Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Lorsque tu aperçus le palmier, le palmier t’avait déjà vu. » Citation africaine ; La grammaire wolofe (1826)

MACO : Ablassé Ouédraogo appelle à la mobilisation des démocrates pour exiger la libération provisoire de Damiss

Accueil > Actualités > Société • • mercredi 15 juillet 2020 à 22h20min
MACO : Ablassé Ouédraogo appelle à la mobilisation des démocrates pour exiger la libération provisoire de Damiss

Dans cette déclaration parvenue à notre rédaction, Ablassé Ouédraogo, président du parti « Le Faso Autrement » appelle « à la mobilisation des démocrates de tous les bords pour exiger et obtenir du gouvernement burkinabè que Adama Ouédraogo Damiss bénéficie de la liberté provisoire » afin de pouvoir se soigner. Ablassé Ouédraogo révèle avoir essuyé des larmes à la vue du journaliste. Lisez !

« Dans l’après-midi du vendredi 10 juillet 2020 dans une clinique de Ouagadougou, nous avons aperçu le journaliste et Directeur de Publication du Mensuel d’Informations générales et d’Enquêtes « Le Dossier », Adama OUEDRAOGO Damiss, venu de la MACO pour consulter son médecin- traitant.

En le voyant, même si cela a été́ furtif du fait des dispositions sécuritaires dressées autour du détenu politique, Adama OUEDRAOGO Damiss, j’ai essuyé́ des larmes tant la santé de ce jeune homme s’est visiblement détériorée et de façon rapide.

Rappelons que le journaliste Damiss a été́ immédiatement transféré́ à la MACA le 02 septembre 2019, dès le prononcé du verdict du jugement de la tentative de coup d’Etat de septembre 2015, pour purger une peine d’emprisonnement de cinq (5) ans. Le 16 décembre 2019, il a été́ transféré́ à la MACO pour continuer l’exécution de sa peine.

Concernant sa santé, il est connu de tous que le journaliste Adama OUEDRAOGO Damiss souffre d’un asthme chronique aigu. Aujourd’hui, en plus de ce mal, il souffre d’autres pathologies. Il était à la clinique ce vendredi 10 juillet 2020 pour consulter un médecin spécialiste autre que le pneumologue et le cardiologue qui le suivent d’ordinaire.

Pour pouvoir se soigner dans de meilleures conditions possibles, le prisonnier Damiss a soumis à la Procureure Militaire au début du mois de juin 2020, une deuxième demande de liberté provisoire avec les documents médicaux justificatifs et assortie d’une offre de garanties après une première demande soumise en mars 2020. L’incapacité́ de la justice de statuer sur cette demande de liberté provisoire contribue certainement à accélérer la détérioration de l’état de santé du journaliste Adama OUEDRAOGO Damiss.

C’est ce que nous regrettons profondément.
Il est universellement admis que le premier des droits humains, le plus important de tous est le droit à la santé.

Pour tout gouvernement responsable, garantir la sécurité́ et le bien-être à sa population signifie d’abord et avant tout, lui offrir les conditions optimales de santé, et l’accès aux meilleurs soins en cas de souffrances physiques.

Tel n’est malheureusement plus le cas au Burkina Faso d’aujourd’hui, où la détresse sanitaire de la fine plume, Adama Ouédraogo Damiss, gravement malade et très affaibli, ne semble pas émouvoir les gouvernants actuels de notre pays, et le pire pour lui est à craindre à tout moment. Et si malheureusement sa disparition devait se produire, cela serait une perte énorme à la réalisation de la justice équitable et transparente.
Le Parti Le Faso Autrement estime que même en dehors de toutes les considérations humanistes et humanitaires, il est nécessaire et indispensable que la santé du journaliste d’investigation Adama Ouédraogo Damiss soit préservée et qu’il reçoive dans les meilleures conditions, les soins adéquats.

C’est pourquoi, le Parti Le Faso Autrement

S’insurge contre le traitement inhumain dont est victime le prisonnier politique Adama Ouédraogo Damiss, privé de son droit constitutionnel d’accès aux soins de santé́ ;
Condamne la dérive autoritaire et le manque d’humanisme des autorités politiques et administratives de notre pays ;

Prend l’opinion publique nationale et internationale à témoin sur la situation sanitaire
alarmante du journaliste Adama Ouédraogo Damiss ;

Appelle à la mobilisation de tous les démocrates de tous les bords pour exiger et obtenir du gouvernement Burkinabè que Adama Ouédraogo Damiss bénéficie de la liberté provisoire pour pouvoir recevoir sans délai le traitement adéquat. N’oublions pas que ça n’arrive pas qu’aux autres et demain, c’est déjà̀ aujourd’hui.

Les militants du Parti Le Faso Autrement, par ma voix, expriment tout leur soutien et leur solidarité́ au journaliste Adama Ouédraogo Damiss à qui ils souhaitent de tout cœur un prompt rétablissement. Ils tiendront personnellement et pleinement pour responsables les autorités concernées si jamais le pire lui arrivait.

Plaise à Dieu d’ouvrir les cœurs des Burkinabè à l’amour et à la tolérance. »

Ouagadougou, le 14 juillet 2020

Le Président
Dr Ablassé OUEDRAOGO
Commandeur de l’Ordre National

Vos commentaires

  • Le 15 juillet à 13:37, par Made En réponse à : MACO : Ablassé Ouédraogo appelle à la mobilisation des démocrates pour exiger la libération provisoire de Damiss

    Je respectais ce type, mais, celui qui a juste un peu de sens de la psychologie et qui prends son d’observer ce type sais qu’il est .... D’abord Damiss n’est pas le seul prisonnier malade de la MACO (même s’il est ton parent), ensuite, si vous l’avez vu avec son médecin traitant, ce n’étais certainement pas boire un verre, non ? Enfin, tout le monde, même Ablasse préfère être un accusé prisonnier sous ROC, qu’un suspect sous Blaise.

    Répondre à ce message

  • Le 15 juillet à 14:38, par Le Vigilent En réponse à : MACO : Ablassé Ouédraogo appelle à la mobilisation des démocrates pour exiger la libération provisoire de Damiss

    L’expert médical hors paire a parlé ! Qu’attend encore le juge pour ordonner la liberté provisoire au grand malade ? Il pourrait rejoindre l’autre très grand malade, le premier et unique général de gendarmerie du Burkina, Djibril Ypene Bassole, en France, dans une clinique hautement spécialisée pour des soins dignes de sa qualité et de son rang.
    Il semble n’y avoir que le sort des personnes condamnés pour leur implication dans le putsch manqué de septembre 2015 qui préoccupe certains politiciens qui en font leur fond de commerce.

    Répondre à ce message

  • Le 15 juillet à 14:46, par Revo En réponse à : MACO : Ablassé Ouédraogo appelle à la mobilisation des démocrates pour exiger la libération provisoire de Damiss

    Mr Ablasse Ouedraogo, y’a combien de prisoniers malades dans nos prisons au Burkina Faso et c’est specifiquement le cas de Damiss qui vous agite tant ? Soit vous etes pour le droit humain de tous, soit vous etes pour des calculs politiques ; dans ce cas, vous ne meritez pas d’etre ecoute que par vos partisans

    Répondre à ce message

  • Le 15 juillet à 14:48, par Ahmed Jamaal En réponse à : MACO : Ablassé Ouédraogo appelle à la mobilisation des démocrates pour exiger la libération provisoire de Damiss

    Héhé Monsieur Ablassé. C’est une histoire de justice. Damiss a un avocat. Si vous aimez faire le one man show grouillez arriver à KOSSIAM pour être le président du Faso. Vous serrez maître de tous ces détails. Aussi faites un tour a la MACO vous verrez des cas similaires a Damiss.

    Répondre à ce message

  • Le 15 juillet à 15:05, par Ka En réponse à : MACO : Ablassé Ouédraogo appelle à la mobilisation des démocrates pour exiger la libération provisoire de Damiss

    Il est temps que le gouvernement Burkinabé donne les prisonnières et prisonniers malades de toutes les prisons du Faso des libertés provisoires pour aller se soigner. Depuis quelques temps, le Dr. Ablassé Ouédraogo ne fait que des propositions sélectives soient des personnalités venant de l’opposition, soient des personnalités venants de CDP comme il insiste avec sa CODER pour faire venir son mentor Blaise Compaoré sans passé par la justice son fonds de commerce pour se faire remarquer. Nous avons vu un malade quelques jours après son arrivé à Paris pour des soins, fait des sorties politiques avec des critiques inadmissibles. Dr. Ablassé Ouédraogo, ‘’’le libéralisme conduit inexorablement à la dérive morale. L’homme ne peut pas être libre de faire tout ce qu’il veut, sinon, ça devient de l’anarchie totale.’’’

    Répondre à ce message

  • Le 15 juillet à 15:12, par SAA En réponse à : MACO : Ablassé Ouédraogo appelle à la mobilisation des démocrates pour exiger la libération provisoire de Damiss

    Courage à tout ceux qui ont et auront la force de répondre à cette déclaration de ce monsieur.
    " La politique n’est pas forcé !!! si ça ne vas pas, laisse la politique et va faire autres chose. C’est clair et net"

    Répondre à ce message

  • Le 15 juillet à 15:13, par Omar Dao En réponse à : MACO : Ablassé Ouédraogo appelle à la mobilisation des démocrates pour exiger la libération provisoire de Damiss

    N’est ce pas contradictoire de dire qu’on a rencontré quelqu’un chez son médecin traitant et qu’il est privé de son droit constitutionnel d’accès aux soins de santé́ ?

    Répondre à ce message

  • Le 15 juillet à 15:29, par Nabiiga En réponse à : MACO : Ablassé Ouédraogo appelle à la mobilisation des démocrates pour exiger la libération provisoire de Damiss

    Voilà. Je m’intriguais beaucoup sur les propos hasardeux que tient Ablasse mais me suis dit qu’un jour ou un autre, le mystère se résoudrait. Jaah, le gars n’est pas normal, victime d’un problème psychiatrique. Dieu soit béni nous ne l’ayons pas élu Président du Faso. Et si nous élisions un fou à la Présidence. Pour rappel, il fut ministre des affaires étrangères à un moment donné. Qu’elle fut la diplomatie burkinabè sous sa gestion ? S’il ne souffre pas de troubles psychiatriques, il n’avancera pas ce qu’il est en train d’avancer : La libération de soi-disant journaliste putschiste. Pourquoi faut-il qu’il y ait une mobilisation afin d’arracher sa libération de ce journaliste ? Pour rappel, ce n’est pas le gouvernement qui l’a incarcéré mais bien la justice. Pire, en demandant sa libération, Ablasse est en train de balayer de la main gauche la peine de toute famille ayant perdu un proche dans le coup d’état de Damiss. N’est-ce pas l’acte d’un dérangé mental ? Ablassé, sa place n’est pas devant les micros mais bien dans un lit d’hôpital psychiatrique. Il lui faut des soins pyschiatriques immédiats. Voilà

    Répondre à ce message

  • Le 15 juillet à 15:36, par ali baba En réponse à : MACO : Ablassé Ouédraogo appelle à la mobilisation des démocrates pour exiger la libération provisoire de Damiss

    ca fait honte pour un homme qui espère être le chef suprême des burkinabè un jour ! DURA LEX SED LEX
    Il me fait pitié ce mec, est ce une myopie intellectuelle ou une simple provoc !

    Répondre à ce message

  • Le 15 juillet à 17:19, par caca En réponse à : MACO : Ablassé Ouédraogo appelle à la mobilisation des démocrates pour exiger la libération provisoire de Damiss

    La mort par noyade de quatre commis de l’état devait servir de leçon à toute personne incarnant le pouvoir de décision dans pays là. Il est facile comme le font plusieurs internautes de rejeter l’opprobre à l’autrui qu’on n’aime pas. Il y a certes des prisonniers malades dans les prions du Burkina, MR Ablassé a été interpellé par le cas du journaliste Adam Damiss. Si de simple citoyens peuvent mourir emporter par un courant d’eau dans un pays où la pluie est rare, nous devons être sensible à la cause humaine. La prison n’est pas un lieu de mouroir mais un lieu de questionnement individuel. Aujourd’hui c’est Damiss qui se trouve dans le besoin, parce qu’il espère que quelqu’un peut sauver sa vie.

    Répondre à ce message

    • Le 15 juillet à 20:19, par Le Financier En réponse à : MACO : Ablassé Ouédraogo appelle à la mobilisation des démocrates pour exiger la libération provisoire de Damiss

      J’ai été choqué par votre post. Des gens meurent tous les jours d’accident, pourquoi vous permettez vous de raconter des inepties pareilles. Vous aviez pensé aux parents de ces personnes que nous venons de perdre. Pourquoi leur mort doit nous servir de leçon. Croyez-vous qu’ils ont mérité leur mort. Si telle est votre pensée, c’est que vous êtes juste un malade mental. Est ce que c’est parce qu’ils sont des commis de l’Etat qu’ils sont morts par noyade. Vraiment j’hallucine ou quoi, il y a des personnes limitées de cette gabarit dans mon pays. Non ce n’est pas vraiment. Je me retiens d’utiliser les vrais mots pour qualifier des personnes de votre genre. C’est ça un soutien de Ablassé... Vous aviez bien choisi votre pseudo, il vous va à merveille

      Répondre à ce message

      • Le 16 juillet à 00:15, par caca En réponse à : MACO : Ablassé Ouédraogo appelle à la mobilisation des démocrates pour exiger la libération provisoire de Damiss

        Financier
        Vous arrivez dans le forum sans cherchez à comprendre caca. Par rapport les morts par noyade, j’ai déjà présenté mes condoléances dans l’émotion, ici j’ai pris le cas pour montrer que nous sommes tous des mortels. Quelque soit notre rang dans la société, nous sommes mortel à un instant comme ce qui s’est passé. Adam Damiss est prisonnier certes mais il est avant humain comme chacun de nous. Il a droit à une santé de qualité et on devait pas traiter nos prisonniers comme des bons à rien. Même les djihadistes terroristes que vous avez voulu tués comme des lapins sauvages ça coince avec les ONG qui risquent de traduire devant la CPI. Financier vous devez s’occuper de l’argent que vouloir vilipender caca.
        Bon courage

        Répondre à ce message

    • Le 15 juillet à 20:33, par Nabiiga En réponse à : MACO : Ablassé Ouédraogo appelle à la mobilisation des démocrates pour exiger la libération provisoire de Damiss

      @ Caca

      ...à la cause humaine oui, tout à fait normal car nous n’avons qu’une seule vie. Et que dit-on de ceux qui ont péri par les balles assassines des associés de Damiss. Damiss est putschiste et il y a eu bel et bien des morts. Ils n’ont pas été guidé par la cause humaine quand les associés de Damiss donnaient l’ordre de tirer dans la foule ; la foule humaine. Y a-t-il deux types d’hommes (homme compris dans son sens générique) au Burkina ? Pourquoi faut-il considéré la cause humaine pour une section de la population et non pas pour l’autre. Damiss, qu’il serve sa sentence pour la mémoire de ceux tombés dans son coup d’état à la maternelle. Vous délirez franchement !!!

      Répondre à ce message

  • Le 15 juillet à 17:22, par Walaï En réponse à : MACO : Ablassé Ouédraogo appelle à la mobilisation des démocrates pour exiger la libération provisoire de Damiss

    Vu l’incohérence du raisonnement et les arguments délirants de cette déclaration extravagante inversement proportionnelle au titre de soit disant Docteur de l’auteur, seule la malhonnêteté intellectuelle pourrait justifier cette propagande politique flagrante.

    - Si le prisonnier politique Adama OUÉDRAOGO Damiss, était privé de son droit constitutionnel d’accès aux soins de santé́ selon vos prétentions, vous ne l’auriez pas vu dans une clinique de Ouagadougou ; à moins qu’on aille en clinique pour danser.

    - On se soigne pour vivre ; le droit à la vie prime donc intrinsèquement sur le droit à la santé ; pourtant la peine de mort existe.

    - Si vous faite du cas de votre parent Adama OUÉDRAOGO Damiss une jurisprudence, tous les prisonniers du Burkina seront bientôt des malades en droit d’exiger une libération conditionnelle.

    - En intellectuel averti, vous devriez savoir que la séparation des pouvoirs interdit toute ingérence de l’exécutif dans les affaires judiciaires. Le gouvernement ne peut donc s’autosaisir même à titre humanitaire, d’une affaire qui relève de la magistrature.
    Rien n’empêche cependant votre prisonnier politique, de demander la grâce présidentielle pour raison de santé.

    La virulence des propos, sous-tendue par une politique belliqueuse, ne profitent pas à votre protégé ; optez plutôt pour le dialogue, quitte à faire profil bas.

    Seul le pardon libère.

    Répondre à ce message

    • Le 15 juillet à 20:33, par Amadoum En réponse à : MACO : Ablassé Ouédraogo appelle à la mobilisation des démocrates pour exiger la libération provisoire de Damiss

      Walai , "walai" tu as bien parlé et tout dit dans un français qui n est pas courant de nos jours.Des gens de mauvaise foi ils sont nombreux de nos jours.J ai vraiment pitié pour Dr Ablassé tout grand Dr qu il est.Le Monsieur qui tous les jours parle de reconcilliation mais " cause deguê " , quel paradoxe.

      Répondre à ce message

    • Le 16 juillet à 08:58, par Paul KÉRÉ En réponse à : MACO : Ablassé Ouédraogo appelle à la mobilisation des démocrates pour exiger la libération provisoire de Damiss

      Avez-vous ce pardon ? Vous mélangez tout grâce présidentielle libération conditionnelle. Quand on ne sait pas on se taie. Toi tu peux t’arrêter devant Ablassé pour lui tenir ces propos si ce n’est pas la lâcheté du forum ? J’ai en moi deux principes fondamentaux dans ma relation à autrui :
      1. est-ce que je respecte suffisamment autrui ?
      2. est-ce que j’aime suffisamment autrui
      Après avoir observé ces deux principes je sors maintenant les griffes si autrui n’a pas respecté ces deux principes élémentaires de la vie en société.
      Est-ce une fatalité la méchanceté des burkinabè ?

      Répondre à ce message

      • Le 16 juillet à 14:35, par Walaï En réponse à : MACO : Ablassé Ouédraogo appelle à la mobilisation des démocrates pour exiger la libération provisoire de Damiss

        Maître Paul KÉRÉ, heureusement que le forum de fasonet est un espace d’expression démocratique, pas exclusivement réservé aux seuls intellectuels.

        Souffrez dans votre arrogance de savoir qu’une grâce présidentielle peut revêtir plusieurs formes, et je reconnais humblement ne rien n’avoir à apprendre au Goliath de la connaissance que vous êtes.

        La liberté d’expression n’étant pas le monopole de personne, chacun, même les ignorants comme moi que vous méprisez, à le droit opiner conformément à l’art 8 de la Constitution que vous invoquez si bien.

        La question n’est pas de savoir si on peut s’arrêter devant Ablassé pour s’exprimer vivement, mais de savoir qu’est-ce qu’il peut contre quiconque ose énergiquement le contre dire au nom de la liberté d’expression que certains veulent bâillonner ?

        Ne prenez surtout pas la discrétion pour de la lâcheté, car tout le monde ne vient pas sur le forum pour étaler ses connaissances et son curriculum vitae. Pour paraphraser Françoise SAGAN je dirai même que : le savoir est comme la confiture, moins on en a, plus on l’étale.
        C’est parfois écœurés par certaines inepties, que certains s’obligent seulement à s’exprimer exceptionnellement.
        D’ailleurs, l’anonymat du forum profite d’abord à Ablassé, qui n’oserait pas faire une telle déclaration sur la place publique.

        Du reste, je n’ai nullement été irrespectueux dans mes propos ; j’ai même usé d’euphémisme par rapport à d’autres.
        Par contre, mon amour pour autrui m’exhorte vivement à lui dire sans ambages la vérité, plutôt que de flatter son ego par intérêts.

        Je comprends que vous voulez défendre votre beau frère ; mais vous n’êtes pas obligé de sombrer dans la bassesse et l’agressivité ; faites plutôt preuve d’une plaidoirie élégante fondée sur les nobles valeurs du droit.

        Le pardon ne se distribue pas ; on le demande avec humilié. Voici pourquoi il est plus difficile de demander pardon, que d’être pardonné.

        Répondre à ce message

  • Le 15 juillet à 18:38, par @@gog En réponse à : MACO : Ablassé Ouédraogo appelle à la mobilisation des démocrates pour exiger la libération provisoire de Damiss

    Sa stratégie et celle de ses comparses est de ternir l’image du régime,de pourrir la situation nationale dans l’optique de gagner les élections.Une fixation qui ne l’arrange pas.Il est encore temps pour lui de changer de stratégie et esperer être un élu.Je souhaite être son conseiller.

    Répondre à ce message

  • Le 15 juillet à 19:34, par Mechtilde Guirma En réponse à : MACO : Ablassé Ouédraogo appelle à la mobilisation des démocrates pour exiger la libération provisoire de Damiss

    Moi je souhaiterais qu’un jour enfin, des internautes arrivent à comprendre que quand une personnalité de la trempe de son Excellence fait une déclaration, qu’on lise bien entre les lignes. En effet dans ce cas de Damiss, c’est une belle occasion qui s’offre à lui et qu’il saisit pour critiquer un aspect du système de gouvernance de notre pays (c’est le droit de tout le monde et nous le faisons tous chaque jour que Dieu crée). Imaginez, s’il avait demandé pour tous les prisonniers ? Il ne les connaît pas tous et chacun son cas, les circonstances dans lesquelles ils ont été amenés à cette situation. À quel titre donc s’érigerait-il en tant qu’autorité de pouvoir contre une institution importante de notre système républicain, supposée neutre (autrement lui même se retrouverait à MACO comme Safiatou Lopez) ? Mais voilà que le cas de Damiss se présente. Un cas qu’il connaît parfaitement. Donc une opportunité de plus pour préconiser la mobilisation. La victoire suppose alors que la jurisprudence s’impose de facto pour tous les autres et ceux à venir (Ne dit-on pas chez nous que c’est la chèvre qui bêle, qui permet à toutes les autres d’être abreuvées ?). Car, nous tous, un jour pourrons être confrontés à ce même problème (y compris les détracteurs de son Excellence). Mieux cela rentre aussi dans toutes les propositions de sécurité (non seulement en ce qui concerne le terrorisme mais aussi l’impunité du pouvoir), de réconciliation et de paix et une reformulation de notre système judiciaire pour que son indépendance totale soit une réalité observable par tous. C’est la seule voie pour sauver notre pays.

    Répondre à ce message

  • Le 15 juillet à 21:43, par HUG En réponse à : MACO : Ablassé Ouédraogo appelle à la mobilisation des démocrates pour exiger la libération provisoire de Damiss

    Monsieur Ablasse avez vous les preuves que ce sont les autorités actuels qui bloque la liberté provisoire de monsieur Damiss ? voulez vous dire que la justice militaires est aux ordres des autorités ? le problème est qu’on ne peut pas donner son doigt à couper pour ce gouvernement en témoigne l’annulation du mandat d’arrêt internationale contre monsieur SOro. Meilleure santé à monsieur Damiss. Le problème est que tous les accusés ne se reconnaissent pas avoir fait quelque chose lors du coup d’Etat.

    Répondre à ce message

  • Le 16 juillet à 08:14, par Yambia En réponse à : MACO : Ablassé Ouédraogo appelle à la mobilisation des démocrates pour exiger la libération provisoire de Damiss

    Pardon. Roch n’a qu’à trouver quelque chose à manger à ce Monsieur Ablasse pour qu’on ait la paix.

    Répondre à ce message

  • Le 16 juillet à 08:45, par Paul KÉRÉ En réponse à : MACO : Ablassé Ouédraogo appelle à la mobilisation des démocrates pour exiger la libération provisoire de Damiss

    Je vais essayer de me départir de la haine ordinaire que certains internautes méchants par nature (et on y peut rien pour eux) ont pour Ablassé ou Damiss pour apporter un éclairage juridique sur la question de la liberté provisoire de Damiss. En général le droit ne soufre pas de polémique. Celui qui n’est pas content du droit qui a été appliqué ne peut se plaindre qu’avec les députés qui ont voté la loi mais pas avec les juges.
    Sauf que dans le cas présent les juges du tribunal militaire sont entièrement responsables de cette situation chaotique qu’ils observent tranquillement on ne sait de par quel missile tiré par le chef de l’État himself ou par le Garde des Sceaux actuel, ce faux gourounga qui est assis là-bas depuis la transition et qui empêche la grande partie des magistrats de respirer. Je demande à deux volontaires bissas de se joindre à moi avec des cordes pour l’attacher et le ramener à Réo pour sacrifice de soins mentaux !!! Ha ha ha. Passée cette plaisanterie de parents :
    Voilà le problème juridique de Damiss : chacun de nous sait la condamnation absurde qu’il a écopé : 5 ans de prison pour complicité d’atteinte à la sûreté de l’État pour s’être rendu à Kosyam la nuit du coup de force des éléments de l’ex-Rsp après d’ailleurs avoir copieusement été bastonné par des sentinelles à l’entrée ou sur la route, je ne me souviens pas du détail. Malgré toutes explications et dénégations du Général Diendéré, Damiss a été injustement condamné à 5 ans. C’est tout naturellement qu’il a fait appel de cette condamnation arbitraire inhumaine et injuste qui n’a pas tenu compte de son état de santé ni même de sa non participation à ce coup de force. Damiss contrairement à moi qui ait déjà tiré à toutes les armes même la DCA ne sait pas utiliser un PA. Il n’a pas non plus planifié intellectuellement ce coup de force car il n’aurait jamais échoué...
    c’est donc naturellement qu’il a relevé appel de cette condamnation des vainqueurs et des princes du moment. Depuis fort longtemps la composition de la chambre d’appel a connu ou connaît encore des soubresseaux on ne sait pour quelles raisons. Seul le Tribunal Militaire et le Premier Président peuvent répondre statutairement à cette question qui se rejettent mutuellement l’absence de tenu d’audience de cette seconde chambre d’appel. Cherchez l’erreut...il n’y en a pas alors que Damiss et les autres bien sûr sont privés de leur droit constitutionnel à être jugé par les instances d’appel. Certains ont déjà perdu leur boulot et leurs femmes....
    En principe quand on fait appel de la décision on doit rester dehors jusqu’à l’arrêt de la Cour sauf si le Tribunal de première instance délivre méchamment un mandat de dépôt.
    Et quand on introduit une demande de liberté provisoire la Chambre d’appel dispose d’un délai de 15 jours pour statuer, faute de quoi l’accusé est mis en liberté provisoire d’office. Là où le bât blesse c’est que Damiss a introduit une demande de liberté provisoire depuis plus de 6 mois et RIEN NE BOUGE, sans qu’on ne sache pourquoi ? Donc Ablassé a raison. On devrait déjà avoir organisé une insurrection populaire. Hélas !
    En fait, c’est le problème récurrent de notre justice actuelle : sa lenteur ou même son dysfonctionnement aigü et patent. À qui la faute ? En l’espèce c’est le Tribunal Militaire qu’il faut indexer sans discontinuer car il suffit qu’il organise les audiences et la Cour d’Appel va envoyer les Magistrats désignés pour composer la Chambre d’Appel. En effet, on a vu la rapidité avec laquelle suite à une assignation d’heure à heure que j’ai initié devant le Président du Tribunal de grande instance de Ouagadougou le passeport du Général Bassolé lui a été remis sur son lit d’hôpital et le visa obtenu nuitamment à l’ambassade de France pour un vol la même nuit pour Paris. J’occulte Volontairement les acteurs de haut niveau qui sont intervenus dans ce dénouement heureux depuis le Directeur Général de la police nationale qui remet le passeport au locataire à Kosyam qu’il maintenait par dévers lui illégalement en passant par le Directeur du Tribunal Militaire qui faisait toutes les courses. Je dis cela pour dire que si pour Damiss qui est malade il y a une telle mobilisation au sommet de l’État, les choses vont bouger de ligne.
    ceux qui s’excitent sur ce forum auront compris qu’ils sont non seulement inhumains et gratuitement méchants (ce qu’ils vont payer cash sur cette terre avant le rdv divin) mais qu’en plus ils sont dupes de la réalité du fonctionnement de l’appareil judiciaire de notre pays. Cela constitue sur le fondement de l’art 8 de la constitution ma contribution à la liberté provisoire de Damiss puisqu’en tant qu’un des avocats de Damiss tout ce que nous avons fait est resté lettre morte. Dieu est le plus puissant dont la force n’a pas d’égal. Si en novembre 2020, le pouvoir change de main, nous aurons les mains libres pour réformer ou supprimer ce Tribunal Militaire. Ce n’est pas la faute d’Ablassé qui ne fait qu’expriMer son opinion Paul KÉRÉ, Avocat.

    Répondre à ce message

  • Le 16 juillet à 12:55, par Nabiiga En réponse à : MACO : Ablassé Ouédraogo appelle à la mobilisation des démocrates pour exiger la libération provisoire de Damiss

    @ Paul Kéré

    Épouser des opinions divergentes sur une question ne peut pas être qualifié de méchanceté. Tu dis : un éclairage juridique sur la question de la liberté provisoire de Damiss. Éclairage juridique mon oeil, et ceux qui se trouvent embastillés dans leur tombes, qui va leur apporter l’éclairage, rien que cela ? Damiss, a-t-il cherché auprès d’un juriste comme toi l’éclairage juridique ou les répercussions juridiques sur son implication dans un coup d’état si le coup d’état échouait avant de s’y mêler. Nous ceux qui ’haïssons’ Ablassé et Damiss, nous pointons aux disparus tombés par les balles assassines des compagnons de Damiss avant tout propos

    Répondre à ce message

    • Le 16 juillet à 20:48, par Paul KÉRÉ En réponse à : MACO : Ablassé Ouédraogo appelle à la mobilisation des démocrates pour exiger la libération provisoire de Damiss

      De quel droit vous me tutoyez ? Avons-nous gardé les moutons ensemble à Loanga, mon village dans le Boulgou ?
      La politesse commence déjà à ce stade.
      Ensuite, de quel droit pouvez-vous accuser Damiss des morts du coup de force alors qu’il a fait appel de sa condamnation qui n’est pas définitivement passée en force de chose jugée. Respectez au minimum sa présomption d’innocence. Pour moi, la méchanceté se déduit de cette posture d’imposture inacceptable en démocratie.
      Votre discours est inéluctablement faussé à partir de vos errements et votre haine pour Ablassé, Damiss ou moi s’en trouve par conséquent injustifiée. Revoyez votre copie et surtout n’oubliez pas les deux vertus capitales d’un Homme normal : l’amour et le respect d’autrui. Paul Kéré, Avocat de Damiss l’innocent.

      Répondre à ce message

  • Le 16 juillet à 16:31, par Manuel En réponse à : MACO : Ablassé Ouédraogo appelle à la mobilisation des démocrates pour exiger la libération provisoire de Damiss

    Bonjour
    Un avocat digne devrait aller défendre les gens devant les tribunaux au lieu d’être sur des réseaux sociaux pour parler de droit que la majorité des burkinabè ne maîtrisent pas.
    Quant à Ablasse, il faut bien le comprendre : il sait que dans un régime démocratique, ses chances sont minces d’accéder à un poste, donc il faut créer le buzz chaque jour pour pouvoir exister.
    Vous ne me croyez pas ? Prenons rdv pour novembre 2020, s’il obtient 2% je vous paye le dolo Samo !
    Un pays comme le nôtre a besoin de travailleurs, pas de guelards !

    Répondre à ce message

  • Le 16 juillet à 17:19, par Desi camille En réponse à : MACO : Ablassé Ouédraogo appelle à la mobilisation des démocrates pour exiger la libération provisoire de Damiss

    Grande consideration a NABIIGA pour sa reponse a Kere. Tout y est. On reconnait la position des mechants.

    Répondre à ce message

  • Le 17 juillet à 10:02, par Ka En réponse à : MACO : Ablassé Ouédraogo appelle à la mobilisation des démocrates pour exiger la libération provisoire de Damiss

    Paul Kéré est un avocat au chômage qui se promène sur le net après avoir su que son mentor dont il a poussé à emprisonner, et veut le faire revenir sans la justice est un projet sans lendemain. De nos jours, Paul Kéré se met dans la tête qu’il pourra avec ses miettes de connaissance de droit, il peut convaincre le peuple à s’égarer et mettre encore son choix sur une personne au pouvoir dont lui comme mauvais entourage le poussera à mettre le vieux Ka en prison comme il l’a confirmé dans une de ses critiques. Paul Kéré n’est qu’un manipulateur. Merci Nabiiga pour ta réponse pertinente a une personne partisane qui veut qu’on le respecte.

    Non Paul Kéré ! Si sur ce forum des internautes comme un certain Sapience allias… se permet de dire que le premier Burkinabé qui est Roch Kaboré élu avec plus de 50% du peuple est une merde, ce n’est pas un avocat qui n’a plus rien à faire qu’a pavaner comme nous les retraités sur le net, en priant la jeunesse assoiffé d’une alternance saine de le respecter qui aura gain de cause. Tu es comme tous les internautes.

    Si tu veux qu’on te vouvoie avec respect, il faut se tenir comme les 99% de tes sœurs et frères avocats, anonymes mais très respectés. Ou venir sur le forum avec des articles comme un journaliste écrivain bien respecté Sayouba Traoré qui nous abreuve avec des articles constructifs. Le forum du net est un immense défouloir : Entre les fausses nouvelles et les insultes, en passant par la propagande la plus nauséabonde, on trouve de tout surtout des caca : Et une personne ne peut venir dedans et demander qu’on le vouvoie avec respect, surtout pas toi un partisan qui veut faire revenir ton mentor sans passé par la justice.

    Tous les internautes de bonne foi à commencer par Kôrô Yamyélé, Achille de Tapsoba, Trahison, SOME, Ka, Verité No1, Mafoi, Zapata, Eliane ainsi que tant d’autres, comme de l’autre côté de la frontière avec Abou Touré, Akobla, Forestier de Lahou, Loethiers Mackan, Filleule, et tant d’autres depuis les créations de nos sites des réseaux sociaux l’ont compris, et ne demandent aucun compte à qui que ça soit, que de contribuer avec des critiques constructives.

    Tu veux qu’on te respecte ? Vient sur notre site préféré qui est Lefaso.net avec des articles qui parlent de nos lois ta profession, tu verras que tu auras des critiques constructives et respectueuses. Mais avec tes interventions partisanes, tu restes un prostitué du net comme tout le monde.

    Si en ce moment tu n’as rien à faire, mon neveu vient de commencer dans un village non loin de Ziniaré une ferme d’élevage, il y a du travail, et tu seras le bienvenu : Ou vas chez mon ami Kôrô Yamyélé très débordé en ce moment avec la saison des pluies, et intervient rarement sur le forum, tu auras du travail.
    Quant à moi, mon potager est inondé depuis quelques jours, le temps qui me reste comme un heureux retraité, est d’apporter mon vécu à la jeunesse sur le forum, car sans le passé, on ne construit pas le présent. Sans rancune Paul Kéré, de la part du vieux Ka qui attend que tu envoies ton futur mentor pour m’emprisonner, tuer, comme c’est de votre coutume.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Baccalauréat 2020 : Le ministre de l’Enseignement supérieur donne le top de départ à Banfora
Baccalauréat 2020 : 125 805 candidats à la conquête du premier diplôme universitaire
SUNU Assurances : Le programme " Kiff Tes Vacances avec SUNU Assurances Vie Burkina Faso" lancé
Baccalauréat session 2020 : 3 726 candidats en lice dans la région du Sud-Ouest
Baccalauréat 2020 : 1012 candidats à l’assaut du premier diplôme universitaire dans la région du Sahel
Université Joseph ki-Zerbo/UFR/SVT : Le baboratoire Labesta revisité pour répondre aux exigences des formations doctorales
Kaya : Première session du Comité de pilotage du projet de construction de la paix et la cohésion sociale
Tabaski 2020 : 3 480 bœufs tués pour les personnes vulnérables
Province du Kourweogo : Bientôt une bibliothèque numerique pour la jeunesse
Tabaski 2020 : Qatar Charity offre 1000 moutons aux personnes nécessiteuses
L’Association Manegre-nooma pour la protection des orphelins : 25 pensionnaires retournent dans leurs familles
Tabaski 2020 : Les fidèles musulmans ont prié pour la paix, la santé et le vivre ensemble à Ouagadougou
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés