Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Qui ose traverser les grands fleuves ne craint pas les petites rivières.» Proverbe Chinois

Réconciliation nationale : La CODER et le HCRUN unissent leur force pour l’atteinte de l’objectif

Accueil > Actualités > Société • LEFASO.NET • vendredi 10 juillet 2020 à 10h30min
Réconciliation nationale : La CODER et le HCRUN unissent leur force pour l’atteinte de l’objectif

Le haut conseil pour la réconciliation et l’unité nationale (HCRUN) et la coalition pour la démocratie et la réconciliation nationale (CODER) se sont rencontrés, jeudi 09 juillet 2020 à Ouagadougou. Au cours de cette rencontre, plusieurs sujets ont été abordés par les deux parties notamment la question de la réconciliation nationale et la compensation des victimes de l’insurrection populaire des 30 et 31 octobre.

Au sortir de cette rencontre à bâton rompu, le président du haut conseil pour la réconciliation et l’unité nationale (HCRUN), Léandre Bassolé, s’est dit satisfait des échanges avec la coalition pour la démocratie et la réconciliation nationale (CODER). Cette rencontre, explique-t-il, est la 5e du genre qui se tient entre le HCRUN et les différentes organisations de la société afin d’échanger et partager autour de la mission du HCRUN qu’est la réconciliation nationale.

« Des partages pour que nous accordons nos violons, pour être sûr que nous avons la même compréhension de la réconciliation et partageons les mêmes valeurs qui doivent nous motiver dans le processus, à savoir aller ensemble de manière inclusive pour en faire un processus fort dans la cohésion des membres de notre société », a-t-il déclaré, relevant que cette union des forces doit également se faire autour d’un certain nombre de problèmes clés qui entourent le processus de réconciliation et sans la résolution desquels, il n’aura aucune chance de réussite.

Le président du HCRUN, Léandre Bassolé

C’est pourquoi, le premier responsable du HCRUN a tenu à remercier la CODER pour les propos francs qu’ils ont eus avec eux. Et au travers de cette rencontre, des attentes et suggestions sur la réconciliation, la compensation des victimes des 30 et 31 octobre 2014 ont été faites au HCRUN qui dit avoir pris bonne note et promet de les utiliser pour la consolidation du processus de réconciliation

La CODER à la rencontre avec le président du HCRUN

Quant au Dr Ablassé Ouédraogo, cet échange intensif de trois heures avec le président du HCRUN et son équipe a été fructueux. Fructueux, parce qu’il a permis, dit-il, d’apprendre du président du HCRUN, le contenu du travail de son l’institution et son programme d’activités. Et ce qui nous rassure après cette séance de travail, précise-t-il, c’est que la CODER, qui fait de la réconciliation son cheval de bataille, est sur la même longueur d’onde que le HCRUN.

Il n’y a pas d’autres alternatives

La question de la réconciliation nationale, c’est l’affaire de tous, a insisté Ablassé Ouédraogo, affirmant qu’avec cet échange, tout le monde a compris qu’il faudrait qu’on partage le même langage, qu’on ait la même compréhension du contenu de la réconciliation. « Et nous sommes tous d’accord que la réconciliation nationale est un impératif catégorique pour le Burkina Faso et une impérieuse nécessité, parce qu’on ne peut pas construire la nation, l’unité nationale, si nous ne sommes pas réconciliés, si le Burkina Faso n’est pas réconcilié avec lui-même et il n’y a pas d’autres alternatives », a-t-il laissé entendre.

Le président de la CODER, Ablassé Ouédraogo

Toutefois, cette rencontre a été l’occasion pour lui de revenir sur l’annonce du président de l’AN sur l’importance d’aller à la réconciliation nationale. Et selon lui, « c’est quand même généreux de sa part, si l’on regarde le temps perdu, les morts que l’on aurait pu sauver et des situations difficiles ».

« Soyons sérieux, il n’y a qu’un seul Burkina Faso et c’est nous tous qui allons construire le pays, évitons donc les calculs machiavéliques en travaillant pour l’intérêt supérieur de la nation », a-t-il insisté.

Et pour conclure, Ablassé Ouédraogo a invité les autorités du pays à donner au HCRUN les moyens pour rendre effective la question de la réconciliation nationale. Et ces moyens, selon lui, se résument dans la volonté politique. Aussi il lance un appel au président du Faso à enclencher sans délai le processus de la réconciliation nationale.

Yvette Zongo
Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 10 juillet à 14:48, par Tengbiiga En réponse à : Réconciliation nationale : La CODER et le HCRUN unissent leur force pour l’atteinte de l’objectif

    Il existe toujours ce CODER ? Ablassé s’accroche pour exister. Ça fait tout de même pitié.

    Répondre à ce message

  • Le 10 juillet à 16:10, par Sidpassata Veritas En réponse à : Réconciliation nationale : La CODER et le HCRUN unissent leur force pour l’atteinte de l’objectif

    C’est une perte de temps et d’énergie par des structures dont la légitimité constitutionnelle est contestable alors qu’elles s’arrogent le droit de proposer des processus qui engageraient le budget national alors que l’intérêt national de tels processus est douteux et très contesté pour le citoyen lambda, contribuable au budget l’Etat.
    - D’accord pour la réconciliation de ceux qui se sentent en conflit et qui consentent librement à se réconcilier et en payer le prix, sans que cela n’engage le denier public.
    - Par ailleurs, les tribunaux du Burkina sont là pour rendre justice à tous ceux qui se sentent lésés et dont les bourreaux refusent un arrangement à l’amiable. Cela aussi ne concerne pas la nation, mais les individus et les règles pour rendre justice sont là pour tous.
    - Quant aux politiciens qui ne savent plus quoi faire pour exister sur la scène politique nationale, je leur conseille de noter pour de bon que "plus rien ne sera comme avant". Plus de journée nationale du pardon qui ne signifient rien ! Plus question de faire de la crise qui mine des aventuriers en politique une crise de toute la nation. En cela, on a vu ici des gens qui ne pouvait pas se trouver un candidat conforme à la constitution pour leur parti et qui ont pensé que la modification d’un article de la dite constitution résoudrait leur problème.
    - Le peuple tout entier n’est pas composé que des militants des partis politiques. Alors si des politiciens ou des partis n’arrivent pas à s’entendre, si certains d’entre eux n’arrivent plus à exister sur la scène politique, c’est leur problème, ce n’est pas un problème de la nation entière : que ceux qui doivent disparaître de la scène disparaissent et que ceux qui pensent qu’ils peuvent gouverner le pays nous donnent rendez vous dans les urnes pour les différentes élections, les citoyens sont près à les réconcilier de manière définitive et indiscutable dans les urnes. Que les meilleurs gagnent et que les autres changent d’activité ou partent à la retraite si la politique ne leur réussit pas ! C’est simple !

    Répondre à ce message

  • Le 10 juillet à 16:46, par Mkouka En réponse à : Réconciliation nationale : La CODER et le HCRUN unissent leur force pour l’atteinte de l’objectif

    Si l’on me demandait avec qui je dois me reconcilier j’avoue que j’aurai du mal a identifier la personne en face. Par contre je peux dire et citer des actes de nature criminelle qui ont eu lieu dans notre pays, poses par des individus et pour lesquels je ne suis pas content. Cela pour les raisons dont : la souffrance des populations ou individus victimes, l’impunite de ces actes, leur consequences niveau development et bien-etre de l’homme burkinabe, l’ atteinte son integrite et a sa dignite, par exemple. Voila en bref les raisons pour lesquelles je suis meme fache contre des compatriotes qui ont commis ses actes impardonnables sans sanctions d’autant plus que commis volontairement pour satisfactions personnelles. Non, je n’ai pas du tout l’intention de me reconcilier ou me concilier avec des esprits malsaints, egoistes, diviseurs et impitoyables. Plutot nous devons les punir pour une lecon et les combattre tout le temps. Ceci dans linteret general. Il n y a pas de conflit de communautes ou ethniques au Burkina. Meme pas de conflits de partis politiques mais d’hommes politiques. Cest eux le probleme dont on fait une question de reconciliation nationale. Jespere ne pas me tromper sur cette question.

    Répondre à ce message

  • Le 10 juillet à 21:18, par Mechtilde Guirm En réponse à : Réconciliation nationale : La CODER et le HCRUN unissent leur force pour l’atteinte de l’objectif

    Kaï M’Dwelldamba, il était temps. Que Dieu habite votre démarche, qu’Il se mette au-devant de vos pas et vous raffermisse les plantes de vos pieds.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Cybercriminalité : Une nouvelle brigade pour traquer les cyber-arnaqueurs
Redevabilité sociale et veille citoyenne : 20 communes du Burkina Faso passent à la loupe
Prix Nobel alternatif 2018 : Le gouvernement burkinabè octroie un passeport diplomatique à Yacouba Sawadogo
Réconciliation nationale : Le HCRUN consulte l’Unité d’action syndicale
Adoption du statut-cadre de la Police nationale : Des policiers expriment leur reconnaissance au Médiateur du Faso
Cantines scolaires : L’engagement présidentiel à assurer « un repas équilibré par jour » sur la table de réflexions !
Centre social de l’UFC-Dori : 29 jeunes filles achèvent leur formation en coupe-couture
Assurance agricole au Burkina : Le projet expliqué aux producteurs
Conflits communautaires : L’implication de la femme dans la restauration de la paix et la promotion de la cohésion sociale
Santé communautaire : Bientôt une task-force pour coordonner les interventions
Nestlé Burkina : Trois respirateurs pour sauver des vies
Ziniaré : Le directeur de la maison d’arrêt et de correction placé sous mandat de dépôt pour extorsion de fonds
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés