Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Qui ose traverser les grands fleuves ne craint pas les petites rivières.» Proverbe Chinois

Santé au Burkina : Un numéro vert pour améliorer la gouvernance du système

Accueil > Actualités > Société • LEFASO.NET • mercredi 1er juillet 2020 à 21h26min
Santé au Burkina : Un numéro vert pour améliorer la gouvernance du système

L’association Action, gouvernance, intégration, renforcement (AGIR/ Groupe de travail en santé et développement), en collaboration avec ses partenaires, à travers le projet de recherche Technologies, participation citoyenne en santé (TROPICs), a procédé, ce mercredi 1er juillet 2020 à Ouagadougou, au lancement officiel d’un numéro vert, le 80 00 12 58. Ce numéro permettra de recueillir, de manière gratuite et anonyme, l’opinion des populations sur le système de santé au Burkina, en vue de contribuer à l’amélioration de la gouvernance en santé par le renforcement de la participation communautaire dans la prise de décisions.

Les appels à ce numéro vert et anonyme, le 80 00 12 58, sont possibles en français, dioula, mooré, fulfuldé, djan, lobiri, bwamu, sénoufo et mandarè. « C’est un projet de recherche-action dont le but est de mettre à la disposition de la population, un dispositif de recueil de données pour leur permettre de donner leurs opinions sur le système de santé », a expliqué le coordinateur du projet TOPICs, Abdramane Sow.

Le coordinateur du projet TOPICs, Abdramane Sow

En effet, dans le cadre de ce projet, des activités d’intégration sociale seront organisées dans le but de renforcer le pouvoir d’agir de la population, notamment les femmes, les jeunes et des groupes particuliers, par des campagnes de sensibilisation. Ce qui va contribuer à renforcer leur confiance en soi et leur permettre de participer davantage à la vie citoyenne. Les résultats de cette recherche-action seront capitalisés et régulièrement partagés avec le ministère de la Santé, les élus locaux et le public, à travers des restitutions régulières. Le but est de faciliter l’utilisation des données pour renforcer le système de santé.

Le représentant du ministère de la santé, Dr Salif Sankara

« Dans l’exercice, on a besoin d’un œil extérieur. Il y avait déjà des initiatives mais ce numéro vert va donner une opportunité à la population et aux agents de la santé de s’exprimer sur la qualité du système de santé », a déclaré le représentant du ministère de la Santé, Dr Salif Sankara.

Aussi, avec le projet TOPICs, les citoyens seront davantage informés sur leurs droits en santé, notamment le droit à l’accès aux services de santé de qualité sans discrimination, le droit à l’information et au consentement, le droit à la confidentialité et au secret professionnel, etc. Ils verront accroître leur participation au processus démocratique de prise de décisions en matière de santé.

Photo de famille

Le projet couvre les régions sanitaires du Centre, des Hauts-Bassins et du Sud-Ouest, pour une durée de deux ans. Une expérience pilote a été réalisée en 2014 et 2015 dans onze formations sanitaires publiques de Ouagadougou, avec des résultats concluants.
En rappel, le projet de recherche-action est implémenté au Bénin, au Burkina et en République démocratique du Congo. Les partenaires de ce projet sont l’Unité de santé internationale du Centre hospitalier de l’Université de Montréal, l’Institut de recherche pour le développement (IRD), Africays (France) et Bluesquare (Belgique).

O.I.
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Prise en compte de l’animisme dans l’ONAFAR : L’association pour la tolérance religieuse salue le geste
Dori : L’UFC mobilise les FDS et la population civile pour le curage des caniveaux
Stage militaire des énarques : 45 jours en « terrain inconnu » pour 850 élèves
Fada N’Gourma : Un éclatement de pneu sème la panique
Solidarité nationale : Le cabinet INDABA International vole au secours des personnes déplacées de l’arrondissement 11
Sortie de promotion : Treize filles en fin de séjour au centre MIA ALMA de l’orphelinat AMPO
Commission épiscopale justice et paix du Burkina : 71 personnes accusées de sorcellerie ont rejoint leurs communautés
Cybercriminalité : Une nouvelle brigade pour traquer les cyber-arnaqueurs
Redevabilité sociale et veille citoyenne : 20 communes du Burkina Faso passent à la loupe
Prix Nobel alternatif 2018 : Le gouvernement burkinabè octroie un passeport diplomatique à Yacouba Sawadogo
Réconciliation nationale : Le HCRUN consulte l’Unité d’action syndicale
Adoption du statut-cadre de la Police nationale : Des policiers expriment leur reconnaissance au Médiateur du Faso
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés