Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Le courage n’est pas l’absence de peur, mais la capacité de vaincre ce qui fait peur.» Nelson Mandela

Élections de 2020 au Burkina : 2 376 100 nouveaux inscrits, dont 41,90% de femmes, selon les statistiques brutes de la CENI

Accueil > Actualités > Politique • LEFASO.NET • lundi 10 août 2020 à 23h40min
Élections de 2020 au Burkina : 2 376 100 nouveaux inscrits, dont 41,90% de femmes, selon les statistiques brutes de la CENI

La Commission électorale nationale indépendante (CENI) a, ce lundi 10 août 2020, présenté aux parties aux élections (partis politiques, organisations de la société civile et regroupement d’indépendants), les résultats de l’enrôlement biométrique et la suite du processus électoral.

Ainsi, au titre du premier point, Newton Ahmed Barry (président de l’institution) a rappelé que ce sont 2 376 100 nouveaux électeurs qui ont été enrôlés. Les détails de ce chiffre donnent 995 472 femmes (soit 41, 90%) et 1 380 628 hommes (soit 58, 10%). Les chiffres définitifs sont attendus à partir du 10 octobre 2020 après le ‘’dédoublonnage’’.

L’exposé du président de la CENI a fait suite à des échanges avec les participants. Si tous ont loué la démarche et les efforts de l’institution, certains ont néanmoins soulevé des préoccupations liées à la sécurisation du processus, aux ressources financières de l’institution, à l’audit international. « On sent que la CENI est prête à aller aux élections. A chaque pôle de jouer sa partition pour permettre des élections transparentes et apaisées », ont félicité des participants pour qui, ce guide met tout le monde au même niveau d’information.

Certains ont également suggéré que les acteurs en compétition soient formés sur le processus, notamment le discours et attitudes à tenir, afin de minimiser les risques d’une crise post-électorale.

« Au niveau de la CENI, du point de vue processus, on n’a pas de difficulté », a rassuré le président, Newton Ahmed Barry, exhortant l’ensemble de ses interlocuteurs à la synergie d’action pour des élections attendues de tous.

La suite du processus prévoit plusieurs autres étapes, dont la phase contentieux des listes des candidats, la réception des dossiers de candidature aux élections législatives du 7 au 13 septembre 2020 et ceux à la présidentielle du 28 septembre au 3 octobre 2020.

La campagne présidentielle s’ouvre le 31 octobre à 23h59 tandis que celle relative aux législatives se déroulera à du 6 novembre à 23 h 59 (cette dernière dure deux semaines).

Les scrutins couplés sont prévus pour le 22 novembre 2020.

Plus sur les chiffres à travers le document ci-joint

O. L
Lefaso.net


Stat enrôlement 2020

Vos commentaires

  • Le 10 août à 21:00, par Lom-Lom En réponse à : Élections de 2020 au Burkina : 2 376 100 nouveaux inscrits, selon les statistiques brutes de la CENI

    Merci pour ces informations mais dites-nous combien de Burkinabè de l’étranger se sont effectivement inscrits. J’ai ouïe dire que c’est seulement 23 000 Burkinabè de l’étranger qui se.sont inscrits et j’attendais que la presse écrite donne ces détails car si c’est vrai, les partis politiques doivent, de manière solidaire, rembourser au moins 50% des sommes dépensées pour des chiffres aussi maigres ! On a tous suivi les débats stériles sur la participation de nos frères de l’étranger et voilà les résultats ! C’est lamentable !

    Répondre à ce message

  • Le 11 août à 08:14, par VISION En réponse à : Élections de 2020 au Burkina : 2 376 100 nouveaux inscrits, dont 41,90% de femmes, selon les statistiques brutes de la CENI

    A Quand l’ouverture du processus de récolte des parrainages pour la présidentielle ?
    Je pense que cela devrait être précisé, et le commencer au plus tôt serait aussi bien.
    Courage aux acteurs

    Répondre à ce message

  • Le 11 août à 10:04, par KOLO Idrissa En réponse à : Élections de 2020 au Burkina : 2 376 100 nouveaux inscrits, dont 41,90% de femmes, selon les statistiques brutes de la CENI

    Cher Lom-Lom
    Sans mentir l’enrôlement des burkinabè de l’extérieur est un échec et des responsables devaient démissionner.
    Ils avaient prévu enrôler 2 millions de burkinabè de l’extérieur avec ces 23 000 inscrits et combien vont voter ?
    Je pense que l’actuel régime à eu peur de la diaspora burkinabè en Côte d’Ivoire et n’a pas voulu jouer franc jeu.
    Comment voulez-vous que certains burkinabè de l’extérieur fassent 100 ou 200 Km pour aller s’enrôler ?
    Ces résultats sont planifiés et bien voulus. C’est le contribuable burkinabè qui paye pour rien.
    Malheureusement l’opposition n’a aussi rien fait pour y remédier.

    Répondre à ce message

    • Le 11 août à 14:33, par Mafoi En réponse à : Élections de 2020 au Burkina : 2 376 100 nouveaux inscrits, dont 41,90% de femmes, selon les statistiques brutes de la CENI

      Avant de revenir à toi @KOLO Idrissa et surtout que tu réagissais à un questionnement de @Lom-Lom,je lui réponds que la diaspora(Afrique,Europe,Amérique,Asie) compte exactement 22 356 inscrits et si je ne m’abuse,la CENI a dépensé des dizaines de milliards en envoyant par ci par là,en long et en large à travers le monde ses commissaires gloutons,vampires pour juste,des ballades touristiques,des perdiems puisque les résultats sont là et ils sont sont appel,la preuve,des commissaires de la CENI se sont même permis le luxe de se rendre au Vatican où à ce jour,il y a 0 inscrit.Maintenant à toi @KOLO Idrissa,tu veux attribuer cet échec qui était prévisible aux partis politiques.C’est certain mais ) mon sens,ce sont les chiffres avec ce moins de 2 500 000 d’inscrits sur le sol burkinabè qui auraient pu t’interpeller en premier car la première anomalie vient de là.Donc avant de chercher à voter la diaspora,il faudra d’abord intéresser les Burkinabè de intérieur à la bonne pratique politique mais avant cela,il faudra que nous ayons une classe politique digne de ce nom,ce qui n’est pas le cas.Pour schématiser,depuis octobre 1987,nous n’avons que des voyous,des délinquants qui se prennent pour des hommes politiques.D’ailleurs,la vraie population d’en bas et intègre le sait très bien,raison pour laquelle elle traînera toujours les pieds pour assister à vos mascarades et c’est pour couper court à tout ce pillage de nos ressources que j’avais toujours été et par rapport à l’état actuel des choses,contre le vote de la diaspora

      Répondre à ce message

  • Le 11 août à 10:49, par citoyen Lambda En réponse à : Élections de 2020 au Burkina : 2 376 100 nouveaux inscrits, dont 41,90% de femmes, selon les statistiques brutes de la CENI

    Il est vraiment décevant que le président de la CENI se réjouisse de ce taux d’inscription et surtout qu’il banalise le fait que de nombreuses communes dans cinq régions n’aient pu être couvertes par l’enrôlement
    Il ne s’agit pas de prendre le nombre de régions et de communes qui n’ont pu être couvertes et d’exprimer les choses en simple pourcentage pour minimiser les choses .
    Quand on prend la seule région de la BOUCLE du MOUHOUN ,elle est la première, sinon au moins la deuxième région du pays en terme d’étendue ,de population et de poids électoral . Elle comporte des communes bien plus peuplées que les communes rurales de régions qui ont été couvertes par l’enrôlement .Donc, même si 5 communes de cette région n’ont pu être couvertes fut-il partiellement par l’enrôlement alors qu’il s’agit de commune peuplées et à fort potentiel électoral ,comment peut-on se voiler les yeux et se satisfaire de simple expressions en pourcentage ?
    En réalité ,dans le Burkina Faso actuel, profitant du faible niveau d’instruction et de la légèreté d’analyse des burkinabè en majorité, nos autorités , toutes catégories confondues, excellent dans la manipulation ,la ruse , pourvu que les choses se passent suivant leurs calculs égoïstes cachés et bien visibles à la fois à tout analyste attentif et bien réfléchi .

    Répondre à ce message

    • Le 11 août à 18:21, par Amidou En réponse à : Élections de 2020 au Burkina : 2 376 100 nouveaux inscrits, dont 41,90% de femmes, selon les statistiques brutes de la CENI

      citoyen Lambda,
      j’ai lu le document joint et je pense que vous êtes très sévère envers la CENI.

      Les 22 communes qui n’ont pas été couvertes comptent environ 417 465 personnes majeures en 2020 selon l’INSD. Dans ce potentiel, 210 791 se sont enrôlées en 2012 et 39 789 lors des révisions de 2015, soit un total de 250 580 électeurs inscrits. Le potentiel électoral attendu en 2020 est donc de l’ordre de 166 885 électeurs à prendre. Si on considère le taux moyen d’enrôlement qui est de 50% du potentiel électoral attendu, on estime à 83 343, le nombre d’électeurs qui n’ont pu être enrôlés dans ces communes.

      Faut-il remettre en cause le processus électoral parce que 83 343 électeurs n’ont pu s’enrôler ? Non, je pense que même s’il ne faut pas se réjouir de la situation, on ne doit pas non plus "jeter le bébé avec l’eau du bain". On a tous été témoins de tout le tapage médiatique qu’il y a eu autour du vote des Burkinabè de l’extérieur alors qu’on n’a eu qu’environ 23 000 enrôlés ! Il faut plutôt féliciter les FDS et la CENI qui ont travaillé à enrôler certains électeurs des zones à "fort défi sécuritaire".

      Répondre à ce message

  • Le 11 août à 11:58, par LE MAITRE GOMYAAREE : PAYS SANS FOI NI LOI En réponse à : Élections de 2020 au Burkina : 2 376 100 nouveaux inscrits, dont 41,90% de femmes, selon les statistiques brutes de la CENI

    JUSTE SAVOIR OU VONT NOS SOUS ET QUI ET QUI VA VOTER.

    PS ATTENTION A LA FRAUDE ET AU DETOURNEMENT DE DENIERS PUBLICS.

    Répondre à ce message

  • Le 11 août à 12:37, par Bigbale En réponse à : Élections de 2020 au Burkina : 2 376 100 nouveaux inscrits, dont 41,90% de femmes, selon les statistiques brutes de la CENI

    Mon ami KILOMÈTRES Idrissa ! L’explication que vous donnez ne semble pas tenir même sur un pieds !! Penses-tu que le Burkina peut se payer le loisir de mettre un point d’enrôlement à chaque 100 km dans tous les pays parce qu’on veut que tous les Burkinabe de l’extérieur puissent voter ? Avec quel argent ? Faut être honnête, un pays pauvre qui s’endette pour son développement peut -il se permettre un tel luxe ? Quant à dire que le.pouvoir en place à eu peur du vote des Burkinabe de l’étranger, cela me.convainc pas car si il.doit perdre les élections ce sera à cause du vote des Burkinabè de l’intérieur qui ne sont pas satisfaits de leurs conditions de vie. Je suis même tenté de dire que c’est l’Opposition qui a bâti sa stratégie sur le votre des compatriotes de l’étranger mais leurs arguments sur les documents de base pour l’enrôlement ne peuvent tenir. Quand un Parti politique est incapable.de.mobiliser des militants dans les limites territoriales ordinaires (villages, Communes ou Régions), il n’est pas étonnant qu’ils soit incapable de convaincre ceux de l’étranger à s’enrôler ! On a tous vu les meetings du MPP ou de L’UPC à Abidjan et juste pour récolter ces maigres chiffres ?!! La leçon doit être tirée et on doit clouer le bec à certains aventuriers d’ici là qu’ils réclament des postes d’élus pour le compte de la diaspora que nos maigres budgets doivent supporter !

    Répondre à ce message

  • Le 11 août à 13:38, par KOLO Idrissa En réponse à : Élections de 2020 au Burkina : 2 376 100 nouveaux inscrits, dont 41,90% de femmes, selon les statistiques brutes de la CENI

    Cher "Bigbale "
    Je connais la Côte d’Ivoire. Et je sais de quoi je parle. Vous pouvez vouloir polémiquer ce sont vos "oignons" ou vos "ognons" selon l’académie française de 2019. Cordialement

    Répondre à ce message

  • Le 11 août à 14:32, par El Raz En réponse à : Élections de 2020 au Burkina : 2 376 100 nouveaux inscrits, dont 41,90% de femmes, selon les statistiques brutes de la CENI

    Bonjour,
    Monsieur Bigbale, êtes vous sérieux ?

    Dans les débats, il faut réfléchir un peu ou se taire à jamais.

    1/ La constitution ne fait pas de différence entre les burkinabè de l’extérieur et tout citoyen caractérisé comme tel à donc un droit constitutionnel pour voter

    2/ Personne n’a obligé l’exécutif à opérationnaliser le vote des burkinabè de l’étranger si les conditions (financières, matériels et logistiques) ne le permettent pas

    3/ Sait-tu au moins que plus de 30 milliards (sur un total de + de 100 milliards) ont été détournés budgétairement pour le vote des burkinabè de l’étranger ?
    Demande des comptes à monsieur NAB et à l’ensemble des commissaires (puisqu’ils ont trouver un accord pour enterrer la hache de guerre et bouffer ensemble)

    4/ Trouves-tu normal que l’organisation soit telle qu’un burkinabè vivant à Marseille, encore mieux à Lisbonne doivent se rendre à Paris pour s’inscrire sur la liste électorale ?

    C’est avec des raisonnements comme les vôtres que l’anarchie et la mal gouvernance sont devenues la règle dans la gestion de la chose publique car vous acceptez et justifiez tout sans aucun esprit critique sinon critiquer ceux qui osent demander des comptes.

    Mes amitiés patriotiques

    Répondre à ce message

  • Le 11 août à 15:11, par El Raz En réponse à : Élections de 2020 au Burkina : 2 376 100 nouveaux inscrits, dont 41,90% de femmes, selon les statistiques brutes de la CENI

    Bonjour,
    Monsieur le Président Barry, j’ai une question et une remarque :

    Question :

    Que voulez vous dire par nouveaux inscrits ? Pour moi, c’est ceux qui viennent s’ajouter aux anciens inscrits alors que le détail en PDF semble indiquer qu’il s’agit du total des des inscrits. De grâce, arrêter de vouloir noyer le poisson avec de tel confusion car nous ne sommes plus des enfants.

    Remarque :

    Vous sembler minimiser le nombre de ceux dont vous êtes dans dans l’impossibilité d’enrôler.
    Avec tout le respect que je vous dois, je vous fais remarquer que le droit de vote est un droit constitutionnel ouvert à TOUS LES CITOYENS. En conséquence, même un seul citoyen ne devrait en être privé. En ce sens, j’estime que chaque citoyen dans les zones exclus est en droit de saisir le conseil constitutionnel pour demander l’invalidation de vos listes.
    Je profite vous demander pourquoi vous avez black lister des archives du site de la CENI, la liste électorale que l’équipe précédente avait mise en ligne ?
    J’ose espérer qu’il ne s’agit pas là d’une volonté de cacher quelque chose.
    PS : Personnellement je dispose d’une copie de cette liste dont je me réserve l’usage.
    Patriotiquement

    Répondre à ce message

  • Le 12 août à 11:35, par KOLO Idrissa En réponse à : Élections de 2020 au Burkina : 2 376 100 nouveaux inscrits, dont 41,90% de femmes, selon les statistiques brutes de la CENI

    "Mafoi"
    Je suis d’accord avec votre analyse mais les chiffres que la CENI nous donne pour l’intérieur ne sont que des ajouts.

    La nouvelle carte d’électeur depuis 2012 est valable pour 10 ans. C’est en 2022 que les bouleversements vont s’opérer.

    Alors si le complément est à plus de 2 millions c’est même encourageant.

    Comme un intervenant voulais voir la liste définitive, moi je souscris à cette démarche.

    Dans mon village et depuis 2012 je peux citer au moins 50 personnes mortes et dont leurs noms figurent sur les listes électorales. La fraude y prend ses racines.

    Je mets en défit quiconque pour prouver cette affirmation. Mais il faut que la CENI remet la liste des électeurs jusqu’en 2015 sur son site.

    Pour moi, les morts voterons le prochain président du Faso

    Répondre à ce message

  • Le 13 août à 07:03, par Adakalan En réponse à : Élections de 2020 au Burkina : 2 376 100 nouveaux inscrits, dont 41,90% de femmes, selon les statistiques brutes de la CENI

    L’essentiel est que ces nouveaux inscrit soit lucide en novembre . Qu’il ne soit pas comme nous qui nous sommes trompés en 2015. Voilà !

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Législatives/MPP : Simon Compaoré non-partant, Bala Alassane Sakandé tient la liste au Kadiogo
Elections législatives du 22 novembre : Voici la liste des candidats du MPP
UNIR/PS : La section communale de Bokin bat le rappel des troupes pour les élections de novembre 2020
Quota genre aux élections : La Majorité présidentielle déclare son soutien à la mise en œuvre de la loi
Présidentielle 2020 au Burkina : Les partis de la majorité mettent le curseur sur une victoire dès le premier tour
Démission du MPC de la Majorité : « Claude Ouédraogo jouait le rôle de taupe, il retourne à côté de son chef », rétorque Clément Sawadogo
Elections couplées de 2020 au Burkina : Les dates limites de dépôt de candidatures modifiées !
Elections de 2020 au Burkina : Le CGD pose la réflexion sur les défis de l’inclusion et de la transparence
Élections au Burkina : Ce qu’il faut savoir de la publication des listes électorales et de la gestion du contentieux
Litige au CDP : Le juge interdit à Mahamadi Kouanda l’utilisation de l’identité du parti
Présidentielle de 2020 : Des jeunes collectent des fonds pour payer la caution du candidat Roch Marc Christian Kaboré
Loumbila : « Nous avons pris des mesures pour freiner la spoliation de nos terres », informe le maire
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés