Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Les obstacles sont ces choses que vous apercevez lorsque vous détournez les yeux de vos objectifs.» Henry Ford

Diversité biologique : Une monographie nationale pour faire l’état des lieux des espèces végétales et animales

Accueil > Actualités > Environnement • LEFASO.NET • mardi 11 août 2020 à 22h50min
Diversité biologique : Une monographie nationale pour faire l’état des lieux des espèces végétales et animales

Le secrétaire général du ministère en charge de l’Environnement, Sibidou Sina, a présidé, ce mardi 11 août 2020 à Ouagadougou, l’atelier de validation du rapport-synthèse de la monographie nationale sur la diversité biologique du Burkina Faso. Cette deuxième monographie du genre a pour objectif de faire l’état des lieux de toutes les espèces sur l’ensemble du territoire et celles en voie de disparition, afin de mieux les protéger.

Près de 400 espèces sont actuellement en voie de disparition au Burkina Faso. C’est du moins ce que révèle le rapport-synthèse de la monographie nationale qui a fait l’objet de validation ce mardi 11 août à Ouagadougou. Cette situation est préoccupante, selon le secrétaire général du ministère de l’Environnement, Sibidou Sina. « L’intérêt de la monographie pour nous, c’est d’abord connaître l’étendue des dégâts, le niveau actuel de la dégradation ; et si tout cela est connu, des mesures seront prises en fonction de chaque catégorie afin d’inverser la tendance », a expliqué M. Sina.

Le SG du ministère en charge de l’environnement, Sibidou Sina

Définie comme l’étude détaillée d’une question donnée, la monographie, dans le cadre de la diversité biologique, permettra, selon le secrétaire général, de recenser tous les éléments d’information existants et de mettre en exergue tous les problèmes afin de proposer des solutions.

Vers une gestion harmonieuse de la diversité biologique

La présente monographie nationale est un outil de planification et de gestion de l’ensemble des ressources naturelles pour tous les acteurs impliqués dans le domaine. C’est ce qui a souligné le point focal de la diversité biologique du Burkina, Amadé Ouédraogo. Selon lui, le document permettra, de façon concrète, de faire l’état des lieux actuel de la diversité biologique dans toutes ses composantes, tout en prenant en compte les facteurs socio-économiques influençant sa gestion. Cela permettra de mettre à la disposition des acteurs du domaine une cartographie générale afin d’aller vers une gestion harmonieuse de la diversité biologique.

Le point focal de la diversité biologique au Burkina , Amadé Ouédraogo

3 630 espèces végétales et animales recensées au Burkina Faso

D’ores et déjà, Sibidou Sina a fait le point de toutes les composantes de la diversité biologique burkinabè. Au total, 3 630 espèces ont été recensées par les experts. Il s’agit de 2 067 espèces de plantes supérieures, 662 espèces de plantes inférieures et 26 plantes fougères. Concernant les espèces animales, l’on dénombre 120 poissons, 520 oiseaux sauvages, 23 oiseaux d’élevage, 123 mammifères sauvages et 91 d’élevage, 51 chauves-souris, 42 amphibiens et 96 reptiles dont 9 tortues, 4 crocodiles, 54 serpents et 29 lézards.

Experts acteurs du monde la diversité biologique valident la 2e monographie nationale sur la diversité biologique du Burkina Faso

Toutefois, cette richesse remarquable fait l’objet de graves menaces de disparition, notamment 350 espèces de plantes, 12 espèces de mammifères sauvages, 19 espèces d’oiseaux, 24 reptiles et 48 poissons. Une menace qui, selon Sibidou Sina, révèle l’ampleur du défi à relever ainsi que le sacrifice à consentir pour inverser la tendance de dégradation.

C’est ainsi qu’il est attendu de cet atelier, des amendements, des suggestions et des recommandations pertinentes qui amélioreront le document.

Yvette Zongo
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Lutte contre le changement climatique : Les acteurs du Centre-Ouest révisent la Contribution déterminée au niveau national
Environnement et économie verte : Parents pauvres des programmes des candidats à la présidentielle
Journée Mondiale des Toilettes (JMT) édition 2020 : Message du Ministère de l’eau et de l’assainissement
Lutte contre le changement climatique : Les acteurs de la Boucle du Mouhoun révisent la Contribution déterminée au niveau national
Changements climatiques : Les acteurs sectoriels outillés pour une Contribution déterminée au niveau national (CDN) inclusive et ambitieuse
Gestion de l’eau et de l’assainissement : Un atelier pour valider la stratégie nationale et son plan d’action
Changements climatiques : Des journalistes et communicateurs sensibilisés aux Contributions nationales déterminées liées à l’Accord de Paris
« Empreinte verte » : Plaidoyer pour une gouvernance durable de l’environnement au Burkina Faso
Elections 2020 : L’Association Professionnelle des Environnementalistes de l’Etat (AP2E) invite à veiller à la propreté environnementale pendant la campagne
Prévention et gestion des conflits liés à l’eau : Les 5e journées scientifiques de l’eau et de l’assainissement se penchent sur la question
Lutte contre le changement climatique : Reboiser pour diminuer l’empreinte carbone
Environnement : Vers la création et le classement des corridors Pô-Nazinga et Pô-Eastern
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés