Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «En élection, il faut à la fois espoir et audace.» François Hollande

Yako/BEPC : Cinq candidats aux arrêts pour tricherie

Accueil > Actualités > Société • Photo d’illustration • mercredi 15 juillet 2020 à 22h10min
Yako/BEPC : Cinq candidats aux arrêts pour tricherie

Yako, 15 juillet 2020 (AIB)-Cinq candidats à l’examen du BEPC ont été mis aux arrêts mercredi, àYako, pour avoir triché pendant l’épreuve de mathématiques, a appris l’AIB.

Quatre candidats au BEPC inscrits dans le jury du lycée provincial de Yako et un autre inscrit dans le jury du lycée Wendkouni de Yako, accusés de tricherie, ont été conduits mercredi au commissariat de police de Yako, a appris l’AIB.

Selon les sources de l’AIB, pendant l’épreuve de mathématiques, les cinq présumés tricheurs recevaient des indications via le réseau social WhatsApp.

C’est un élève de la classe de première d’un lycée de Yako, se trouvant actuellement en vacance à Bobo-Dioulasso, qui envoyait des directives pendant la composition, poursuivent nos sources.

Agence d’information du Burkina

Vos commentaires

  • Le 16 juillet à 05:45, par À qui la faute En réponse à : Yako/BEPC : Cinq candidats aux arrêts pour tricherie

    Ce sont des génies. Ils ont déjà toutes les qualités pour diriger ce pays. Chapeau les artistes !

    Répondre à ce message

  • Le 16 juillet à 10:29, par Diadia En réponse à : Yako/BEPC : Cinq candidats aux arrêts pour tricherie

    arrêté de distraire les gens un examen et vous ne prenne pas le soin de fouillé les élèves. chapeau a eux je crois que il doivent travailler a kosyam.import quoi

    Répondre à ce message

    • Le 16 juillet à 12:59, par KONDOMBO En réponse à : Yako/BEPC : Cinq candidats aux arrêts pour tricherie

      Soyons sérieux, la faute viens des élèves les consignes sont claires on dit éteignez vos téléphones et rangez les dans les sacs et vous les déposez devant où hors de la salle. Si tu ne respectes pas ça à qui la faute.

      Répondre à ce message

      • Le 16 juillet à 14:42, par lagitateur En réponse à : Yako/BEPC : Cinq candidats aux arrêts pour tricherie

        Merci Monsiuer Kondombo pour avoir recadré les débats sinon je ne comprenais pas les deux premières réactions devant un cas aussi grave.
        Tricher pour avoir les diplômes c’est vraiment exécrable. Pendant que les autres sacrifiaient tout pour apprendre il y en a qui passent le temps à se pavaner et viennent tricher à l’examen. Cela n’est pas tolérable. Si nous voulons avoir une jeunesse responsable, élite de demain, il faut punir sévèrement ces forfaits. D’ailleurs ces jeunes tricheurs ne pouvaient pas aller loin. Il sont bons pour aller cultiver le sorgho rouge et élever des ânes à Nanoro.

        Répondre à ce message

        • Le 16 juillet à 16:34, par REMY En réponse à : Yako/BEPC : Cinq candidats aux arrêts pour tricherie

          Je suis sûr et certain que ce sont tes cousins monsieur Lagitateur car, le vol, ça vous connait comme dirait l’autre et tricher c’est du vol.
          Je dirais que le vol est génétique chez vous à Yako comme l’honnêteté l’est chez les habitants de Nanoro.

          Répondre à ce message

        • Le 16 juillet à 19:20, par caca En réponse à : Yako/BEPC : Cinq candidats aux arrêts pour tricherie

          Lagitateur
          Ces quatre élèves tricheurs de Yako sont justement des ressemblants de bon nombres de ressortissants de cette région du pays. D’autres avaient brûler l’Assemblée Nationale pour accéder à des postes de responsabilités et sans oublier un traître PF-PM pour terminer un Général cinq étoile. Les enfants ont juste répétés ce que les aînés ont fait dans cette province.

          Répondre à ce message

  • Le 16 juillet à 14:55, par Oeil En réponse à : Yako/BEPC : Cinq candidats aux arrêts pour tricherie

    Malgré toutes ces mesures ? Nous attendons le mode opératoire SVP.

    Répondre à ce message

    • Le 16 juillet à 19:45, par Le juste En réponse à : Yako/BEPC : Cinq candidats aux arrêts pour tricherie

      Je n’incrimine pas Les candidats mais les surveillants. Je ne crois pas qu’il soit permi aux candidats gardent leur telephones sur eux. Si dans ces candidats de deux centres differents gardent leur telephone sur eux, c’est que dans les centres de yako les consignes n’ont pas ete respectees. La fraude se situe donc avant tout chez les premiers responsables.

      Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Aviation : L’aéroport de Ouagadougou est désormais certifié
Education : Light for the World et ses partenaires plaident pour une meilleure prise en compte de la petite enfance
Burkina : Observateur, Dialogue Sans Frontières recommande au gouvernement de garantir la sécurité post-électorale des personnes et des biens
Violence en milieu scolaire : L’alliance et la parenté à plaisanterie comme un rempart
Explosion d’un car sur la RN1 : Cinq décès dont un bébé de 18 mois (officiel)
Serie Tecno CAMON 16 : Super vidéo mode 4K, stabilisateur pro et charge rapide
Recrutement frauduleux à la CNSS : La CGT-B/CNSS s’interroge sur la responsabilité du directeur général de la Caisse
Air Burkina : « Les racines et les ailes de l’Afrique de l’Ouest » s’étendent à Libreville
Prévention et riposte contre les épidémies : La cohorte « Nicolas Meda » prête à servir
Eau et assainissement : Implantation de six forages dans le village de Kolan, commune de Toma
Campagne agricole de saison sèche au Burkina : Plus de 130 000 tonnes de céréales sont attendues d’ici à 2021
Lutte contre le Covid-19 et le paludisme : Les démographes du Burkina initient un don de sang
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés