Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Insistons sur le développement de l’amour, la gentillesse, la compréhension, la paix. Le reste nous sera offert.» Mère Teresa, Religieuse (1910 - 1997)

SYSCOHADA révisé : Une vingtaine de financiers d’OSC outillés par Oxfam

Accueil > Actualités > Société • LEFASO.NET • vendredi 3 juillet 2020 à 21h50min
SYSCOHADA révisé : Une vingtaine de financiers d’OSC outillés par Oxfam

Ce vendredi 3 juillet 2020 s’est achevé à Ouagadougou, l’atelier de formation des personnes en charge des finances et de la comptabilité des OSC partenaires du Fonds DANIDA sur le SYSCOHADA révisé applicable aux projets, ONG et associations. A l’issue de cette formation, ils devraient désormais appliquer ce SYCOHADA révisé dans la gestion de la comptabilité de leurs organisations conformément aux standards en vigueur dans l’espace OHADA.

Ils sont une vingtaine de personnes en charge des finances et de la comptabilité des organisations de la société civile (OSC) partenaires du Fonds DANIDA à avoir pris part à la formation sur le SYSCOHADA révisé applicable aux projets, ONG et associations.

Selon Bertin Lukanda, team leader du Projet société civile de DANIDA, c’est le 1er janvier 2018, que le SYCOHADA révisé est entré en vigueur dans l’espace OHADA. Pourtant deux ans après, il se trouve que certains financiers des OSC partenaires du Fonds d’appui DANIDA aux OSC, dont Oxfam est le gestionnaire, ne sont pas informés de ce nouveau SYCOHADA, ou s’ils sont informés, n’ont pas connaissance des nouvelles exigences de ce système comptable révisé de l’espace OHADA.

Bertin Lukanda, team leader du Projet Société civile du Fonds DANIDA géré par Oxfam

Ce qui posait quelques problèmes lors de la reddition des comptes. « Le fonds DANIDA gère des ressources publiques mis à disposition par coopération et donc de ce point de vue, ces ressources doivent être manipulées avec le respect des règles d’usage. Depuis quelques années, on a constaté que dans la reddition des comptes que nous recevons de nos partenaires, il y avait quelques insuffisances en rapport avec les référentiels actuels », explique M. Lukanda.

C’est au regard de cette situation donc, qu’une formation a été organisée à leur endroit pour renforcer leurs capacités et leur permettre de mettre à jour leurs connaissances en la matière. « Il était important que nous puissions mettre à niveau ces acteurs qui manipulent la chaine des dépenses, pour que dans la reddition des comptes, nous puissions avoir des états financiers qui soient susceptibles d’être transmis à nos bailleurs de fonds et qui soient fiables », a indiqué Bertin Lukanda.

M. Lukanda remettant son attestation de fin de formation à l’une des particpantes

Les participants, pour leur part, sont sortis satisfaits des trois jours de formation. « La formation nous a permis d’appréhender tous les aspects du SYSCOHADA révisé, que ce soit sur le plan des lois, sur le plan de la pratique comptable et on nous a vraiment fourni une bonne documentation », a affirmé Mamadou Coulibaly, comptable du Réseau national de lutte anti-corruption.

Mamadou Coulibaly, comptable au RENLAC salue cette formation, qui a permis de mettre à jour ses connaissances sur le SYSCOHADA révisé

Il ajoute que les connaissances acquises lors de la formation lui permettront désormais de travailler conformément aux normes en vigueur. Ça va changer notre façon de travailler, puisqu’on fait face souvent aux contrôleurs qui nous posent certains soucis avec le SYSCOHADA révisé. On sera à mesure de réponde à leurs préoccupations maintenant sans gêne, parce que quand on n’a pas une connaissance sur quelque chose, c’est difficile d’expliquer. Maintenant on pourra parler d’égal à égal. », a indiqué M. Coulibaly.

Justine Bonkoungou
Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 7 juillet à 13:25, par Le Pacifiste En réponse à : SYSCOHADA révisé : Une vingtaine de financiers d’OSC outillés par Oxfam

    J’ai toujours dit aux jeunes journalistes d’être précis dans leurs articles. le SYSCOHADA, c’est quoi ? tout le monde ne le connait pas. Les élèves et les étudiants et tous ceux qui ont fait la comptabilité peuvent en parler. et les autres ? et vos lecteurs ? Comment on peut écrire un sigle à l’intention des lecteurs sans le définir. Le plan OCAM a laissé la place au plan SYSCOHA lui-même ayant laissé la place au SYSCOHADA (Système Comptable de l’Organisation pour l’Harmonisation en Afrique du Droit des Affaires) qui est utilisé actuellement.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Université Joseph Ki-Zerbo : Une statue pour vivifier davantage l’idéal de l’éminent historien
Cohésion sociale : Lookman Sawadogo apporte sa contribution à travers « Se réconcilier ou périr, chronique d’une nation en sursis… »
Education : Bolloré Transport & Logistics vole au secours des élèves du CEFISE
Desserte en eau potable de la ville de Ouahigouya : L’ONEA rassure les populations de la cité de Naaba Kango
Industries créatives et gouvernance de la culture : Les acteurs culturels examinent le budget annuel et le plan de passation des marchés
Perturbations de cours à Ouagadougou : Le Gouvernement "fera tout" pour traduire les auteurs en justice
Santé publique : Quelles priorités pour le quinquennat 2021-2025 au Burkina Faso ?
Phénomène des taxis à gaz : L’Etat ruse-t-il avec un danger ou est-il pris dans un piège ?
Protection sociale sensible aux enfants : L’ONG Save the Children rend visite aux bénéficiaires du projet PEPSSE dans le Mouhoun
Burkina : L’Institut des Sciences des Sociétés tient ses quatrièmes journées scientifiques
Sécurité sociale : La CNSS échange avec ses partenaires sociaux à Nouna afin d’améliorer le service rendu
11 décembre 2020 à Banfora : Le ministre Siméon Sawadogo inaugure des infrastructures nouvelles
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés