Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Faites que le rêve dévore votre vie afin que la vie ne dévore pas votre rêve.» Antoine de Saint-Exupéry

Ouagadougou : Des pesticides non-homologués saisis dans des marchés de la capitale

Accueil > Actualités > Société • LEFASO.NET • mardi 11 août 2020 à 23h00min
Ouagadougou : Des pesticides non-homologués saisis dans des marchés de la capitale

Les agents techniques du ministère de l’Agriculture et des Aménagements hydro-agricoles ont sillonné les marchés de Ouagadougou, le 8 août 2020. Cette descente s’inscrit dans la dynamique du contrôle inopiné des pesticides sur le territoire burkinabè. Plusieurs échantillons de pesticides nocifs ont été saisis et les propriétaires invités à les homologuer.

Selon les agents techniques du ministère de l’Agriculture, certains pesticides utilisés dans la lutte contre les moustiques ne sont pas homologués par les autorités burkinabè et peuvent être nocifs pour la santé et pour l’environnement. Certains pesticides non-homologués vendus dans des boutiques ont fait l’objet de saisie et les vendeurs verbalisés.

Mémé Sanou, agent technique du ministère de l’Agriculture, a expliqué que les produits nocifs saisis doivent faire l’objet d’incinération et les propriétaires desdits produits peuvent faire l’objet de poursuites judiciaires si leurs produits ne sont pas homologués. Dans des discussions à huis clos avec les vendeurs de pesticides, les agents techniques leur ont prodigué des conseils.

Pour certains vendeurs comme Abdoul Aziz Kaboré, ces pesticides sont non-nocifs et utilisables pour lutter contre les moustiques. Il a brandi un agrément obtenu auprès des services douaniers contre une somme de plus de 75 000 F CFA. Les vendeurs dénoncent le fait que l’homologation des produits de nature pesticide coûte plus de 18 millions de F CFA. Pour eux, le temps mis (au minimum trois ans) et le nombre de tests à réaliser (huit tests d’experts) pour obtenir l’homologation des pesticides demeurent longs et coûteux.

Au marché Sankariaré, tout comme au grand marché de Ouagadougou et sur plusieurs autres sites, des cartons de pesticides, d’intrants agricoles et d’herbicides ont été saisis, au grand dam des vendeurs de ces produits non-homologués.
Des procès-verbaux ont été remis aux différents vendeurs pour les inviter à passer pour homologuer leurs pesticides. Selon Mémé Sanou, les pesticides nocifs saisis feront l’objet d’incinération dans le plus grand respect des mesures sanitaires et environnementales.

E.K.S.
Lefaso.net

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Burkina : CRS et l’Ocades Caritas élaborent une stratégie conjointe pour mieux répondre aux besoins humanitaires
Journée mondiale du pharmacien : Les spécialistes du médicament font le point de leur place dans le système de santé
Santé maternelle et infantile : Un projet lancé pour améliorer la recherche dans le domaine
Formation professionnelle au Burkina : Le CIFDHA outille les jeunes de Boulsa
Justice : Le ministère passe en revue ses activités de 2019
Burkina Faso : Plaque tournante du commerce illégal du mercure en Afrique de l’Ouest
Transports et facilitation des échanges : Le Conseil burkinabè des chargeurs sensibilise les acteurs à Dakola
Evaluation des acquis scolaires au Burkina : Les apprenants ont des performances moyennes
Epargne voyage Air Burkina : Rendre le voyage aérien accessible à tous
Fonction publique : « Tôt ou tard, il y aura une situation de saturation », prévient le gouvernement
Choc entre tradition et religion à Loropéni : Surmonter les divergences par le dialogue et l’acceptation de l’autre
Promotion du civisme et prévention des conflits : Le NDI satisfait de ses actions
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés