Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Insistons sur le développement de l’amour, la gentillesse, la compréhension, la paix. Le reste nous sera offert.» Mère Teresa, Religieuse (1910 - 1997)

Situation au Mali : La CEDEAO exige le rétablissement du président malien dans ses fonctions

Accueil > Actualités > International • • vendredi 21 août 2020 à 22h20min
Situation au Mali : La CEDEAO exige le rétablissement du président malien dans ses fonctions

« L’ancien président Nigérian Gudluck Jonathan conduira la délégation de la CEDEAO qui se rendra demain samedi 21 août 2020 au MALI. La CEDEAO exige le rétablissement du président malien dans ses fonctions ». Telles sont entre autres les décisions prises par les chefs d’Etats de la communauté économique et monétaire Ouest africaine (CEDEAO) sur la situation malienne, tenue par vidéo conférence le 20 août 2020.







Vos commentaires

  • Le 21 août à 16:29, par YAWOTO En réponse à : Situation au Mali : La CEDEAO exige le rétablissement du président malien dans ses fonctions

    Il y a combien de présidents qui ne sont pas des exemples de démocrates dans le groupe et qui exigent que la démocratie soit respectée ? Soyez persuadés que la légitimité primera sur les pseudo démocraties et qu’aucune puissance ne saurait imposer désormais un président à un peuple qui n’en veut pas, ça ne sera qu’une question de temps mais la porte de sortie sera étroite.

    Répondre à ce message

  • Le 21 août à 17:19, par Dedegueba SANON En réponse à : Situation au Mali : La CEDEAO exige le rétablissement du président malien dans ses fonctions

    Lorsque certains chefs d’états tripatouillent ou bidouillent les constitutions de leurs pays pour s’éterniser au pouvoir, cette CEDEAO ne dit rien. Lorsque aussi d’autres bourrent les urnes ou se taillent un code électoral ou une CEI sur mesure, elle reste silencieuse. Cette CDEAO, complaisante, lorsqu’il s’agit de protéger les princes, crie au scandale lorsque survient un putsch, qui n’est que la suite de cette complaisance coupable et frustrante pour les peuples.
    Bandez vos muscles, mais vous aurez devant vous un peuple malien debout.

    Répondre à ce message

  • Le 21 août à 18:16, par Ka En réponse à : Situation au Mali : La CEDEAO exige le rétablissement du président malien dans ses fonctions

    Votre machin avec ses griots ont testé le peuple Burkinabé en 2015 : Mais si le peuple dit que ça ne sait fait pas, ça ne se fait pas. Encore vous allez vous dégonflé avec un Mali qui veut un Changement. La CEDEAO un machin d’ADO et MAKY s’occupe davantage de la longévité des dictatures de la sous-région qui banalisent les crimes de leurs citoyens comme couvrir Blaise Compaoré. Et ici on peut encore considérer qu’en Afrique les chefs d’Etat sont les premiers génocidaires de leurs propres peuples, et qu’un d’entre eux disait a sa police : "Mâtez-les, faites votre travail.’’ Au lieu de parler le retour au pouvoir d’IBK dont le peuple n’en veut plus à cause de la corruption a ciel ouvert et les morts de manifestants, il vaut mieux pour vous de parler de le juger, et la préparation d’une alternance politique sans la corruption. La bonne question que vous deviez répondre chers chefs d’état de la sous-région serait plutôt : ‘’Pourquoi la CEDEAO ne s’occupe pas des bourreaux des peuples africains ?’’ Curieusement c’est le silence radio à ce sujet. Au lieu de parler du retour d’IBK au pouvoir, la CEDEAO devait d’abord écouter les revendications du peuple et les militaires, qui sont la solution pour sortir le Mali de sa situation.

    Répondre à ce message

  • Le 21 août à 18:47, par Yako En réponse à : Situation au Mali : La CEDEAO exige le rétablissement du président malien dans ses fonctions

    " La CEDEAO exige le rétablissement du président malien dans ses fonctions » Décidément la cedeao n’a rien compris comment ignorer la légitime revendication du peuple Malien.En effet, l’utilisation à tort et à travers du fameux protocole cedeao 2001 relatif au bannissement de coups d’état a fini par le vider de sa substance oh combien louable à l’origine. Comment adopter une tel protocole sans s’assurer de l’existence d’une place prépondérante accordée au référendum révocatoire dans les constitutions des pays membres d’autant, seul le referendum révocatoire ou la motion de censure au niveau des parlements nationaux lorsqu’elle est prévue permet d’arrêter la dictature de la majorité ou le tyran en fonction dans le cadre de la loi. Faute d’une telle disposition dans nos constitutions nous a conduit à une insurrection, une violence inutile. Conclusion : Le syndicat des chefs d’états (cedeao) doit cesser de faire des chantages au peuple Malien en l’absence de disposition constitutionnelle (référendum révocatoire) , l’armée n’a fait qu’accomplir la volonté populaire.

    Répondre à ce message

  • Le 21 août à 19:54, par Kekule En réponse à : Situation au Mali : La CEDEAO exige le rétablissement du président malien dans ses fonctions

    CEDEAO des chefs d’État svp le peuple est souverain.sans le peuple pas de président encore loin être membre de la CEDEAO.nous condamnons tous les coups d’État mais le coup d’état du Mali est salvateur et est même approuvé par le peuple malien .alors que voulez vous ?

    Répondre à ce message

  • Le 21 août à 20:43, par Alexio En réponse à : Situation au Mali : La CEDEAO exige le rétablissement du président malien dans ses fonctions

    La CEDEAO n est plus celle dont par sa creation se reclamait. En Loccurence son independance economique avec une monnaie unique a regime flottant. Loin du Franc-CFA. Monnaie du nazisme allemand imposer a la France. Et puis imposer par la France a ses ancienes colonnies. Cette organisation est devenue le syndicat des chefs soumnis aux desiratas de la France. Par ses traitres Presidents comme ADO de l Cote D IVOIre Apatride qui veut donner des lecons au peuple malien. Alors qu il vient troupatrouiller la constitution fondamnetale. La faillite de l Armee francaise, la MINUSMA sur le terrain contre les faux djihadistes fabriques par l Occident pour piller nos richesses minieres doivent bagage et rentrer chez eux. La recreation est terminee. L imperialisme et ses valets locaux de la sous-region n ont rien a dire de cette crise malienne. Nous voulons une CEDEAO des peuples qui sont la pour nos interets, Et non des presidents a la solde de l imperialisme francais predateur de nos economies en Afrique.

    Répondre à ce message

    • Le 22 août à 10:44, par Dedegueba SANON En réponse à : Situation au Mali : La CEDEAO exige le rétablissement du président malien dans ses fonctions

      En effet, en rappelant l’histoire de notre monnaie commune en gestation, qui est sabordée par ADO et Macron, me fait voir que le casting des chefs d’état pour gérer la crise malienne fut très mauvaise. ADO, doit avoir pété un câble si jusqu’à présent il n’a pas conscience de son impopularité. Et se dédire pour briguer un troisième mandat au prétexte qu’il n’a pas le temps de former un successeur est simplement malhonnête. Et s’il meurt comme Gon Coulibaly, il n’y aurait donc plus de Cote d’Ivoire ?

      Répondre à ce message

  • Le 22 août à 00:59, par Sidpawalemde Sebgo En réponse à : Situation au Mali : La CEDEAO exige le rétablissement du président malien dans ses fonctions

    Ah bon ? Rétablir IBK ??? OK, alors juste quelques préalables :

    1°) Rétablir Moussa Traoé, victime d’un coup d’état aussi...

    2°) Rétablir ATT, victime d’un coup d’état...

    3°) Rétablir les citoyens maliens morts ces dernières semaines dans la rue, victimes d’un coup d’état mortel de IBK et du sieur Boubou...

    après, en respectant l’ordre, on pourra parler du cas du régime IBK. Ou bien ???.

    Répondre à ce message

  • Le 22 août à 07:36, par BOSS En réponse à : Situation au Mali : La CEDEAO exige le rétablissement du président malien dans ses fonctions

    Que dites-vous à propos de la mal gouvernance ? de l’injustice ? de la corruption ? des tripatouillage de constitution ? de la pauvreté malgré des ressources immenses à tous les niveaux ? de la faim (vous continuez à recevoir des sacs de riz de vos partenaires chaque année) ? des influences extérieures néfastes ? du système qui nous maintient dans la dépendance ?
    Je vous assure que si ces questions sont réglées ou si le peuple sent qu’on essaie de régler ces questions, le problème des coups d’Etat sera résolu de lui même.

    Répondre à ce message

  • Le 22 août à 09:07, par Ouaga En réponse à : Situation au Mali : La CEDEAO exige le rétablissement du président malien dans ses fonctions

    Messieurs les patrons de la CEDEAO. Cherchez plutôt à aider le peuple malien à retrouver la démocratie et la gouvernance vertueuse. Vous ne pouvez rien contre la volonté d’un peuple debout. Tirez leçon du cuisant échec que vous avez enregistré au Burkina Faso en 2015. Les Alassane Ouattara et Alpha Condé ne sont pas des modèles

    Répondre à ce message

  • Le 22 août à 11:37, par songdo En réponse à : Situation au Mali : La CEDEAO exige le rétablissement du président malien dans ses fonctions

    Au Burkina comme au Mali se sont des envoyés de Macron,vous avez vu l’ECO dit CEDEAO qui devient ECO de l’UMOA.Cest comme ça ,la France les manipule à sa guise.Des Pays qui font des conseils des minitres communs avec leur Maître, au détriment de la CEDEAO ou de l’UA.

    Répondre à ce message

  • Le 22 août à 11:38, par Razambwende En réponse à : Situation au Mali : La CEDEAO exige le rétablissement du président malien dans ses fonctions

    Messieurs les PRESIDENTS de la fameuse CEDEAO, soyez réaliste et regarder comment le peuple malien a marché pour exiger le départ de IBK et comment le peuple Malien a marché pour saluer et soutenir le coup d’Etat. Je pense que si vous êtes pour le bien du peuple malien, vous n’allez pas demander le rétablissement de IBK. Vous êtes des défenseurs de vos propres intérêts égoïstes et mafieuses mais sachez que chaque président répondra de sa malgouvernance devant les tribunaux tôt ou tard. Le coup d’Etat du Mali a été applaudi par le peuple malien donc on peut déduire qu’il est salutaire pour le peuple malien alors laissez le peuple malien décider de son destin. Que les VIEUX CROCODILES laissent la place aux JEUNES CROCODILES. LA CEDEAO doit s’opposer au troisième mandat de ALASSANE OUATTARA de la Côte d’Ivoire et ALPHA CONDE de la Guinée si réellement elle veut prevénir la paix dans la sous région car le pouvoir est pour le PEUPLE et non pour un individu dit PRESIDENT. JE CONSEILLE A LA CEDEAO DE NE PAS CREER PLUS DE DESORDRE DANS LA SOUS REGION EN ESSAYANT l’INVASION DU MALI. NE REGARDEZ PAS A VOS INTERETS EGOISTES DE PRESIDENT MAIS PESEZ LES AVANTAGES ET INCONVENIENTS. SOUVENEZ VOUS QUE C’EST VOTRE INCOMPETENCE A EMPECHER LA DESTABILISATION DE LA LYBIE PAR LA FAMEUSE COALITION AVEC LA FRANCE EN TETE QUI A AMENER CE FLUX IMPORTANT DE TERRORISME QUE LA MEME FRANCE EST VENU VOUS AIDER POUR COMBATTRE. ALORS SOYONS LUCIDE ET AIDONS LES MALIENS A GERER LA TRANSITION AU LIEU D’ATTAQUER PAR LA FORCE LE MALI POUR NE PAS CREER DAVANTAGE DE PROBLEMES AUX DIFFERENTS PEUPLES DE LA SOUS REGION. NE CONFONDEZ PAS MALI ET GAMBIE OU VOUS AVEZ AIDEZ A CHASSER YAYA DJAME. JE DEMANDE A LA CEDEAO DE LIMITER ET PLOMBER LE NOMBRE DE MANDATS PRESIDENTIELS A 2 NON REVISABLES. EN TANT QUE ANALYSTE INDEPENDANT, J’AI PEUR QUE LE MALI EN CAS D’ATTAQUE DE LA FORCE EN ATTENTE DE LA CEDEAO NE DEVIENNE UNE POUDRIERE QUI VA NON SEULEMENT EMPORTER D’AUTRES PRESIDENTS MAIS AUSSI CREER BEAUCOUP DE MAL AUX PEUPLES INNONCENTS. ALORS J’APPELLE MON PRESIDENT SEM ROCK MARC CHRISTIAN KABORE A DESOLIDARISER DE CETTE PENSEE D’ATTAQUE DU MALI ET DE MEME REFUSER LA TRAVERSEE DE SON TERRITOIRE PAR CETTE FORCE DE LA CEDEAO CAR LE PEUPLE BURKINABE SOUFFRE DEJA BEAUCOUP DU TERRORISME CHAQUE JOUR.

    Répondre à ce message

  • Le 22 août à 15:09, par Charles En réponse à : Situation au Mali : La CEDEAO exige le rétablissement du président malien dans ses fonctions

    Le président qui n’est pas contente pour se qu’il ont fait à IBK qu’il démissionné là ont saura qu’il n’est pas contente

    Répondre à ce message

  • Le 22 août à 15:10, par Charles En réponse à : Situation au Mali : La CEDEAO exige le rétablissement du président malien dans ses fonctions

    Le président qui n’est pas contente pour se qu’il ont fait à IBK qu’il démissionné là ont saura qu’il n’est pas contente

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Mandat d’arrêt lancé contre Guillaume Soro et ses collaborateurs : Leurs avocats refusent leur extradition
Côte d’Ivoire : Amnesty International exige des sanctions contre les auteurs des massacres
Guerguarate : Le Maroc décide de mettre fin aux « actes de déstabilisation » de son territoire
Mali : Difficile mise en place du Conseil national de la transition
Donald Trump : Le loser malfaisant
Ghana : L’ancien président John Rawlings n’est plus
Côte d’Ivoire : La CEDEAO félicite Alassane Dramane Ouattara pour sa réélection
Sénégal : Idrissa Seck, le dindon de la farce pour un troisième mandat de Macky Sall ?
Création d’un Conseil national de Transition en Côte d’Ivoire : Le gouvernement saisit la justice
Election américaine : Plus de 100 millions de personnes ont déjà voté par anticipation
Côte d’Ivoire : L’opposition crée le Conseil national de transition
Guinée - Côte d’Ivoire : Des élections meurtrières pour le 3e mandat
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés