même tu penses que nos politiciens sont sérieux avec nous ? Webmaster, ces gens manquent de respect, de sérieux et de considération envers les électeurs que nous sommes ! Malheureusement parmi nous aussi il y plein de rats prêts à lécher les râteliers, sinon on allait faire un vote-sanction pour les envoyer pêtre surtout ceux qui y sont depuis longtemps au pouvoir, notamment le MPP (Mouvement Périr le Pays) et ses bonzes y compris ses sattelites, tous à la poubelle ! Ne me censure pas s’il te plait.

    Par Kôrô Yamyélé

    Répondre à ce message

  • Le 4 septembre à 12:13, par le citoyen En réponse à : Elections du 22 novembre 2020 : Les partis et formations politiques autorisés à prendre part sont connus

    Ceux qui dénoncent le nombre élevé de partis et formations politiques ne connaissent pas bien la démocratie ou bien ignorent le jeu démocratique. nous pensons même que le nombre de partis est faible par rapport à la population.
    je suis fier de cette expression démocratique. on ne devrait pas juger ou apprécier l’opportunité par le nombre mais par la qualité des acteurs sur le terrain. connaissez vous le nombre d’associations ? On devrait se plaindre du nombre faible de personnes ayant une carte d’électeur au Faso.
    vive la démocratie de terrain et non à la démocratie de la langue !

    Répondre à ce message

  • Le 9 septembre à 14:16, par figo En réponse à : Elections du 22 novembre 2020 : Les partis et formations politiques autorisés à y prendre part sont connus

    Pour assainir, ce n’est pas compliqué. On arrête de distribuer l’argent du contribuable aux partis politiques car c’est devenu un business. Celui qui a des idées pour convaincre, ses militants paieront la cotisation pour le fonctionnement du parti.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Quota genre aux élections : La Majorité présidentielle déclare son soutien à la mise en œuvre de la loi
Présidentielle 2020 au Burkina : Les partis de la majorité mettent le curseur sur une victoire dès le premier tour
Démission du MPC de la Majorité : « Claude Ouédraogo jouait le rôle de taupe, il retourne à côté de son chef », rétorque Clément Sawadogo
Elections couplées de 2020 au Burkina : Les dates limites de dépôt de candidatures modifiées !
Elections de 2020 au Burkina : Le CGD pose la réflexion sur les défis de l’inclusion et de la transparence
Élections au Burkina : Ce qu’il faut savoir de la publication des listes électorales et de la gestion du contentieux
Litige au CDP : Le juge interdit à Mahamadi Kouanda l’utilisation de l’identité du parti
Présidentielle de 2020 : Des jeunes collectent des fonds pour payer la caution du candidat Roch Marc Christian Kaboré
Loumbila : « Nous avons pris des mesures pour freiner la spoliation de nos terres », informe le maire
Elections couplées de 2020 au Burkina Faso : Le fichier électoral compte 6 492 026 inscrits
Assemblée nationale : Le Renouveau démocratique tient ses deuxièmes journées parlementaires
Commune de Ouagadougou : Amadou Sana élu deuxième adjoint au maire, en remplacement de feu Moustapha Semdé
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés