Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Le capital est seulement le fruit du travail et il n’aurait jamais pu exister si le travail n’avait tout d’abord existé.» Abraham Lincoln

Enregistrement des naissances : L’Unicef et l’Union européenne renforcent les capacités opérationnelles de la direction générale de la Modernisation de l’état civil

Accueil > Actualités > Société • LEFASO.NET • lundi 10 août 2020 à 22h35min
Enregistrement des naissances : L’Unicef et l’Union européenne renforcent les capacités opérationnelles de la direction générale de la Modernisation de l’état civil

Ce lundi 10 août 2020, le représentant adjoint de l’Unicef/Burkina Faso, James Mugaju, a remis symboliquement au directeur général de la Modernisation de l’état civil, Maxime Bouda, du matériel roulant et des équipements informatique pour faciliter l’enregistrement des naissances des enfants. Ladite direction s’est également vu doter de masques de protection sanitaire.

25 motos, du matériel informatique composé de 4 ordinateurs, un scanner, un appareil photo numérique ainsi que 6 000 masques de protection sanitaire destiné aux centres d’état civil pour limiter la propagation du Covid-19. C’est la part contributive de l’Unicef et l’Union européenne (UE) en vue de la modernisation du système national d’enregistrement des naissances et l’amélioration de l’offre de service d’état civil.

La remise symbolique

Ce deuxième lot de matériels qui vient d’être livré s’inscrit dans le cadre du Projet d’appui à la modernisation du système d’état civil. Le représentant adjoint de l’Unicef Burkina Faso, James Mugaju, à propos du choix de la Direction générale de la modernisation de l’Etat civil (DGMEC) pour le présent don explique : « Nous appuyons cette direction parce que nous voulons accompagner les efforts du gouvernement pour assurer que chaque enfant burkinabè soit enregistré à la naissance ».

L’enregistrement à la naissance est un droit fondamental. Toutefois, son absence peut générer de graves problèmes pour les enfants, tels que l’éducation, la vaccination et la protection sociale parce qu’ils n’ont pas d’identité. Au-delà du fait que les données sur les enfants non enregistrés n’apparaissent pas officiellement, ces derniers (les enfants) sont invisibles aux yeux des preneurs de décisions politiques et budgétaires.

La dotation

C’est la triste réalité de l’enregistrement des naissances dans beaucoup de pays. « Au Burkina Faso, nous nous réjouissons parce que le gouvernement a fourni de gros efforts », a laissé entendre M. Mugaju. Mais l’arbre ne doit pas cacher la forêt. Des disparités subsistent, notamment entre les zones urbaines où plus de 9 enfants sur 10 sont déclarés à la naissance (96,5%) contre 7 sur 10 (74,7%) dans les zones rurales. Les difficultés d’accès aux services publics sont un frein à l’enregistrement des naissances dans les zones rurales, la majorité de la population vivant au moins à 10 Km d’un bureau d’état civil.

C’est pourquoi, le DGMEC a accueilli à bras ouvert la dotation du jour. « Je voudrais en ce jour commémoratif de la Journée africaine de l’état civil, remercier notre partenaire stratégique qu’est l’Unicef pour cet accompagnement », a déclaré Maxime Bouda. Pour lui, le matériel roulant va permettre aux équipes mobile d’aller au niveau des villages, des campements, et des hameaux de cultures pour enregistrer chaque enfant.

Le DGMC, Maxime Bouda, a salué l’initiative

« C’est véritablement un pas en avant. Au niveau du gouvernement, il a été élaboré la stratégie nationale de l’état civil. Et cette stratégie a défini des priorités. Je pense que la présente activité répond à ces priorités et je voudrais ici réitérer mes remerciements à l’Unicef qui chaque année accompagne les efforts du gouvernement. Nous pouvons dire aujourd’hui que les efforts porteront des fruits », a-t-il notifié. Désormais, des milliers de centre d’état civil pourront améliorer leur prestation sur le terrain au grand bonheur de la population.

Pour rappel, l’Unicef et l’UE vont octroyer au gouvernement burkinabè plus de 3 milliards de F CFA, pour soutenir l’enregistrement des faits d’état civil au Burkina Faso sur une période de trois ans (2018-2021).

Aïssata Laure G. Sidibé
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Choc entre tradition et religion à Loropéni : Surmonter les divergences par le dialogue et l’acceptation de l’autre
Réduction des inégalités : « Au Burkina, 20% des plus aisé-e-s concentrent 44% des revenus », alertent les OSC
Situation humanitaire au Burkina : 1 034 609 personnes déplacées internes à la date du 8 septembre
Projet de réduction des pertes post-récoltes : Un bilan satisfaisant après sept ans de mise en œuvre
Prévention des maladies chroniques : Une série musicale pour sensibiliser le public
Seconde trajectoire du leadership au Burkina Faso : Des organisations paysannes renforcent leurs capacités
Ouagadougou : Le Maire lance un appel à l’endroit de 32 femmes à venir récupérer leurs kits de culture maraîchère
Incendie à l’Assemblée nationale : L’oeuvre "des génies" comme au siège du FESPACO ?
Comparution de Bassolma Bazié : « Beaucoup de choses ont été dites ; certaines étaient vraies mais beaucoup étaient aussi fausses », Me Prosper Farama
Comparution de Bassolma Bazié : « Il reste au Conseil de discipline d’aviser », déclare Me Prosper Farama
Comparution de Bassolma Bazié : Six personnes autorisées à suivre l’audition de ce lundi 21 septembre 2020
Education : L’ENEP de Tenkodogo officiellement inaugurée
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés