Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Si un buffle rouge t’a attaqué, quand tu verras une termitière rouge, tu prendras la fuite. » Citation africaine

Médias sociaux : Un Burkinabè de la diaspora crée un réseau social

Accueil > Actualités > Multimédia • • dimanche 19 juillet 2020 à 21h29min
Médias sociaux : Un Burkinabè de la diaspora crée un réseau social

Dans le but de permettre aux individus ayant le même centre d’intérêt, Tasien Somé a créé Ybann (lire en anglais « Why bann »). Le réseau social Ybann permet à ses membres de créer gratuitement un compte et d’échanger des informations et des expériences de vie dans leur domaine respectif et selon leurs centres d’intérêt.

Il suffit d’un clic pour rencontrer des personnes ayant les mêmes centres d’intérêt sur www.ybann.com. En gestation depuis 2014, ce réseau social est une réalité depuis deux ans. Il a été créé par un Burkinabé, ingénieur agricole de son état, Tasien L. Somé.

Avec une application disponible et téléchargeable pour Android et iPhone, Ybann donne la possibilité de promouvoir ses activités dans tous les domaines de la vie sociale. Avec son ergonomie unique, il permet « une liberté d’expression, d’échanges et de promotion qui crée une particularité à côté des autres réseaux sociaux. Il permet de connecter les individus en fonction de leurs centres d’intérêts. Par exemple, des musiciens aux musiciens, les stylistes aux stylistes et aussi des particuliers cherchant à bâtir un réseau d’amis », explique le promoteur Tasien Somé.

Une autre singularité de Ybann est de permettre aux artistes de faire la promotion de leur discographie sur la plateforme, tout en permettant des échanges directs avec leurs fans à travers le monde entier. Ce réseau social, selon son promoteur est aussi un cadre idéal pour la promotion du business des membres. A côté des grands réseaux sociaux, Tasien Somé, veut créer une originalité africaine et internationale avec Ybann. « C’est une fierté burkinabè dans la mesure où les Africains adhèrent à Ybann. De nombreux adhérents viennent du Nigéria, du Ghana, de la Côte d’Ivoire, du Burkina Faso, du Libéria, du Sénégal. La langue de prédilection de Ybann est l’anglais basique », indique son promoteur.

Il bat Yahoo en procès

Pour Tasien Somé, le début n’a pas été aisé. Traîné en justice par Yahoo pour le Y de Ybann, il gagne son procès grâce à la qualité de son logo et la particularité de son idéologie. La justice a reconnu l’originalité de sa création et a débouté Yahoo de sa plainte. « La qualité de la plateforme et l’idéologie de ce réseau social font la différence d’avec les autres médias sociaux. Ybann est le cadre par excellence de la liberté d’expression. D’ailleurs le mot Y, prononcé « Why » en anglais est venu du mot « why ban ? » qui sous-entend, « pourquoi bannir la liberté d’expression ? », selon le promoteur.[ Cliquez ici pour lire l’intégralité ]

Emile D. Ouédraogo
Correspondance particulière

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Campagne déguisée : Les régies publicitaires invitées à retirer les images de candidats aux élections.
Campagnes électorales : Le CSC définit le rôle des médias confessionnels et communaux
Phénomène des fake-news : Des journalistes formés pour détecter les fausses informations
AstuceTIC : Cette application vous permet de traquer les caméras de surveillance dans votre chambre d’hôtel
Animation des émissions interactives : Le CSC outille des animateurs et des journalistes pour une meilleure gestion des débats
Mariage d’enfants : Des hommes et femmes de médias s’engagent à promouvoir l’élimination de la pratique au Burkina Faso
Amélioration des conditions de travail dans les médias : Le SYNATIC sonne la mobilisation de ses militants
Affaire journaliste Omar Radi : La Justice marocaine rassure du respect des procédures
Approche basée sur les droits humains : Des journalistes et communicateurs outillés sur le concept
Émissions interactives des radios : Un atelier pour sensibiliser les animateurs sur la prévention des conflits
Régulation des communications électroniques : Des animateurs de radio outillés pour éclairer les auditeurs
Interdiction de couverture médiatique des activités politiques : « Je reproche au CSC d’avoir mal interprété la loi », lance le journaliste-éditorialiste Lookmann Sawadogo
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés