Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Si un buffle rouge t’a attaqué, quand tu verras une termitière rouge, tu prendras la fuite. » Citation africaine

Lutte contre le criquet pèlerin : Les membres du poste de commandement national officiellement installés

Accueil > Actualités > Multimédia • LEFASO.NET • mardi 21 juillet 2020 à 22h50min
Lutte contre le criquet pèlerin : Les membres du poste de commandement national officiellement installés

Le ministre de l’Agriculture et des Aménagements hydro-agricoles a procédé, ce mardi 21 juillet 2020, à l’installation officielle des membres du Poste de commandement national de lutte contre le criquet pèlerin. Ce Poste de commandement a pour mission de coordonner les activités, mobiliser les partenaires et jouer le rôle de veille, afin de mieux faire face à une éventuelle invasion de criquets pèlerins.

La menace d’invasion de criquets pèlerins durant la campagne agricole 2020-2021 est bien réelle, à en croire les experts de la FAO, de la Commission de lutte contre le criquet pèlerin dans la région occidentale, du Centre régional AGRHYMET et du CIRAD. En effet, en Afrique de l’Est et en Afrique centrale, les bandes larvaires et des essaims continuent de se former, malgré les efforts pour réduire le niveau d’infestation et de propagation du criquet pèlerin. Selon le ministre de l’Agriculture et des Aménagements hydro-agricoles, Salifou Ouédraogo, « aujourd’hui, les criquets sont au niveau du Soudan.

Au milieu, le ministre de l’Agriculture installe les membres du PCN de lutte contre le criquet pèlerin

Du Soudan, ça peut rapidement traverser le Tchad ; et du Tchad, aller au Niger et ensuite au Burkina Faso. Il faut reconnaître que ce sont des essaims de 60 kilomètres de long et de 40 kilomètres de large. Ce qui fait que ces ravageurs consomment tout sur leur passage, que ce soit les arbres, que ce soit les récoltes. Ce qui veut dire que c’est réellement une menace ».

Pour faire face à cette menace et éviter qu’une éventuelle invasion fasse sombrer le pays dans une situation d’insécurité alimentaire, le Burkina Faso a anticipé par l’élaboration d’un Plan national d’urgence antiacridien, avec le soutien du Commission de lutte contre le criquet pèlerin dans la région occidentale. Ce plan prévoit l’installation d’un Poste de commandement national (PCN) de lutte contre le criquet pèlerin et de postes de commandement opérationnels régionaux. Les membres du PCN de lutte contre le criquet pèlerin ont été installés officiellement ce mardi 21 juillet 2020 par le ministre en charge de l’Agriculture.

Les membres du Poste de commandement national de lutte contre le criquet pèlerin installés par le ministre en charge de l’Agriculture

Ces membres, issus de différents départements ministériels et de structures partenaires, ont pour mission de dresser régulièrement l’état des connaissances sur le criquet pèlerin au niveau national et international, examiner et approuver la stratégie de riposte, évaluer la mise en œuvre de la stratégie et du plan de riposte, suivre et informer les décideurs et l’opinion nationale sur l’évolution de la situation acridienne qui prévaut sur le plan national, sous-régional et international, conseiller le gouvernement sur la meilleure stratégie de gestion de ce fléau. Ils sont également chargés de susciter ou développer des partenariats au niveau régional ou international, dans le cadre de la lutte contre le criquet pèlerin, mobiliser les ressources humaines, financières et matérielles nécessaires à la lutte et rédiger les rapports périodiques d’activités.

Photo de famille du ministre en charge de l’Agriculture et des membres du Poste de commandement national de lutte contre le criquet pèlerin

Pour lutter efficacement contre l’invasion des criquets pèlerins, le ministre de l’Agriculture indique que le gouvernement travaille également à l’acquisition de drones. « Nous sommes dans la dynamique d’acquisition de drones pour parer à cette situation, parce que nous avons vu que ça a été efficace dans certaines régions de l’Afrique comme au Rwanda, et que nous avons des experts burkinabè qui ont participé à cette lutte. Ensemble, nous sommes en train de parer à toute éventualité », a affirmé Salifou Ouédraogo.

Le ministre a aussi rassuré qu’en cas d’invasion d’acridiens, les produits qui seront utilisés pour les combattre sont homologués et ne sont pas nocifs pour l’environnement.

Justine Bonkoungou
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Campagne déguisée : Les régies publicitaires invitées à retirer les images de candidats aux élections.
Campagnes électorales : Le CSC définit le rôle des médias confessionnels et communaux
Phénomène des fake-news : Des journalistes formés pour détecter les fausses informations
AstuceTIC : Cette application vous permet de traquer les caméras de surveillance dans votre chambre d’hôtel
Animation des émissions interactives : Le CSC outille des animateurs et des journalistes pour une meilleure gestion des débats
Mariage d’enfants : Des hommes et femmes de médias s’engagent à promouvoir l’élimination de la pratique au Burkina Faso
Amélioration des conditions de travail dans les médias : Le SYNATIC sonne la mobilisation de ses militants
Affaire journaliste Omar Radi : La Justice marocaine rassure du respect des procédures
Approche basée sur les droits humains : Des journalistes et communicateurs outillés sur le concept
Émissions interactives des radios : Un atelier pour sensibiliser les animateurs sur la prévention des conflits
Régulation des communications électroniques : Des animateurs de radio outillés pour éclairer les auditeurs
Interdiction de couverture médiatique des activités politiques : « Je reproche au CSC d’avoir mal interprété la loi », lance le journaliste-éditorialiste Lookmann Sawadogo
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés