Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Qui ose traverser les grands fleuves ne craint pas les petites rivières.» Proverbe Chinois

Commune de Boudry : Cinq personnes, dont le préfet, emportées par les eaux

Accueil > Actualités > Société • LEFASO.NET - Crédit photo : - • mercredi 15 juillet 2020 à 22h50min
Commune de Boudry :  Cinq personnes, dont le préfet, emportées par les eaux

Triste nouvelle pour les habitants de Boudry dans la province du Ganzourgou. En effet, le Préfet de ladite localité, Eveline Rose Kafando, a été emportée, ainsi que tous les membres de la mission, par les eaux des pluies diluviennes du 14 juillet 2020.

En plus d’elle, l’adjudant-chef Désiré Moyenga, Commandant de la Brigade de gendarmerie de Boudry, le Sergent-chef de police, Salam Sawadogo, Dominique Zongo, un chef de service administratif et le chef coutumier de Wayagin-Yayika y ont également perdu la vie.

Selon une source sécuritaire, ils revenaient de Boena et de Mankarga traditionnel où ils avaient procédé au lancement des épreuves du Brevet d’études du premier cycle (BEPC).

Leur véhicule aurait été entraîné à 2 km par les eaux alors qu’ils tentaient de passer sur un radier construit sur l’un des affluents du fleuve Nakambé. Selon la même source, les corps ont été retrouvés dans le véhicule vitres fermées après le passage des eaux aux environs de 00h30.

Les autorités provinciales et communales s’activent pour l’inhumation de ces serviteurs de l’État morts dans l’exercice de leurs missions. Il faut noter que cela faisait 28 jours que Mme Kafando avait pris fonction en tant que préfet de Boudry.

Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 15 juillet à 10:15, par A qui la faute ? En réponse à : Commune de Boudry : Cinq personnes, dont le préfet, emportées par les eaux

    Quel horrible sort de se voir mourir lentement.
    Reposez en paix.
    Le sous-développement tue. Vivement que des ouvrages dignes de ce nom atteignent toutes les localités du pays.
    Unions de prières et courage à leurs familles respectives

    Répondre à ce message

  • Le 15 juillet à 10:27, par Le petit tranquilos En réponse à : Commune de Boudry : Cinq personnes, dont le préfet, emportées par les eaux

    C’est triste et dommage. J’ai la chaire de poule. Toutes mes condoléances à leurs familles biologique et à leurs collègues. Que leurs âmes reposent en paix. Union de prière.

    Répondre à ce message

  • Le 15 juillet à 10:33, par caca En réponse à : Commune de Boudry : Cinq personnes, dont le préfet, emportées par les eaux

    Triste nouvelle et toutes nos condoléances à la famille des défunts et à l’état du burkinabé. Ça ne sert à se précipiter dans les cours d’eaux, la patience en cette période de pluie car la saison de pluie au Faso est au moins d’un mois. Qu’elle que soit votre mission et le véhicule la prudence est la règle de n’est pas traverser.
    Bon courage

    Répondre à ce message

  • Le 15 juillet à 10:43, par Dama Issiaka En réponse à : Commune de Boudry : Cinq personnes, dont le préfet, emportées par les eaux

    Vraiment très triste,sincéres condoleance aux familles endeuilléés,unions de priéres pour le repos des âmes des disparus.

    Répondre à ce message

  • Le 15 juillet à 11:07, par Ouedraogo Christelle En réponse à : Commune de Boudry : Cinq personnes, dont le préfet, emportées par les eaux

    VRAIMENT TRÈS TRISTE ET HORRIBLE DE MOURIR DE CETTE FAÇON !! QUE LE SEIGNEUR LES ACCUEILLE DANS SON ROYAUME ET CONSOLE LEUR FAMILLES RESPECTIVES !! EN CETTE PÉRIODE AUTANT RESTER PLUS LONGTEMPS DANS LA LOCALITÉ ET RENTRER EN SÉCURITÉ QUE DE VOULOIR RESPECTER TOUTES LES CONDITIONS DE LA MISSION ET METTRE SA VIE EN PERIL !! CAR AVANT D’ÊTRE UNE AUTORITÉ,VOUS ETES DES PAPAS,DES MAMANS,DES FRÈRES,DES SŒURS ETC... PAIX A LEURS ÂMES{}

    Répondre à ce message

  • Le 15 juillet à 11:39, par le nomade En réponse à : Commune de Boudry : Cinq personnes, dont le préfet, emportées par les eaux

    Vraiment triste ! c’est la pauvreté et la mal gouvernance, sinon dans beaucoup de pays africains sérieux o ne trouve plus ce genre d’ouvrage !

    Répondre à ce message

  • Le 15 juillet à 11:43, par Indjaba En réponse à : Commune de Boudry : Cinq personnes, dont le préfet, emportées par les eaux

    Rien qu’à imaginer cette scène morbide, j’ai des frissons. Courage, courage et encore courage à leurs proches. Que la terre du Faso leur soit légère et qu’ils reposent en paix. Chers compatriotes, il faut qu’on redouble d’ardeur dans la construction du pays. On ne peut pas continuer à utiliser plus de 50% du budget pour payer les salaires de 1% de la population. Les villageois ne demandent que des ponts et des forages. Imaginez le nombre de paysans anonymes qui meurent par noyade chaque année à cet endroit ! Là on a eut vent du drame parce qu’il s’agit des autorités sinon je suis sûr qu’il y a pleins d’autres noyades de burkinabè anonymes à plusieurs endroits. Laissons notre égoïsme et répartissons équitablement les fruits du pays. Je dis bien Équitablement , j’insiste. Je n’ai pas dit également.

    Répondre à ce message

    • Le 15 juillet à 16:35, par Kouda En réponse à : Commune de Boudry : Cinq personnes, dont le préfet, emportées par les eaux

      Indjaba,
      et si on travaillait à augmenter les recettes de l’Etat, ne disposerait-on pas automatiquement de plus de ressources pour financer les investissements, les infrastructures publiques et les autres services sociaux fondamentaux comme la santé, l’éducation, la sécurité...
      Arrêtez de raisonner de façon statique avec le pourcentage des salaires dans les recettes propres de l’Etat et adoptez une perspective dynamique dans laquelle nous pouvons faire des merveilles si nous le voulons vraiment.
      Je peux vous donner, de façon non exhaustive, des pistes pour accroître les recettes fiscales de l’Etat : imposer EFFECTIVEMENT l’immobilier au delà de la résidence principale par foyer, recouvrer tous les impôts (locaux ou non) dus par les sociétés minières, supprimer toutes les interventions des hauts responsables du pays dans les affaires fiscales (dédouanement ou impôts ordinaires) pour regler de façon discrétionnaire le paiement des impôts et taxes, assainir le secteur de la douane, supprimer les institutions budgétivoires de l’Etat, réglementer la remunération des députés une bonne fois pour toutes et éviter que les députés puissent eux-mêmes fixer leurs rémunérations, réduire le parc automobile de l’Etat en vendant l’essentiel des véhicules gourmands en carburant (voitures V8, V10, Hummer...) au profit de véhicules moins gourmands en carburant, etc.
      Pour finir, je compatis à la douleur des familles éplorées. Puisse Dieu les consoler et accueillir au paradis les défunts.

      Répondre à ce message

      • Le 16 juillet à 08:42, par kwiliga En réponse à : Commune de Boudry : Cinq personnes, dont le préfet, emportées par les eaux

        @ Kouda
        Monsieur, si j’approuve parfaitement vos propos, je ne peux, en l’état actuel des choses, que me porter en soutien de l’intervention de l’internaute Indjaba.
        Je m’explique : si les manques à gagner de notre pays, proviennent à l’essentiel des phénomènes d’abus au sommet de l’état, que vous dénoncez ici (malheureusement partiellement, tellement la liste est longue) ; on ne peut que s’étonner de l’inaction des syndicats de fonctionnaires quant-à ces problématiques, qu’ils sont les premiers à constater et donc à pouvoir dénoncer.
        Or, il nous faut ici reconnaitre que ce qui ressort le plus des revendications syndicales, ne reflète qu’un égoïsme corporatiste et ne recherche en rien l’amélioration des conditions de vie de l’ensemble de la population.
        Je ne vais pas m’appesantir sur le fait qu’une grande partie des fonctionnaires de ce pays ont déjà, pour eux et leur famille, des conditions très acceptables parfois même beaucoup plus confortables que ce que la réalité de leur salaire devrait les autoriser.
        Que cherchent-ils donc alors, si ce n’est à satisfaire la jalousie toujours grandissante vis à vis des classes plus aisées et, en même temps à affirmer encore davantage le rôle de "naba financier" qu’ils occupent au sein de leur famille élargie.
        Le véritable engagement que l’on serait en droit d’attendre aujourd’hui de syndicalistes, qui se prétendent héritiers d’idéologies sociales qui se revendiquent de la lutte des classes, ce serait de rentrer en lutte contre le pillage des ressources de notre pays, contre les abus de toutes sortes, commis par les sommets du pouvoir et, dans le même temps, œuvrer à une plus juste répartition des richesses, non pas par le don, la charité de quelques individus, qui se revendiquent d’une classe supérieure, mais par un accès plus équitable de chacun aux ressources, aux services public, à l’emploi, etc...

        Répondre à ce message

      • Le 16 juillet à 08:50, par koh En réponse à : Commune de Boudry : Cinq personnes, dont le préfet, emportées par les eaux

        mr Kouda
        ce que vous dites est juste même très juste mais vous savez au Faso les gents sont habitués à passer par la courte échelle pour arriver à leur fin. Si l’état décide de vouloir récupérer ou imposer ce vous dites vous allez voir des personnes qui vont intenter des actions en justice pour demander réparation. En exemple l’affaire Guiro. Ce mr a tenté un procès à la cour de justice de la CEDAO contre l’état burkinabè. au finishs même l’état gagnait ces procès il aurait dépenser des sommes colossales.
        Parlant des salaires mêmes l’état arrive à récupérer tout ce vous dites ceux qui ont récupéré ces sommes vont demander plus donc nous sommes toujours à la case de départ
        AUCUN PAYS NE PEUT SE CONSTRUIRE AVEC PLUS DE 50 /100 DE SON BUDGET POUR LES SALAIRE A MOINS DU 1/4 DE SA POPULATION.

        Répondre à ce message

      • Le 16 juillet à 11:31, par Zot En réponse à : Commune de Boudry : Cinq personnes, dont le préfet, emportées par les eaux

        Tout ce que tu as cité, il n’y a aucune proportion qui permet à l’état d’augmenter les recettes. Tout est déjà budgétisé, il n’y aucune nouvelle recette créée. Réduire les dépenses de l’état c’est ce que Indjaba a aussi proposé en demandant aux fonctionnaires de faire pardon dans leurs revendications, tu n’apporte rien de nouveau à ce qu’il a dit.

        Répondre à ce message

      • Le 19 juillet à 10:50, par MOUSSBIL En réponse à : Commune de Boudry : Cinq personnes, dont le préfet, emportées par les eaux

        Vous avez tout dit. Il suffit seulement d’appliquer la vraie démocratie et tout le monde vivra

        heureux. Paix à l’âme des illustres disparus et que le tout puissant pandore leurs pêchers

        Répondre à ce message

  • Le 15 juillet à 12:05, par Nabiiga En réponse à : Commune de Boudry : Cinq personnes, dont le préfet, emportées par les eaux

    C’est vraiment triste de perdre des vaillaintes personnes dans de telles conditions. Paix à leurs âmes.

    Répondre à ce message

  • Le 15 juillet à 12:08, par Le Vigilent En réponse à : Commune de Boudry : Cinq personnes, dont le préfet, emportées par les eaux

    Paix aux âmes des disparues !
    Sinceres condoléances les plus attristées aux familles, collègues et proches et autres personnes des disparus ainsi qu’a l’ensemble de la population du département de Boudry.

    Répondre à ce message

  • Le 15 juillet à 12:25, par Obama En réponse à : Commune de Boudry : Cinq personnes, dont le préfet, emportées par les eaux

    Voici les conséquences d’une inconséquence gouvernementale. Vouloir une bonne pluviométrie et des examens qui s’y tiennent en même temps dans le contexte de notre pays étaient tout simplement pas responsables.

    Répondre à ce message

  • Le 15 juillet à 12:29, par RICO En réponse à : Commune de Boudry : Cinq personnes, dont le préfet, emportées par les eaux

    Quelle triste nouvelle ! reposez en paix et que le seigneur vous accueille.
    Chers Burkinabè des villes et des campagnes, pardon ne traversez pas l eau qui coule après de grosses pluies, restez là ou vous êtes, afin l eau perde de la vitesse et en niveau. Il y a beaucoup de cas comme ça pendant chaque saison des pluies,S’IL VOUS PLAIT , NE TRAVERSEZ PAS.

    Répondre à ce message

  • Le 15 juillet à 12:30, par abdoul En réponse à : Commune de Boudry : Cinq personnes, dont le préfet, emportées par les eaux

    INNA LILLAHI WA INNA ILEYHI RADJIOUN
    paix a leur âmes ils sont mort pour la patrie en rendent le service au pays,
    dans cette période hivernage il ne faut jamais avoir confiance aux eaux,

    Répondre à ce message

  • Le 15 juillet à 13:24, par DIRE LA VERITE En réponse à : Commune de Boudry : Cinq personnes, dont le préfet, emportées par les eaux

    UNE TRISTE NOUVELLE
    QUE DIEU CONSOLE LEURS FAMILLES RESPECTIVES AINSI QUE LA NATION TOUTE ENTIÈRE !

    UNE FOIS DE PLUS L’ÉTAT EST INTERPELLÉ QUANT AU MAUVAIS ÉTAT DE NOS ROUTES COMMUNALES

    SOYONS TOUS PRUDENTS PENDANT CETTE SAISON PLUVIEUSE

    QUE DIEU BÉNISSE LE BURKINA FASO !

    Répondre à ce message

  • Le 15 juillet à 13:45, par HUG En réponse à : Commune de Boudry : Cinq personnes, dont le préfet, emportées par les eaux

    Paix aux âmes des disparus.Reposez en paix.Voyez vous on na pas besoin de tout cela. À quoi ça sert de faire déplacés des autorités pour le lancement du début dun soit disant examen. Le directeur de. lecole, du Ceg Ou du collège peut le faire oui ou non ? Encore les condoléances aux familles endeuillees.

    Répondre à ce message

  • Le 15 juillet à 13:50, par HUG En réponse à : Commune de Boudry : Cinq personnes, dont le préfet, emportées par les eaux

    Paix aux âmes des disparus.Reposez en paix.Voyez vous on na pas besoin de tout cela. À quoi ça sert de faire déplacés des autorités pour le lancement du début dun soit disant examen. Le directeur de. lecole, du Ceg Ou du collège peut le faire oui ou non ? Encore les condoléances aux familles endeuillees.que la terre vous soit légère.

    Répondre à ce message

  • Le 15 juillet à 14:01, par Kiasse NIGNAN En réponse à : Commune de Boudry : Cinq personnes, dont le préfet, emportées par les eaux

    Toutes mes condoléances à leurs familles. Paix à leurs âmes.
    Nous devons faire de la construction des routes reliant les grands centres des communes notre priorité. Je souhaite que l’argent qui sera alloué aux partis pour la campagne électorale soit affecté aux constructions des routes pour permettre au citoyen pouvoir circuler dans des bonnes conditions. Que chaque parti pour l’amour qu’il a pour sa patrie y va par ces propres moyens. La patrie ou la mort, nous vaincrons.

    Répondre à ce message

  • Le 15 juillet à 14:34, par LE MAITRE GOMYAAREE : OH MY GOD !!! En réponse à : Commune de Boudry : Cinq personnes, dont le préfet, emportées par les eaux

    OH MON DIEU QUELLE HORREUR !!!
    PAUVRES ÂMES REPOSES EN PAIX !!!
    VOUS ÊTES TOMBES LES ARMES AUX MAINS VAILLANTS SOLDATS !!!
    MES SINCÈRES condoléances
    QUE DIEU CONSOLE TOUS CEUX QU ILS ONT LAISSES !

    PS LE SACRIFICE SUPRÊME !!!

    Répondre à ce message

  • Le 15 juillet à 14:48, par Revo En réponse à : Commune de Boudry : Cinq personnes, dont le préfet, emportées par les eaux

    Vraiment triste, paix a leurs ames ! Ils ont ete surpris par l’arrivee des eaux ou quoi ? Ou bien c’est le radier qui a cede ?

    Répondre à ce message

  • Le 15 juillet à 15:17, par marie noelle En réponse à : Commune de Boudry : Cinq personnes, dont le préfet, emportées par les eaux

    paix à leur âmes merci mme OUEDRAOGO Bien dit. mieu veau etre prudent

    Répondre à ce message

  • Le 15 juillet à 16:02, par Stanis En réponse à : Commune de Boudry : Cinq personnes, dont le préfet, emportées par les eaux

    Mes sincères condoléances. Que leurs âmes reposent en paix.

    Répondre à ce message

  • Le 15 juillet à 18:47, par HUG En réponse à : Commune de Boudry : Cinq personnes, dont le préfet, emportées par les eaux

    je reviens encore en posant la question car jai le coeur meurtri. Il y aura des orphelins,des veuves et veuf alors que l,on pourrait éviter cela. Quel est le décret,loi, arrête ou loi qui dit qu’il faut que l’autorité parte pour lancer le début d’un examen.Il n y à pas. pourtant à chaque examen cela semble devenir une obligation. il faut arrête cela car cela n’existe pas dans les pays que l’on copie. Certainement que madame le préfet à reçu l’ordre de quelqu’un pour ce déplacement.je dis cela car les gouverneurs, les hauts commissaires ,les préfets et même les ministres se déplacent pour soi disant donner le top départ des examens..Pourquoi c’est ainsi ? Les directeurs d’école, deGEG, de collèges, le proviseur, bref les chefs d’établissement ne peuvent. ils pas donner le top départ des examens ? oui ils peuvent le faire. Encore que DIEU le tout puissant apaise les coeurs des proches des disparus.

    Répondre à ce message

  • Le 15 juillet à 19:50, par 1/4NE En réponse à : Commune de Boudry : Cinq personnes, dont le préfet, emportées par les eaux

    Vraiment très triste cette nouvelle. Prudence en ces temps de pluie surtout que ya eu un grand retard de la saison pluvieuse cette année au Burkina les précipitations seront abondante et irrégulieres.Vivement que l’Etat central vienne en aide au autres localités en infrastructure routiere afin que cette saison ne nous soit pas d’un grand mal.Paix à leurs âmes.Ainsi va la vie.

    Répondre à ce message

  • Le 15 juillet à 21:24, par MonOpinion En réponse à : Commune de Boudry : Cinq personnes, dont le préfet, emportées par les eaux

    Triste nouvelle. Trop de pertes en vies humaines. Paix a leurs ames. De cette tragegie, tirons les lecons suivantes :
    - Ne JAMAIS essayer de traverser un courant d’eau avec une voiture. Quelle que soit le temps necessaire, il faut attendre patiemment que la furie de l’eau passe avant de traverser. La voiture donne une impression de securite quand on est a l’interieur mais elle ne resiste pas a la force de l’eau.
    - Avoir le reflexe d’OUVRIR grandement toutes les vitres. CASSER les vitres avant que la voiture ne soit engloutie par l’eau. Certaines personnes auraient pu etre sauvees ainsi.
    - Retenir que les fenetres et la vitre avant sont des sorties de secours en cas de danger. Elles ne doivent jamais rester fermees quand il y a un danger. Il vaut mieux sortir de la voiture mouillee que de perir a l’interieur.

    Répondre à ce message

  • Le 16 juillet à 08:30, par SOURA En réponse à : Commune de Boudry : Cinq personnes, dont le préfet, emportées par les eaux

    QUE DIEU LEUR ACCORDE SA MISÉRICORDE.QU’IL SOUTIENNE LEURS FAMILLES

    Répondre à ce message

  • Le 16 juillet à 09:17, par korô lô En réponse à : Commune de Boudry : Cinq personnes, dont le préfet, emportées par les eaux

    Vraiment triste. Cela interpelle tout les travailleurs de l’Etat habilité à servir dans n’importe quelle contrée du pays. C’est le Burkina réel, on ne se souvient que du milieu rural pendant les campagnes électorales. Pas d’ouvrages dignes de son nom, mettant en péril des vies humaines et l’on a tendance à croire que le développement se limite dans les grandes villes. Que Dieu nous sauve. Paix aux âmes des illustres disparus. Toutes mes condoléances aux familles éplorées.

    Répondre à ce message

  • Le 16 juillet à 09:37, par GABRIEL DAO En réponse à : Commune de Boudry : Cinq personnes, dont le préfet, emportées par les eaux

    TTRES TRISTE PAIX A
    ETLEUR AME
    ET LE CHAUFFEUR ? SON NOM N’EST PAS MENTIONÉ ! LUI AUSSI FAISAIT PARTIE DE LA DELEGATION IL A EU UNE FAMILLE COMME LES AUTRES
    CE COMMUNIQUE DEVRAIT ETRE COMPLETÉ EN INCLUANT LE NOM DU CHAUFFEUR

    Répondre à ce message

  • Le 16 juillet à 09:37, par Mninda En réponse à : Commune de Boudry : Cinq personnes, dont le préfet, emportées par les eaux

    Par pure populisme politique ,on oblige des autorités à se déplacer pour un oui ou un non ,et à les exposer à de multiples dangers . Malheureusement ce sont nos propres autorités qui ont développé ce sentiment .Certes ,personne n’est contre que nos autorités descendent de temps en temps sur le terrain pour s’en quérir des réalités ,mais il faut éviter aussi de banaliser les déplacements de nos autorités . Certes aussi ,comparaison n’est pas raison et on me dira que les temps ont changé . Mais quand je passais mes examens du C E P E et de l’entrée en sixième ,on n’ a pas eu besoin que le commandant de cercle se déplaçât pour venir donner le coup d’envoi . Nos braves instituteurs faisaient correctement et proprement le boulot ,et personne ne pouvait même penser à tricher . Idem pour le B E P C et le BAC à Bobo au L O C .
    D’ailleurs il faut éviter d’aller déconcentrer et distraire les enfants par des flonflons d’autorités le jour des examens scolaires . Replaçons les enseignant(e)s au cœur de l’organisation des examens sans calcul politicien .
    Tous les moyens que l’on déploie à l’occasion des examens scolaires pour ces tournées des autorités sont d’une pertinence douteuse ( véhicules,frais de mission,carburant ,sécurité etc.) . On peut donner aux enseignant(e)s tous ces moyens suffisants pour qu’ils s’organisent dans les limites de chaque circonscription d’enseignement primaire et/ou secondaire . Vraiment ce drame fait très mal surtout pour la cause pour laquelle il est survenu . Paix à l’âme des disparus et que Dieu Tout Puissant les accueille dans sa miséricorde.

    Répondre à ce message

  • Le 16 juillet à 09:39, par Mninda En réponse à : Commune de Boudry : Cinq personnes, dont le préfet, emportées par les eaux

    Par pure populisme politique ,on oblige des autorités à se déplacer pour un oui ou un non ,et à les exposer à de multiples dangers . Malheureusement ce sont nos propres autorités qui ont développé ce sentiment .Certes ,personne n’est contre que nos autorités descendent de temps en temps sur le terrain pour s’en quérir des réalités ,mais il faut éviter aussi de banaliser les déplacements de nos autorités . Certes aussi ,comparaison n’est pas raison et on me dira que les temps ont changé . Mais quand je passais mes examens du C E P E et de l’entrée en sixième ,on n’ a pas eu besoin que le commandant de cercle se déplaçât pour venir donner le coup d’envoi . Nos braves instituteurs faisaient correctement et proprement le boulot ,et personne ne pouvait même penser à tricher . Idem pour le B E P C et le BAC à Bobo au L O C .
    D’ailleurs il faut éviter d’aller déconcentrer et distraire les enfants par des flonflons d’autorités le jour des examens scolaires . Replaçons les enseignant(e)s au cœur de l’organisation des examens sans calcul politicien .
    Tous les moyens que l’on déploie à l’occasion des examens scolaires pour ces tournées des autorités sont d’une pertinence douteuse ( véhicules,frais de mission,carburant ,sécurité etc.) . On peut donner aux enseignant(e)s tous ces moyens suffisants pour qu’ils s’organisent dans les limites de chaque circonscription d’enseignement primaire et/ou secondaire . Vraiment ce drame fait très mal surtout pour la cause pour laquelle il est survenu . Paix à l’âme des disparus et que Dieu Tout Puissant les accueille dans sa miséricorde.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Formation militaire : 850 énarques embarquent pour la 2e édition
Solidarité nationale : Le cabinet INDABA International vole au secours des personnes déplacées de l’arrondissement 11
Sortie de promotion : Treize filles en fin de séjour au centre MIA ALMA de l’orphelinat AMPO
Commission épiscopale justice et paix du Burkina : 71 personnes accusées de sorcellerie ont rejoint leurs communautés
Cybercriminalité : Une nouvelle brigade pour traquer les cyber-arnaqueurs
Redevabilité sociale et veille citoyenne : 20 communes du Burkina Faso passent à la loupe
Prix Nobel alternatif 2018 : Le gouvernement burkinabè octroie un passeport diplomatique à Yacouba Sawadogo
Réconciliation nationale : Le HCRUN consulte l’Unité d’action syndicale
Adoption du statut-cadre de la Police nationale : Des policiers expriment leur reconnaissance au Médiateur du Faso
Cantines scolaires : L’engagement présidentiel à assurer « un repas équilibré par jour » sur la table de réflexions !
Centre social de l’UFC-Dori : 29 jeunes filles achèvent leur formation en coupe-couture
Assurance agricole au Burkina : Le projet expliqué aux producteurs
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés