Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Il faut apprendre à rester serein au milieu de l’activité et à être vibrant de vie au repos.» Gandhi

Crise politique en Côte d’Ivoire : Des OSC demandent au gouvernement burkinabè de protéger ses concitoyens

Accueil > Diasporas • Photo d’illustration • mardi 25 août 2020 à 22h55min
Crise politique en Côte d’Ivoire : Des OSC demandent au gouvernement burkinabè de protéger ses concitoyens

La Côte d’Ivoire vit depuis quelques jours des manifestations parfois violentes. Ces personnes protestent contre le 3e mandat du président Alassane Ouattara. Dans cette situation, comme dans les crises passées, des Burkinabè vivant en Côte d’Ivoire peuvent être pris à partie. C’est pourquoi Des OSC tirent sur la sonnette d’alarme afin qu’on puisse prévenir le pire. Déclaration !

La Côte d’Ivoire, pays voisin, depuis quelques semaines vit une crise politique majeure. Elle se manifeste par un débat très tendu, des positions antagoniques, une montée fulgurante des conflits communautaires dont ce pays a été le théâtre il y a quelques années. Malheureusement, la cristallisation des contradictions sociales et politiques se déporte déjà sur le terrain de la violence dans la rue dans plusieurs localités. Il est à déplorer plusieurs morts, des nombreux blessés et des dégâts de biens matériels.

Conscient de notre destin commun matérialisé par des interrelations sociales et économiques ainsi que le partage d’organisations sous régionales, nous tenons à nous incliner sur la mémoire de toutes les victimes.

Cette nouvelle crise vient rappeler à l’opinion la fragilité du tissu social en Côte d’Ivoire et la nécessité pour les organisations sous-régionales, régionales et internationales d’intervenir dès maintenant afin de ramener la quiétude et la paix en prévalant un conflit beaucoup plus grave.

Les signaux actuels émis par les sanglants affrontements dont certains sont à caractéristiques ethniques dans ce pays frère nous rappelle un houleux passé récent qui a occasionné tristesse et désolation.

Malheureusement, comme il y a environ une décennie, une politique similaire en Côte d’Ivoire s’était portée sur le terrain communautaire avec des agressions contre des citoyens ressortissants de l’espace UEMOA. Il est donc urgent pour la société civile de mener le plaidoyer nécessaire afin d’éviter les amalgames et leurs corollaires de violences contre les Burkinabè et toutes les communautés étrangères en Côte d’Ivoire.

C’est l’occasion pour nous d’attirer l’attention du Président du Faso, Rock Marc Christian kabore, et du Gouvernement Dabire sur :

- les conséquences fâcheuses que pourraient avoir la crise en gestation sur nos compatriotes résidents en Côte d’Ivoire.
- la nécessite d’entreprendre les actions diplomatiques adéquates pour la protection de nos compatriotes en terre ivoirienne.

C’est aussi l’occasion d’appeler les compatriotes résidents en Côte d’Ivoire et les organisations de Burkinabè reconnues en terre ivoirienne à éviter de s’immiscer dans la politique interne de ce pays qui relève de sa souveraineté.

Ouagadougou, le 24 août 2020

Ont signé :

- Réseau des Organisations de la Société Civile pour la Démocratie (RESOCIDE)

Siaka Coulibaly

- Convergence Citoyenne et Panafricaine (CCP)

Ousmane SO

- Alliance pour la Défense de la Patrie (ADP)

Abraham BADOLO

Vos commentaires

  • Le 25 août à 23:38, par KABORE En réponse à : Crise politique en Côte d’Ivoire : Des OSC demandent l’intervention du gouvernement Burkinabè à protéger les Burkinabè

    Roch ne peut pas faire grand chose, une chose qui pourrait protéger nos compatriote en RCI, c’est que Roch prenne position en faveur des baoulés ( il s’agit d’un problème purement ethnique ), une chose qu’il ne fera pas d’abord parce-qu’il n’a pas cette force de caractère, ensuite parce que la RCI nous tient véritablement par les co**lles, mais c’est surtout la violence avec laquelle dioulas (avec ADO en tête) s’expriment ces temps-cis qu’il faut craindre. On n’a même pas besoin d’être devin pour savoir que dans quelques semaines les ivoiriens vont s’entre-tuer en prenant le soin de stigmatiser les burkinabè. Il faut seulement se hâter de préparer le rapatriement de nos compatriotes.

    Répondre à ce message

  • Le 26 août à 00:02, par SOME En réponse à : Crise politique en Côte d’Ivoire : Des OSC demandent l’intervention du gouvernement Burkinabè à protéger les Burkinabè

    Voilà le genre de conseils qui ne sont que des pièges. Si nous devons nous inquiéter du sort de nos compatriotes en Côte d’Ivoire, nous devons absolument éviter ce genre de conseil.

    Il y a peine quelques semaines un certain sbire appelait à s’attaquer aux étrangers et plus particulièrement aux burkinabe. S’il est clair pour moi que cet individu n’était qu’un mercenaire qui préparait le terrain à l’attaque contre le Burkina en créant de toute pièce une situation qui transformerait nos compatriotes en réfugiés au Burkina. Ils fuiraient venir gonfler le nombre de réfugiés au pays, affaiblissant ainsi encore plus l’état burkinabé et le rendant proie facile. Ainsi ils pourront lancer leur offensive tout azimut.

    Je n’ose pas croire que les signataires du présent appel le fassent exprès pour inciter le gouvernement à tomber dans le piège et donner l’opportunité rêvée aux ennemis du Burkina. Je n’ose pas croire qu’ils soient ces conseillers infiltrés que Roch a malheureusement laissé s’installer dans le pays et même autour de lui.

    nous devons rester vigilants face aux pièges et diversions de toutes sortes. Le sort de nos compatriotes relève de la prerogative de l’ambassade du Burkina en Côte d’Ivoire et de l’état ivoirien. L’état burkinabé n’a pas à faire de l’immixion. Surtout pas dans ce contexte actuel. Si tu sais que quelqu’un tient le gourdin cherchant la moindre occasion pour te frapper, ne va pas le provoquer.
    SOME

    Répondre à ce message

  • Le 26 août à 04:40, par Papa En réponse à : Crise politique en Côte d’Ivoire : Des OSC demandent l’intervention du gouvernement Burkinabè à protéger les Burkinabè

    Je salue la vision de ces OSC pour avoir alerté le gouvernement . Il est très certain qu’il y aura des troubles pendant les élections en Côte-d’Ivoire et certains Ivoiriens profiteront pour s’en prendre va nos compatriotes. Que le président Roch prenne ces alertes au sérieux pour qu’il n’y ait pas des morts Burkinabe et après venir jouer au docteur après la mort . Encore merci et chapeau à ces OSC clairvoyantes.

    Répondre à ce message

  • Le 26 août à 10:01, par ô pays mon beau peuple En réponse à : Crise politique en Côte d’Ivoire : Des OSC demandent au gouvernement burkinabè de protéger ses concitoyens

    Ces OSC font tout pour déstabiliser le pays. Des conseils suicidaires pour nous créer une crise diplomatique et ouvrir un autre front. Le simple fait de publier ses élucubrations donnent des idées à certains ivoiriens qui sont animés de mauvaises intentions . Je me rappel qu’au début du Covid, certaines OSC assistés par des avocats de la place ont intenté un procès contre la mairie pour n’avoir pas effectuer des tests massifs de la population. Ils se plaisent à chaque fois qu’une situation crée de l’inconfort aux dirigeants de notre pays. C’est des gens malheureux. Comment ils arrivent à vivre avec cette négativité qui les anime

    Répondre à ce message

  • Le 26 août à 11:51, par TANGA En réponse à : Crise politique en Côte d’Ivoire : Des OSC demandent l’intervention du gouvernement Burkinabè à protéger les Burkinabè

    Comment protéger les Burkinabè qui sont en cote d’ivoire ?
    Une nation peut demander à une autre la permission de venir chercher ces ressortissants, elle peut demander à des organisation des nations unis de l’aider à rapatrier ces ressortissants ; mais c’est si ces ressortissants sont enregistrés connus comme tels ; Ils y sont entrés légalement et ont même pris un visas de sortie dans leur pays avant de sortir. cela veut dire que l’on sait qui et qui y sont.
    Le cas des Burkinabé de cote d’ivoire est autre.
    Alors demander à l’état de les protéger revient à demander l’impossible à l’état Burkinabè car le nombre de personne dépasse celui que l’on peut garder et s’occuper de s sécurité.
    Certe, les ocs ont raison de prendre ce problème au sérieux comme toute autre personne ou organisation peut le faire et doit le faire.
    A partir de ce moment, il est préférable que toutes les entités, OSC comprises aillent en mission en cote d’ivoire pour demander simplement aux Burkinabè de rentrer chez eux ou de changer de pays. EN attendant, le plus important c’est de se tenir à carreaux, ne pas entrer dans la politique de la cote d’ivoire.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Burkinabè vivant en Autriche : Salif Nikièma ou la parfaite illustration de la résilience !
Elections couplées 2020 au Burkina : Les Burkinabè de New York s’informent sur le déroulement du processus électoral
Appel à la xénophobie et au crime en Côte d’Ivoire par Don Giovanni : L’ONG Stand for Life and Liberty reçoit le soutien des autorités ivoiriennes
Ambassade du Burkina en Cote d’Ivoire : Mamadou Zongo appelle ses compatriotes à ne pas se mêler des activités politiques ivoiriennes
Affaire employée de maison battue à New York : « Il ne s’agit ni plus ni moins que d’un scénario ourdi pour pouvoir rester dans ce pays », Sylvestre Compaoré, diplomate
Crise politique en Côte d’Ivoire : Des OSC demandent au gouvernement burkinabè de protéger ses concitoyens
Incitation à la violence en Côte d’Ivoire : Le mouvement N23 appelle à sa cessation
60 ans d’indépendance du Burkina Faso : les Burkinabè d’Allemagne célèbrent à l’unisson
Avis de recherche : Un S.O.S pour retrouver les parents de Boukary Ouédraogo, hospitalisé aux États-Unis
Bourses d’études : La diaspora burkinabè en France décide d’accompagner la mère-patrie
Appel à témoin : Qui est « Don Giovanni le Slameur », qui appelle à des violences contre les étrangers en Côte d’Ivoire ?
Maison de l’entreprise : Désormais une plateforme pour la création d’entreprise en ligne
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés