Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Le courage n’est pas l’absence de peur, mais la capacité de vaincre ce qui fait peur.» Nelson Mandela

AGRODIA : Des membres dénoncent le détournement de plusieurs tonnes d’intrants agricoles

Accueil > Actualités > Société • LEFASO.NET • mardi 28 juillet 2020 à 22h45min
AGRODIA : Des membres dénoncent le détournement de plusieurs tonnes d’intrants agricoles

Des membres et représentants provinciaux de l’Association des grossistes et détaillants d’intrants agricoles du Burkina Faso (AGRODIA) ont dénoncé, au cours d’une conférence de presse tenue ce 28 juillet 2020, des détournements d’engrais subventionnés destinés aux producteurs agricoles de cinq régions du Burkina. Les conférenciers accusent aussi le président d’AGRODIA ainsi que certains membres du bureau exécutif d’avoir détourné plus de 300 millions de F CFA obtenus après la vente d’engrais.

Rien ne va plus au sein de l’Association des grossistes et détaillants d’intrants agricoles du Burkina Faso (AGRODIA). C’est du moins ce qu’ont laissé voir les membres de cette association qui ont organisé la conférence de presse, ce 28 juillet 2020. Face aux journalistes, le chargé à l’information et à l’organisation de la section du Kadiogo d’AGRODIA, Francis Tapsoba, et ses camarades ont révélé que des tonnes d’engrais destinées aux producteurs ont été détournées et vendues dans des marchés de Bobo-Dioulasso.

Pour les conférenciers, il faut faire en sorte que l’opinion nationale prenne connaissance des cas de détournements d’intrants agricoles, mais aussi des cas d’intimidation et de suspension exercés sur les agriculteurs membres de l’association AGRODIA qui dénoncent les détournements d’engrais.

Les journalistes présents à la conférence de presse

Selon leurs explications, les détournements d’engrais sont constatés depuis la campagne agricole 2016-2017. Mais la campagne agricole 2019-2020 a connu un détournement massif de tonnes d’engrais. Ce qui justifie, selon eux, le manque d’engrais pour les producteurs, alors que l’engrais détourné se retrouve sur les marchés à des prix majorés.

Dans leurs explications, il est ressorti que des investigations dans plusieurs régions ont montré que des sacs d’engrais avec des étiquettes AGRODIA se retrouvent dans des boutiques et des marchés de Bobo-Dioulasso. D’autres enquêtes ont révélé que ces sacs ont été convoyés au marché par des membres « corrompus d’AGRODIA ».
Pour les conférenciers, aujourd’hui, « des agriculteurs n’ont plus d’engrais et il y aura un impact sur la saison agricole ». Ils exigent donc la restitution des intrants détournés ainsi qu’un audit interne pour assainir la gestion de l’association.

E.K.S.
Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 28 juillet à 11:58, par Neekre En réponse à : Intrants agricoles : Les agriculteurs dénoncent le détournement d’engrais

    Courage à vous braves et honnêtes paysans. Ne vous taisez pas, car personne ne viendra crier à votre place. Nous devons faire de sorte que l’espace pour les detourneurs et voleurs de toute sorte soit restraint qu’ils se voient contraint à abandonner ou a quitter notre cher Faso

    Répondre à ce message

  • Le 28 juillet à 12:21, par TANGA En réponse à : Intrants agricoles : Les agriculteurs dénoncent le détournement d’engrais

    Si l’ouest et la boucle du Mouhoun sont de vrais greniers pour le Burkina, il faut que le pouvoir s’en mêle pour trouver et restituer les intrants. On ne demande pas de punir ou de promesses d’enquêtes, mais on veut du concret.
    Tous les faussaires, voleurs et autres doivent êtres présentés à la presse, ils doivent restituer tout et cela depuis les débuts des vols et détournements.
    SI l’état ne le fait pas, nous pauvres producteurs allons dénoncer nous mêmes quelques soient les conséquences. Même si des gens vont se suicider à cause de la honte.
    IL Y EN A MARRE !!!

    Répondre à ce message

  • Le 28 juillet à 12:41, par LOS En réponse à : Intrants agricoles : Les agriculteurs burkinabè dénoncent le détournement d’engrais

    Une question : Qui détourne ? Sinon votre dénonciation ne va pas loin.
    Merci

    Répondre à ce message

  • Le 28 juillet à 14:06, par TANGA En réponse à : Intrants agricoles : Les agriculteurs burkinabè dénoncent le détournement d’engrais

    Internaute N°3 LOS, c’est ça que l’on va déballer puisque on sait qu’il y a détournement. On saura qui le fait et tout le monde le saura.
    Tu es pressé ? Patience, c’est celui qui est pressé qui achète tête de chien au marché.

    Répondre à ce message

  • Le 28 juillet à 14:15, par Moro En réponse à : Intrants agricoles : Les agriculteurs burkinabè dénoncent le détournement d’engrais

    Tous mes encouragements à l’association AGRODIA. Ce phénomène doit être combattu. Cette gestion frauduleuse des intrents et autres subventions de l’Etat est bien le sport favori de certains responsables administratifs et de beaucoup de responsables d’associations. Toutes les structures qui gèrent les vivres, de l’aliment pour bétail, des intrants agricoles et autres, doivent être regulièment auditées.
    Plusieurs leaders des organisations paysanes sont très voraces quant il s’agit de gérer les dotations.

    Répondre à ce message

  • Le 28 juillet à 15:48, par Le Vigilent En réponse à : Intrants agricoles : Les agriculteurs burkinabè dénoncent le détournement d’engrais

    Félicitations et soutien fort aux membres de l’AGRODIA. Partout où il y a des subventions et/ou des dons, il se trouve toujours des individus prompts à détourner au détriments des destinataires finaux de ces biens. De vrais voleurs qui se construisent des maisons, s’achètent des véhicules, se présentent souvent en bienfaiteurs avec force publicité ou investissent dans la ripaille et la débauche. Pas la moindre pitié ou clémence a l’égard de tels individus sans foi ni loi et de leurs complices.

    Répondre à ce message

  • Le 28 juillet à 17:32, par Mogo En réponse à : AGRODIA : Des membres dénoncent le détournement de plusieurs tonnes d’intrants agricoles

    J’espère que cette fois-ci nos autorités vont écouter le cri de cœur de nos braves producteurs. Figurez-vous que ces détournements ne datent pas d’aujourd’hui. Il fut une fois, lorsque Feu Salifou DIALLO était ministre en charge de l’agriculture, lors d’une Journée Nationale du Paysan, les responsables de la CPF ont lancé leur détresse par rapport aux tracteurs subventionnés de l’Etat qui se retrouvaient aux mains de gros bonnets du pouvoir appelés Agrobusiness-men, qui prenaient ces tracteurs, destinés aux producteurs, mais ne les utilisaient pas. Pire, ils ne remboursaient pas ce crédit. C’est resté sans suite. Une autre fois, j’ai assisté à un bilan de la campagne agricole au niveau des Hauts Bassins, où l’ancien DGPV, Colonel GUIRÉ a dénoncé la vente illégale du matériel subventionnés de l’Etat (charrues, Charrettes, bœufs de trait, etc.) par certains individus. Là encore, il n’y a rien eu et la pratique continue de plus belle. Après, ce sont les mêmes détourneurs qui vont accuser les producteurs comme quoi ils ne respectent pas les itinéraires techniques recommandés par l’INERA. Ils vont respecter comment s’ils n’ont pas les quantités d’engrais qu’ils leur faut ? Je souhaite et c’est le souhait des producteurs aussi, que notre ministre de l’agriculture qui fait de gros efforts pour le monde rural, se saisisse de ce dossier pour la satisfaction des producteurs

    Répondre à ce message

  • Le 29 juillet à 07:55, par Sarko En réponse à : AGRODIA : Des membres dénoncent le détournement de plusieurs tonnes d’intrants agricoles

    Messieurs les conférenciers si vous étés sur de votre affaire ; allez formuler des plaintes devant qui de droit. Police ,gendarmerie ou bien directement devant un procureur .
    Sinon vous serez traduit en justice pour mensonges et calomnies.

    Répondre à ce message

  • Le 29 juillet à 13:12, par Kôrô Yamyélé En réponse à : AGRODIA : Des membres dénoncent le détournement de plusieurs tonnes d’intrants agricoles

    - On accuse souvent les Agents de l’Agriculture et d’Élevage pour rien ! Les leaders paysans sont devenus aujourd’hui les plus gros détouneurs !!! Nous on se connais entre paysans !!! Engrais, semences, produits phytosanitaires, produits vétérinaires, aliments bétail jusqu’au bottes de foins….tout y passe !!

    Par Kôrô Yamyélé

    Répondre à ce message

  • Le 29 juillet à 13:22, par Levieux En réponse à : AGRODIA : Des membres dénoncent le détournement de plusieurs tonnes d’intrants agricoles

    Bonjour chers conférenciers, juste pour rejoindre l’internaute Sarko, si vous avez des preuves saisissez le procureur du Faso sinon ça ne sert à rien d’organiser des conférences pour procéder à des dénonciations et le fait de retrouver des sacs d’engrais sur le marché ne veut pas dire forcement détournement les bénéficiaires eux même peuvent vendre quelques sacs pour pouvoir joindre les deux bouts, nous sommes en période de soudure n’oubliez pas et si on prend l’exemple de quelques sinistrés de septembre 2009 qui ont bénéficier de tôles, ciments argents et parcelles, qu’ont-ils faits de ces dons sinon que de vendre tout pour revenir s’installer sur les ruines de leurs maison, et sont les mêmes qui accusent aujourd’hui l’état centrale de ne rien faire pour eux, alors arrêtez les dénonciations stériles et déposez une plainte en justice contre les auteurs que vous semblez connaitre.

    Répondre à ce message

  • Le 29 juillet à 13:34, par Levieux En réponse à : AGRODIA : Des membres dénoncent le détournement de plusieurs tonnes d’intrants agricoles

    Bonjour chers conférenciers, juste pour rejoindre l’internaute Sarko, si vous avez des preuves saisissez le procureur du Faso sinon ça ne sert à rien d’organiser des conférences pour procéder à des dénonciations et le fait de retrouver des sacs d’engrais sur le marché ne veut pas dire forcement détournement les bénéficiaires eux même peuvent vendre quelques sacs pour pouvoir joindre les deux bouts, nous sommes en période de soudure n’oubliez pas et si on prend l’exemple de quelques sinistrés de septembre 2009 qui ont bénéficier de tôles, ciments argents et parcelles, qu’ont-ils faits de ces dons sinon que de vendre tout pour revenir s’installer sur les ruines de leurs maison, et sont les mêmes qui accusent aujourd’hui l’état centrale de ne rien faire pour eux, alors arrêtez les dénonciations stériles et déposez une plainte en justice contre les auteurs que vous semblez connaitre.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Incendie à l’Assemblée nationale : L’oeuvre "des génies" comme au siège du FESPACO ?
Comparution de Bassolma Bazié : « Beaucoup de choses ont été dites ; certaines étaient vraies mais beaucoup étaient aussi fausses », Me Prosper Farama
Comparution de Bassolma Bazié : « Il reste au Conseil de discipline d’aviser », déclare Me Prosper Farama
Comparution de Bassolma Bazié : Six personnes autorisées à suivre l’audition de ce lundi 21 septembre 2020
Education : L’ENEP de Tenkodogo officiellement inaugurée
Rencontre Premier ministre/Forces vives de l’Est : Des propositions pour sortir la région de la zone de turbulences
Rencontre Premier ministre/Forces vives du Centre-Est : Satisfecit à l’issue des échanges
Route nationale N°4 : Bientôt la fin du calvaire pour les usagers
Boucle du Mouhoun : L’Ocades caritas Burkina, ‘‘ l’ange gardien’’ des personnes déplacées internes
Boucle du Mouhoun : 158 millions de FCFA pour améliorer les taux d’accès à l’eau potable et les conditions de vie des populations
Hygiène bucco-dentaire : Argile santé lance une campagne de lutte contre la mauvaise haleine en milieu scolaire
Koupela : Une ville exemplaire
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés