Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Le courage n’est pas l’absence de peur, mais la capacité de vaincre ce qui fait peur.» Nelson Mandela

Climat des affaires : Le Burkina veut améliorer son score

Accueil > Actualités > Economie • LEFASO.NET • lundi 3 août 2020 à 22h50min
Climat des affaires : Le Burkina veut améliorer son score

Le Ministre du Commerce, de l’industrie et de l’artisanat, Harouna Kaboré, a présidé ce lundi 3 août 2020 à Ouagadougou, l’atelier de validation du rapport provisoire de l’étude diagnostique du climat des affaires assortie d’un plan stratégique.

Le Burkina veut reconquérir une meilleure place dans le classement des pays réformateurs de la zone UEMOA. Pour cela, il a décidé de se doter d’un plan stratégique à même de redorer son image au plan africain. « Au regard des difficultés que nous rencontrons, la Commission de mise en œuvre des réformes sur le climat des affaires a décidé de mener une étude pour sortir un plan stratégique et proposer des plans d’action pour cinq bonnes années afin que nous ayons une visibilité dans notre manière de faire », a indiqué Harouna Kaboré.

Dans les années 2010, le Burkina Faso, grâce à des réformes profondes, était parmi les grands réformateurs dans la zone UEMOA. Ce qui lui valait un bon classement dans le rapport Doing Business de la Banque mondiale. Seulement, après cette époque de gloire, le Pays des hommes intègres a côtoyé les profondeurs. En 2015, il était 167e sur 189 États. Cela s’explique, selon les experts, par le fait de n’avoir pas poursuivi les réformes.

Résolus à redonner au Burkina son lustre d’antan, le Ministère du Commerce, de l’industrie et de l’artisanat a décidé de réaliser, sous l’égide de la Maison de l’entreprise, un plan stratégique assorti de plans d’action. L’étude a été menée par un cabinet d’experts et tient compte des réformes opérées durant la période 2000-2020.

Le diagnostic fait ressortir que les premières réformes avaient été bien menées. « Ce qui fait que nous avons été classés parmi les premiers pays réformateurs de la zone UEMOA », affirme l’un des experts. Seulement, il se trouve que les réformes de deuxième génération n’ont pas été totalement menées pour plusieurs raisons. Selon les experts, il s’agit du manque de ressources financières, de moyens humains et matériels.

C’est pourquoi, ils ont proposé des réformes sur le plan national et international et la mise en place d’un dispositif de financement de ces réformes. Le document a été amendé par les acteurs du commerce.

Jacques Théodore Balima
Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 9 août à 15:14, par LE MAITRE GOMYAAREE : PAYS SANS FOI NI LOI En réponse à : Climat des affaires : Le Burkina veut améliorer son score

    COMMENT PARLER développement SI VOUS détester CEUX QUI S EN SORTENT DANS LA VIE ?
    REGARDEZ DANS LES FAMILLES, LES QUARTIERS, SERVICES, ETC. SI VOUS ROULEZ EN GROSSE CAISSE TOUT LE MONDE TROUVE SON A DIRE SANS N ÊTRE EXPERT DE RIEN DU TOUT ILS CONNAISSENT TOUT EN MÊME TEMPS. OUI CE SONT LES VOLEURS DU PAYS !
    NON SON ARGENT NOUS ON SAIT C EST LE WACK LA ! C EST LE TANKOUGRI DE TEL VILLAGE ! NON ILS TUENT DES GENS ! MAIS SOYONS SÉRIEUX VOUS MÊME QUI ÊTES DANS LA MISÈRE NOIRE MAIS COMME VOUS SAVEZ FAITES LA MÊME CHOSE. OU BIEN JALOUSIE PURE ET SIMPLE, QUI CONDUIRA A LA SORCELLERIE AU CAS ECHEANT AU dénigrement.
    MÊME DANS LES SERVICES CHANGEZ JUSTE VOTRE GARDE ROBE ET VOUS VERREZ NON DE DIEU MAIS ENFIN !
    C EST LE COMBLE DANS LE MILIEU DES AFFAIRES LA OU TOUS LES COUPS SONT PERMIS, SURTOUT IL N Y PAS DE RÈGLES POURVU QU IL CRÈVE !!!
    DANS LES CAMPAGNES C EST LE COMBLE OSEZ POSER UNE BRIQUE DANS VOTRE VILLAGE ET ON VERRA.
    JUSTE QUELQUES témoignages DU VÉCU D UN HOMME QUI ROULE SA BOSSE DEPUIS UN BOUT DE TEMPS DANS LES AFFAIRES.

    PS CHANGEONS LES mentalités PUIS BOOSTONS L énergie , L EAU LA FORMATION EN RELAXANT LES TEXTES POUR UNE EQUITE SANS FAILLE TOUT LE MONDE A SON NIVEAU S EN SORTIRA.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Système national de la statistique : La acteurs veulent mieux évaluer les référentiels de développement
Fonds de relance économique post-Covid : Le mécanisme de financement expliqué aux acteurs économiques
Développement du secteur privé : De jeunes entrepreneurs burkinabè sollicitent conseils et soutien du chef du gouvernement
Burkina : La Banque Atlantique donne sa version des faits dans le litige avec la SONATAB
Microfinance : Le Burkina Faso lance le Fonds national de finance inclusive pour personnes à faibles revenus
BCEAO : Baisse de la rémunération bancaire des dépôts clients dans l’UEMOA au mois de juillet 2020
Banque Atlantique : Des agences fermées à Ouagadougou
Burkina Faso : Le ministère du Commerce, de l’Industrie et de l’Artisanat dresse un bilan positif de son action de 2018 à 2020
Banque africaine de développement : Akinwumi Adesina, élu président, a prêté serment pour un second mandat
Transports : L’Union des chauffeurs routiers s’insurge contre les tracasseries et les rackets à l’intérieur du pays
Conclave national sur l’industrie et le commerce : Un cadre d’échanges pour améliorer l’écoulement des produits
Valorisation des produits locaux : La 3e édition de la foire « Burkin’Daaga » se tiendra finalement en fin octobre 2020
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés