Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Lorsque tu aperçus le palmier, le palmier t’avait déjà vu. » Citation africaine ; La grammaire wolofe (1826)

Révision du fichier électoral : Le Collectif pour un Peuple Uni tire la sonnette d’alarme sur les supposés cas de fraude

Accueil > Actualités > Politique • LEFASO.NET • jeudi 2 juillet 2020 à 22h48min
Révision du fichier électoral : Le Collectif pour un Peuple Uni tire la sonnette d’alarme sur les supposés cas de fraude

L’actualité autour de la révision du fichier électoral n’est pas à la sérénité, au regard des suspicions de fraudes qui pèsent sur le processus. C’est pour tirer la sonnette d’alerte que le Collectif Pour un Peuple Uni (CPPU) a, ce jeudi 2 juillet 2020 à Ouagadougou, animé une conférence au cours de laquelle, l’organisation de la société civile a appelé le peuple à la vigilance et à œuvrer pour un changement par les urnes, le 22 novembre 2020.

Il s’agit, par cette sortie, d’attirer l’attention des gouvernants sur des dangers qu’encourt le pays sur des suspicions de fraude à l’enrôlement soulevées à travers des localités. Selon le coordonnateur du CPPU, Abdallah Bafa Ben Azize Ouattara, il y a des suspicions de fraude, notamment à Ziniaré, Bobo-Dioulasso, Gogo, Zinguedessé, Zamnogho. « L’ensemble des 36 villages de Komsilga est infesté de fraudes, c’est grave », a-t-il affirmé, précisant que la police y a même interrogé deux personnes et saisi du matériel, dont des motos.

Le coordonnateur du CPPU, M. Ouattara

Tout en se réservant de dévoiler l’identité du parti politique (ou des partis politiques) en cause, M. Ouattara dit disposer d’éléments visuels et sonores pour étayer ses propos. Il dit également avoir informé la Commission électorale nationale indépendante (CENI) sur cette préoccupation et invite par la même occasion toutes les autorités compétentes à se saisir de ces questions de fraudes.
« Avec les véhicules, ça éveille les soupçons ; donc ils ont payé des motos qu’ils ont distribuées pour transporter les gens. Pour ceux qui ont déjà des motos, on leur donne 5000 francs. Et la cible, ce sont les élèves qui viennent d’avoir 18 ans », décrit le coordonnateur du CPPU.

Pour Abdallah Bafa Ben Azize Ouattara, cette situation laisse planer un danger sur le pays, qui traverse déjà un contexte difficile. Il invite donc les acteurs politiques, les partenaires techniques et financiers, à faire en sorte que les scrutins du 22 novembre 2020, dont il souligne l’enjeu, se passent dans la transparence.

Sur la tenue même des élections qui fait débat, le CPPU est d’avis qu’il faut vaille que vaille maintenir l’échéance prévue. « Notre salut viendra de ces élections libres, transparentes et crédibles », affirme le coordonnateur du CPPU, relevant que le peuple souffre de la situation qu’il traverse depuis maintenant des années de par l’inconséquence du pouvoir Roch Kaboré. Il mâte également l’opposition politique de se complaire dans sa position.

Abdallah Bafa Ben Azize Ouattara et ses camarades encouragent le peuple et les populations à se mobiliser pour voter pour leur propre salut.

O.H.L
Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 3 juillet à 06:50, par Bigbale En réponse à : Révision du fichier électoral : Le Collectif pour un Peuple Uni tire la sonnette d’alarme sur les supposés cas de fraude

    Des motos pour convoyer des électeurs potentiels ? Vous finirez par. diire quels sont les partis qui s’adonnent à une telle pratique ! Si ce n’est pas dit, on finira par vous considerer comme des malhonnêtes citoyens ! Alors, crachez le morceaux pour que le peuple sache qui sont ces ennemis qui me veulent pas que les élections se tiennent ! Le mensonge a aussi des limites !!

    Répondre à ce message

  • Le 3 juillet à 09:14, par Moi Même En réponse à : Révision du fichier électoral : Le Collectif pour un Peuple Uni tire la sonnette d’alarme sur les supposés cas de fraude

    Vous avez mentionnez je cite : Le peuple souffre de la situation qu’il traverse depuis maintenant des années de par l’inconséquence du pouvoir Roch Kaboré.

    Chers CPPU cela signifie que vous êtes loin d’être transparents dans votre logique objective qui est d’unir le peuple de tout bord,sinon pourquoi cette stigmatisation à l’égard du parti au pouvoir ?

    Du même moment vous dites :Tout en se réservant de dévoiler l’identité du parti politique (ou des partis politiques) en cause .

    Vraiment quelle contradiction déplorable !
    Je laisse les personnes matures conclure votre attitude et position.

    God bless my only country.

    Répondre à ce message

  • Le 3 juillet à 09:28, par YAAM SOBA En réponse à : Révision du fichier électoral : Le Collectif pour un Peuple Uni tire la sonnette d’alarme sur les supposés cas de fraude

    C’est très bien le travail qu’effectue ce collectif dans le cadre de la lutte contre la fraude électorale. C’est pour celà que le Chef de File de l’Opposition a exigé un audit international du fichier électoral, afin d’assainir le scrutin de novembre 2020.
    Cependant, j’invite ce collectif à se départir de ce jeu équilibriste qui consiste à fustiger le pouvoir et l’opposition en même temps. Car, l’opposition n’est pas responsable de toute cette gabegie au sommet de l’Etat. L’opposition fait de son mieux dans son rôle de contre-pouvoir. Elle a beaucoup de victoires en la matière.
    La société civile également devrait se réveiller de son sommeil profond et occuper le terrain comme dans les années 2014 & 2015.

    Répondre à ce message

  • Le 3 juillet à 11:03, par attentif En réponse à : Révision du fichier électoral : Le Collectif pour un Peuple Uni tire la sonnette d’alarme sur les supposés cas de fraude

    nous sommes sur le terrain en tant OSC pour sensibiliser la population ou tout ce qui ont 18 ans ou auront 18 en 2021 pour les différents scrutins et les OSC mangeurs sapent le travail des uns et des autres. aller sensibiliser et nous laisser tranquille. les votes ne sont pas les conférences de presse qui les font réussir.

    Répondre à ce message

  • Le 3 juillet à 15:56, par veridique En réponse à : Révision du fichier électoral : Le Collectif pour un Peuple Uni tire la sonnette d’alarme sur les supposés cas de fraude

    D’abord respectez la distanciation sociale et le port de cache nez pour rompre la chaîne de contamination.merci

    Répondre à ce message

  • Le 3 juillet à 16:40, par SAA En réponse à : Révision du fichier électoral : Le Collectif pour un Peuple Uni tire la sonnette d’alarme sur les supposés cas de fraude

    On dirait que les jeunes ne savent plus rien dans ce Faso.
    Au lieu de créer des entreprises, c’est sont des OSC bidon à la solde des mêmes vieux que vous réclamez le repos.
    Les jeunes Burkinabè, pardon, certains jeunes sont devenu de vrai paresseux.
    C’est la saison des pluies, allez travailler la terre !!!! bande de fainéants.

    Répondre à ce message

  • Le 5 juillet à 13:39, par saraphin Pierre En réponse à : Révision du fichier électoral : Le Collectif pour un Peuple Uni tire la sonnette d’alarme sur les supposés cas de fraude

    M. Abdallah Bafa Ben Azize Ouattara, vous attirez l’attention des gouvernants sur des dangers qu’encourt le pays sur des suspicions de fraude à l’enrôlement dans plusieurs localités notamment à Ziniaré, Bobo-Dioulasso, Gogo, Zinguedessé, Zamnogho.

    Vous affirmez que l’ensemble des 36 villages de Komsilga est infesté de fraudes, et vous reconnaissez que cette situation est grave. Vous dites que la police y a même interrogé deux personnes et saisi du matériel, dont des motos. Enfin, vous affirmez que cette situation laisse planer un danger sur le pays, qui traverse déjà un contexte difficile et vous invitez donc les acteurs politiques, les partenaires techniques et financiers, à faire en sorte que les scrutins du 22 novembre 2020, dont il souligne l’enjeu, se passent dans la transparence.

    Vous avez bien fait en attirant l’attention du danger que court le pays face à ses suspicions de fraudes. MAIS, ce que je ne comprends, c’est qu’en même temps que vous tirez sur la sonnette d’alarme et vous demandez aux acteurs politiques de prendre leur responsabilité, vous vous contrariez quand le Chef de File de l’Opposition Zéphirin DIABRE demande un audit international du fichier électoral.

    Or, pour éviter les contestations après les élections, il faudra nécessairement que les acteurs politiques s’accordent sur ce fichier, ce que demande Zéphirin DIABRE.
    A vous écouter, j’ai comme l’impression qu’en réalité, ce n’est pas une élection paisible que vous visez mais plutôt des élections avec des troubles après. Pour quel parti politique êtes-vous sortis alors ?

    Est-ce que ce n’est pas parce que vous êtes sûr que votre parti politique ne peut pas gagner le pouvoir par les urnes que vous mettez déjà en place un plan de troubles après les élections pour l’arracher par la force ? Sinon, je ne comprends pas ces contradictions.

    Rien qu’à lire le nom de votre collectif, on peut déjà présager pour qui vous êtes sortis. MAIS, le peuple du pays réel vous a à l’œil.

    SI JAMAIS, JE DIS BIEN SI JAMAIS, LE PEUPLE DU PAYS REEL VOUS DIT SI JAMAIS…… , ..............

    Répondre à ce message

  • Le 8 juillet à 12:43, par Le Vigilent En réponse à : Révision du fichier électoral : Le Collectif pour un Peuple Uni tire la sonnette d’alarme sur les supposés cas de fraude

    Bonnes gens, jusqu’a présent je n’arrive pas à comprendre pourquoi le fait de transporter des gens dans une localité où les intéressés désirent s’inscrire en vue des élections constituerait une fraudée ; à moins de produire la preuve que ce individus transportés sont étrangers aux localités ciblées.
    L’enrôlement étant biométrique, et se faisant sur la base du passeport ou de la CNIB, y a-t-il des craintes justifiées que des individus puissent s’inscrire dans plusieurs localités ou plusieurs bureau de vote ?
    Tout le monde crie sur tous les toits qu’il faut encourager les gens à s’enrôler massivement et en même temps on s’indignent que l’on accorde des facilités à des gens pour aller s’enrôler dans les localités où ils désirent le faire !
    Admettons qu’au niveau de la diaspora, ceux qui sont très éloignés des villes où se trouvent les ambassades et consulats s’organisent pour aller en groupe en ces lieux pour s’enrôler et/ou voter, peut-on les accuser de fraude à l’enrôlement ou aux votes ?

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Servir et non se servir (SENS) : Le mouvement pour « oser l’avenir avec une politique autrement »
MPP : La direction politique a échangé avec les prétendants aux élections législatives
Vie politique burkinabè : « Il faut arrêter de percevoir l’Etat comme une vache à lait qu’il faut traire », prêche Pr Augustin Loada
Élection présidentielle au Burkina : Alpha Barry va à la rencontre des militants MPP de la commune de Sourgoubila
Province du Mouhoun : Le député Tini Bonzi à l’exercice de la redevabilité
Aid El Kebir 2020 : Le Faso Autrement souhaite une bonne saison pluvieuse à tous les burkinabè
Election présidentielle : Zéphirin Diabré et Kadré Désiré Ouédraogo s’unissent pour le changement
UNIR/PS : « L’espoir né de l’insurrection populaire semble s’émousser », constate Me Bénéwendé Sankara
Affaire Jean-Claude Bouda : La Cour d’appel rejette l’appel de ses avocats
Tabaski : L’UPC souhaite une bonne fête à tous les musulmans
CDP : « Aujourd’hui, un parti tout seul ne peut pas gouverner le Burkina », foi du vice-président du parti, Achille Tapsoba
Elections de 2020 au Burkina : « Plus de 2 300 000 électeurs enrôlés » selon Newton Ahmed Barry, président de la CENI
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés