Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Il faut savoir s’instruire dans la gaieté. Le savoir triste est un savoir mort. L’intelligence est joie. »  Voltaire

Kaya : Première session du Comité de pilotage du projet de construction de la paix et la cohésion sociale

Accueil > Actualités > Société • LEFASO.NET • samedi 1er août 2020 à 23h05min
Kaya : Première session du Comité de pilotage du projet de construction de la paix et la cohésion sociale

Le Jeudi 30 Juillet 2020, s’est tenue la première session du comité de pilotage du « projet d’appui à la co-construction de la paix et de la cohésion sociale au Centre-Nord », dans la salle de conférence de la mairie de Kaya. Les travaux se sont déroulés sous la présidence de Casimir B. Séguéda, gouverneur de la région du Centre-Nord, en présence des membres statutaires, techniques et des observateurs.

Démarré officiellement le 02 juillet dernier, le « projet d’appui à la co-construction de la paix et de la cohésion sociale au Centre-Nord » est mis en œuvre par un consortium d’organisations composé de la Coalition burkinabè pour les droits de la femme (CDBF), du Cercle pour la prévention en matière sécuritaire et la promotion de la paix et les droits humains (CESEPAD) et du Centre d’étude et de coopération internationale (CECI).

Pour réussir un tel projet, dont la gestion est axée sur les résultats, un cadre d’échange, d’arbitrage et surtout d’orientation stratégique par des décisions éclairées est nécessaire. C’est en réponse à ce besoin stratégique et organisationnel que se tient la présente session du comité de pilotage (COPIL).

Première du genre, la session a été l’occasion de donner des orientations sur le COPIL, et aussi examiner et valider le programme de travail et d’activité 2020 du projet. A l’ouverture le président de la cérémonie par ailleurs président du COPIL a invité les membres à s’investir pour l’atteinte des objectifs visés par le projet. « C’est un défi pour nous acteurs locaux qui conjuguons tous les jours les efforts pour restaurer la paix et la cohésion sociale au sein de notre région » a déclaré Casimir B. Séguéda qui a aussi émis le vœu de voir le projet s’étendre à toute la région.

Pour la directrice pays de CECI, lead du consortium, la mise en œuvre du projet repose sur une dynamique, qui consiste à impliquer tous les acteurs locaux dans le processus. « Le projet prend en compte les mécanismes endogènes de gestion et de prévention des conflits sans oublier le rôle des femmes à travers l’approche genre » a expliqué, Nathalie SAWADOGO/ NIKIEMA.[ Cliquez ici pour lire l’intégralité ]

Tibgouda Samuel SAWADOGO
Collaborateur Kaya

Portfolio

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Mouvement d’humeur à l’ENSP : « Le fond du problème, c’est les réformes, l’universalisation et l’harmonisation des curricula », selon Dr Emile Paré
Eau potable à Tangaye (Région du Nord) : USAID réhabilite 10 forages pour les habitants
Allaitement maternel exclusif : Une campagne régionale lancée à Fada N’Gourma
Ministère des Ressources animales et halieutiques : Tegwendé Modeste Yerbanga officiellement installé dans ses nouvelles fonctions
Santé : Six chirurgiens orthopédistes-traumatologues, entièrement formés au Burkina Faso, prêts à servir
Sciences de la population : L’ISSP forme une trentaine de personnes sur l’analyse descriptive des données quantitatives
Sécurisation urbaine : Le Contrôleur de Police municipale, Aimé Bado rend hommage aux policiers municipaux du Burkina
Education au Burkina : L’Union nationale des établissements d’enseignement privés laïcs réclame ses dettes à l’Etat
Exclusion sociale pour cause de sorcellerie : La pauvreté, un facteur favorisant
« Sans un climat social apaisé, il ne sera pas possible d’atteindre les résultats escomptés », Emmanuel Ouédraogo, secrétaire général du SAMAB
Réconciliation nationale : « Tout le monde y trouvera son compte », se convainc le journaliste Lookmann Sawadogo
Entrepreneuriat : Le projet Femmes-Jeunes entreprenants et citoyenneté (ProFeJeC) fait le bilan de deux ans de mise en œuvre
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés