Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «S’il y a un problème, il y a une solution. S’il n’y a pas de solution, c’est qu’il n’y a pas de problème» Bob Marley

Emploi des jeunes et des femmes : La Chambre de commerce et d’industrie lance le projet « Archipelago-Mangue »

Accueil > Actualités > Economie • LEFASO.NET • jeudi 16 juillet 2020 à 22h20min
Emploi des jeunes et des femmes : La Chambre de commerce et d’industrie lance le projet « Archipelago-Mangue »

Prévu en mars 2020, c’est finalement le jeudi 16 juillet 2020 que le projet Archipelago-Mangue a été lancé par la Chambre de commerce et d’industrie du Burkina Faso (CCI-BF). Fruit de la coopération entre l’Union européenne et le Burkina Faso, dans le cadre du Fonds fiduciaire d’urgence, Archipelago-Mangue sera mis en œuvre au profit des jeunes et des femmes des régions du Centre, des Hauts-Bassins et des Cascades. Le lancement officiel a été fait par le ministre en charge du Commerce, Harouna Kaboré.

Archipelago-Mangue est une initiative africaine et européenne pour la formation professionnelle, dont l’objectif est de contribuer à l’amélioration durable de l’employabilité des femmes, des jeunes et des migrants de retour, par le développement de la filière mangue dans les régions des Cascades, du Centre et des Hauts-bassins au Burkina Faso. Elle s’inscrit dans le cadre du Fonds judiciaire d’urgence de l’Union européenne, déployé dans douze pays de la région du Sahel et du Lac Tchad. Sa mise en œuvre est assurée par la Maison de l’entreprise et la Chambre des métiers d’artisanat du Burkina Faso.

Les DG de la CCI-BF et de la Maison de l’entreprise signent la convention pour la mise en œuvre du projet

Selon le ministre en charge du Commerce, Harouna Kaboré, les migrants de retour constituent une cible privilégiée du projet. En effet, 30% des bénéficiaires seront de cette catégorie. S’adressant à ceux qui se lancent sur la voie de l’immigration clandestine, le 1er vice-président de la CCI-BF, Mamady Sanoh, a déclaré : « Vous n’avez pas besoin de courir les nombreux risques de l’immigration dans l’espoir de vous bâtir un lendemain meilleur. Retenez que la réussite dans la vie n’a pas de nationalité. Vous devez réussir au Burkina Faso ».

Il a ainsi encouragé la création de conditions qui permettent de vivre décemment dans son propre pays et promis que « la CCI-BF ne se fera pas prier pour soutenir toute initiative qui peut changer positivement le devenir de nos jeunes et de nos entreprises ».

Les DG de la CCI-BF et de la CMA-BF échanges les parapheurs

Idrissa Kaboré, directeur des études et de la stratégie de la CCI-BF, a présenté le projet en quatre phases, à savoir les activités prévues dans le projet, le chronogramme de déroulement de ces activités, les partenaires au projet et le coût et délai du projet. Selon lui, quatre activités sont inscrites dans le projet dont la sensibilisation d’au moins 600 bénéficiaires, l’identification des besoins et accompagnement d’au moins 100 PME, le renforcement des capacités des jeunes, des femmes et des migrants de retour et l’appui à l’insertion professionnelle, dont 280 personnes à former et insérer, et 300 autres à former et accompagner.

Le ministre du commerce au micro des journalistes

La Chambre des métiers et d’artisanat du Rhône (CMA-Rhône) est le chef de file du projet auprès de l’Union européenne. Elle est chargée du compagnonnage artisanal à travers la formation des chefs d’entreprise de la chaîne de valeur mangue. « Je recommande fortement que dans la mise en œuvre du projet, qui se présente sous la forme d’une coopération décentralisée Nord-Sud, des dispositions appropriées soient prises pour le transfert de compétences ; cela participerait à garantir le succès et à pérenniser les acquis du projet Archipelago-Mangue », a suggéré le ministre Harouna Kaboré.

Les Participants à la cérémonie de lancement de Archipelago-mangue

L’Organisation internationale pour les migrations (OIM), les centres de formation et les entreprises de la filière mangue, sont également parties prenantes de la mise en œuvre du projet. Le projet est prévu pour durer 30 mois, avec un montant total avoisinant 600 000 euros, soit environ 400 millions de F CFA. Il est réservé aux jeunes dont l’âge est compris entre 15 et 40 ans, résidant dans les régions bénéficiaires.

Le président de la Chambre des métiers d’artisanat de Rhône, Alain Audouard, participant à la cérémonie par vidéo conférence

La cérémonie de lancement du projet Archipelago-Mangue a été suivie par vidéoconférence en Europe mais aussi dans d’autres contrées du Burkina Faso telles que Bobo-Dioulasso. Elle a connu la présence du représentant du chef de la délégation de l’Union européenne au Burkina, Hans-Christian Beaumond. La coordonnatrice du programme Archipelago, Anja Witt, et le président de la Chambre des métiers d’artisanat du Rhône, Alain Audouard, ont aussi pris part à la cérémonie de lancement depuis l’Europe par vidéoconférence.

Etienne Lankoandé
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Burkina Faso : Des assises nationales pour une redynamisation de la fiscalité
Commercialisation du riz burkinabè : Producteurs et commerçants échangent à bâtons rompus sur la filière
Chaîne d’approvisionnement et Marketing : Des étudiants de l’Ecole burkinabè des Affaires explorent les opportunités pour les entreprises
Stratégie de développement du Burkina : la Banque mondiale consulte les médias
Bobo-Dioulasso : Des commerçants, remontés contre le ministère du Commerce, menacent de fermer les marchés
Mines et métallurgie : Le Burkinabè Loïse TAMALGO nommé Délégué général d’Eramet au Gabon
Développement : Le Burkina et la Banque mondiale signent quatre accords de financement
Financement public international : Les députés et PTF du Burkina échangent sur les enjeux et défis
Journée nationale de l’intelligence économique : Un espace de partage de connaissances pour l’émergence des entreprises
Banque & Finances : Mahamadou Bonkoungou, PDG du Groupe EBOMAF, lance au Togo IB Holding d’un capital de 30 milliards FCFA
Inclusion financière : FINEC-Burkina SA et FONAFI passent en revue leur partenariat
Industrialisation du Burkina Faso : Le Comité national de pilotage des pôles de croissance (CNPPC) tient sa session ordinaire de 2021
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés