Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Les idées ont une durée de vie courte. Vous devez agir avant qu’elles n’expirent.» John C. Maxwell

Axe Namsiguia-Djibo : A quand la fin du laxisme des autorités burkinabè ?

Accueil > Actualités > DOSSIERS > Attaques terroristes • LEFASO.NET • mercredi 19 août 2020 à 23h30min
Axe Namsiguia-Djibo : A quand la fin du laxisme des autorités burkinabè ?

Le tronçon qui relie Namsiguia (province du Bam, région du Centre-Nord) et Djibo (province du Soum, région du Sahel) est devenu une zone rouge. Il comprend plusieurs points de contrôles où des cars de transport et de marchandises sont fouillés, et les identités des passagers contrôlées. Sur cet axe, le pays a encore enregistré une perte avec l’assassinat du grand imam de Djibo, le 15 août 2020. Malgré le nombre important de morts et le sang d’anonymes qui continuent de souiller ce tronçon, le silence des autorités fruste bon nombre de Burkinabè, et suscite une tempête de questionnements.

Les autorités ont été plusieurs fois interpellées sur le calvaire des populations sur le tronçon Namsiguia-Djibo. Mais rien, c’est le silence total. Seulement une trentaine de kilomètres qu’un pays souverain peine à sécuriser mais se dit capable de sécuriser tout un pays pour des élections. Un pays qui vient même de célébrer le soixantième anniversaire de son accession à l’Indépendance.

Comment peut-on comprendre que dans un pays, des cars de transport en commun, de marchandises et des véhicules personnels soient fouillés par des terroristes au su et au vu des autorités ? Et elles ne réagissent pas pour apporter des réponses adéquates à la situation. Cette zone est-elle une partie qui n’appartient plus au Burkina ? Si c’est le cas, que l’on informe les populations pour que chaque Burkinabè prenne ses précautions. Sinon, à cette allure, on n’est pas loin d’un État dans un État.

Quand les terroristes ont décidé, de mars à mai 2020, d’interdire l’accès à Djibo par cet axe, bloquant tout ravitaillement de la ville, rien n’a été entrepris pour sécuriser ce tronçon. Pourtant, le 18 juin 2020, lors de la visite en hélicoptère du président du Faso, Roch Kaboré, à Djibo (province du Soum, région du Sahel), les habitants avaient demandé́ la sécurisation du tronçon Namsiguia-Djibo. Mais rien jusqu’à ce que le grand Imam de Djibo, Souaibou Cissé, soit enlevé puis exécuté.

Après cet acte ignoble qui a plongé les habitants de Djibo dans le désarroi, le gouvernement burkinabè, à travers un communiqué, a condamné cet assassinat. « Où étiez-vous avant qu’on arrive à cette situation ? », se demandent bon nombre de Burkinabè. Ce qu’on n’arrive pas à comprendre avec ce gouvernement, ce sont les communiqués toujours ponctués de certains vocables fâcheux. Dans le dernier communiqué suite à l’assassinat de l’imam, c’est le terme « lâche » qui a été utilisé. Ce terme, montre qu’elles ont échoué pour n’avoir pas pu protéger les populations et surtout l’imam, malgré les interpellations sur le cas de ce tronçon.

Ces autorités, normalement, devraient avoir la dignité et le courage d’éviter certains vocables dans leurs communiqués. Elles ont échoué dans la sécurisation de ce tronçon dangereux de 30 kilomètres. Après les condamnations, les autorités sont passées à autre chose : la préparation de la course à Kosyam.

Pourquoi rien n’est fait jusque-là ? Sur cette question, la Grande muette est vraiment silencieuse, et le chef des boys ne donne pas non plus de signal positif pour stopper la peur. C’est le silence total et on ne voit rien sur le terrain. En attendant, au vu et au su des Burkinabè et même des autorités, les terroristes continuent de régner en maîtres absolus sur le tronçon Namsiguia-Djibo. Jusqu’à quand la fin du laxisme des autorités ?

Issoufou Ouédraogo
Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 20 août 2020 à 00:01, par Bao-yam En réponse à : Axe Namsiguia-Djibo : A quand la fin du laxisme des autorités burkinabè ?

    Rien à ajouter. Merci pour l’interpellation. Il n’y a que ça qui peut faire bouger les choses.

    Répondre à ce message

  • Le 20 août 2020 à 00:13, par Vérité En réponse à : Axe Namsiguia-Djibo : A quand la fin du laxisme des autorités burkinabè ?

    C’est gouvernance mouta mouta du mpp. On interpelle pour une chose jusqu’à ce que suive mort hommes. C’est plus que du laxisme ce qu’on voit au Faso. Si les dirigeants prenaient leçon chez leurs amis....Hélas tout près n’est pas loin

    Répondre à ce message

  • Le 20 août 2020 à 02:20, par Yirmegna En réponse à : Axe Namsiguia-Djibo : A quand la fin du laxisme des autorités burkinabè ?

    Belle synthèse de la réalité de terrain ! On se demande la sincérité des condamnations de nos gouvernants.

    Répondre à ce message

  • Le 20 août 2020 à 06:57, par Amors En réponse à : Axe Namsiguia-Djibo : A quand la fin du laxisme des autorités burkinabè ?

    "Pourquoi rien n’est fait jusque-là ?" Peut-être faudrait-il poser la question au ministre d’État, ministre de la Défense nationale et des Anciens Combattants, Chériff Moumina SY ? Ce n’est pas parce que l’armée est appelée la grande muette que le ministre de la défense ne doit pas s’exprimer ...

    Répondre à ce message

  • Le 20 août 2020 à 07:13, par A qui la faute ? En réponse à : Axe Namsiguia-Djibo : A quand la fin du laxisme des autorités burkinabè ?

    Donc ça devient de plus en plus symétrique ? C’est l’asymétrie de la méthode qui nous défavorisait. Si des gens peuvent régulièrement arrêter un transporteur et le fouiller, on saura comment les prendre en remplissant un bus banalisé en mission.
    On nous dit d’apprendre à vivre avec le Covid-19, on a déjà appris tout seul à vivre avec la pauvreté, mais là on ne saura apprendre à vivre avec le terrorisme

    Répondre à ce message

  • Le 20 août 2020 à 08:51, par billy billy En réponse à : Axe Namsiguia-Djibo : A quand la fin du laxisme des autorités burkinabè ?

    Merci Monsieur OUEDRAOGO,
    Et même que l’opposition politique ne parle du problème c’est comme vous l’avez dit tout ce vilain monde est dans la course à kosyam. Et à en juger par le comportement de nos autorités c’est toute la province du soum qui est abandonné. Cependant les élus de ces localités n’ont jamais dormis même à Djibo de tous leurs mandats et se votent à AN au nom du soum. Que dieu protège le BF.

    Répondre à ce message

    • Le 20 août 2020 à 09:33, par Timbila En réponse à : Axe Namsiguia-Djibo : A quand la fin du laxisme des autorités burkinabè ?

      Bonjour. Arrêtez de vous en prendre à l’opposition. Peut-on demander des comptes à celui à qui on n’a pas confié une mission ? Vous avez porté votre choix sur des individus en qui vous avez fait confiance aveuglément. Assumez votre choix car c’est le prix de la compromission. Vous demanderez des comptes à l’opposition quand vous leur confierez le pouvoir. Quand l’opposition avait commencé à bousculer le pouvoir en 2017, vous leur aviez tout simplement dit que le pouvoir s’acquiert par les urnes. Je touche du bois si vous commettez les mêmes erreurs qu’en 2015, les djihadistes installeront des postes de contrôles fixes pour établir leurs pièces d’identités.

      Répondre à ce message

  • Le 20 août 2020 à 08:58, par Omar Dao En réponse à : Axe Namsiguia-Djibo : A quand la fin du laxisme des autorités burkinabè ?

    Monsieur @Issoufou Ouédraogo, je trouve votre propos radical quand vous dites que nos dirigeants ne font rien ou bien qu’ils ont échoué.

    J’aimerais néanmoins me joindre à vous pour demander à nos chefs militaires, ou à ceux qui connaissent les stratégies militaires, de nous expliquer pourquoi c’est aussi compliqué de sécuriser ce court tronçon. il est vrai que ce n’est pas le seul tronçon à sécuriser dans le pays mais il me semble être le plus emblématique de nos difficultés sécuritaires. J’imagine qu’il y a des difficultés, quelles sont-elles s’il vous plaît ? Éclairez-nous !

    Répondre à ce message

  • Le 20 août 2020 à 09:12, par HUG En réponse à : Axe Namsiguia-Djibo : A quand la fin du laxisme des autorités burkinabè ?

    Le plus rien ne sera comme avant est devenu pire qu’avant. La solution est devenue le problème. Comment un pays avec une armée et des corps paramilitaires ne peuvent pas sécuriser une route de
    trentaine de km. Pourquoi le pouvoir du Mpp ne nous dit pas la présence des terroristes sur cet axe ? Pourquoi les terriristes ont élu domicile sur cet axe sans qu’on les deloge ? bravo au journaliste

    Répondre à ce message

  • Le 20 août 2020 à 09:42, par ZOMBO En réponse à : Axe Namsiguia-Djibo : A quand la fin du laxisme des autorités burkinabè ?

    Salut, merci pour ce rappel. Sincèrement’ dit, je ne comprends pas aussi qu’une tronçon d’environ 36 km , on arrive pas à sécuriser. Il va falloir que le gouvernement fasse quelque chose, Au début on a entendu des noms de guerre , où sont-ils.

    Répondre à ce message

  • Le 20 août 2020 à 09:53, par Mr BADINI En réponse à : Axe Namsiguia-Djibo : A quand la fin du laxisme des autorités burkinabè ?

    Merci, Monsieur Issoufou OUEDRAOGO. Vous savez, les filles et fils de cette même localité font partie du Gouvernement et siègent également à l’Assemblée nationale. Avez-vous déjà entendu leur position sur cette question de l’insécurité qui décime leurs parents ? Je ne pense pas. C’est très dangereux quant on peut interpeler et on ne le fait pas, c’est tout juste être criminel. il appartient à ces derniers de bouger et exiger l’accompagnement du Gouvernement. La population de cette partie du Burkina, demande à comprendre. Est elle laissée entre les mains des terroristes ou bénéficie réellement du soutien de l’Etat burkinabè ? Ce dernier se tiendra responsable de ce qui adviendra à ces paisibles cultivateurs et éleveurs. Que le tout puissant nous aide.

    Répondre à ce message

  • Le 20 août 2020 à 09:58, par Fille de Djibo En réponse à : Axe Namsiguia-Djibo : A quand la fin du laxisme des autorités burkinabè ?

    Ils sont tellement préoccupé par leur histoire d’élections, ils n’ont Dieu que pour sa. Ils n’espèrent tout de même pas nous faire voter ?. Pour élire qui ?. Des gens de parole et non d’action ?. Vous condamné toujours des actes mais n’agissez pas. Les votes devront se faire sans Djibo vue qu’il n’arrive même pas à y faire régner leur loi.

    Répondre à ce message

  • Le 20 août 2020 à 10:01, par lapatriote En réponse à : Axe Namsiguia-Djibo : A quand la fin du laxisme des autorités burkinabè ?

    Rien à ajouter, c’est clair et net. Un tronçon bien connu et qui est fréquenté par les populations et on peine à le sécurisé. Ah ces hommes qui nous gouvernent !

    Répondre à ce message

  • Le 20 août 2020 à 10:03, par le Nomade En réponse à : Axe Namsiguia-Djibo : A quand la fin du laxisme des autorités burkinabè ?

    M. Ouédraogo merci infiniment et que Dieu vous protège. Vous avez tout dit, rien à ajouter. Le Soum a été abandonné purement et simplement, c’est la seule expliquation possible et le silence des autorités le confirme. Le Maire de Djibo y a été assassiné, ensuite ce fut le tour du grand Imam, sans compter des citoyens ordinaires1 Et malgré tout cela, ni le PF, ni le PM., ni le Ministrde de la Défense, ni le Porte parole du gouvernement, personne n’en dit un mot sauf des messages de condoléances ! Pour toutes ces vies innocentes perdues, le peuple n’a pas droit à une simple explication de la part de ceux qui nous gouvernent ! Tous sont intéressés par la course vers Kosyam, les victimes et leurs familles peuvent attendre !
    Et on ose célébrer 60 ans d,indépendance !!!!!!

    Répondre à ce message

  • Le 20 août 2020 à 10:42, par David En réponse à : Axe Namsiguia-Djibo : A quand la fin du laxisme des autorités burkinabè ?

    Les terroristes qui endeuillent le Soum, ne sont pas des forces stationnées sur place. Ce sont des civiles armés qui tuent et se fondent immédiatement au sein de la population.
    Moi je reste convaincu que les habitants du Soum se connaissant entre eux, savent les personnes qui les terrorisent. Ils ont une connaissance parfaite des personnes entre elles qui les martyrisent. Mais personne ne parle. C’est l’omerta total. C’est comme le code de conduite dans la mafia ou dans nos sociétés traditionnelles secrètes. Tout le monde sait ce qui se passe (assassinat, empoissonnement, ... etc), mais personne ne parle.
    La province du Soum n’est pas grande, elle n’est pas non plus montagneuse et la végétation si elle existe est clairsemée. Alors, ou peut bien se cacher ces terroristes après leurs forfaitures ? Évidemment, leur cachette, c’est dans des familles Soumoises. Il n’y a pas d’énigme, ne nous cassons pas les têtes, les terroristes ne se fondent pas dans la nature ; c’est dans des familles sur place ou ils fuient se cacher. Il faut que le double jeu de certains habitants du Soum s’arrête.
    Moi je lance un appel aux Soumois : ouvrez tous vos coeurs et parlez aux FDS, pour qu’elles puissent vous sauvez en vous libérant de vos frères terroristes.
    Habitants du Soum, ouvrez vos cœurs et parlez, imams, cheicks, leaders religieux et coutumiers, leaders politiques et d’OSC, citoyens ordinaires, parlez honnêtement aux FDS. Tant que les habitants du Soum ne vont pas coopérer franchement avec nos FDS, la lutte contre les terroristes dans le Soum ne sera pas facile
    Il est certain que cette situation fait le bonheur de certaines personnes du Soum, pas des moindre, qui profitent s’enrichir par tout sorte de trafic. Donc cette situation profite à des gourou du Soum, des personnes très influentes. C’est ça l’hypocrisie humaine, le jeu du double langage. Chaque habitant du Soum doit accepter de se regarder dans un miroir.
    Sauver le Soum, dépend d’abord des fils du Soum entre eux.
    Le Soum n’a pas un relief escarpé ou une végétation de la forêt amazonienne.
    Donc, ou peut bien se cacher les terroristes après leurs forfaitures ? C’est bel et bien dans des familles dans le Soum. Nous devons accepter nous regarder droit dans les yeux et nous dire les 4 vérités. Seuls les habitants du Soum peuvent nous dresser avec précision, la cartographie du terrorisme dans leur province, de la plus grande voie au plus petit sentier et de Djibo au plus petit hameau de culture. Mais pour le moment, ils ont choisi de ne pas parler.
    C’est l’omerta général qui est en train de faire ravage en leur sein.
    C’est très triste !!!

    Répondre à ce message

  • Le 20 août 2020 à 11:10, par SIDPAYETE En réponse à : Axe Namsiguia-Djibo : A quand la fin du laxisme des autorités burkinabè ?

    Que voulez-vous ? la sécurité ? Nous sommes dirigés par des incompétents.
    quand j’étais petit mes grands frères disaient que le Burkina avait les meilleures forces et sécurités en Afrique de l’OUEST. j’en étais très fier !
    Actuellement, pour ma sécurité moi je compte sur Dieu Seulement.

    Répondre à ce message

  • Le 20 août 2020 à 12:22, par minnayi En réponse à : Axe Namsiguia-Djibo : A quand la fin du laxisme des autorités burkinabè ?

    Merci à M. OUEDRAOGO pour cette interpellation. On a des larmes aux yeux à la lecture de cet article. Que d’hésitations ! Que d’attitudes indécises dans le comportement de nos dirigeants sur cette question cruciale de sécurité.

    Je pense qu’il y a une véritable incompétence des autorités burkinabè sur la question sécuritaire mais lorsqu’on voit l’enthousiasme de l’ensemble des vautours par rapport à la conquête du pouvoir au titre des élections à venir.

    Dans tous les cas, "personne n’aura un avenir dans un pays qui n’en a pas un", Norbert ZONGO.

    Répondre à ce message

  • Le 20 août 2020 à 12:32, par SIDNABA En réponse à : Axe Namsiguia-Djibo : A quand la fin du laxisme des autorités burkinabè ?

    L’internaute DAVID a totalement raison dans son argumentaire. Qui mieux que les populations du Soum pour aider à résoudre le problème d’insécurité dans leur localité ? Au lieu de toujours accuser le pouvoir ou les politiciens et les militaires, levons nous tous pour exiger des population de cette localité leur forte contribution réelle par des dénonciations de ces malfaiteurs cagoulés pour permettre la sécurisation de leur zone comme les populations des autres localités du Burkina le font depuis les attaques djihadistes au Burkina. On tue des gens et on disparaît et des individus s’asseyent devant leur écran pour parler de laxisme des dirigeants ou des militaires ? C’est simplement irresponsable cette analyse qui est tout simplement partisan et contre productif pour solutionner le problème d’insécurité dans cette localité du Burkina. Les autres régions du Burkina se battent pour extirper cette gangrène de leur localité car ceux qui tuent s’ils ne sont pas de la localité sont en principe retrouvés et neutralisés. Au cas contraire, ils profitent de la protection des populations locales pour quel intérêt ? That’s the question comme disent les anglophones. Arrêtez d’accuser le régime actuel de ROCK qui est victime de ce fléau ignoble entretenu par des personnes certainement en interne et à l’extérieur du Burkina. Si les populations de toutes les régions se dressent contre le terrorisme, je vous assure qu’en un mois on ne parlera plus de ce phénomène au Burkina Faso. Malheureusement il y a beaucoup d’hypocrisie parmi nos populations qui croient qu’ils font ainsi du mal au régime. Triste comme raisonnement.

    Répondre à ce message

  • Le 20 août 2020 à 12:37, par minnayi En réponse à : Axe Namsiguia-Djibo : A quand la fin du laxisme des autorités burkinabè ?

    Merci à M. OUEDRAOGO pour cette interpellation. On a des larmes aux yeux à la lecture de cet article. Que d’hésitations ! Que d’attitudes indécises dans le comportement de nos dirigeants sur cette question cruciale de sécurité.

    Je pense qu’il y a une véritable incompétence des autorités burkinabè sur la question sécuritaire mais lorsqu’on voit l’enthousiasme de l’ensemble des vautours par rapport à la conquête du pouvoir au titre des élections à venir.

    Dans tous les cas, "personne n’aura un avenir dans un pays qui n’en a pas un", Norbert ZONGO.

    Répondre à ce message

  • Le 20 août 2020 à 12:45, par Bakary Ouedraogo En réponse à : Axe Namsiguia-Djibo : A quand la fin du laxisme des autorités burkinabè ?

    Cest le manque d’imagination du haut commandemnt qui prefère bunkériser les forces plutôt que de les employer comme des chasseurs ! Maginot, Siegfried, Atlantique, et tout recemment BarLev sont tous synonymes de défaite. Vive le mouvement

    Répondre à ce message

  • Le 20 août 2020 à 12:51, par Bao-yam En réponse à : Axe Namsiguia-Djibo : A quand la fin du laxisme des autorités burkinabè ?

    David a raison. Les terroristes peuvent difficilement agir ainsi s’ils ne viennent pas de la localité. En revanche ceux qui critiquent le gouvernement ont aussi raison car même si les soumois veulent collaborer, ils ont peur de leurs vies. Ca demande une force sécuritaire efficace et musclée pour convaincre les gens qu’ils peuvent mener le combat à leur côté. Les Burkinabe ont droit à des explications et un plan d’action par rapport aux meurtres à répétition.

    @Fille de Djibo, la solution ce n’est pas de ne pas voter mais de voter une alternative pour qu’il y ait le changement. Et si le nouveau venu ne fait rien, on le change aussi. Si vous ne votez pas, les mêmes resteront toujours au pouvoir et rien ne va changer. En réalité ils souhaitent que vous ne votez pas car ça leur rend la victoire facile.

    Répondre à ce message

  • Le 20 août 2020 à 13:39, par ollo En réponse à : Axe Namsiguia-Djibo : A quand la fin du laxisme des autorités burkinabè ?

    Il peut aussi être contre productif de continuer à réclamer la contribution des Soumois si on ne fait pas une évaluation objective de cette même contribution depuis le début du phénomène terroriste et ce que l’Etat en a fait. Il nous souvient que beaucoup ont payé de leur vie pour cette contribution. Certains ont même témoigné dans les média qu’ils ont signalé la présence de terroristes dans telle ou telle localité sans qu’il n’ y ait aucune suite. Il faut qu’on s’arrête pour faire une auto critique objective de notre stratégie si l’on veut gagner cette guerre.

    Répondre à ce message

  • Le 20 août 2020 à 16:10, par Le réaliste En réponse à : Axe Namsiguia-Djibo : A quand la fin du laxisme des autorités burkinabè ?

    Un certain réalisme recommande que les uns et les autres retiennent que nos autorités ont déjà installé un détachement à Namsiguia, lequel peut être renforcé en hommes et moyens si nécessaires. Toutefois, les attaques ne pourront cesser que lorsque les populations de la zone décideront de les faire cesser à travers une franche collaboration opérationnelle avec nos forces armées sur place. Ce n’est pas le gouvernement ni les chefs militaires au niveau central ou régional qui viendront faire cela à leur place. Chacun doit jouer pleinement son rôle pour l’intérêt général tout comme pour ses propres intérêts.
    On remarque qu’au Burkina, certains croient que c’est le gouvernement qui doit tout faire, y compris même débroussailler, sarcler, semer, cultiver et récolter les champs, pour ne pas dire préparer à manger pour les populations, cela est impossible.

    Répondre à ce message

  • Le 20 août 2020 à 16:14, par Le réaliste En réponse à : Axe Namsiguia-Djibo : A quand la fin du laxisme des autorités burkinabè ?

    Un certain réalisme recommande que les uns et les autres retiennent que nos autorités ont déjà installé un détachement à Namsiguia, lequel peut être renforcé en hommes et moyens si nécessaires. Toutefois, les attaques ne pourront cesser que lorsque les populations de la zone décideront de les faire cesser, en collaborant franchement et de façon opérationnelle avec nos forces armées sur le terrain. Ce n’est pas le gouvernement ni les chefs militaires au niveau central ou régional qui viendront faire cela à leur place. Chacun doit jouer pleinement son rôle pour l’intérêt général.
    On remarque qu’au Burkina, certains croient que c’est le gouvernement qui doit tout faire, y compris débroussailler, sarcler, semer, cultiver et récolter les champs, pour ne pas dire préparer même à manger pour les populations, cela est impossible.

    Répondre à ce message

  • Le 20 août 2020 à 17:53, par LE MAITRE GOMYAAREE : PAYS SANS FOI NI LOI En réponse à : Axe Namsiguia-Djibo : A quand la fin du laxisme des autorités burkinabè ?

    VIVEMENT UN VRAI CHANGEMENT.

    PS SI LE CHANGEMENT NE S AMORCE PAS MAINTENANT IL RISQUE D ÊTRE TROT TARD ...

    Répondre à ce message

  • Le 22 août 2020 à 11:35, par Fille de Djibo En réponse à : Axe Namsiguia-Djibo : A quand la fin du laxisme des autorités burkinabè ?

    Mr David, ce que vous dites est sans fondement.
    Dites moi, qui protègerait des individus qui viennent tuer leur pères, leur frères, faire d’eux des orphelins, des sans abris, des réfugiés ?. Qui protègerait des individus qui tue des imams ? Sachant bien que Djibo est 95% musulmans ?. Qui protègerait des individus qui veulent en finir avec les coutumes de leur ancêtres ? Qui protègerait des individus qui s’oppose à l’entrée de denrées alimentaires dans la localité sachant bien que sans cela, tous le monde risque de mourir de faim ?. Qui protègerait des individus qui égorgent, tue leur parents ?. Qui protégerait des individus qui empêchent leur enfants d’avoir accès à l’éducation sachant bien que chacun lutte pour scolariser ses enfants ?. C’est quand même paradoxale. Croyez vous qu’ils sont assez fou pour se faire connaître ?. Nul m’aimerait vivre ainsi. Nul ne protègerait un individu, qui qu’il soit et quel quand soit le liens parentale qui les lies de faire ses choses affreuse. Faisons marcher nos méninges.

    Répondre à ce message

  • Le 25 août 2020 à 02:29, par David En réponse à : Axe Namsiguia-Djibo : A quand la fin du laxisme des autorités burkinabè ?

    @ Fille de Djibo,
    Vous pensez sue ceux parmi vous qui vous terrorisent ou qui collaborent avec les terroristes sont bêtes ? Ils savent comment tromper la majorité d’entre vous. Mais fille de Djibo, soyez certaine, beaucoup parmi vous connaissent la verité. Les terroristes qui vous terrorisent, ne viennent pas d’ailleurs, ce ne sont pas non plus des extra terrestres. Vraiment â chacun de bien faire tourner ses méninges.

    Répondre à ce message

  • Le 27 août 2020 à 10:22, par Ouedraogo abdoul Moumouni En réponse à : Axe Namsiguia-Djibo : A quand la fin du laxisme des autorités burkinabè ?

    Bon courage que dieux bénisse le burkina la main dans la main nous allons sauver notre patri

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Point des opérations de sécurisation du 10 au 16 mai 2021 : Une base de terroristes démantelée
Burkina : Une attaque à Palsègué (Centre-nord) fait 9 morts dont 3 VDP et le chef du village
Commune de Thiou (Yatenga) : Pourquoi et comment le maire a négocié avec les terroristes
Opération Barkhane Au Mali : Un groupe armé terroriste interpellé dans la région d’Hombori
Lutte contre le terrorisme : La Côte d’Ivoire et le Burkina Faso mutualisent leurs forces dans les zones frontalières
Lutte contre l’extrémisme : Vers l’adoption d’une stratégie nationale de prévention de la radicalisation et son plan d’action
Opération HOUNE : Une vingtaine de terroristes neutralisés
Sécurisation du territoire national : des terroristes délogés au Nord et au Sahel grâce à une opération d’envergure
Recrudescence des attaques terroristes : L’État islamique au grand Sahara (EIGS) augmente son emprise au Liptako-Gourma
Oudalan : Les populations de Tin Akof se réfugient près du camp militaire après une attaque
Mali : Environ 300 militaires de la Force Barkhane mobilisés pour sécuriser un convoi de ravitaillement dans le nord
Attaque contre le village de Kodyel : L’Union européenne condamne fermement ces actes barbares
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés