Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Le capital est seulement le fruit du travail et il n’aurait jamais pu exister si le travail n’avait tout d’abord existé.» Abraham Lincoln

Campagne « Plus fort avec le lait maternel uniquement » : Le ministère de la Santé sollicite l’accompagnement des journalistes

Accueil > Actualités > Société • LEFASO.NET • mardi 11 août 2020 à 15h00min
Campagne « Plus fort avec le lait maternel uniquement » : Le ministère de la Santé sollicite l’accompagnement des journalistes

Le ministère de la Santé et ses partenaires ont tenu ce lundi 10 août 2020 une rencontre d’information avec la presse sur la campagne « Plus fort avec le lait maternel uniquement ». Objectif : s’assurer l’engagement et le soutien des journalistes pour une réussite de la campagne et de la semaine mondiale de l’allaitement maternelle.

Le 29 juin 2020, la ministre de la Santé, Pr Léonie Claudine Lougué lançait officiellement la campagne « Plus fort avec le lait maternel uniquement ». Une campagne initiée par le ministère de la Santé avec l’appui de ses partenaires l’UNICEF et Alive & Thrive pour promouvoir l’allaitement maternel exclusif sans donner de l’eau pendant les six premiers mois de vie du nourrisson. La campagne s’inscrit dans une réponse régionale aux taux élevés de retard de croissance en Afrique de l’Ouest et du Centre, qui sont causés en grande partie par l’insuffisance de la pratique de l’allaitement maternel exclusif.

La directrice de la Nutrition Estelle Bambara a rappelé l’importance de l’allaitement maternel exclusif

En effet, comme l’a rappelé la ministre de la Santé, Pr Léonie Claudine Lougué, au Burkina Faso, quatre nourrissons allaités sur 10 reçoivent d’autres liquides et aliments au cours des six premiers mois de vie. La pratique du don de l’eau pendant les six premiers mois de vie du nourrisson a été identifiée comme le principal obstacle qui remet en cause l’exclusivité de l’allaitement dans la région. Pourtant dit-elle « les pratiques d’allaitement inadaptées augmentent le risque de malnutrition dû aux apports nutritionnels insuffisant et aux maladies. Elles sont considérées comme étant responsables d’environ 35 % des décès des enfants de moins de cinq ans et de 11 % du poids global de la morbidité. »

La ministre de la Santé, Pr Claudine Lougué a sollicité l’accompagnement des journalistes pour la réussite de la campagne

La campagne « Plus fort avec le lait maternel uniquement » vise donc à accroitre le taux d’allaitement exclusif des nourrissons âgés de moins de six à 80% d’ici 2025 et contribuer ainsi à réduire le retard de croissance et la mortalité infanto-juvénile. Elle constitue également une porte d’entrée pour encourager un dialogue politique, social, communautaire et familial autour de la promotion de l’allaitement exclusif qui s’intègre dans le plan de passage à l’échelle de promotion des pratiques optimales d’alimentation du nourrisson et du jeune enfant (ANJE, 2013-2025). « Ce plan de passage à l’échelle prévoit réduire la prévalence du retard de croissance à 40 % chez les enfants de moins de 5 ans et la mortalité́ infanto-juvénile au Burkina Faso et améliorer la santé de la mère, le développement physique et mental des enfants », soutient Pr Lougué.

Une vue des journalistes présents à la rencontre

Pour atteindre cet objectif, le ministère de la Santé et ses partenaires souhaitent l’engagement et le soutien des journalistes à la promotion de la campagne. D’où la tenue de cette rencontre qui a permis à la directrice de la Nutrition du ministère de la Santé, Estelle Bambara, d’outiller les journalistes sur l’importance de l’allaitement maternel exclusif. La rencontre a aussi été l’occasion de présenter les différentes actions qui seront menées dans le cadre de la campagne « Plus fort avec le lait maternel uniquement. »

Un concours pour récompenser les meilleures productions journalistiques en nutrition maternelle et alimentation du nourrisson et du jeune nourrisson a par la même occasion été lancé par la ministre de la Santé.

Justine Bonkoungou
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Choc entre tradition et religion à Loropéni : Surmonter les divergences par le dialogue et l’acceptation de l’autre
Réduction des inégalités : « Au Burkina, 20% des plus aisé-e-s concentrent 44% des revenus », alertent les OSC
Situation humanitaire au Burkina : 1 034 609 personnes déplacées internes à la date du 8 septembre
Projet de réduction des pertes post-récoltes : Un bilan satisfaisant après sept ans de mise en œuvre
Prévention des maladies chroniques : Une série musicale pour sensibiliser le public
Seconde trajectoire du leadership au Burkina Faso : Des organisations paysannes renforcent leurs capacités
Ouagadougou : Le Maire lance un appel à l’endroit de 32 femmes à venir récupérer leurs kits de culture maraîchère
Incendie à l’Assemblée nationale : L’oeuvre "des génies" comme au siège du FESPACO ?
Comparution de Bassolma Bazié : « Beaucoup de choses ont été dites ; certaines étaient vraies mais beaucoup étaient aussi fausses », Me Prosper Farama
Comparution de Bassolma Bazié : « Il reste au Conseil de discipline d’aviser », déclare Me Prosper Farama
Comparution de Bassolma Bazié : Six personnes autorisées à suivre l’audition de ce lundi 21 septembre 2020
Education : L’ENEP de Tenkodogo officiellement inaugurée
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés