Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Qui ose traverser les grands fleuves ne craint pas les petites rivières.» Proverbe Chinois

Cité ONEA Zagtouli 2 : Abdoul Services livre les 101 derniers logements

Accueil > Actualités > Société • LEFASO.NET • jeudi 30 juillet 2020 à 15h55min
Cité ONEA Zagtouli 2 : Abdoul Services livre les 101 derniers logements

La société de promotion immobilière, Abdoul Services International, a procédé, ce jeudi 30 juillet 2020, à la remise des dernières clés aux bénéficiaires des logements de la cité ONEA sur le site Zagtouli 2. La cérémonie s’est déroulée en présence du secrétaire général du ministère de l’eau et de l’assainissement, Alassoun Sori.

Rendez-vous avait été donné aux agents souscripteurs de l’ONEA pour fin avril 2020 pour la remise des clés des dernières villas en construction sur le site de Zagtouli 2. C’était le samedi 7 mars dernier. Mais la crise sanitaire due à la maladie à coronavirus a chamboulé le programme. Fidèle à ses engagements, foi de son premier responsable, la société de construction et de promotion immobilière, Abdoul Services a répondu présent, ce jeudi 30 juillet avec les clés des 101 logements restants des agents de l’Office national de l’eau et de l’assainissement. 

Villa de type F4 construite sur une superficie de 300m2

Satisfaction 17 mois après

« Au début du projet, beaucoup étaient sceptiques. Ils se demandaient si la société arriverait à tout boucler. Mais Dieu merci, nous y sommes parvenus », s’est réjoui Abdoul Ouédraogo, P-DG de la société. 17 mois donc après le démarrage des travaux, le rêve est devenu réalité pour les agents de l’ONEA. Et c’est le sourire aux lèvres que le directeur général de l’Office, Frédéric François Kaboré et ses collaborateurs ont reçu les clés des 101 logements des mains de Abdoul Ouédraogo, qui a présenté ses excuses pour le retard occasionné dans la livraison des logements. 

Des logements de 7 500 000 à 24 000 000 de francs CFA

Selon le technicien Amza Yanogo, il y a eu 624 souscripteurs dont 425 pour les logements et 199 pour les parcelles nues. Au total, 425 logements ont été réalisés pour les travailleurs de l’ONEA sur six sites dont 02 logements à Bassem-Yam, 50 à Bobo 2010, 18 à Saaba 2, 01 à Silmiougou, 04 à Zagtouli 1. Zagtouli 2, principal site de la cité des travailleurs de l’ONEA, compte à lui seul 350 logements. On y trouve plusieurs types de standing. Des villas de type F2, F3 social, F3 semi fini, F3 tout fini, F4. Les coûts des logements vont de 7 500 000 francs CFA à 24 000 000 de francs CFA. 

Le chef du projet auprès d’Abdoul Services, Amza Yanogo, a expliqué les différents types de logements

Quelques difficultés rencontrées

« Les logements des autres sites et une partie sur le site de Zagtouli 2 avaient été déjà remis aux travailleurs avant la cérémonie de ce jour. Pour les maisons livrées, nous nous sommes assurés qu’elles répondaient aux normes de construction et aux critères arrêtés avec le promoteur », a indiqué Urbain Sanou, directeur des ressources humaines de l’ONEA, par ailleurs président du comité de pilotage du projet. Tout en félicitant l’ensemble des acteurs, il a laissé entendre que le projet a rencontré quelques difficultés à savoir la modification des choix de logements par des travailleurs, les problèmes avec les propriétaires terrains dédommagés par Abdoul Services et la lenteur technicoadministrative pour la viabilisation des sites. 

Le P-DG Abdoul Ouédraogo (en chapeau) s’est engagé à accompagner les bénéficiaires pour corriger les éventuelles imperfections

En attente de la SONABEL

Le représentant des travailleurs a exprimé la gratitude des souscripteurs au DG de l’ONEA et à son staff qui ont mis les moyens pour accompagner le projet de sa conception à sa réalisation. Il n’a pas manqué de féliciter la société immobilière et a souhaité que l’électrification et la construction des voies d’accès à la cité soient effectives dans les jours à venir. A ce propos, la société immobilière a indiqué que les équipes de la SONABEL sont à pied d’œuvre sur le site de Zagtouli 1 et s’attèleront à apporter la lumière sur Zagtouli 2.

Abdoul Services s’est engagé, conformément aux clauses du contrat, à accompagner les souscripteurs à corriger les imperfections qu’ils viendraient à constater dans les logements. L’assurance a été donnée par le directeur général de l’ONEA, Frédéric Kaboré. S’adressant aux bénéficiaires, il lancera « C’est désormais à nous de donner une âme à cette cité ». 

Le Directeur général de l’ONEA, Frédéric François Kaboré, a invité les bénéficiaires à donner une âme à la cité

Des sociétés frappent à la porte d’Abdoul Services

Abdoul Services Internationale n’est pas à son premier projet d’envergure avec une société d’Etat. La société a déjà réalisé des logements pour les travailleurs de la société nationale d’électricité du Burkina Faso (SONABEL), la caisse nationale de sécurité sociale (CNSS), la centrale d’achat des médicaments essentiels génériques (CAMEG), le laboratoire national du bâtiment et des travaux publics (LNBTP) et du ministère de l’urbanisme et de l’habitat. Selon le P-DG, Abdoul Ouédraogo, des pourparlers sont en cours avec trois sociétés et il a donné rendez-vous aux journalistes dans les prochains jours pour la pose de la première d’une nouvelle cité. 

Herman Frédéric Bassolé 
Lefaso.net 
 

Vos commentaires

  • Le 30 juillet à 18:08, par Kouka En réponse à : Cité ONEA Zagtouli 2 : Abdoul Services livre les 101 derniers logements

    Je demande au monsieur de la direction générale de l’urbanisme qui chante sur les radios que ceux qui paient des parcelles avec les sociétés immobilières le font à leurs risques et péril, de venir éclairer notre lanterne ici. Pourquoi des sociétés d’Etat peuvent contracter avec des sociétés immobilières pour acquérir des parcelles nues au profit de leurs agents et le citoyen lamda n’a pas le droit de le faire ? comme quoi c’est illégal et qu’il n’aura jamais les papiers. Donc ce n’est pas illégal pour les mutuelles des sociétés d’Etat mais c’est illégal pour l’individu lamda. Sincèrement j’aimerais comprendre.

    Répondre à ce message

  • Le 31 juillet à 09:53, par Jean En réponse à : Cité ONEA Zagtouli 2 : Abdoul Services livre les 101 derniers logements

    FELICITATIONS AUX HEUREUX GAGNANTS. QUE DIEU LEUR DONNE LA SANTE POUR TRAVAILLER ET REMBOURSER .

    Répondre à ce message

  • Le 31 juillet à 10:58, par Srabour Sidwaya Sarre En réponse à : Cité ONEA Zagtouli 2 : Abdoul Services livre les 101 derniers logements

    M. Kouka, permettez moi de vous éclairer un peu la lanterne.

    Cette opération de l’ONEA avec Abdoul Service relève de la MAL-GOUVERNANCE dont le pays est maintenant coutumier.

    Tenez :

    1er acte de mal-gouvernance : le montant du contrat s’élève à 5,6 milliards de F CFA, entièrement payé par ONEA : ça s’appelle du DÉTOURNEMENT DE FONDS. Les fonds de la société d’état ne sont pas destinés à acheter des logements pour son personnel, NON et NON !

    2ème acte de mal gouvernance : Abdoul Service a été choisi par le DG ONEA, Kaboré Frédéric (qui est originaire du Ganzourgou comme l’autre gros monsieur qui pense qu’il est un chef d’état) : ça c’est une VIOLATION FLAGRANTE DES RÈGLES DE LA COMMANDE PUBLIQUE parce que c’est de l’argent de l’Etat, qui finance l’achat de ces logements et terrains nus. Abdoul Service n’étant pas le seul promoteur immobilier, il n’est pas question que Kaboré Frédéric (originaire de Rapadama dans le Ganzourgou) le choisisse de gré à gré pour cette opération de construction de logements. Si c’était un appel d’offres ouvert qui avait été organisé les villas auraient coûté moins de 5,6 milliards. Même si on acceptait (au motif que c’est pour aider le personnel) que le DG ONEA détourne l’argent de l’ONEA pour acheter des logements, au moins il faut dépenser cet argent conformément aux règles de la passation des marchés publics ;

    3ème acte de mal-gouvernance : ABDOUL SERVICE A ETE PAYE CASH (les 5,6 milliards de F CFA ont été payés en totalité et en avance à Abdoul Service c’ à d avant qu’il n’ait fait quoi que ce soit sur le terrain) : ça c’est extrêmement grave ; aucune société, publique ou privée dirigée par des gens normaux ne ferait ça ; combien de fournisseurs de l’ONEA attendent pendant des mois et des mois que leur factures de quelques centaines de milles soient payées pour diverses prestations essentielles au fonctionnement de la maison ?

    4 ème acte de mal-gouvernance : ABDOUL SERVICE EST LARGEMENT EN RETARD SUR LE DELAI CONVENU POUR LIVRER LES VILLAS : c’est depuis décembre 2019 que les dernière villas devaient être livrées. Finalement c’est en juillet 2020 qu’elles sont livrées. M. Kouka quand vous êtes en retard d’un jour sur le paiement de votre facture d’eau dont le montant est de 1950 F CFA que fait l’ONEA ? il vous applique une pénalité de 2000 F CFA. ici Abdoul Service est en retard de plus de 7 mois sur ses engagements contractuels et l’ONEA n’applique pas de pénalités ; évidemment ayant déjà payé Abdoul Service à 100% avant le démarrage des travaux il devient difficile d’appliquer une pénalité. Mais il faut le dire c’est difficile mais pas impossible. Kaboré Frédéric n’a même pas voulu entendre parler de pénalité de retard.

    5 ème acte de mal-gouvernance : Kaboré Frédéric a décidé de payer des indemnités aux agents de l’ONEA qui s’occupent de ce dossier de construction de logements par Abdoul Service, à l’instar de ceux qui gèrent les projets de la maison. Jusqu’à preuve du contraire, cette opération d’achat de logements ne fait pas partie des missions de l’ONEA. Mais pour mouiller le maximum de personnes et taire les critiques qui avaient commencé à fuser dans la maison, Kaboré Frédéric a pris la décision d’ériger cette opération de mal-gouvernance en projet de l’ONEA et octroyer des indemnités aux personnes qu’il a désignées pour gérer ce projet.

    Enfin, pour ne pas attirer l’attention des structures de contrôle, alors que l’opération a été entièrement montée et le paiement effectué, le DG ONEA décide de transférer le dossier à la mutuelle. M. Kouka vous êtes tombé dans le piège du DG : CE N’EST PAS LA MUTUELLE QUI A ORGANISE CETTE OPÉRATION D’ACHAT DE VILLAS. C’EST BIEN LE DG ONEA QUI A CONCU ET MONTE CETTE OPÉRATION AVEC ABDOUL SERVICE. La mutuelle n’a joué aucun rôle. La mutuelle a été associée à la dernière minute pour donner l’impression que c’est elle qui organise.

    M. Kouka laissez moi vous en dire un peu plus et pour répondre directement à la question que vous posez. Courant 2010 -2011, la mutuelle de l’ONEA avait décidé d’organiser une opération d’achat de parcelles pour les mutualistes qui le désirent. Les contacts ont alors été pris avec ce même Abdoul Service pour négocier les prix ; les listes des mutualistes qui souhaitent acquérir des parcelles ont été dressées et affichées et même que chacun connaissait les caractéristiques de la parcelle qui lui reviendrait. Mais chemin faisant, les dirigeants de la mutuelle à l’époque, se sont rendus compte que Abdoul Service n’était pas habilité à vendre des terrains nus et que ceux qui achèteraient ces parcelles n’auraient jamais de titre de propriété. Les dirigeants de la mutuelle ont rapporté l’information aux mutualistes et décidé en toute responsabilité de ne pas conduire les mutualistes dans un chemin sans issue : l’opération a ainsi foiré.

    Répondre à ce message

  • Le 31 juillet à 13:10, par Jean En réponse à : Cité ONEA Zagtouli 2 : Abdoul Services livre les 101 derniers logements

    FELICITATIONS AUX HEUREUX GAGNANTS. QUE DIEU LEUR DONNE LA SANTE POUR TRAVAILLER ET REMBOURSER .

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Redevabilité sociale et veille citoyenne : 20 communes du Burkina Faso passent à la loupe
Prix Nobel alternatif 2018 : Le gouvernement burkinabè octroie un passeport diplomatique à Yacouba Sawadogo
Réconciliation nationale : Le HCRUN consulte l’Unité d’action syndicale
Adoption du statut-cadre de la Police nationale : Des policiers expriment leur reconnaissance au Médiateur du Faso
Cantines scolaires : L’engagement présidentiel à assurer « un repas équilibré par jour » sur la table de réflexions !
Centre social de l’UFC-Dori : 29 jeunes filles achèvent leur formation en coupe-couture
Assurance agricole au Burkina : Le projet expliqué aux producteurs
Conflits communautaires : L’implication de la femme dans la restauration de la paix et la promotion de la cohésion sociale
Santé communautaire : Bientôt une task-force pour coordonner les interventions
Nestlé Burkina : Trois respirateurs pour sauver des vies
Ziniaré : Le directeur de la maison d’arrêt et de correction placé sous mandat de dépôt pour extorsion de fonds
Burkina Faso : Quand le Burkinabè semble regretter le Voltaïque !
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés