Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Il ne peut y avoir d’aujourd’hui, sans d’hier ou de lendemain, sans aujourd’hui.» Kim Jong-un

Education : L’ambassade de France signe une convention avec l’ENEP de Bobo-Dioulasso

Accueil > Actualités > Diplomatie - Coopération • LEFASO.NET • dimanche 12 juillet 2020 à 00h00min
Education : L’ambassade de France signe une convention avec l’ENEP de Bobo-Dioulasso

L’ambassade de France a signé, le vendredi 10 juillet 2020, une convention avec l’ENEP (Ecole nationale des enseignants du primaire) de Bobo-Dioulasso. Cette convention, qui s’inscrit dans le cadre du FSPI (Fonds de solidarité prioritaire pour les projets innovants, les sociétés civiles, la francophonie et le développement humain), devrait contribuer au renforcement d’un écosystème éducatif innovant, à travers la formation initiale et continue du corps enseignant et l’appui aux structures de formation des maîtres.

Au cours de la cérémonie, l’ambassadeur de France au Burkina, Luc Hallade, et le directeur général de l’ENEP (Ecole nationale des enseignants du primaire) de Bobo-Dioulasso, Roger Kaboré, ont procédé à la signature de la convention en présence du secrétaire général de la région des Hauts-Bassins, Sayouba Ouédraogo.

Ainsi, le projet propose de travailler sur une approche didactique plus proche des besoins réels des élèves, par une modernisation des stratégies d’enseignement-apprentissage. Ce renforcement, centré sur les besoins contextualisés de l’apprenant dans les établissements burkinabè et les établissements franco-arabes, s’articule autour de la promotion d’un enseignement du français certifié incluant les innovations éducatives et linguistiques numériques dans trois lieux pilotes.

Il vise également à consolider les capacités pédagogiques et professionnelles des enseignants, et à optimiser les chances de réussite scolaire et sociale des élèves.

Par ailleurs, le FSPI « Construction d’un écosystème éducatif innovant au Burkina Faso dans la région des Hauts-Bassins » poursuit et pérennise les actions du FSPI « Environnement francophone au Burkina Faso » mené en 2018 et 2019 à travers trois composantes : appuyer le déploiement d’un enseignement de qualité certifié dans les Ecoles nationales des enseignants du primaire (ENEP), soutenir l’apprentissage du français des jeunes adultes diplômés dans un cursus franco-arabe en situation de précarité professionnelle, développement d’une offre numérique de formation continue pour les enseignants de la région des Hauts-Bassins dans deux lieux innovants.

L’ensemble des actions du projet sont en faveur de la jeunesse, cible principale de la création d’un écosystème éducatif innovant au Burkina Faso dans la région des Hauts-Bassins. A travers son kit pédagogique, le projet pourra étendre son champ d’action à un grand nombre d’écoles de la région.
La prise en compte du facteur genre est également de mise, car très peu de femmes sont actuellement formatrices de formateurs au Burkina Faso.

Selon Luc Hallade, ce projet renferme des volets dont celui de l’enseignement à distance, la mise en place de centre de langues de référence à la Direction de l’enseignement post-primaire et secondaire et à l’Institut français, de façon à développer la capacité d’accueil en certification de langue française appliquée à différentes spécialités. Cependant, le volet qui lui tient à cœur est l’aide aux élèves des écoles franco-arabes qui vise à relever leur niveau en français.

Photo de Famille

Selon Roger Kaboré, ce projet, qui met en avant l’utilisation des technologies de l’information et de la communication, renforcera les compétences des enseignants pour qu’ils les transmettent aux élèves. Dans le cadre du projet, il est prévu l’aménagement de salles d’informatique équipées avec la connexion nécessaire, pour soutenir les enseignements. Financés à hauteur de 67 millions de FCFA, ces aménagements devraient démarrer à la rentrée scolaire 2020-2021.

Haoua Touré
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Initiative d’autonomie du Sahara sous la souveraineté du Maroc : La dynamique internationale est enclenchée
CEDEAO : Les ministres des Affaires étrangères, de la défense ou de la sécurité en conclave
G5 Sahel : Le secrétaire exécutif du Comité interparlementaire chez le Premier ministre Dabiré
Assemblée nationale : Alassane Bala Sakandé reçoit les ambassadeurs de la Belgique et de la Chine
Aide humanitaire : La France promet plus de 10 millions d’euros au Burkina en 2021
Coopération : L’ambassadrice du Tchad au Burkina, Elisabeth Kadé Ndilguem, n’est plus
Coopération : Jean Yves Le Drian à Ouagadougou pour parler sécurité avec Roch Kaboré
BURKINA-USA : “De manière pacifique, les élections ont suivi l’ordre constitutionnel”, J. Peter Pham, l’envoyé spécial des États-Unis à l’investiture du président du Faso
G5 Sahel/Burkina : Cap sur les actions diligentes, réalistes, mesurables à impact rapide
Election du nouveau Secrétaire exécutif de l’OTICE : Aucun des deux candidats n’a obtenu le précieux sésame !
Burkina : Le PNUD identifie des solutions locales innovantes pour impulser le développement
Sandra Lattouf, nouvelle Représentante de l’UNICEF au Burkina Faso
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés