Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «C’est seulement avec astuce qu’on parvient à chasser une mouche, non en agissant rapidement.» Proverbe Africain

Campagne agricole 2020-2021 : Le ministre de l’Agriculture s’imprègne de l’état des champs dans le Sud-Ouest

Accueil > Actualités > Société • LEFASO.NET • lundi 24 août 2020 à 21h50min
Campagne agricole 2020-2021 : Le ministre de l’Agriculture s’imprègne de l’état des champs dans le Sud-Ouest

Le ministre de l’Agriculture et des aménagements hydro-agricoles, Salifou Ouédraogo, était dans les champs de la région du Sud-Ouest, ce samedi 22 août 2020. Dans les provinces du Poni, du Ioba et de la Bougouriba, le ministre a pu constater l’état d’avancement de la campagne agricole et apporter le soutien du gouvernement aux producteurs. A part quelques parasites signalés et des poches de sécheresse constatées, dans l’ensemble, la physionomie des plants se présente assez bien. A ce stade de la campagne agricole, les plants sont aux stades de montaison, de floraison ou de tallage.

Des champs de maïs, de riz, de sorgho et d’arachide ont été visités par le ministre de l’Agriculture et des Aménagements hydro-agricoles, dans la région du Sud-Ouest. A Banlo, localité située à quelques encablures de la commune de Bouroum-Bouroum (Poni), le groupement Sinèka exploite un bas-fond rizicole redynamisé sur une superficie de 36 hectares, avec une prévision de plus de 100 tonnes attendues. Soixante-quatorze producteurs exploitent ce bas-fond redynamisé grâce à l’appui des techniciens de l’agriculture. Pour Bébè Kambou, producteur à Banlo, le groupement a reçu des semences subventionnées et des engrais, d’où la satisfaction des producteurs.

A Diébougou, dans la province de la Bougouriba, la coopérative agricole des céréaliers et maraîchers, bénéficiaire de tracteurs de la part du gouvernement, a reçu également la visite du premier responsable de l’agriculture. A en croire le responsable de ladite coopérative, Soremine Kambiré, le matériel technique a permis d’emblaver déjà 56 hectares. « Avec les caprices de la saison cette année, ce matériel a aidé pour le labour ; et selon nos prévisions, nous sommes à 40% de taux d’exécution, parce qu’on a prévu 100 hectares pour les membres et nous comptons doubler ce chiffre », a affirmé Soremine Kambiré. La dotation en tracteurs par le gouvernement vise à encourager les producteurs à la mécanisation agricole.

Dans cet élan de mécanisation, huit tracteurs ont été mis à la disposition des producteurs des coopératives, ce qui a facilité le labour des champs. « Il y a eu un travail qui a été fait par les producteurs, notamment l’utilisation des techniques et technologies promises par le ministère. Nous avons vu des champs où les productions sont très bonnes par rapport aux autres champs, bien qu’il y ait eu des poches de sécheresse, parce que les techniques de maîtrise de l’eau, les techniques de production telles que l’utilisation de la riziculture intensive ont permis de voir des cultures qui se portent bien », nous confie le ministre en charge de l’Agriculture.

Il n’a pas manqué de saluer l’engagement des producteurs dans la diversification des spéculations. Il a promis, dans la mesure du possible, avec l’appui des projets et programmes, d’accompagner les femmes qui se sont fortement engagées dans les productions agricoles. Des doléances, notamment le manque de matériels et de retenues d’eau, ont été soulevées par les producteurs.[ Cliquez ici pour lire l’intégralité ]

Boubacar TARNAGUIDA

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Foncier : Les résidents de la zone non lotie de Yamtenga veulent de meilleures conditions de relogement
Droits fonciers au Burkina : Des acteurs réfléchissent à la sécurisation durable des terres au profit des femmes
Burkina Faso : Les prix des hydrocarbures augmentent dès le 19 août 2022
Ouagadougou : Un enfant de 12 ans meurt des suites d’une noyade dans le barrage n°1 à Tampouy
Ouagadougou : Un exercice militaire prévu ce 19 août 2022 au quartier Gounghin
Crise alimentaire au Burkina Faso : Save the Children mobilise environ 2 milliards de Francs CFA sur fonds propres pour répondre aux besoins des communautés, particulièrement des enfants
Burkina/Drame de Perkoa : Deux responsables de la société déposés à la maison d’arrêt de Koudougou
Burkina/Education : La coopération française prend en charge la scolarité d’Erwin Poussi
Rentrée académique 2022-2023 : Inscrivez-vous à l’Institut Supérieur de la Communication et du Multimédia (ISCOM) pour apprendre les métiers du numérique
Droits des femmes en Afrique : Les 9 recommandations de la Commission africaine des droits de l’homme et des peuples sur la violence numérique
Société : « La gestion des conséquences de l’insécurité est plus difficile et plus problématique que l’anticipation, la prévention » (Sanoussa Gansonré, CESEPAD, expert en police de proximité)
Sécurité urbaine au Burkina : Vers la mise en place d’une « Police de nuit » dans la ville de Ouagadougou
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés