Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Lorsque tu aperçus le palmier, le palmier t’avait déjà vu. » Citation africaine ; La grammaire wolofe (1826)

Commune de Ouagadougou : Le maire dévoile le rapport d’activités de 2019

Accueil > Actualités > Société • LEFASO.NET • mardi 14 juillet 2020 à 21h40min
Commune de Ouagadougou : Le maire dévoile le rapport d’activités de 2019

Après la première session houleuse tenue le 22 juin passé, le conseil municipal de la commune de Ouagadougou a tenu sa deuxième session ordinaire ce mardi 14 juillet 2020. Une session axée sur six principaux points à l’ordre du jour. Il s’agit entre autres, des examens et adoptions du procès-verbal de la première session ordinaire, du projet de délibération portant autorisation d’adhésion de la commune de Ouagadougou à la communauté de communes dénommée ‘’Grand Ouaga’’ et de la présentation du rapport spécial 2019 du maire de la commune de Ouagadougou, etc. Un conseil boycotté par une partie des conseillers municipaux de l’opposition.

Ouvert ce mardi 14 juillet 2020, la deuxième session ordinaire du conseil municipal de Ouagadougou s’est tenue sans encombre, contrairement à la première session. Ayant constaté l’atteinte du quorum, le maire de la commune de Ouagadougou, Armand Pierre Béouindé, a ouvert la séance en rappelant les principaux points inscrits à l’ordre du jour. Les principaux points ont été examinés et adoptés à l’unanimité des conseillers municipaux présents à travers un vote à main levée.

Il s’agit précisément de l’examen et adoption du procès-verbal de la première session ordinaire du conseil municipal tenue le 22 juin 2020, de l’examen et adoption du projet de délibération portant autorisation d’adhésion de la commune de Ouagadougou à la communauté de communes dénommée ‘’Grand Ouaga’’, de l’examen et adoption du projet de délibération portant acceptation de don de trois (03) bus de la part du ministère de l’enseignement supérieur, de la recherche scientifique et de l’innovation au profit de la commune de Ouagadougou et de l’examen et adoption du projet de délibération portant acceptation de don de matériels de la part de la métropole de Lyon à la commune de Ouagadougou.

Le projet ‘’Grand Ouaga’’ s’agit de réunir la commune de Ouagadougou aux communes environnantes dans une communauté de communes qui sera gérée comme une métropole car selon Armand Pierre Béouindé, ces différentes communes se croisent sur le terrain mais au niveau de la gouvernance, il n’y a rien qui est mis en place lorsqu’il y a une activité qui concerne toutes ces communes. Pour lui, c’est une initiative qui entre dans le cadre des orientations du gouvernement et prévue par les textes.

Le point qui a retenu l’attention des conseillers municipaux, c’est la présentation du rapport d’activités du maire de la commune de Ouagadougou, Armand Pierre Béouindé. Il s’agit du compte rendu des activités menées au cours de l’année 2019. Un rapport qui devrait être présenté depuis le mois de mars 2020 et retardé malheureusement à cause de la pandémie mondiale du coronavirus.

Selon Armand Pierre Béouindé, son administration a pu renforcer les capacités de la commune de Ouagadougou en termes de ressources humaines, logistiques et de mobilisation de ressources financières. "Nous sommes en train d’asseoir une administration communale performante grâce aux différents équipements qui leur (arrondissements) ont été donnés. Il y a également la construction de plusieurs infrastructures notamment au niveau scolaire, sanitaire, de la mobilité urbaine par les routes", s’est-il défendu.

A l’issue de la présentation du rapport spécial 2019 du maire de la commune de Ouagadougou, quelques conseillers ont tiré l’attention du maire sur des questions d’actualités. Il s’agit des problèmes d’aménagement des routes surtout en période d’hivernage avec le cas récent de Rimkièta et l’épineuse question des policiers municipaux qui observent un mouvement d’humeur depuis plusieurs semaines. Armand Pierre Béouindé a rassuré les conseillers sur la volonté de son administration de faire tout son possible pour soulager les populations des zones périphériques mais reconnait que la réalisation de telles infrastructures prend du temps et coûte extrêmement chère.

Sur la question de la gestion des carrières des policiers municipaux, qui réclament notamment des recrutements au niveau BEPC et non plus avec le CEP. A cette question, le maire de la commune de Ouagadougou affirme sans détours qu’il s’agit de revendications non réalisables car dit-il, cela n’est pas soutenable financièrement par la commune et toujours selon le maire, le mouvement d’humeur, conformément aux textes en vigueur, est dans l’illégalité totale.

"Les fonctionnaires municipaux y compris les policiers municipaux sont payés sur recettes propres de la commune et il est inconcevable que 550 personnes qui sont payés grâce aux impôts des ouagavillois, refusent de travailler pendant un mois pour motif qu’elles ont des revendications structurelles qui n’arrivent pas à être réglées", explique-t-il

Tout en espérant une issue favorable de cette crise, le maire de la commune de Ouagadougou, Armand Pierre Béouindé reconnait le préjudice causé aux populations car dit-il la mission première de la police municipale, c’est la gestion de la tranquillité et la sécurité urbaine. " Et on se rend compte qu’ils sont de plus en plus absents dans les carrefours, que les gens s’installent d’une manière anarchique à cause de ce mouvement d’humeur qui en plus, est dans une illégalité totale", regrette-il.

Mamadou ZONGO (stagiaire)
Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 15 juillet à 10:29, par Le Pacifiste En réponse à : Commune de Ouagadougou : Le maire dévoile le rapport d’activités de 2019

    Quand on lutte, on doit s’arrêter un moment pour voir. est-ce que çà porte ? Si oui on continue. si non, on arrête la lutte et on opte pour une autre stratégie.Or, celle de la police municipale ne semble pas porter. c’est à travers cet écrit que moi j’ai su que la police municipale n’est pas là. et ils sont nombreux comme moi qui n’ont pas senti leur absence.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Baccalauréat 2020 : Le ministre de l’Enseignement supérieur donne le top de départ à Banfora
Baccalauréat 2020 : 125 805 candidats à la conquête du premier diplôme universitaire
SUNU Assurances : Le programme " Kiff Tes Vacances avec SUNU Assurances Vie Burkina Faso" lancé
Baccalauréat session 2020 : 3 726 candidats en lice dans la région du Sud-Ouest
Baccalauréat 2020 : 1012 candidats à l’assaut du premier diplôme universitaire dans la région du Sahel
Université Joseph ki-Zerbo/UFR/SVT : Le baboratoire Labesta revisité pour répondre aux exigences des formations doctorales
Kaya : Première session du Comité de pilotage du projet de construction de la paix et la cohésion sociale
Tabaski 2020 : 3 480 bœufs tués pour les personnes vulnérables
Province du Kourweogo : Bientôt une bibliothèque numerique pour la jeunesse
Tabaski 2020 : Qatar Charity offre 1000 moutons aux personnes nécessiteuses
L’Association Manegre-nooma pour la protection des orphelins : 25 pensionnaires retournent dans leurs familles
Tabaski 2020 : Les fidèles musulmans ont prié pour la paix, la santé et le vivre ensemble à Ouagadougou
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés