Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Qui ose traverser les grands fleuves ne craint pas les petites rivières.» Proverbe Chinois

Vivre-ensemble : L’Union fraternelle des croyants de Dori outille des jeunes à Ouagadougou

Accueil > Actualités > Société • LEFASO.NET • jeudi 2 juillet 2020 à 14h30min
Vivre-ensemble : L’Union fraternelle des croyants de Dori outille des jeunes à Ouagadougou

L’Union fraternelle des croyants de Dori (UFC-Dori) a initié un atelier de formation et de mobilisation des leaders des associations de jeunes, ce jeudi 2 juillet 2020 à Ouagadougou. Les échanges portent sur les valeurs endogènes de tolérance et de vivre-ensemble au Burkina Faso. L’objectif est d’améliorer la participation des jeunes dans le processus de construction et de consolidation de la paix.

La situation sécuritaire rend de plus en plus difficile la cohabitation entre populations. Cela met à mal la cohésion sociale. Or, la jeunesse constitue plus de la moitié de la population burkinabè. Elle peut contribuer à la préservation de la cohésion sociale. Mais, elle doit disposer de rudiments nécessaires pour participer pleinement à l’édification et la consolidation de la paix. Pour cela, l’UFC-Dori a organisé un atelier de formation et de mobilisation des leaders des associations de jeunes, ce jeudi 2 juillet 2020 à Ouagadougou.

Les jeunes de confessions différentes sont venus de divers horizons du Burkina

Selon Paul François Ramdé, coordonnateur de l’UFC-Dori, sa structure veut apporter un accompagnement pour que demain soit meilleur. Il s’agit d’avoir un Burkina de paix, de tolérance. Il a souligné qu’au cours de l’atelier, il y aura le partage des résultats de l’étude des valeurs endogènes de tolérance et de vivre-ensemble. Les jeunes vont avoir un renforcement de leurs connaissances en matière de culture de la paix. Ils seront incités également à être actifs dans la recherche de la paix. Les jeunes sont venus de divers horizons du Burkina. Ils sont de différentes confessions religieuses.

François Ramde, coordonnateur de l’UFC-Dori

C’est une activité que loue le ministère en charge des Droits humains. La représentante du ministre, Adjaratou Zongo, a souligné que « nous sommes condamnés à vivre ensemble malgré nos divergences ». C’est pourquoi, elle salue le fait que les jeunes se retrouvent pour réfléchir. Pour elle, c’est déjà un exemple de cohésion et de vivre-ensemble.

Dimitri OUEDRAOGO
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Cybercriminalité : Une nouvelle brigade pour traquer les cyber-arnaqueurs
Redevabilité sociale et veille citoyenne : 20 communes du Burkina Faso passent à la loupe
Prix Nobel alternatif 2018 : Le gouvernement burkinabè octroie un passeport diplomatique à Yacouba Sawadogo
Réconciliation nationale : Le HCRUN consulte l’Unité d’action syndicale
Adoption du statut-cadre de la Police nationale : Des policiers expriment leur reconnaissance au Médiateur du Faso
Cantines scolaires : L’engagement présidentiel à assurer « un repas équilibré par jour » sur la table de réflexions !
Centre social de l’UFC-Dori : 29 jeunes filles achèvent leur formation en coupe-couture
Assurance agricole au Burkina : Le projet expliqué aux producteurs
Conflits communautaires : L’implication de la femme dans la restauration de la paix et la promotion de la cohésion sociale
Santé communautaire : Bientôt une task-force pour coordonner les interventions
Nestlé Burkina : Trois respirateurs pour sauver des vies
Ziniaré : Le directeur de la maison d’arrêt et de correction placé sous mandat de dépôt pour extorsion de fonds
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés