LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : “Il faut penser tout ce qu’il y a de pensable dans l’impensable” De Vladimir Jankélévitch

Fact-checking : Faux, le jus U-FRESH n’a pas tué 180 personnes

LEFASO.NET

Publié le mercredi 12 août 2020 à 23h49min

PARTAGER :                          
Fact-checking : Faux, le jus U-FRESH n’a pas tué 180 personnes

Un faux avertissement sur le jus U-FRESH pilule les réseaux sociaux. Selon le message qui est largement partagé, ce jus de fruit qui « a été expédié du Ghana à partir de Tanzanie » aurait tué 180 personnes. C’est un fake news !

« Salut ! SVP passez ce sms à vos amis et à toute la famille. Ne pas acheter ou boire le sachet de JUS appelé ‘’U-FRESH’’. Les Douaniers disent qu’il a été expédié du Ghana à partir de la Tanzanie, où il a tué 180 personnes. Il contient un produit chimique toxique. STP transmet ce sms et sauve des millions de vie. Si tu ne crois pas, consulte Google pour le sachet d’ jus ‘’U-FRESH’’ Sauve des vies comme je viens de le faire. » C’est une fausse alerte !

Il faut noter que cette fake news a la peau dure. En effet, elle avait commencé en 2015. Selon le journal Cameroonvoice.com, Shen Quiang, le directeur général de U-Fresh a dénoncé des informations relayées par la presse en indiquant que les produits estampillés U-Fresh sont nocifs pour la santé des populations. Il a aussi insisté que ce sont « ses adversaires qui redouteraient la concurrence ». C’était au cours d’une conférence de presse animée le 28 septembre 2016 à Douala, capitale économique du Cameroun.

« Aucun décès n’est survenu suite à une intoxication due à cette boisson, et il n’existe aucun rapport crédible qui soutient les allégations de ce message », nous informe le journal Hoax-net, spécialisé dans le démontage des rumeurs et fausses informations. Cette vérification des faits (Fact-checking) datait du 20 mai 2017.

Toujours selon Hoax-net, cette fausse information n’est qu’une version réaménagée d’un précédent faux, qui affirmait qu’une eau en bouteille appelée « Dew » avait tué 180 personnes. Comme le montre l’exemple ci-dessous, les deux fake news ont le même texte : « Veuillez ne pas acheter ou boire de l’eau en bouteille appelée ‘DEW’. Les douanes affirment qu’elle a été expédiée au Nigeria depuis la Tanzanie où elle a tué 180 personnes. On dit qu’elle contient un produit chimique toxique. Partagez ceci et sauvez une personne. Si vous n’y croyez pas, vérifiez sur Google en tapant ‘DEW en bouteille d’eau’. »

Dans nos recherches, nous avons identifié une autre alerte avec une version pareille. Il s’agit de la boisson Bompie. « Ne pas acheter ou boire du jus de fruits congelé appelé ‘Bompie. Selon les douanes, il a été envoyé au Ghana depuis le Nigéria où il a tué 180 personnes. On dit qu’il contient un produit chimique toxique. Partagez ceci et sauvez des millions de vies. Si vous n’y croyez pas vérifiez sur Google en tapant « Bompie frozen juice ». Sauvez des vies comme je viens de sauver la vôtre. »

Certes il faut sauver de vies, mais cela doit se faire avec de la bonne information. Le partage de ces fake news sert uniquement à répandre la peur. Si vous recevez ce genre message, ne le partagez que lorsque vous l’avez vérifié auprès d’une source fiable.

Bassolé Herman Frédéric et Cryspin Masneang Laoundiki
Lefaso.net

Source :

Hoax-net (https://hoax-net.be/non-180-personnes-ne-sont-pas-mortes-apres-avoir-bu-du-jus-u-fresh/)
Cameroonvoice.com (https://cameroonvoice.com/news/2016/10/06/cameroun-accuses-de-vendre-du-poison-ufresh-dit-sa-part-de-verite-sans-en-emporter-la-preuve-du-contraire/)

Légende :
Une publication de 2016 sur Facebook
La publication devenue virale ces derniers jours

PARTAGER :                              

Messages

  • Tenez vous bien ; depuis que le GHANA refuse les aides qui vont le rendre esclave, les coups bas aux autres pays Africains, l’Impérialisme finance des vendus Africains et autres pour saboter les produits Ghanéens.
    Savez vous que le GHANA est autosuffisant alimentairement parlant ? Cela ne veut pas dire que le pays n’importe pas mais tout simplement qu’il importe peut par rapport aux exportations et que si il venait à se fermer, il pourrait vivre.
    Sans faire de bruits, le Ghana transforme plus ses produits que n’importe quel autre pays Ouest Africain. Il y a d’autres qui le font mais ce n’est pas pour eux, c’est des usines qui appartiennent aux occidentaux.
    VIVE LE GHANA !!!

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Burkina : L’armée de l’air dénonce une arnaque