Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Qui ose traverser les grands fleuves ne craint pas les petites rivières.» Proverbe Chinois

Situation nationale : Ousmane SO interpelle le président du Faso afin de savoir ce qu’il se passe

Accueil > Actualités > Opinions • • mardi 7 juillet 2020 à 22h40min
Situation nationale : Ousmane SO interpelle le président du Faso afin de savoir ce qu’il se passe

Le slogan de la compagne du président Kaboré en 2015 était Roch, la réponse. Sur la base de cela et avec la situation que vit le Burkina Faso, un citoyen interpelle le locataire de Kosyam pour savoir ce qui se passe. Il aborde notamment la mal gouvernance mais aussi l’insécurité. Il utilise « Y’A WANNA, KOBEDI » respectivement en langue Mooré et Dioula qui veut dire qu’est-ce qu’il y a. Lisez !

PRÉSIDENT ROCH LA RÉPONSE, Y’A WANNA, KOBEDI ?

Au Burkina Faso, c’est la patrie ou la mort, donc trépasser vaut mieux que la honte.

Président ROCH la Réponse, y’a wana, kobedi ?
On nous dit que le Faso d’abord.

Que malgré tout nous sommes résilients.
D’autant plus que des routes sont bitumées çà et là. 
Des ponts se dressent par endroit,
Et même des bâtiments sortent de terre.
Pour certains, nous devons dire merci aux marchés PPP, pour d’autres, il faut saluer les PTF.

Toutefois, la pluie, le contrôleur naturel, vient nous rappeler par moment l’esprit de gloutonnerie qui cohabite avec ces infrastructures.
Semble-t-il que le panier de la ménagère souffre le martyr.
ROCH la Réponse, y’a wanna, kobedi ? 

Les journaux d’investigations mettent en lumière de façon permanente l’appétit vorace de votre cercle restreint.

Vous dites que c’est la critique facile.
Vous avez accusé hier votre ancien patron de velléités de patrimonialisation.
Pourquoi ce laxisme aujourd’hui alors ?
Ne dit-on pas que ce qui a tué macloclo, c’est ça qui va tuer maclacla.
Les gens disent que y’a plus l’argent au pays,
Vos proches disent que c’est parce que l’argent sale ne circule plus comme avant.

Mais apparemment les "audios gate" prouvent bien le contraire.
ROCH la Réponse, c’est quoi donc le problème ?

En tout cas, le 04 juillet 2020 à bourse du travail de Ouagadougou, il a été dit que les recrutements sur mesures nouvelles cachent beaucoup de mouta mouta.

Ce mouta mouta jouerait contre les enfants du bas peuple car n’ayant pas la capacité de poser une pierre sur leurs dossiers,

ROCH la Réponse, ici là y’a wanna, kobedi ?

Pire, le grin dit que votre promesse faite de régler en cent jours le chômage des jeunes est encore attendue à cinq mois de la fin de votre mandat.

Il y’a même le teigneux activiste qui disait l’autre jour que notre école est à la croisée des chemins avant de conclure que quelqu’un a dit à l’assemblée nationale que les enfants des gouvernants étudient à l’extérieur du pays.

Aussi, l’éternel impertinent a fini par dire que vous appelez les jours pairs les Burkinabè à l’union contre le terrorisme pendant que les jours impairs vous ne condamnez pas avec véhémence les actes de stigmatisations.

Le fou du roi a fini par affirmer que quoiqu’il en soit, le 22 novembre 2020 une réponse sera donnée à la situation du pays.

ROCH la Réponse, y’a wanna, kobedi ?

Ousmane SO
Président
Association convergence citoyenne et Panafricaine CCP

Vos commentaires

  • Le 7 juillet à 18:50, par HUG En réponse à : Situation nationale : Ousmane SO interpelle le président du Faso afin de savoir ce qui se passe

    on ne fait pas du nouveau avec du vieux. les artisans du CDP c’etait qui ! Qui vivra vera.

    Répondre à ce message

  • Le 7 juillet à 19:39, par Jk En réponse à : Situation nationale : Ousmane SO interpelle le président du Faso afin de savoir ce qui se passe

    Merci Petit YODE du Burkina Faso. Ils font semblant de dormir en voulant entraîner les gens. L’esprit des 30 et 31 octobre 2014 est toujours présent. #ce qui a tué macloclo peut tuer maclacla# . Ce qui a aplati la nuque-là, c’est ça qui a expulsé les yeux de leur cavité. A bon entendeur, salut !

    Répondre à ce message

  • Le 7 juillet à 20:35, par Jamaal Ahmed En réponse à : Situation nationale : Ousmane SO interpelle le président du Faso afin de savoir ce qui se passe

    Monsieur So si vous êtes du CDP je vous comprends pour avoir perdu le pouvoir. Mais le comportement du CFOP me conforte que la politique est dégoutante. Comment comprendre cette union contre Blaise et le faire partir du pouvoir et être incapable de s’unir pour lutter contre le terrorisme ? Après les élections de 2015 Zephirin est aller féliciter Rock. Est ce a dire que les militants de L’UPC doivent rester a la maison jusqu’aux prochaines élections de 2020. Il faut se donner la main pour sauver le Faso. Mais non une occasion de fustiger le pouvoir en place pour la conquête du pouvoir. Du coup on oublie que Rock est venu trouver le Faso sans armée. Le RSP defendait Blaise et compagnie et non le Faso. Vous me direz que certains étaient avec Blaise mais qui pouvait dire au président de commander des armes ? Il faut restaurer l’armée . Acheter des armes et former les FDS en combien de temps.. Tout le mônde félicite les FDS mais fustige le chef suprême des armées.

    Répondre à ce message

  • Le 7 juillet à 21:05, par Séraphin Pierre En réponse à : Situation nationale : Ousmane SO interpelle le président du Faso afin de savoir ce qui se passe

    En réalité, la sécurité ne préoccupe pas Roch et son MPP. En effet, leurs ex-collaborateurs, ceux du passé regrettable (suivez mon regard) leur avaient dit qu’ils ont pris le pouvoir mais ils ne gouverneront pas. Donc, le challenge de Roch et son MPP, c’est montrer que malgré l’insécurité, ils ont travaillé. Les attaques terroristes et les morts, ne sont donc pas leur préoccupation première. Ils sortent de temps en temps en parler juste pour contenter les gens et faire semblant d’être préoccupés. Mais, leur première préoccupation, c’est d’être réélus pour 5 ans.

    Les Burkinabè doivent savoir que si Roch est réélu, la fin de l’insécurité n’est pas pour demain.
    Pour un développement du Burkina et pour une égalité des chances, les électeurs doivent exclure et le MPP des affaires à partir de 2021 et mettre le CDP très très loin du pouvoir. Avec le MPP et alliés, ça sera l’insécurité pour 5 autres années et avec le CDP et alliés, ça sera la descente aux enfer du Burkina Faso.

    Si vous n’y croyez pas, votez un des deux ; vous me donnerez raison.

    Répondre à ce message

    • Le 8 juillet à 12:01, par kiriki En réponse à : Situation nationale : Ousmane SO interpelle le président du Faso afin de savoir ce qui se passe

      Séraphin, je compte sur vous pour commencer à expliquer ce que vous avez abrégé ici. Moi je ne défend pas le MPP. Parce que s’il avait fait de la sécurité une préoccupation, j’allais mettre mon désaveu de côté et dire je vais le voter pour la stabilité.
      Mais, je vois même pas comment ils comptent régler ce problème combien crucial au Burkina. Qui peut me dire que lui il dort tous les jours peinard sans redouter de se faire attaquer dans son logis en ville a Ouagadougou. Qui ? Vous croyez que c’est parce que on cite les autres à chaque fois que ceux de la ville sont hors d ’atteinte ? On se couche et se réveille avec le terrorisme. Réveillons nous. On doit se battre pour faire disparaître le terrorisme.

      Répondre à ce message

  • Le 7 juillet à 21:45, par SOME En réponse à : Situation nationale : Ousmane SO interpelle le président du Faso afin de savoir ce qui se passe

    "ce qui a tué macloclo peut tuer maclacla" peut-on etre plus clair depuis qu’on lui crie attention ca depasse les bornes donc ca deborde et ca va exploser. Mais lui prefere regarder, ecouter ceux qui le ligote donner a l’ennemi.

    je suis decu : la trahison ne pouvait pas aller jusqu’a ce point. C’est a croire meme que Roch etait d’accord avec la fin de la revolution le 15 oct 87. Et le 30 31 oct 14 n’etait qu’un positionnement tactique pour arriver a ce pouvoir que le clan Blaise en voulait pas leur partager

    Mais souviens-toi : Blaise lui meme avec tout son RSP (que tu n’as pas), ne pensait pas que ca pouvait lui arriver. Or s’il en a été ainsi du bois vert, qu’en sera-t-il du bois mort ? Tu fais confiance a certains ? Tu le verras encore pire, mais trop tard.

    je ne dis pas que c’est facile, non ! jamais ! mais qu’as tu fait ? "Ce n’est pas parce que les choses sont difficiles qu nous n’osons pas, c’est parce que nous n’osons qu’elles sont difficiles" (Seneque)
    Quel gachis !
    SOME

    Répondre à ce message

  • Le 8 juillet à 13:31, par Le Pacifiste En réponse à : Situation nationale : Ousmane SO interpelle le président du Faso afin de savoir ce qu’il se passe

    vaut mieux se taire que d’écrire des choses comme ça. apporte nous des écrits qui éclairent, des analyses sérieuses au lieu de ces baratins

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Présidentielles d’octobre 2020 : Alassane Ouattara, Alpha Condé même come-back
Burkina Faso : Retour sur la question communautaire
Conflits fonciers au Burkina, pour quels mécanismes de résolution ? Selon Vincent De Paul Kaboré
Enfants talibés et enfants de la rue : Karim Ouédraogo rappelle la nuance
Province du Sanguié : Un citoyen s’insurge contre le bannissement de 6 personnes dans le village de Pouni pour raison de sorcellerie
Présidentielle de 2020 au Burkina : Le triple axe d’un projet politique
Burkina-Faso : Sidiki Zerbo s’interroge sur la place de la chefferie traditionnelle dans la création de notre pays
La Poste Burkina Faso : Un citoyen indigné du mépris des clients
CDP : Pour Me Paul Kéré, Eddie Komboïgo est un candidat légal et légitime
Lutte contre le coronavirus : Un citoyen attire l’attention du Président du Faso sur les risques d’un partenariat avec la Fondation Bill and Melinda Gates
Situation nationale : Résoudre le casse-tête des élections et mobiliser la nation pour faire face à l’insécurité et à la division
Mort Tragique de Georges Floyd : La brutalité policière est un veritable paradoxe
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés