Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Qui ose traverser les grands fleuves ne craint pas les petites rivières.» Proverbe Chinois

Prix burkinabè de la qualité 2020 : CIMBurkina maintient sa place de champion dans la catégorie B

Accueil > Actualités > Société • PUBLI-REPORTAGE • samedi 11 juillet 2020 à 12h24min
Prix burkinabè de la qualité 2020 : CIMBurkina maintient sa place de champion dans la catégorie B

La 9e édition du Prix burkinabè de la qualité a connu son apothéose, vendredi 10 juillet 2020 à Ouagadougou, avec la cérémonie de remise des trophées. Sur la plus haute marche du podium, dans la catégorie B (entreprise employant entre 20 et 100 personnes), trône CIMBurkina, leader du ciment. La cérémonie a connu la présence effective du président du Faso, Roch Kaboré, et du Premier ministre, Christophe Dabiré.

« Démarche qualité dans un contexte de crise économique, outils de résilience pour les entreprises ». C’est sous ce thème que se sont tenus conjointement, les 9 et 10 juillet 2020, la 9e édition du Prix burkinabè de la qualité et les 30es journées nationales de la qualité. L’objectif étant de promouvoir la culture de la qualité au sein des entreprises et présenter ses enjeux surtout en période de crise comme celle que traverse le pays avec la maladie à coronavirus. Le clou des activités, qui est indéniablement la remise des prix aux acteurs, s’est tenue à l’hôtel Silmandé, vendredi 10 juillet, en présence du chef de l’Etat, Roch Kaboré.

La cérémonie de remise des prix s’est déroulée à l’hôtel Silmandé.

Un deuxième sacre consécutif

CIMBurkina, entreprise de fabrication et de distribution de ciment, installée dans la zone industrielle de Kossodo, bien connue pour son label « Qualité » des ciments, s’est toujours démarquée par l’excellence dans la qualité de son service et de ses produits. Ainsi, après avoir remporté le premier prix de la qualité dans la catégorie B en 2019, la société réédite l’exploit cette année en se maintenant à la plus haute distinction, toujours dans la même catégorie. Le trophée a été remis au responsable du système de management intégré, Michel Barro, par le Premier ministre Christophe Dabiré.

« Ce prix ne nous a pas surpris parce que nous sommes résolument engagés dans la qualité depuis des années. Nous avons confiance au système que nous avons mis en place et nous sommes confiants quant à l’apport de ce système par rapport à nos activités. Ce prix est une double reconnaissance et nous en sommes très fiers », a déclaré Michel Barro, coiffé du célèbre chapeau de Saponé.

Michel Barro, responsable du système de management intégré de CIMBurkina, posant avec le trophée.

Une triple certification ISO

A l’en croire, CIMBurkina s’est imposé au fil des années comme le leader du ciment grâce à son système de management intégré qui lui a permis d’être triplement certifiée ISO 45 001 pour la santé sécurité au travail, ISO 14 001 au titre de sa conformité aux exigences environnementales, et ISO 9001 pour la qualité. CIMBurkina est donc l’une des rares entreprises du Burkina Faso ayant reçu une triple certification dans la norme ISO, et selon M. Barro, « les clients devraient choisir CIMBurkina parce qu’en venant vers la société, leurs besoins sont pris en compte ».

Recommandations du jury

Notons que le jury de cette 9e édition du Prix burkinabè de la qualité et des 30es journées nationales de la qualité a été présidé par Simone Zoundi, promotrice des journées de l’agroalimentaire. Plusieurs recommandations ont été formulées. Aux entreprises lauréates, il leur a été recommandé d’assurer un rôle de leader dans leurs secteurs d’activités afin d’attirer les autres entreprises dans la démarche qualité et d’assurer aussi une veille qualité de plus en plus performante.

e chef de l’Etat et le Premier ministre ont posé avec les lauréats pour la postérité.

A l’endroit de l’Etat, il a été recommandé de prévoir l’accompagnement des entreprises candidates, notamment celles des niveaux 1 et 2, d’apporter une assistance technique aux entreprises qui doivent compétir aux prix CEDEAO et africain de la qualité. Il a été aussi demandé à l’Etat de mettre en place un référentiel spécifique du Prix burkinabè de la qualité (PBQ) pour l’évaluation des entreprises qui n’ont pas encore mis en place un système de management de la qualité, et de faire une étude de l’impact de l’organisation du PBQ sur l’amélioration de la compétitivité des entreprises burkinabè.

En rappel, CIMBurkina, filiale de l’allemand Heidelberg Cement, a commencé son opération d’exploitation en 2014. Elle a doublé sa capacité production l’année dernière avec la mise en service de son deuxième broyeur qui lui permet de produire jusqu’à 2 millions de tonnes de ciment par an.

Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Formation militaire : 850 énarques embarquent pour la 2e édition
Solidarité nationale : Le cabinet INDABA International vole au secours des personnes déplacées de l’arrondissement 11
Sortie de promotion : Treize filles en fin de séjour au centre MIA ALMA de l’orphelinat AMPO
Commission épiscopale justice et paix du Burkina : 71 personnes accusées de sorcellerie ont rejoint leurs communautés
Cybercriminalité : Une nouvelle brigade pour traquer les cyber-arnaqueurs
Redevabilité sociale et veille citoyenne : 20 communes du Burkina Faso passent à la loupe
Prix Nobel alternatif 2018 : Le gouvernement burkinabè octroie un passeport diplomatique à Yacouba Sawadogo
Réconciliation nationale : Le HCRUN consulte l’Unité d’action syndicale
Adoption du statut-cadre de la Police nationale : Des policiers expriment leur reconnaissance au Médiateur du Faso
Cantines scolaires : L’engagement présidentiel à assurer « un repas équilibré par jour » sur la table de réflexions !
Centre social de l’UFC-Dori : 29 jeunes filles achèvent leur formation en coupe-couture
Assurance agricole au Burkina : Le projet expliqué aux producteurs
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés