Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Le succès n’est pas final, l’échec n’est pas fatal : c’est le courage de continuer qui compte.» Winston Churchill

Présidentielle ivoirienne : Les partisans de Guillaume Soro déposent son dossier de candidature à la Commission électorale

Accueil > Actualités > DOSSIERS > Côte d’Ivoire • LEFASO.NET • lundi 31 août 2020 à 22h44min
Présidentielle ivoirienne : Les partisans de Guillaume Soro déposent son dossier de candidature à la Commission électorale

C’est fait. Comme annoncé, vendredi 28 août 2020, les partisans de Guillaume Soro ont déposé, ce lundi 31 août 2020, le dossier de candidature de leur leader au siège de la Commission électorale indépendante en vue de la présidentielle du 31 octobre prochain. Après le dépôt, ses camarades ont livré une déclaration diffusée en direct sur la page Facebook « Soro Guillaume Kigbafori » et lue par Minata Koné, coordonnatrice du mouvement citoyen Génération et peuples Solidaires (GPS).

Dans cette déclaration, les partisans rappellent que Guillaume Soro a été le premier candidat déclaré à la présidentielle du 31 octobre 2020, avant de subir les attaques du parti au pouvoir.

« Par cet acte de bravoure politique, notre président nourrit fermement l’ambition d’accéder pacifiquement et par la vérité des urnes au pouvoir d’Etat afin de contribuer pour de vrai à l’avènement d’une nouvelle Côte d’Ivoire qui ne soit pas en conflit avec ses lois et surtout dans l’union retrouvée de ses dignes filles et fils », a déclaré Mme Minata Koné, coordonnatrice du mouvement citoyen Génération et peuples Solidaires (GPS).

Les partisans de l’ancien président de l’Assemblée nationale ivoirienne, actuellement en exil, disent espérer que le Conseil Constitutionnel « aura la lourde responsabilité de faire respecter les droits fondamentaux de l’homme et de valider cette candidature ».

Rappelons que Guillaume Soro avait été radié de la liste électorale après sa condamnation à 20 ans de prison pour « recel de détournement de deniers publics et blanchiment de capitaux » le 28 avril 2020 par le tribunal de première instance d’Abidjan. Son recours déposé par ses proches auprès du tribunal de Korhogo dans le cadre du contentieux des listes électorales a été rejeté, vendredi 28 août 2020.

HFB
Lefaso.net
Crédit photo : Yeclo.com

Vos commentaires

  • Le 31 août à 15:57, par écoutes telephoniques En réponse à : Présidentielle ivoirienne : Les partisans de Guillaume Soro déposent son dossier de candidature à la Commission électorale

    Dites à votre Maréchal de rentrer en Côte d’Ivoire car la Nation l’appelle ! Sa présence me semble plus utile que cette fanfaronnade ! Lui qui sait donner des instructions à des Généraux d’autres pays pour qu’ils tapent au Nord, au Sud, à l’Est et à l’Ouest, il saura donner des instructions à ses troupes pour mette la Cote d’Ivoire sous coupe réglée au profit du tout-puissant Guillaume SORO. De quoi a-t-il peur actuellement ? SORO ,’a qu’à prier pour que les âmes des suppliciés par les terroristes et par les hommes de Diendéré lors du coup d’Etat manqué au Burkina puissent reposer en paix, sinon SORO n’aura jamais la paix sur cette terre tant qu’il va continuer à narguer les parents des victimes ! Dieu est juste pour tout le monde

    Répondre à ce message

  • Le 1er septembre à 03:04, par Sidpawalemde SebgoMa En réponse à : Présidentielle ivoirienne : Les partisans de Guillaume Soro déposent son dossier de candidature à la Commission électorale

    Vraiment... Tout le monde parle "d’état de droit" mais en fait tout le monde s’en fout quoi ?

    AUCUN juge constitutionnel au monde ne peut valider une telle candidature. C’est contre la condamnation elle-même qu’il fallait ester pour faire rejuger l’affaire, l’annuler ou le faire gracier (Par ADO ?!?).

    Sinon, constatant l’existence d’une condamnation définitive, la commission électorale ne peut que le radier, et la cour constitutionnelle ne peut que constater le respect de la constitution et du code électoral. Et avoir été lé "premier candidat déclaré" ne change rien à cet état de fait pour "Môssieur Soro".

    Mais je dis oh, s’il est si fort qu’il veuille et doive diriger son pays, il ne peut pas trouver des juges et des avocats pour voir le cas de cette condamnation non ? ADO avait bien trouvé des gens pour lui délivrer son certificat de nationalité malgré l’opposition du politique ?

    Et d’ailleurs, tout le temps qu’il a été aux affaires et que personne ne pouvait rien lui refuser, pourquoi il n’a pas réglé ces affaires d’argent qui lui pourrissent aujourd’hui la vie ? Négligence coupable, ou retour de bâton d’un mauvais karma ???
    En tout cas, y a pas beaucoup de Burkinabè qui voudraient le voir au pouvoir en Eburnie !!!

    Répondre à ce message

  • Le 1er septembre à 12:46, par Ka En réponse à : Présidentielle ivoirienne : Les partisans de Guillaume Soro déposent son dossier de candidature à la Commission électorale

    En posant cette candidature, pourtant il a pillé la BCEAO et condamné comme GBAGBO, Il veut mettre le feu à la Côte d’Ivoire, comme il a voulu le faire avec Djibril Bassolé pour le Burkina.

    Même nommé PAN, SORO a toujours porté fièrement son titre de Chef rebelle. C’est pourquoi la société Ivoirienne retient de lui qu’un vulgaires sicaire, son véritable identité. Et aujourd’hui malgré un entourage alimentaire nourri par les billets des détournements comme ceux de son père Adoptif qui utilise les siens par toutes les ruses afin de déstabiliser le Burkina Faso pour son retour sans la justice, ces deux ne peuvent en aucun cas tronquer le nom ‘’criminel’’ contre un notre titre, car ceux qui ont vécu leurs atrocités pour le pouvoir, seront là pour les rappeler, comme on se rappelle des responsables du Nazisme.

    Et tous ceux qui se permettent en 2020 de se prendre en admiration pour des vulgaires tueurs massifs, comme Yako et ceux qui ont posé la candidature de SORO, on ne peut que s’attrister pour notre continent. Quels sont les hauts faits du chef rebelle SORO, si ce n’est que d’avoir massacré d’autres innocents pour un pouvoir que certains semblent rejeter aujourd’hui ? Même celui dont il a tué 3000 Ivoiriens pour le mettre au pouvoir ne veut plus qu’il mette pied en Côte d’Ivoire.

    Franchement, je ne suis pas pour un 3eme mandat d’ADO. Mais si un jour avant les élections son retrait de la compétition aura pour effet d’une constitution faite à sa mesure, une candidature de SORO est injuste, et il sera mieux qu’ADO reste candidat face à Bédié du PDCI qui était mieux d’être plus sage et de trouver, ou de préparer un candidat de la "nouvelle" génération." Parmi les membres de son parti il y avait des personnes capables de le remplacer. Pourquoi ne pas compter sur KKB. Ou en cherchant un peu, et avec assez de bonne volonté, ça doit bien se trouver. Mais prétendre à la magistrature suprême à 85 ans, cela n’est pas du tout raisonnable. Espérons qu’avec tout ce qui se passe dans un pays frère du Burkina, une deuxième crise comme celle du 2011 ne se reproduise pas.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Elections en Côte d’Ivoire : La Cour africaine, l’avocat des causes perdues ?
Présidentielle en Côte d’Ivoire : La Cour africaine demande le retour de Guillaume Soro dans le processus électoral
Présidentielle en Côte d’Ivoire : Les raisons du rejet des candidatures de Gbagbo et Soro
Présidentielle en Côte d’Ivoire : La candidature d’Alassane Ouattara validée, celles de Soro et Gbagbo rejetées
Présidentielle ivoirienne : Les partisans de Guillaume Soro déposent son dossier de candidature à la Commission électorale
Côte d’Ivoire : Le Tocsin alerte sur les propos et actes xénophobes et interpelle le Burkina et la CEDEAO
Présidentielle en Côte d’Ivoire : Alassane Ouattara dépose son dossier de candidature
Hamed Bakayoko : Ce qui est légal et ce qui est légitime
Côte d’Ivoire : Hamed Bakayoko nommé Premier ministre
Côte d’Ivoire : Seydou Elimane Diarra se voulait « l’homme du consensus », à la confluence de la politique et du business
Daniel Kablan Duncan : Métamorphose d’un vice-président en électron libre (2è partie)
Daniel Kablan Duncan : Métamorphose d’un vice-président en électron libre (1ère partie)
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés