Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Faites que le rêve dévore votre vie afin que la vie ne dévore pas votre rêve.» Antoine de Saint-Exupéry

Baccalauréat 2020 : 28,75% de taux de réussite au premier tour pour le centre du Lycée Philippe Zinda Kaboré

Accueil > Actualités > Société • LEFASO.NET • jeudi 13 août 2020 à 22h05min
Baccalauréat 2020 : 28,75% de taux de réussite au premier tour pour le centre du Lycée Philippe Zinda Kaboré

La proclamation des résultats du premier tour du Baccalauréat 2020 a eu lieu ce jeudi 13 août 2020 sur toute l’étendue du territoire national. Le moins que l’on puisse dire, ce sont des moissons différentes pour les différents candidats. Si les résultats du premier tour laissent certains candidats dans une joie immense, d’autres se retrouvent perdus et inconsolables. Au centre du lycée Philippe Zinda Kaboré, c’est 28, 75% des candidats qui ont réussi au premier tour.

Malgré la survenance de la pandémie du coronavirus et de la crise scolaire menaçant la session 2020, le Baccalauréat s’est déroulé au Burkina Faso. Et les différents candidats à cette session de 2020 connaissent désormais leur sort à l’issue des délibérations du premier tour. Des admis aux recalés en passant par les admissibles, c’est une ambiance de joie et de tristesse qui se lisait sur le visage des candidats.
Au centre du Lycée Philippe Zinda Kaboré, c’est la joie chez certains candidats et la déception chez d’autres.

Les candidats attendant leurs résultats

Dans ce centre, ce sont au total, 1478 candidats uniquement de la série D répartis en 5 jurys qui ont été présentés. Et à l’issue des délibérations, le nombre d’admis s’élève à 425, soit un taux de réussite de 28,75%. 319 candidats sont appelés à tenter leur chance le lundi prochain dans le cadre du second tour.

Après avoir décroché le précieux sésame, c’est la joie et les projections pour la suite des études qui animent certains candidats.
Wendkouni Ahmed Zongo du lycée Song-Taaba de Ouagadougou a décroché son Bac avec la mention ‘’passable’’ et se dit très content. Un diplôme décroché après de durs labeurs et les difficultés causées par le coronavirus. Il rêve de poursuivre ses études dans une filière technique.

Les membres des jurys proclamant les différents résultats

De son côté, Oumarou Soré a décroché son Bac avec la mention ‘’bien’’ et c’est le même sentiment de joie qui l’anime. Pour lui à cause des difficultés liées notamment à la crise scolaire et du Covid-19, il pensait ne pas avoir son premier diplôme universitaire. Après cette étape franchie, Oumarou Soré du lycée Philippe Zinda Kaboré espère consulter des personnes ressources avant de s’orienter dans ses études supérieures.

Alexis Kyelem, chef de centre du lycée Philippe Zinda Kaboré

Rêvant de faire la médecine, Fadilatou Ouédraogo du Lycée de Kologh-Naba décroche son Bac avec la mention ‘’passable’’. Une mention qui lui serait difficile de réaliser ses rêves dans les universités publiques du Burkina d’autant plus que la moyenne de base exigée est 12/20. Elle se dit néanmoins très contente et n’est pas surprise de ce résultat. « Je m’attendais vraiment à décrocher le Bac 2020 car j’ai beaucoup bossé pour ça, j’ai fait le maximum. Concernant la suite, je voudrais faire la médecine mais la mention ne me le permet pas. Donc je serai obligée de voir ce que je peux faire », se justifie-t-elle.

Wendkouni Ahmed Zongo, candidat admis

Venu soutenir sa fille, Omar Ouédraogo se dit très content et remercie les différents acteurs qui ont œuvré à la bonne tenue de la session 2020 du Baccalauréat.
Du côté des admissibles et des recalés, difficile de recueillir les réactions de ces derniers. Effondrés, inconsolables ou fuyant le regard des autres, tendre son micro de journaliste est ressenti comme une manière de remuer le couteau dans la plaie. Naturellement, nos sollicitations n’ont pas eu d’échos favorables.

Oumarou Soré, candidat admis

Pour Alexis Kyelem, chef de centre du lycée Philippe Zinda Kaboré et par ailleurs proviseur de ce même lycée, l’examen du Baccalauréat 2020 s’est bien déroulé dans son centre. Et ce, malgré les craintes liées à la pandémie du coronavirus et la crise scolaire où selon ses dires, « l’on craignait des résultats catastrophiques et des suspensions voire même l’annulation, on peut dire que l’année scolaire est sauvée ».

Fadilatou Ouédraogo, candidate admise

« Il n’y a pas de véritable différence entre les résultats du Bac 2020 et ceux des années précédentes malgré la crise sanitaire et scolaire », précise-t-il. Tout en encourageant les admissibles pour le second tour, Alexis Kyelem appelle les candidats admis et recalés à plus de prudence dans la célébration et dans les comportements, pour ne pas, dit-il, « endeuiller certaines familles comme cela a été le cas à la proclamation des résultats du BEPC ».

Mamadou ZONGO (stagiaire)
Lefaso.net

Portfolio

  • Candidate recalée inconsolable
  • Omar Ouédraogo, parent d'élève
  • Vue d'ensemble des candidats à la proclamation

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Burkina : CRS et l’Ocades Caritas élaborent une stratégie conjointe pour mieux répondre aux besoins humanitaires
Journée mondiale du pharmacien : Les spécialistes du médicament font le point de leur place dans le système de santé
Santé maternelle et infantile : Un projet lancé pour améliorer la recherche dans le domaine
Formation professionnelle au Burkina : Le CIFDHA outille les jeunes de Boulsa
Justice : Le ministère passe en revue ses activités de 2019
Burkina Faso : Plaque tournante du commerce illégal du mercure en Afrique de l’Ouest
Transports et facilitation des échanges : Le Conseil burkinabè des chargeurs sensibilise les acteurs à Dakola
Evaluation des acquis scolaires au Burkina : Les apprenants ont des performances moyennes
Epargne voyage Air Burkina : Rendre le voyage aérien accessible à tous
Fonction publique : « Tôt ou tard, il y aura une situation de saturation », prévient le gouvernement
Choc entre tradition et religion à Loropéni : Surmonter les divergences par le dialogue et l’acceptation de l’autre
Promotion du civisme et prévention des conflits : Le NDI satisfait de ses actions
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés