Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Lorsque tu aperçus le palmier, le palmier t’avait déjà vu. » Citation africaine ; La grammaire wolofe (1826)

Pagne tissé du Burkina : Le label Faso Dan Fani dévoilé

Accueil > Actualités > Société • LEFASO.NET • vendredi 3 juillet 2020 à 12h13min
Pagne tissé du Burkina : Le label Faso Dan Fani dévoilé

Ce jeudi 2 juillet 2020 à Ouagadougou, le ministre du Commerce, de l’industrie et de l’artisanat Harouna Kaboré et le directeur général de la Maison de l’entreprise du Burkina Faso, Lancina Ki ont signé un protocole d’accord pour la sécurisation de la reproduction et de la traçabilité du label Faso Dan Fani.

C’est désormais officiel, le Faso Dan Fani est labellisé et il est possible de tracer le produit acheté, l’authentifier et s’assurer qu’il a été produit avec du coton et du fil burkinabè. Pour cela, après avoir acheté un pagne tissé et emballé et sur l’ouverture duquel est apposé le label (un sticker sécurisé), il suffit de se rendre sur le Portail d’entrée au Burkina (www.peb.bf). Vous y saisissez le numéro unique qui est affiché sur le label Faso Dan Fani ou encore, avec votre smartphone muni d’une connexion internet, vous flasher le QR code et vous aurez toutes les informations sur le pagne, notamment le groupement qui l’a produit, l’année de production, les conditions de production, etc.

A en croire Harouna Kaboré, ministre du Commerce, de l’industrie et de l’artisanat, ce label permet de lutter contre la fraude et la falsification, de sécuriser le travail des femmes burkinabè, et d’apporter une plus-value au produit. « Toute cotonnade n’est pas du Faso Dan Fani. Mais le Faso Dan Fani, c’est une cotonnade qui a été faite au Burkina Faso.

Le ministre en charge du Commerce et le directeur général de la Maison de l’entreprise du Burkina Faso signe un protocole d’accord pour la sécurisation et la traçabilité du label Faso Dan Fani

Il existe des cotonnades tissées ici, mais ce n’est pas du fil burkinabè, ça été importé. Donc on ne pas dire que ce n’est pas du fait-main, on ne peut pas dire que ce n’est pas de la cotonnade, mais on peut dire que ce n’est pas du Faso Dan Fani labellisé, parce que ce que nous nous voulons encourager, c’est ce qui vient du coton burkinabè, du fil burkinabè et fait par des tisseuses qui sont engagées à produire nos pagnes. C’est une niche pour le marché national et pour le marché international », a indiqué le ministre du commerce.

Si le label permet de protéger le consommateur, il devrait aussi permettre d’avoir une production de qualité chez les tisseuses, comme l’a souligné Germaine Compaoré/Bonkoungou, secrétaire général de la Fédération nationale des tisseuses du Burkina. « Pour ce qui est de ce label en toute sincérité, c’est un moyen qui va nous galvaniser davantage pour une production de qualité. Parce qu’on ne donnera pas le label à qui doit l’utiliser, mais à qui le mérite. Donc de ce fait, nous interpellons l’ensemble des tisseuses du Burkina à faire rien que la qualité ». En effet, pour qu’un groupement de tisseuses puissent avoir le label Faso Dan Fani, il faudrait remplir les conditions édictées dans le cahier de charge.

Les tisseuses salue l’effectivité du label qui permettra de donner une plus-value à leur travail

Le label aura-t-il une incidence sur le prix du pagne ?

A cette question, le ministre du Commerce et Mme Compaoré assurent que le prix du pagne ne devrait pas connaitre une augmentation à cause du label. « Déjà le peuple burkinabè se plaint de la cherté du pagne tissé. Nous ne pensons pas que le ministère en collaboration avec la Maison de l’entreprise puisse nous le vendre cher à tel point que nous augmentons le prix du pagne. Ils sont conscients, nous aussi, nous sommes conscients et nous allons faire en sorte que marquer le sticker ne change en rien le prix du pagne », a laissé entendre Mme Compaoré.

Le label Faso Dan Fani dévoilé ce 2 juillet 2020 et qui a fait l’objet d’un protocole d’accord, est la résultante d’un long processus entamé depuis plusieurs mois entre le ministère du commerce, la Maison de l’Entreprise du Burkina Faso et le Centre national de la propriété intellectuel en vue de préserver l’authenticité du pagne tissé burkinabè, assurer sa traçabilité et le sécuriser.

Après le Faso Dan Fani, le chapeau de Saponé est le second produit qui sera labellisé. Le label devrait être dévoilé samedi 4 juillet à Saponé.

Justine Bonkoungou
Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 3 juillet à 16:37, par YAMBWEOGO En réponse à : Pagne tissé du Burkina : Le label Faso Dan Fani dévoilé

    Bravo à vous ! Bravo à nous !
    Tous nos félicitations et encouragements .
    Du coton cultivé par Soungalo mon voisin .Ce dernier utilise de la main d’ouevre constituée essentiellement des jeunes de mon village.
    Le brave Soungalo a marié Koumba , soeur-cousine de ma femme Barry. De temps à temps,Soungalo et ses femmes viennent coudre leurs habits chez mon petit frère Jean ; d’ailleurs c’est la femme de Jean et les deux femmes du conseiller de notre village qui tissent la cotonnade cultivée par Bamory et vendue à la société FILSAH où moi même je travaille.
    Encore bravo à vous et bravo à nous.
    YFF Tél 7.. 74 7.. 72

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Burkina Faso : Quand le Burkinabè semble regretter le Voltaïque !
Protection sociale : Les acteurs s’accordent sur l’alignement au registre social des interventions en soutien aux populations vulnérables
Réhabilitation de la cathédrale de Bobo-Dioulasso : La quête se poursuit pour l’exécution des travaux
Protection de l’enfant dans les conflits armés : Le CIMDIH forme des membres de la société civile à Bobo-Dioulasso
Kantchari (Est) : Un policier municipal assassiné à son domicile
Pari mutuel urbain du Burkina : Un parieur novice de Koudougou dans le cercle des multimillionnaires
Examens nationaux : La fondation Barka offre des masques faciaux à 2000 candidats de la région de l’Est
Baccalauréat 2020 : Le ministre de l’Enseignement supérieur donne le top de départ à Banfora
Baccalauréat 2020 : 125 805 candidats à la conquête du premier diplôme universitaire
SUNU Assurances : Le programme " Kiff Tes Vacances avec SUNU Assurances Vie Burkina Faso" lancé
Baccalauréat session 2020 : 3 726 candidats en lice dans la région du Sud-Ouest
Baccalauréat 2020 : 1012 candidats à l’assaut du premier diplôme universitaire dans la région du Sahel
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés