Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Le courage n’est pas l’absence de peur, mais la capacité de vaincre ce qui fait peur.» Nelson Mandela

Redevabilité sociale et veille citoyenne : 20 communes du Burkina Faso passent à la loupe

Accueil > Actualités > Société • LEFASO.NET • vendredi 7 août 2020 à 22h15min
Redevabilité sociale et veille citoyenne : 20 communes du Burkina Faso passent à la loupe

Le Centre d’études et de recherche action pour le développement économique et social intégré (CERADESI) a organisé un atelier de restitution sur le renforcement de la redevabilité sociale et de la veille citoyenne dans 20 communes du Burkina Faso, ce vendredi 7 août 2020 à Ouagadougou.

Photo de famille

Selon le Fonds des Nations-Unies pour l’enfance (UNICEF), souvent, des communes recrutent des experts qui font le travail sans prendre en compte les besoins réels des populations. Ainsi, pour impliquer les populations dans l’élaboration des projets de développement, le Programme d’appui au renforcement de la redevabilité sociale et de la veille citoyenne en faveur de l’accès aux services sociaux de base (PARRC) dans 20 communes du Burkina Faso intervient pour donner un coup de pousse.
L’objectif poursuivi par le projet est de contribuer au renforcement de la veille citoyenne individuelle et collective à l’effet d’améliorer le rendement qualitatif et quantitatif des services sociaux de base via des dépenses publiques participatives, inclusives et équitables.

Selon Moussa Sissao, le projet s’aligne à l’approche multisectoriel

L’initiative est portée par le Centre d’études et de recherche action pour le développement économique et social intégré (CERADESI) avec l’accompagnement financier et technique de UNICEF Burkina pour une durée de 18 mois. Les 20 communes constituent une phase pilote du programme.

Réduire les formes d’inégalité

Selon Moussa Sissao, membre du conseil d’administration du CERADESI, ce rapport retrace l’approche des communes les questions de gouvernance en matière d’éducation, de santé, de nutrition, de réduction de pauvreté et éventuellement voir les faiblesses et les atouts afin d’envisager les actions nécessaires pour renforcer ces communes. Et ce, avec l’implication des populations.

Pour Alida Ouattara, beaucoup de gens ne savent pas qu’ils ont le droit de demander des informations, ils subissent.

En plus d’asseoir une culture de redevabilité et de responsabilité sociale, le programme veut contribuer à réduire les formes d’inégalité, d’injustices sociales en matière de droits des femmes, des enfants et des personnes vulnérables dans les secteurs concernés. « Nous avons remarqué qu’il y a beaucoup d’inégalités. Et la plupart des femmes et enfants sont laissés pour compte. Dans le cadre de ce projet, nous voulons œuvre à faire participer toute la population, toutes les couches sociales des communes dans la gestion budgétaire, qui concerne tout le monde », a indiqué Alida Ouattara, la spécialiste genre et développement du CERADESI.

Selon Francis Oubda, UNICEF Burkina appuie au total 135 communes en matière de veille citoyenne depuis 2013

Aussi, le programme veut contribuer à assurer la production et la disponibilité d’informations sanitaires, nutritionnelles de qualité à tous les niveaux ; à renforcer l’utilisation de l’information sanitaire, nutritionnelle dans la prise de décisions et à améliorer l’utilisation des services sanitaires et nutritionnels par la population.
Pour le représentant de UNICEF Burkina, Francis Oubda, son institution veut faire de la démocratie participative, une réalité au niveau des communautés afin d’accompagner la décentralisation et les initiatives de développement au niveau local.

Cryspin Masneang Laoundiki
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Incendie à l’Assemblée nationale : L’oeuvre "des génies" comme au siège du FESPACO ?
Comparution de Bassolma Bazié : « Beaucoup de choses ont été dites ; certaines étaient vraies mais beaucoup étaient aussi fausses », Me Prosper Farama
Comparution de Bassolma Bazié : « Il reste au Conseil de discipline d’aviser », déclare Me Prosper Farama
Comparution de Bassolma Bazié : Six personnes autorisées à suivre l’audition de ce lundi 21 septembre 2020
Education : L’ENEP de Tenkodogo officiellement inaugurée
Rencontre Premier ministre/Forces vives de l’Est : Des propositions pour sortir la région de la zone de turbulences
Rencontre Premier ministre/Forces vives du Centre-Est : Satisfecit à l’issue des échanges
Route nationale N°4 : Bientôt la fin du calvaire pour les usagers
Boucle du Mouhoun : L’Ocades caritas Burkina, ‘‘ l’ange gardien’’ des personnes déplacées internes
Boucle du Mouhoun : 158 millions de FCFA pour améliorer les taux d’accès à l’eau potable et les conditions de vie des populations
Hygiène bucco-dentaire : Argile santé lance une campagne de lutte contre la mauvaise haleine en milieu scolaire
Koupela : Une ville exemplaire
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés