Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Si un buffle rouge t’a attaqué, quand tu verras une termitière rouge, tu prendras la fuite. » Citation africaine

Boucle du Mouhoun : Le foncier et la chefferie menacent la paix et la cohésion sociale

Accueil > Actualités > Politique • LEFASO.NET • jeudi 23 juillet 2020 à 22h20min
Boucle du Mouhoun : Le foncier et la chefferie menacent la paix et la cohésion sociale

Le Premier ministre Christophe Dabiré poursuit son périple dans les régions. Après le Centre-Est, le Sud-Ouest et les Cascades, le chef du gouvernement est, du 23 au 26 juillet 2020, au contact des réalités de la Boucle du Mouhoun.

Sitôt arrivé ce jeudi 23 juillet dans cette partie du pays située à environ 240 kilomètres à l’ouest de la capitale, Christophe Dabiré a échangé avec les forces vives des Banwa (une des six provinces de la région de la Boucle du Mouhoun) avant de rejoindre Dédougou, chef-lieu de la région. Là, le Premier ministre est allé faire des salamalecs à Sa Majesté le chef de canton de Dédougou, lui demandant également des bénédictions pour ce séjour de travail.

Arrivée du Premier ministre à Solenzo

Cette visite de courtoisie a permis à l’autorité coutumière et au Premier ministre de camper le décor général des préoccupations de la région. « C’est déjà un soulagement pour nous, parce que lorsque quelqu’un s’intéresse à vous et cherche à connaître vos préoccupations, c’est déjà une bonne chose », a accueilli l’autorité coutumière.

Le Premier ministre chez Sa Majesté chef de canton de Dédougou

Elle a ensuite confié que la région de la Boucle du Mouhoun a des problèmes, certainement partagés par l’ensemble des autres localités du pays. « La cohésion sociale est menacée par des phénomènes nouveaux tels que l’incivisme qui n’est pas seulement celui qui se vit en circulation », cite Sa Majesté le chef de canton de Dédougou.

Visite de courtoisie aux autorités coutumières et religieuses de Solenzo avant...

Mais les préoccupations sur lesquelles a misé l’autorité coutumière sont relatives au foncier et à la chefferie. Au titre de la première citée, l’on apprend qu’elle est engendrée par la vente et l’occupation anarchiques des terres. Sur la chefferie, le leader coutumier s’est voulu succinct, suggérant, par des proverbes, la gravité de la situation à ce niveau. Il demande donc l’implication du gouvernement pour éviter un basculement dans l’irréparable.

...la rencontre avec les forces-vives des Banwa

« Ce sont ces deux éléments qui menacent la paix et la stabilité, et si la Boucle du Mouhoun cède (plus vaste région en termes de provinces, ndlr), ce n’est pas sûr que ça aille pour le reste du Burkina », expose en substance Sa Majesté.

Le Premier ministre, qui a rassuré son hôte de la réceptivité du message, a ensuite affirmé que le gouvernement va, dans sa démarche, tenir compte de la nécessité de la préservation de la cohésion sociale aux niveaux provincial, régional et national.

Le Premier ministre, Christophe Dabiré, a insisté sur la nécessité pour chaque Burkinabè de travailler à la préservation de la paix et la cohésion sociale

Christophe Dabiré a informé que ces deux préoccupations sont prises en compte dans les réflexions du gouvernement. C’est pourquoi il engage chacun, dont les autorités coutumières, à s’impliquer également dans la quête de solutions à ces préoccupations. « La solution ne viendra pas seulement du gouvernement, mais également des acteurs locaux », a dit Christophe Dabiré.[ Cliquez ici pour lire l’intégralité ]

O.L.O.
Lefaso.net

Portfolio

  • Sa Majesté a été sollicitée pour maintenir, ensemble avec les chefs sous son (...)

Vos commentaires

  • Le 23 juillet à 23:06, par Souli En réponse à : Bouche du Mouhoun : Le foncier et la chefferie menacent la paix et la cohésion sociale

    Très bonne initiative du Premier ministre, ça va réellement permettre de vivre les réalités et ce qui est dit sur ces sujets de terres et chefferie est très juste. Il faut vite voir avec sérieux ces questions, ces très sérieux.

    Répondre à ce message

    • Le 24 juillet à 13:49, par Nani En réponse à : Bouche du Mouhoun : Le foncier et la chefferie menacent la paix et la cohésion sociale

      Oui une bonne initiative en effet ! Mais pour toucher certaines réalités du doigt, il fallait y aller par voie terrestre. Les tracteurs attendent l’arrivée du premier ministre pour gratter un peu la route alors qu’ils ont le marché depuis 4 ans ?
      ça toujours été comme ça, aujourd’hui comme par le par le passé. C’est lorsque les hautes autorités se déplacent ou lorsque la campagne électorale approche qu’on se souvient des routes Après cela, les régions n’ont que leur yeux pour pleurer.

      Répondre à ce message

  • Le 24 juillet à 06:52, par Le citoyen du Burkina En réponse à : Bouche du Mouhoun : Le foncier et la chefferie menacent la paix et la cohésion sociale

    Merci à Son Excellence Christophe Marie Joseph Dabiré pour son message de paix et de cohésion sociale. Je joins ma voix à Son excellence pour demander les Burkinabè à tout faire pour préserver ce Riche Trésor qu’est la paix et la cohésion sociale.

    Répondre à ce message

  • Le 24 juillet à 14:37, par Kôrô Yamyélé En réponse à : Boucle du Mouhoun : Le foncier et la chefferie menacent la paix et la cohésion sociale

    - ZEPH viendra parfaire ce travail quand il va prendre la présidence au soir du 22.11.2020. Christophe Dabiré à du temps à perdre. Il fallait le faire depuis longtemps pour une suite d’actions au lieu d’attendre la veille de son départ pour aller pomper l’air aux cultivateurs actuellement occupés dans les champs. Tout ce brouhaha participle de la tromperie du MPP dont la Gouvernance est basée sur le mensonge, la délation, la haine et la tromperie. Pourquoi c’est maintenant qu’il faut faire cette mission ? C’est comme cette rêverie d’alocation sociale pour tous les burkinabè ! A dire qu’on manque vraiment d’idées autour de RMCK  !! Payez-moi et je vais vous aider chers MPPistes.

    Conclusion : D’ailleurs où se trouve le Tramway promis en 2015 et qui devait relier Saaba à Pyssi en coutourrnant Ouaga ? Mais moi j’ai déjà vu un Tramway qui relie Zorgho à Tuiré, pétaradant avec un nuage de fumée mêlée de poussière ocre derrière, tremblotant sur une route cahotique. Ce Tramway, c’est ce qu’on désigne par ’’Wôrô-Wôrô’’ en C.I, ’’Ndiaga-Ndiaye’’ au Sénegal et ’’Dyna’’ ici. Ce sont ces ’’taxi-brousses-là’’ qui sont les Tramways promis par le MPP et RMCK !

    Par Kôrô Yamyélé

    Répondre à ce message

  • Le 24 juillet à 15:00, par ô pays mon beau peuple En réponse à : Boucle du Mouhoun : Le foncier et la chefferie menacent la paix et la cohésion sociale

    Je me suis souvent demander quel a été l’intérêt de la décentralisation. Les villages sont doté de conseiller( nombre fonction de la taille du village), de Comité Villageois de Développement( CVD) , de chefs coutumiers ; les communes ont les maires, les provinces des députés et des conseils généraux. Tout ce beau monde là, qui sont des fils du terroirs et par conséquent qui connaissent qui est qui, qui fait quoi et qui ne savent pas ce qu’il faut faire pour améliorer ou du moins maintenir la cohésion sociale. Créer des cadre de rencontres réguliers où les différents groupes sociaux se rencontrent pour parler de tout et rien autour d’un plat de "mouwi -banwongo", d’un bidon de "Kiapalo" , d’un "grin de thé, animé d’un match de foot ou de de ne sait quel sport. Il faudrait donc voter un petit budget à chaque niveau décentralisé pour financer ces rencontres festives. Il ne faut pas être trop crisper, rendre solennel ces sujets là. Au pays réel on a besoin se détendre, de s’amuser et tout ce qui paraissait compliquer à résoudre se dissipe. Ce que je viens de dire paraît simpliste mais c’est ça qui est là. Qu’un maire ou un député essaie et si ça ne marche qu’il vienne me voir. L’enfant du pays réel

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Présidentielle de 2020 au Burkina : L’opposition dénonce une « campagne ouverte » du candidat Roch Kaboré, en « violation de la loi »
Présidentielle de 2020 au Burkina : Le Faso autrement investit son candidat ce samedi 15 août
Code électoral du Burkina : L’UNDD exhorte les députés à "rester dignes" en évitant d’accorder leurs votes à des modifications périlleuses
Burkina : Un nouveau site pour la construction de l’hôpital de référence de Bobo-Dioulasso
Présidentielle de 2020 au Burkina : Cérémonie de mise en circulation des documents électoraux le lundi 17 août 2020
Législatives du 22 novembre 2020 : Les formulaires de déclaration de candidature disponibles à partir du lundi 17 août 2020
Burkina Faso : L’Opposition non-affiliée exige une « large majorité » pour la modification du Code électoral
Burkina Faso : La CENI s’entoure de toutes les précautions pour des élections apaisées
Affaire Jean-Claude Bouda : L’ex ministre de la Défense reste en prison
Cadre sectoriel « gouvernance administrative et locale » : Des taux d’exécutions de 38, 60% et de 29,87% à mi-parcours en 2020
Vie politique : L’UPC outille une quinzaine de journalistes sur les contours de l’idéologie sociale-libérale
Périple à l’intérieur du Burkina : Le Premier ministre en visite dans la région des Hauts-Bassins
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés