Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Le capital est seulement le fruit du travail et il n’aurait jamais pu exister si le travail n’avait tout d’abord existé.» Abraham Lincoln

2e édition de la Journée nationale de l’arbre : Plus de 200 000 plants pour reverdir le Burkina

Accueil > Actualités > Environnement • LEFASO.NET • dimanche 9 août 2020 à 23h43min
2e édition de la Journée nationale de l’arbre : Plus de 200 000 plants pour reverdir le Burkina

Le président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré, a donné le top de départ, ce samedi 8 août 2020 à Banfora, des plantations d’arbres dans le cadre de la 2e édition de la Journée nationale de l’arbre (JNA). La cérémonie a mobilisé des centaines de personnes dont plusieurs membres du gouvernement. Ce fut aussi l’occasion d’inviter les Burkinabè à planter des arbres et à les entretenir.

C’est la capitale de la région des Cascades, Banfora, qui a accueilli cette année la Journée nationale de l’arbre (JNA), deuxième du genre. Et c’est le président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré, en compagnie de plusieurs membres du gouvernement, qui a donné le top de départ de l’axe majeur de cette journée, les plantations d’arbres.

Au cours de la cérémonie, le chef de l’Etat est revenu sur la symbolique de cette journée. Selon lui, il s’agit de montrer qu’il faut reverdir le Burkina Faso, protéger notre écosystème en plantant les arbres. C’est pourquoi, explique-il, au plus sommet de l’Etat, il a été décidé d’instaurer cette journée afin d’inviter tous les Burkinabè où qu’ils se trouvent, dans les régions, provinces et villages, à faire la même chose. Cela non seulement pour notre propre avenir à nous, mais pour les générations futures également.

Le ministre en charge de l’environnement, Nestor Bassière, plantant son arbre

Hommage aux victimes de l’attaque dans l’Est

« Hier seulement à l’Est, une attaque terroriste a été perpétrée et a causé la mort de plusieurs Burkinabè et de nombreux blessés. Je profite de cette occasion qui m’est offerte pour saluer la mémoire des victimes, présenter mes sincères condoléances aux familles éplorées et souhaiter un prompt rétablissement aux blessées », a déclaré le président du Faso au cours de la cérémonie.

Restaurer les terres dégradées au Burkina Faso

Revenant sur la JNA 2020, il convient de rappeler qu’au moins 200 000 plants seront mis en terre sur l’ensemble du territoire dont 4 000 dans la région hôte de la cérémonie officielle, avec un accent particulier sur les espèces locales et médicinales.

Le Président du Faso et les lauréats de la JNA 2020

Le ministre en charge de l’Environnement, Nestor B. Bassière, a rappelé l’importance de la JNA pour le Burkina Faso en ces temps de changement climatique et de disparition des ressources naturelles. L’objectif de la JNA, dit-il, c’est de susciter une mobilisation générale de toutes les couches socio-professionnelles du pays pour la restauration des forêts et des terres dégradées. « Il s’agit spécifiquement de créer un engouement de la population autour de la plantation de l’arbre, son entretien et la protection des plants mis en terre, le magnifier pour ses multiples fonctions et services socio-culturelles, reconnaître et récompenser les mérites des acteurs intervenant dans le domaine de la préservation des ressources forestières », a énuméré le ministre.

Et tout cela, poursuit-il, pour répondre à l’engagement du gouvernement, celui de d’inverser la tendance de la dégradation de l’environnement et assurer durablement la gestion des ressources naturelles et environnementales.

Roch M. Kaboré signant le livre d’or des laboratoires phytofla

Selon Nestor B. Bassière, la lutte contre la dégradation de l’environnement est un enjeu certain pour le développement durable du Burkina et sa vitalité écologique, parce que le pays perd chaque année 105 mille hectares de forêts.

La gouverneure de la région des Cascades, Joséphine Kouara, a pour part décliné les potentialités de sa localité en matière de ressources naturelles qu’il faut travailler à préserver et à protéger. Et selon elle, sa région compte treize forêts classées avec une superficie de plus de 247 mille hectares, soit 15,97% du territoire régional, et 79 espaces de conservation. En matière de biodiversité, les derniers chiffres font état de 301 espèces végétales, 123 espèces d’animaux sauvages soit 96% des espèces recensées au Burkina, 490 espèces d’oiseau, 55 espèces de poissons, 62 espèces de reptiles, etc. Des potentialités chères à la gouverneure de la région des Cascades, et c’est pourquoi elle invite les populations à travailler pour leur préservation et leur protection pour des générations futures.

Décoration des acteurs de la région des cascades

Des prix et des décorations pour les acteurs

Toujours en présence du président du Faso, la JNA 2020 a pris fin par la remise de prix aux lauréats : meilleurs journalistes de l’Initiative de la Grande muraille verte, meilleure commune (Bérégadougou) et meilleure région (le Nord). En plus de ces prix, des décorations ont été également décernées aux acteurs de la région qui se sont distingués dans la promotion de la gestion durable des terres et la protection de l’environnement. Au nombre des personnes décorées, il y a notamment le Dr Zéphirin Dakuyo, spécialiste en médecine traditionnelle et promoteur des laboratoires Phytofla. Pour celui qui a été décoré et reçu la visite du président du Faso dans les locaux de son laboratoire, c’est une reconnaissance qu’il accueille à sa juste valeur.

Remise officielle du flambeau pour la JNA 2021 dans le plateau central

Rendez-vous est donc pris pour la JNA 2021 dans la région du Plateau Central.

Yvette Zongo
Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 10 août à 13:23, par Eleve de maternelle En réponse à : 2e édition de la Journée nationale de l’arbre : Plus de 200 000 plants pour reverdir le Burkina

    Beaucoup de bruit pour des choses simples. Il urge de reverdir notre burkina : nos écoles nos rues.nos réserves dans les quartiers. Nos villes ne peuvent pas être que du goudron et du béton il faut des arbres. Pourquoi ne pas réglementer l’érection des kiostes devant les parcelles avec par exemple un ratio de 1/2 pour les kiostes et 1/2 pour les arbres ou pour être simple à chaque kioste son arbre chargé au propriétaire de ’l’entretenir.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Protection de la couche d’ozone : Le sport, canal de sensibilisation des citoyens
Catastrophes naturelles au Burkina : L’élaboration urgente d’une stratégie nationale de gestion des risques d’inondation s’impose
Protection de l’environnement : L’artiste Ras Simposh sensibilise par la musique
Protection de la couche d’ozone : La qualité de l’air au cœur des Journées à faibles émissions de Carbone
Restauration des terres : Un projet pour renforcer les capacités institutionnelles de six pays
Changements climatiques : L’ONG SNV veut améliorer la résilience des agriculteurs et éleveurs
Réhabilitation de la ceinture verte de Ouagadougou : Le groupe Hage s’engage à travers la plantation de 400 arbres
Préservation et protection de l’environnement : Une quinzaine de techniciens en réfrigération et climatisation formés aux bonnes pratiques
Arrondissement N°3 de Bobo-Dioulasso : Les conseillers plantent « pour assurer l’avenir dans le village de Kékélésso »
Centre de formation professionnelle de Fada N’Gourma : L’Amicale des anciens élèves reverdit l’établissement
CHU de Tengandogo : 150 plants mis en terre au lieu de mis SOUS terre
Cadre sectoriel de dialogue « Environnement, eau et assainissement » : Résultats satisfaisants au premier semestre de l’année 2020
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés