Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «L’art de plaire consiste simplement en deux choses : ne point parler dе sοi аux аutrеs еt lеur раrlеr tοujοurs d’еux-mêmеs.» Edmond et Jules de Goncourt

Journées parlementaires CDP : “La victoire de Blaise Compaoré attendue au 1er tour”

Accueil > Actualités > DOSSIERS > Présidentielle 2005 • • lundi 26 septembre 2005 à 07h41min

Du 22 au 23 septembre 2005, se sont tenues à Ouahigouya, les deuxièmes Journées parlementaires du Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP) sur le thème : « Elections 2005 et 2006 : enjeux et perspectives pour les députés CDP ». Etaient présents à la rencontre, les ministres Salif Diallo de l’Agriculture, Seydou Bouda de l’Economie et le président de l’Assemblée nationale, Roch Marc Christian Kaboré.

A Ouahigouya, les députés CDP ont été accueillis en trombe à la Place de la Nation. Après les salutations d’usage, les députés ont fait 2 km à pied pour rejoindre le siège du CDP à travers une retraite aux flambeaux.
A chaque passage, à en croire le président du groupe parlementaire CDP, les militants de Boussé, Yako, Gourcy et Ouahigouya ont réservé un accueil chaleureux aux honorables députés.

Pour Naboho Kanidoua « , cette grande mobilisation témoigne la confiance des populations au président Blaise Compaoré, n’en déplaise à certains politiciens Burkinabè aux ambitions inversement proportionnelles à leur representativité démocratique et dont le programme politique se résume à de vaines lamentations contre la IVe république « . Ces 2e Journées parlementaires ont été un label pour les députés du Congrès pour la démocratie et le progrès de dégager des lignes directrices en vue de mobiliser des électeurs et de suivre le processus électoral, « pour une victoire éclatante et incontestable du président Blaise Compaoré » d’où le thème "Elections 2005 et 2006 : enjeux et perspectives pour les députés du CDP".

Beaucoup de sujets brûlants de l’heure telle la gestion de la sécurité alimentaire ont été évoqués. Les députés ont recommandé au gouvernement d’adopter un plan national stratégique de développement de la production des céréales, le renforcement du Programme Saaga, des aménagements hydroagricoles et de la petite irrigation, la prise de mesures pour un accroissement durable de la production céréalière, notamment par la mise en place de crédits d’investissement à faible taux d’intérêt remboursables à moyen et long termes.

Autres recommandations, la mise en place de mécanismes de commercialisation assurant des prix minimaux encourageants pour les producteurs de céréales, la création de petites unités de transformation de céréales et enfin, de facteurs de production de céréales en milieu rural à l’exemple du coton.

Pour apporter un plus à la rencontre, les honorables députés ont invité deux ministres à exposer des thèmes comme « la dette publique et développement durable : problématique et perspectives au Burkina Faso « Une communication ayant trait au thème de la rencontre a également été livrée. Pour le thème « Elections 2005 et 2006 : enjeux et perspectives pour les députés du CDP « , le ministre Salif Diallo l’a résumé en 3 points : l’élection présidentielle du 13 novembre 2005, les élections municipales de février 2006 et enfin, les rencontres avec le président du Faso.

Le ministre Salif Diallo a invité les militants à se mobiliser pour le retrait massif des cartes d’électeur, l’apprentissage du processus de vote à tous les électeurs et aplanir les difficultés externes au parti liées à la multitude de candidatures et aux coalitions éventuelles de certains partis contre le CDP.

Parlant de la problématique de la dette, le ministre Seydou Bouda a situé l’origine de l’endettement vers les années 1970. Pour le ministre, cet endettement s’est aggravé autour des années 1982 obligeant la plupart des Etats à se soumettre à des Programmes d’ajustement structurel (PAS). Au-delà de la réflexion menée au cours des 2es Journées parlementaires, la rencontre a permis aux députés de rendre visite aux autorités coutumières, religieuses et administratives de la localité.

Jean-Victor OUEDRAOGO
AIB/Ouahigouya

Sidwaya

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Election présidentielle : Le satisfecit de la JUNA, du RAJS et de CERVO d’Afrique
Groupe des cinq : Savoir raison gardée
La gueule de bois des lendemains électoraux !
Les leçons d’un scrutin
Présidentielle 2005 : Ce qui devait arriver arriva
L’opposition burkinabè : Les causes d’une défaite
L’après élection du 13 novembre : Tentatives maladroites d’atténuer une défaite cuisante
Analyse des résultats : On récolte ce qu’on a semé
Analyse des votes : Pourquoi certains ont voté blanc ou nul ?
Burkina : "Une démocratie chancelante, balbutiante, frileuse"
Présidentielle au Nahouri : Le PAI analyse sa défaite
Election présidentielle : L’AJCBC dit merci à la jeunesse
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés