Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Les idées ont une durée de vie courte. Vous devez agir avant qu’elles n’expirent.» John C. Maxwell

Mali : Le président IBK annonce sa démission

Accueil > Actualités > International • LEFASO.NET • mercredi 19 août 2020 à 00h19min
Mali : Le président IBK annonce sa démission

Dans une courte vidéo diffusée sur la télévision nationale, ce mercredi 19 août 2020 à 00 heure, le président du Mali, Ibrahim Boubakar Keïta, a annoncé sa démission.

Vêtu d’un boubou blanc avec son cache-nez, IBK dit avoir pris cette décision pour préserver la paix au Mali. « car je ne souhaite qu’aucun sang ne puisse verser à cause de son maintien aux affaires », a-t-il déclaré.

Le président malien a annoncé également la dissolution de l’assemblée nationale.

Élu président de la république en 2013 puis en 2018, le locataire du palais de Koulouba, IBK, vient de mettre d’écourter son second mandat. Et ce, suite à une journée du mardi 18 août 2020 très mouvementée à Bamako, la capitale.

Après plusieurs manifestations exigeant sa démission et celle de son gouvernement, finalement, c’est une partie de l’armée qui a eu raison de lui.

Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 19 août 2020 à 01:40, par Zach En réponse à : Mali : Le président IBK annonce sa démission

    Message tres fort... Regardez mon regard ! Si au moins nous savions pour quoi ils s’accrochent tant au pouvoir.

    Répondre à ce message

    • Le 19 août 2020 à 08:07, par fabien En réponse à : Mali : Le président IBK annonce sa démission

      ceci est un message claire pour les presidents de la zone qui utilisent le terrorisme comme fon de commerce pour ne pas produire de resultats. Le peuple malien vous montre ce qui vous attends.

      Répondre à ce message

    • Le 19 août 2020 à 08:39, par VIGILENCIO En réponse à : Mali : Le président IBK annonce sa démission

      En ces temps de terrorisme et avec cette instabilité au Mali voisin, le Burkina devrait surveiller minutieusement ses frontiéres. Les conséquences de cette crise malienne pourraient impacter notre pays.

      Répondre à ce message

      • Le 19 août 2020 à 10:33, par yssif En réponse à : Mali : Le président IBK annonce sa démission

        Mon cher, le Burkina n’a pas besoin du Mali pour se retrouver au fond du gouffre. Allez consulter la carte de la sous-région pour savoir que nos dirigeants sont les plus incapables de la sous-région. Vous y verrez que le Burkina, pas plus pauvre que ses deux voisins éprouvés, est 4 fois plus petit que eux et est relativement plus récemment touché par la crise sécuritaire. Pourtant nous sommes plus impacté avec plus d’écoles fermées, plus de PDI (les derniers chiffres donnent plus du million quand le Mali et le Niger n’atteignent même pas 600000 déplacés internes chacun), plus de leaders tués ou enlevés, plus de zones (proportionnellement à la superficie du pays), désormais inaccessibles . Regardez à l’Est de l’autre côté qui n’a rien à voir avec le Mali, nous y avons connu 17 écoles brûlées entre juillet et maintenant, la dernière (CEG de Botou), étant intervenu seulement avant-hier. Tous nos axes routiers du Nord-ouest à l’Est en passant par le Nord et le Sahel, sont tenus par les bandits qui y entretiennent des cheikpoints et trient les passagers au gré de leurs humeurs. Pendant ce temps que font nos politiciens, les dirigéants en tête ? Ils se bagarrent pour le trône et le chapeau du chef. C’est d’ailleurs maintenant que certains d’entre eux se rendent compte que certaines zones leurs sont inaccessibles pour leur camapagne. Moi ce qui m’ecoeure dans la situation du Burkina Faso, c’est moins la crise humanitaire que le désert d’analyse de mes concitoyens. Les gens devraient savoir que notre salut se trouve seulement dans le réveil de nos dirigeants qui ne sont seulement capables que de chercher le pouvoir mais se révèlent incapables de le gérer au bénéficie de notre peuple. Comment comprendre que dans notre situation actuelle, ils ne sont pas encore parvenus à réveiller et révolter la conscience nationale face à l’hydre terroriste ?

        Répondre à ce message

      • Le 19 août 2020 à 12:20, par nanoukda En réponse à : Mali : Le président IBK annonce sa démission

        Mon cher réveille toi. Pour les dirigeants de ce Burkina, les frontières du Burkina sont celles de leurs familles ! C’est ce que le malien a compris et a rejeté ! Je ne te dirai pas ce qu’il faire !

        Répondre à ce message

  • Le 19 août 2020 à 02:53, par Mogo En réponse à : Mali : Le président IBK annonce sa démission

    Dieu a fait le combat des Maliens. Qu’il soit loué !! Merci à l’armée et au peuple courageux qui ont su barrer la route à cette imposture et à ce pillage éhonté des maigres ressources du Mali par ce président et sa bande. Vivement que les fils et filles, encore dignes, réorganisent l’administration et les structures au Mali. Le ton est donné et tous ces présidents africains véreux et corrompus doivent assimiler cette leçon. Ça peut leur arriver et ça arrivera s’ils refusent d’écouter le peuple

    Répondre à ce message

  • Le 19 août 2020 à 05:08, par Jonassan En réponse à : Mali : Le président IBK annonce sa démission

    Si la CEDEAO raidit sa position,la junte n’aura d’autre choix que de se jeter dans les bras des religieux qui n’auront d’autre choix que de s’offrir en sujets aux djaddistes sahéliens qui pour survivre à l’air libre auront besoin de renouer avec l’État islamique.
    Par ailleurs si ça tient il faudra s’attendre à des règlements de compte dans l’armée et surtout des assassinats au sein même des putschistes.
    Pauvre Mali !

    Répondre à ce message

    • Le 19 août 2020 à 12:27, par nanoukda En réponse à : Mali : Le président IBK annonce sa démission

      Tu as raison ! Cette CECEDEAO (Chef d’Etat de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest) veut se confondre à la CEDEAO ! Ces membres subiront le même sort s’ils pensent que les peuples sont moutons !

      Répondre à ce message

  • Le 19 août 2020 à 06:28, par ancien En réponse à : Mali : Le président IBK annonce sa démission

    J’espère seulement que les terroristes n’ont pas leur main dans cette histoire vu le contexte actuel du pays.
    Le moment était inopportun à mon avis. Maintenant que c’est fait pourvu que la suite soit meilleure.
    Nous ne voulons pas qu’ils viennent nous inquiéter avec leurs inquiétudes ; on ne s’en sort déjà pas. Si les terroristes prennent le Mali toute la sous-région est foutue.

    Répondre à ce message

  • Le 19 août 2020 à 06:36, par Adakalan En réponse à : Mali : Le président IBK annonce sa démission

    Quand on fait la volonté d’autres personnes que le peuple, ça fini toujours dans la honte.

    Répondre à ce message

  • Le 19 août 2020 à 06:38, par Kiriki En réponse à : Mali : Le président IBK annonce sa démission

    La dimension du président IBK me rappelé d’ambiance de sa dernière élection. Sa victoire avait été très contestée. Si c’était la bonne option tant mieux pour IBK. Que les dispostions légales en l’espèce s’applique donc le plus rapidement pour ramener le pays dans une situation constitutionnelle normale et de stable. Rien ne peut être résolu dans la confusion. Je souhaite que le pays reste un état laïque.

    Répondre à ce message

  • Le 19 août 2020 à 07:08, par Alexio En réponse à : Mali : Le président IBK annonce sa démission

    C est dommage pour l Afrique que l ancien colonisateur avec ses faux baclements de sa carte geopolitique veut tenir toujours les peuples africains colonises par ses methodes de double jeux avec les terroristes et l autorite sentrale.

    Gao est devenue une zone rouge imposee par la France et son armee de desullision avec son arsenal de pointe n arrive pas a gagner cette soit -disant guerre contre terroristes qui en realite sont des fils des pays du Sahel.

    Cette situation legalise la France de s implanter ses bases militaires qui sont pas performants, d ailleurs pas bienvenus pour la majorite de nos populations nous a sauver l echine. Comment un pays qui joue le pyroman, et en meme temps le pompiers peut resoudre nos crises sosiales en Afrique ?

    En endossant des dictateurs qui vont preserves ses interets illegaux par des contrats bidons a couleur colonial.

    La France apeur de la nouvelle generation africaine decomplexee qui ne veut plus cette alliance neo-coloniale dont la France est le chef d orchestre qui partage les partitions a jouer a ses anciennes colonies.

    Le FRANC-CFA une servilite imposee qui nous empechent de decoller reellement. Tous les dons de cette France exploiteuse, n est rien d autres que nos propres avoirs qui dorment dan le tresor Francais.

    C est le meme jeux depuis 1945 a nos jours. Les memes challenges depuis notre independance. L appropriation de nos ressources minieres, humaines, politique et economique(le model economique impose) par un liberalisme pillard qui ne tient pas contre les aspirations des peuples

    Pendant ce temps l Ocean atlantique est devenue le cimetiere de nos malheureux freres et soeurs victime de cette politique d appauvrissement que la France nous a imposer depuis l assassinat de Thomas I. Sankara. 15.10 .1987.

    Le nouvel ordre mondial s est retourner contre l Afrique. Un continent riche avec des habitants pauvres.

    Le PANAFRICANISME saboter par la Cote DIvoire d Houphouet et de Senghor du Senegal. Voila aujourdhui les sequelles de ce refus qui nous tiennent a la traine par LOligarchie europeenne. Et francaise en particulier.

    IBK n etait rien d autres qu un petit pion placer pour garder les graines de ce pays criminel qui tous les moyens, quand ses interets sont menaces.

    L union qui fait la force. Mais la France nous divisent pou regner.

    J accuse la lachete de nos intellectuels en Afrique.

    Répondre à ce message

    • Le 19 août 2020 à 18:27, par Passi En réponse à : Mali : Le président IBK annonce sa démission

      Toujours les mêmes discours debiles contre la france , la situation prouve bien que la france se garde bien de se mêler de vos éternelles histoires nauséabondes, le peuple français ne veut plus que nos soldats soient chez vous pour se faire tuer pour des ingrats ecerveles !!

      Répondre à ce message

  • Le 19 août 2020 à 09:29, par Je Vous Le Dis En réponse à : Mali : Le président IBK annonce sa démission

    Tant qu’il y aura des chefs d’Etat qui vont se maintenir, on aura toujours des coups d’Etat ;
    Il n’y avait aucune urgence à faire un coup d’Etat,on pouvait continuer a faire pression par des manifestations pacifiques ;
    On s’en fou de vos condamnations formelles quand on sait que vous avez soutenu certains régime du genre.
    Aux frères maliens, soyez sur vos gardes afin l’hydre terroriste ne gagne du terrain et ne rende plus complexe la situation oh combien fragile de notre sous région.

    Répondre à ce message

  • Le 19 août 2020 à 09:51, par figo En réponse à : Mali : Le président IBK annonce sa démission

    Voilà là où conduit la roublardise et le népotisme. Je vous assure que c’est le grand valet du colon ( l’homme indispensable) qui est à côté qui aurait mérité ça.

    Répondre à ce message

  • Le 19 août 2020 à 09:57, par y En réponse à : Mali : Le président IBK annonce sa démission

    Voila une autre forme de coup d’état appelé démission forcée par l’armé comme celui du Zimbabwe et la communauté internationale doit sévir pour rétablir l’ordre constitutionnelle normale. Les coups d’état sont interdits sur toutes ses formes.

    Répondre à ce message

  • Le 19 août 2020 à 09:59, par le Nomade En réponse à : Mali : Le président IBK annonce sa démission

    Pauvre Mali ! Pauvres pays Africains ! Un coup d’ETat n’a jamais été une solution à une crise politique. Les militaires n’ont jamais fait avancer un pays ! Les militaires doivent rester dans leur mission régalienne de défendre les frontières du pays et protéger les populations contre toute forme d’agression ! L’armée n’arrive pas à combattre les djihadistes ce qui est son travail et maintenant elle se retourne contre un Président civil en violation de la Constitution et de tous les Accords internationaux liant le Mali. Quelles que soient les difficultés du régime en place il faut utilisrer la négociation pour trouver des solutions sans l’intervention des militaires. Comment voulez vous que l’Afrique avance dans cs conditions !

    Répondre à ce message

    • Le 19 août 2020 à 11:33, par SOME En réponse à : Mali : Le président IBK annonce sa démission

      Nomade répète des idées reçues sans même les comprendre : c est quoi les fonctions régaliennes de l’armée ? Avec des niveaux de réflexion comme le tien « Comment voulez vous que l’Afrique avance dans cs conditions ». Que je t’informe : les États Unis qui se présente comme l’exemple de la démocratie est géré exclusivement par et selon les stratégies militais
      SOME

      Répondre à ce message

    • Le 19 août 2020 à 12:33, par nanoukda En réponse à : Mali : Le président IBK annonce sa démission

      Hum. Si tu savais ! Opprimer les peuples est donc mieux qu’un coup d’Etat pour toi ? A chacun sa solution ! Si nos dirigeants refusent d’écouter la rue, hélas, ils risquent d’entendre les armes ! Les peuples ne sont pas leurs esclaves !

      Répondre à ce message

  • Le 19 août 2020 à 10:44, par SIDNABA En réponse à : Mali : Le président IBK annonce sa démission

    Les militaires en politique ne seront jamais la solution au développement économique et social de nos Etats pauvres. C’est même eux le malheur des Etats Francophones d’Afrique de l’Ouest qui se retrouvent dans la misère avec les coup d’Etat à répétition depuis nos indépendances. Ces bidasses putschistes vont se remplir encore les poches et se barrer et laisser le peuple Maliens dans sa misère ordinaire. Quelqu’un qui a appris qu’à manier des armes, comment peut-il réfléchir sur des problèmes économiques ? Mon pays le Burkina Faso, a bien réfléchi en refusant aux militaires d’entrer au gouvernement. La place de l’armée est dans les casernes et non en politique. Le Mali vient de reculer de 100 ans dans la construction de sa démocratie. C’est dommage et triste pour les Maliens.}

    Répondre à ce message

  • Le 19 août 2020 à 11:40, par Lom-Lom En réponse à : Mali : Le président IBK annonce sa démission

    Je connais pas les intentions des Imams DICKO et HAIDARA mais je sais que les Djihadistes doivent être entrain de jubiler. Finit aujourd’hui la forme républicaine de l’Etat Malien. On ne cache pas le soleil avec la main, c’est une illusion ! Ceux qui pensent que le peuple malien a gagné se trompe amèrement, c’est une république islamique qui est en train d’être créer au Mali et les mois où jours à venir nous le diront. Comme d’habitude, ces faux religieux tapis dans l’ombre ne s’exprimeront pas publiquement mais les dirigeants élus iront désormais chez pour prendre les directives pour appliquer à la société malienne ! La vérité est celle-là et elle s’imposera à tous comme la lumière du soleil levant ! Tans pis pour les peuples qui n’ont pas encore compris !

    Répondre à ce message

  • Le 19 août 2020 à 12:31, par jeunedame seret En réponse à : Mali : Le président IBK annonce sa démission

    ADO doit être en train de tourner la tête. Et Condé en train de presser doigts et frotter visage. Faut fouetter pour faire écouter et comprendre. Quelle triste coloration africaine.

    Répondre à ce message

  • Le 19 août 2020 à 12:50, par Paul En réponse à : Mali : Le président IBK annonce sa démission

    C’est du Mali que nous vient toute la merde que subit la Sous-Region. Et ils continuent à en remettre. Pendant des années, son gouvernement d’incapables avait ignoré la révolte qui grondait dans sa partie nord, avec son lot d’assassinats et d’enlèvements. Ils ont gardé la tête dans le sable. La grogne est devenue révolte ouverte et crise sécessionniste. Puis un coup d’Etat à la noix d’un demi lettre de Capitaine fuyard. Résultat ? Des terroristes islamistes se joignent aux sécessionnistes. Le Mali perd 2/3 de son territoire et n’eurent été les interventions militaires étrangères, le Mali aurait été aujourd’hui une théocratie islamique sous la charia. Premieres élections post-coup d’Etat, plutôt que de choisir une jeune génération progressiste, les Maliens (comme leurs voisins Burkinabe) ont élu à près de 80% un vieux de la vieille qui avait pourtant fait plusieurs gouvernements. Sous l’influence d’hommes religieux aux pieds desquels tout politicien malien doit désormais aller faire des salamalecs pour vaincre sans effort et vision. Gouvernement aux bras cassés qui tout comme ses prédécesseurs ne fait rien. La crise s’enlise, le terrorisme se métastase et embrase les pays voisins. Le Burkina Faso est le plus touché. Le QG des terroristes Ghaly et Koufa, n’est-il pas au Mali ? Mais hélas, leçon non apprise ; car les Maliens le reconduisent pour un 2eme mandat. Voici qu’un religieux lunatique, cheval de Troie des islamistes, celui-la meme qui avait fait campagne pour le Président et appelé la population à voter massivement pour lui, manipule la population et des hommes politiques losers. Imam plus puissant que les lois et la constitution maliennes ; car, il avait demandé la tête du Procureur de Bamako qui avait émis une critique contre les religieux. Illico presto, le procureur fut congédié. Il y a moins de deux ans le même Imam Dicko demande la tête de Boubeye Maiga, alors Premier Ministre. Boubeye fut remercie. A sa place il (le même imam) propose Boubou, l’actuel premier ministre qu’il qualifie affectueusement de “fils” et demande la bénédiction et le soutien d’un autre Imam de Nioro. Boubou est nommé premier ministre. L’année ne s’est pas encore écoulée qu’il exige la démission, et cette fois-ci, du président lui-meme. Puis de son Premier Ministre. Avec le soutien d’hommes politiques congénitalement losers, accrochés à lui comme des punaises sur le corps de la bête, il manipule allègrement une population analphabète et inculte et draine des badauds casseurs dans la rue. L’ironie est que ces hommes politiques qui se sont accrochés à lui ont pour la plupart participé à plusieurs gouvernements comme ministres ou hauts fonctionnaires et ne sauraient présenter de bilans positifs. Et voici une autre menace pour la sous-region. Car si ce lunatique réussit son coup au Mali, il est fort à parier que d’autres lunatiques du genre seraient tenter de faire la même chose ici et là dans les pays voisins. Il n’y a pas à se réjouir de ce qui se passe aujourd’hui au Mali, car il y va de la stabilité de toute la sous-region. Il y a certes la mal gouvernance et la corruption. Mais il y a surtout un imam illettré qui se prend pour le substitut de Dieu au Mali, faisant et défaisant Procureurs, Ministres et Présidents selon ses humeurs et qui rêve d’une théocratie islamiste. Celui-la même qui a rejete le projet de loi sur la Famille qui donnait plus de droits à la femme malienne, celui qui a dit, sans rire, comme s’il etait le confident de Dieu, que l’attaque terroriste de l’hôtel Radison à Bamako était la punition de Dieu contre l’homosexualite. Celui-la même qui ne cache pas son amitié avec Ghaly et Koufa. L’on ne saurait ignorer qu’il est le cheval de Troie ses Aqmi & Co. que ont pour agenda l’islamisation de l’Afrique de l’Ouest.

    Répondre à ce message

  • Le 19 août 2020 à 14:48, par caca En réponse à : Mali : Le président IBK annonce sa démission

    Jusqu’à présent caca n’a lu une déclaration du pouvoir de Waga ? On n’a beau condamné des coups d’état en Afrique, mais disons la vérité, car nos dirigeants actuels favorisent l’élan de l’armée à gérer la vie politique. Les coups d’état ou coups de force et même coups de tête auront les beaux jours devant. Quand un chef vole les urnes pour gagner on connait la finalité de ce régime. Le deuxième mandat de IBK était un pouvoir confisqué et contesté par l’opposition en son temps. L’enlèvement du chef de l’opposition demeure une plaie, et même si l’élection de IBK à 67% était un bel score, les 33% restant constitue une belle opposition. Que les autres qui cherchent une élection K.O. Burkina en premier tour fléchissent beaucoup. En tout cas le MPP est bien averti pour l’avenir du pays.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Côte d’Ivoire : La difficile lutte contre le travail des enfants dans les champs de cacao
France : George Weah Junior, le fils du président libérien, condamné pour ses soirées démesurées
Lutte contre le terrorisme : Ce que le général Mahamat Idriss Deby a dit à ses soldats du G5 Sahel
Afrique du Sud : Le parti au pouvoir, l’ANC, secoué par une affaire de corruption
Coup d’Etat en Birmanie : 100 jours après, environ 800 morts, le pays s’enlise dans le chaos
G5 Sahel : Mahamat Idriss Déby se rend dans la zone dite "des trois frontières"
La fusée chinoise s’est désintégrée au dessus de l’océan indien
Tchad : Le matériel des reporters de RFI saisi au cours de manifestations réprimées par la police
Somalie : L’ancien président ghanéen, John Mahama, nommé Haut représentant de l’Union africaine
Sécurité : « La mort de Déby donne une belle leçon pour l’avenir du G5 Sahel », pense le commissaire Rachid Palenfo
États-Unis : Le couple Bill et Mélinda Gates divorce
Tchad : Le Collectif des Tchadiens indignés au Burkina exige une transition purement civile
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés