Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Qui ose traverser les grands fleuves ne craint pas les petites rivières.» Proverbe Chinois

Réseaux sociaux : L’UPC dément tous les messages de propagande tendant à dénigrer son président

Accueil > Actualités > Politique • • lundi 29 juin 2020 à 17h53min
Réseaux sociaux : L’UPC dément tous les messages de propagande tendant à dénigrer son président

Dans ce communiqué ci-dessous le secrétariat national à l’information et à la communication (SNIC) de l’union pour le progrès et le changement (UPC) apporte un démenti sur tous les messages circulant ces derniers jours sur les réseaux sociaux. Des messages qui, selon le communiqué, ont tendance à dénigrer le président de l’UPC, Zéphirin Diabré.

Depuis quelques jours, les réseaux sociaux sont infestés de messages de propagande tendant à dénigrer l’Union pour le Progrès et le Changement (UPC) et, particulièrement, le Président Zéphirin DIABRE. Des spots vidéos, des caricatures et des montages vidéos grotesques véhiculent des fakenews au sujet de l’UPC et de son candidat à la présidentielle.

Après une analyse rigoureuse et un recoupement des informations, le Secrétariat national à l’information et à la communication (SNIC) de l’UPC a établi avec certitude que cette campagne de dénigrement est l’œuvre du régime en place. En effet, sur le réseau social Facebook, les fakenews anti-UPC et anti-CDP sont publiées en exclusivité sur une page de soutien au candidat Roch Marc Christian KABORE. L’administrateur de ladite page se permet même de la sponsoriser pour booster la propagande.

Vomi par le peuple burkinabè, décrié de toutes parts pour son incompétence notoire ayant causé des hécatombes er ses pillages successifs qui relèvent du terrorisme économique, le régime du MPP découvre de plus en plus qu’il perdra le pouvoir le 22 novembre prochain au profit de l’UPC.

Les gangsters du MPP sont donc prêts à tout pour conserver le pouvoir, comme on l’a vu avec les tentatives de fraudes électorales à travers le pays.
Mais comment décrédibiliser l’UPC et son premier leader Zéphirin DIABRE qui sont propres et jouissent d’une bonne renommée aux yeux des Burkinabè ? Les laboratoires du pouvoir ont eu l’ignoble idée de mener cette campagne d’intoxication.

Par exemple, l’un de leurs arguments que l’on voit avancer sur une de ces publications, c’est que le Président Zéphirin DIABRE serait financé par des puissances étrangères dans le but de piller les mines du Burkina Faso.
Le SNIC tient à apporter un démenti formel à ces allégations. En effet, le Président Zéphirin DIABRE a quitté ses fonctions internationales dans le secteur minier depuis plus de 10 ans.

M. DIABRE a travaillé comme haut dirigeant dans plusieurs structures internationales (Harvard, PNUD, Areva) parce qu’il est très compétent. C’est une fierté pour le Burkina Faso que ses enfants aient des compétences à revendre au monde.

De par cette brillante carrière internationale venue s’ajouter au parcours honorable qu’il a eu au gouvernement du Burkina Faso, M. DIABRE connait la voie du développement du Burkina mieux que n’importe lequel des caciques du MPP, que personne n’est venu embaucher quand le Président Blaise COMPAORE les a chassés de son régime.

Opposant intraitable qui a commencé le combat contre la modification de l’article 37 de la Constitution quand les membres-fondateurs du MPP hésitaient la peur au ventre, le Président DIABRE n’a pas de leçon de patriotisme ni de courage à recevoir de qui que ce soit. Et, surtout pas du MPP qui doit son accession au pouvoir aux manœuvres sordides de François HOLLANDE, dans le cadre d’un complot ourdi par les ténors africains de l’Internationale Socialiste, lors du sommet de la Francophonie tenu à Dakar en Novembre 2014. Si l’Armée française intervient au Burkina Faso, c’est parce que le pouvoir du MPP a lamentablement échoué à nous protéger, au point de se voir obligé d’aller le demander à genoux à la France. En bon défenseurs des intérêts français, il est d’ailleurs allé signer tous les papiers que MACRON lui a présentés au sommet de Pau.

Le MPP est mal placé pour dénoncer un éventuel futur pillage de nos ressources minières, puisqu’il assure déjà ce pillage comme on l’a vu récemment dans le scandale du charbon fin.

Un bon patriote sort chercher l’argent dehors pour l’amener dans son pays. Les ténors du MPP eux pillent leurs pays pour étoffer leurs comptes bancaires à l’étranger.

Plus on s’approchera des échéances de novembre 2020, plus le pouvoir du MPP inventera toutes sortes d’insanités et de fakenews contre le Président de l’UPC et les autres dirigeants de l’Opposition.

Pour lutter contre ces manœuvres malsaines et basses, combattre ces fake news et apporter à tous l’information juste en cas de calomnie, le SNIC a décidé de la création d’une rubrique « Veille médias » sur son site web www.upcburkina.org.

De hauts responsables du parti sont déjà à la disposition des citoyens, pour interagir avec eux sur Whatsapp sur des informations reçues au sujet de l’UPC et de son Président :

- le Porte-parole du parti, Moussa ZERBO est disponible pour communiquer avec les citoyens en Français et en Dioula sur son numéro Whatsapp 70 23 15 11 ;

- le Directeur du siège national de l’UPC, Jean-Léonard BOUDA, répond aux mooréphones sur son numéro Whatsapp, 70 28 29 07.

- Le Vice-Président Amadou Diemdioda DICKO interagit en Fulfuldé au 70 65 65 22.

Enfin, le SNIC a créé une page Facebook dénommée « Veille média UPC », qui opposera à la désinformation ciblant l’UPC et le Président Zéphirin DIABRE, une information saine et vérifiée.

Toutes ces initiatives n’excluent pas des actions en justice du parti ou de ses membres contre les fauteurs de troubles.

L’UPC invite les Burkinabè à être plus vigilants sur les fausses informations et la propagande qui circulent sur les réseaux sociaux et certains médias classiques.
Comme le pouvoir du MPP n’a pas un bilan à présenter, il croit que le mensonge va l’aider à gagner les élections.

Mais tout cela indique que la panique a gagné les rangs de l’adversaire. La victoire est donc à portée de main !

Ouagadougou, le 24 juin 2020
Le Secrétariat national à l’information et à la communication de l’UPC

Vos commentaires

  • Le 29 juin à 15:22, par dosso En réponse à : Réseaux sociaux : L’UPC apporte son démenti sur tous les messages de propagande tendant à dénigrer son président

    BlaBlaBla, un conseil il faudrait que l’UPC se concentre sur les élections, une grosse surprise l’attend au soir du 22 novembre 2020. Nous au MPP nous ne sommes pas inquiets, nous sommes en train de travailler sérieusement pour donner un second bail à notre candidat président.

    Répondre à ce message

  • Le 29 juin à 17:50, par Bao-yam En réponse à : Réseaux sociaux : L’UPC apporte son démenti sur tous les messages de propagande tendant à dénigrer son président

    Pratiques malhonnêtes de la part du MPP mais c’est à l’UPC de rassurer les Burkinabè sur ces questions. Au lieu de se contenter d’un démenti général, que Z. Diabré prenne un engagement devant le peuple burkinabè pour i) arrêter les nouvelles attributions de licences minières (les mines détruisent notre environnement et n’alimentent pas l’économie), ii) de faire l’audit des licenses existentes, iii) de réfuser la présence de l,armée française au Burkina, iv) de sortir du FCFA bis pour construire une véritable monnaie communautaire, v) d’encadrer toutes ces ONGs bidons qui achètent la conscience du peuple au profit de leurs parrains étrangers, etc.

    C’est maintenant qu’il faut prendre les engagements clairs devant le peuple !

    Répondre à ce message

  • Le 29 juin à 19:36, par David En réponse à : Réseaux sociaux : L’UPC dément tous les messages de propagande tendant à dénigrer son président

    Mr. Bao Yam, vos questionnements sont très justes et exigez que les différents candidats prennent de tels engagements, ce sont de tels hommes politiques dont nous avons tous besoin. Zephirin Diabré de l’UPC que nous connaissons tous, ne peut pas prendre de tels engagements.
    Depuis, l’arrivée du Président Rock, cela fait bientôt cinq ans, son projet de société pour le BF se résume à insulter le Président Rock en permanence et à ses agitations au sain du CFOP.
    Maintenant, qu’est-ce que lui même il a comme projet pour le BF, c’est silence radio.
    Zephirin Diabré parle de changement, mais nulle part, il n’expose le contenu de ce changement, le contenu de cette rupture. Pire encore, Zephirin Diabré veut s’associer avec le CDP résiduel. Quel changement serieux peut-il opéré avec un CDP résiduel téléguidé depuis les bords de la Lagune Ebrié par l’ex dictateur Blaise Compaoré ? Qelle inconstance !!!
    Mr. Bai Yam, je vous invite à miser sur un autre candidat de votre choix. Ce Diabré Zephirin ressemble beaucoup à Herman Yamrogo, expert dans les virements spectaculaires.
    Mr. Bao Yam, je connais bien Mr. Diabré, il est la définition type de l’homme politique inconstant et mystificateur.
    L’échec relatif de notre insurrection populaire est dû en partie à l’incompétence politique de Zéphirin Diabré et don immaturité à gérer les hommes. Mr.Bao Yam vous ne voyez pas qu’en l’espace d’une législature, 12 députés de l’UPC ont créé leur propre groupe parlementaire. En réalité c’est une scission de fait de l’UPC.
    Mr. Bao Yam, il y a des signes qui ne trompent pas.

    Répondre à ce message

  • Le 29 juin à 21:56, par David En réponse à : Réseaux sociaux : L’UPC dément tous les messages de propagande tendant à dénigrer son président

    Mais vous de l’UPC, avez- vous une idée sur le volume des insanités qui sont écrites dans les réseaux sociaux contre le Président Rock et la majorité actuelle ?
    Des partis politiques, des syndicats et des OSC, chacun écrit ce qu’il veut et comme bon lui semble, sur le Président Rock et la majorité actuelle. Le Président en grand homme d’État garde son calme et sa sérénité legendaire. N’est- ce pas une des qualité d’un homme d’État.
    Aux premiers écrits massifs dans les réseaux sociaux en défaveur de l’UPC, vous réagissez bruyamment.. C’est la panique dans vos rangs. Je ne le souhaite pas, mais que deviendrez- vous aux prochaines publications du même genre dans les réseaux sociaux ?
    SVP calmez vous et soyez très sereins â l’image du Président Rock. Ne gaspillez pas inutilement vos énergies, vous en aurez besoin pour la suite jusqu’au 22 novembre prochain.
    Je vous croyais plus sereins et confiants.
    Il n’y aurzma aucune fraude.
    Donc votre allusion à la fraude dans le but de camoufler votre futur échec électoral ne tiendra pas.
    La majorité actuelle vous infligera une défaite loyale, propre, historique et inoubliable. Vous savez pourquoi ???
    Les thématiques que vous abordées, destinées a faire plaisir à notre élite intellectuelle, minoritaire, insignifiante et égoïste n’intéressent pas les masses populaires Burkinabè, dans le BF profond. C’est là bàs que les élections se gagnent au BF, ce n’est pas dans nos " villes", encore moins â Ouaga seulrment. Mais vous êtes politiquement myopes pour comprendre cette donnée basique.
    Aujourd’hui, ce qui intéresse les masses populaires dans le BF profond, c’est le concret (les pistes rurales, les routes bitumées, les écoles, les lycées, les CEG, les universités, le chemin de fer vers le Ghana, les formations sanitaires, la disponibilité de l’eau et de l’électricité, des ambulances ... etc). A ce niveau, les réalisations du Président Rock sont élogieux, malgré le terrorisme et l’agitation permanente de certains syndicats qui ne rêvent que de leur RNDP. Les réalisations du Président Rock crèvent l’œil, sauf pour ceux qui refusent de voir. Autrement dit, c’est no comment.
    Le 22 novembre est proche. Que Dieu donne à nous tous longue vie et donne à l’UPC la force de digérer sa défaite électorale future et de gérer ses désillusions, comme ce fut le cas en 2015.

    Répondre à ce message

  • Le 29 juin à 23:13, par yelmingaan blaan saa hien En réponse à : Réseaux sociaux : L’UPC dément tous les messages de propagande tendant à dénigrer son président

    ".............Autrement dit, c’est no comment."hum !DAVID qui fait un long commentaire de la force de frappe de son "golath "politique pour achopper sur un retentissant "no comment" peut il seulement nous dire en quoi les deux mille deux mille et autres grains de riz de la corruption distribués aux candides paysans par qui on sait ,a peser moins qu un irréaliste et incompréhensible projet de société dans le choix de ce bétail électoral en 2015 ou le Burkina Faso n était pas encore en lambeaux et ou le mpp n avait aucun bilan pour éblouir !?

    Répondre à ce message

    • Le 30 juin à 11:45, par Yel…hie/1/ 30/20 Oue.1/ Zo.1 27/20 Sap, 7 / 25/20 V, 37/ 22/20. / 18/20. Ka.Kay.i.45 / 3 /20. En réponse à : Réseaux sociaux : L’UPC dément tous les messages de propagande tendant à dénigrer son président

      Tu vois mon petit, Tu ne peux donner aucune leçon a qui que ça soit. Tu n’es qu’un internaute manipulateur aux multiples pseudos. par tes écrits et des mots dont tu ignores le sens, on sait en réalité qui est le vrai cancre. C’est celui qui finit ses critiques sans point finale, ou ici confondre un point d’interrogation a autre chose, au lieu d’y mettre un qui aurait au moins un sens. Finalement tu n’as rien dit d’intelligible encore d’intelligent. Alors casses toi pauvre manipulateur et laisse le forum aux internautes de bonne foi avec des mêmes pseudos pour qu’on puisse les adresser des autos critiques qui enrichiront les débats. Aujourd’hui avec des génies de l’informatique comme le petit Jr. aux bords de la Lagune, connaître l’IP d’un manipulateur n’a plus de secret. Sans rancune.

      Répondre à ce message

  • Le 30 juin à 09:24, par songdo En réponse à : Réseaux sociaux : L’UPC dément tous les messages de propagande tendant à dénigrer son président

    Je partage l’avis de Mr BAO YAM sur le FCFA bis qui est l’ECO de Macron -Ouattara que l’on veut nous imposer avec la bénédiction du sous prefet Alassane Ouattara.Les africains doivent se mobiliser contre le terrorisme , le FCFA qui sont des formes de domination,de soumission.La CEDEAO va s’exploser à cause de ce traîte.La CEDEAO doit porter plainte contre la France pour usurpation du nom ECO.

    Répondre à ce message

  • Le 30 juin à 09:29, par Kôrô Yamyélé En réponse à : Réseaux sociaux : L’UPC dément tous les messages de propagande tendant à dénigrer son président

    - Chers Messieurs de l’UPC, avec ces salamecs intempestifs, vous allez finir par pomper l’air aux citoyens ! La solution est simple ! Rassemblez tous ces écrits et déposez plainte contre les auteurs ou contre X si vous ne les connaissez pas, devant Mr le Procureur du Faso et au CSC dont le rôle n’est pas seulement de se taire quand il s’agit du MPP et de gueuler quand il s’agit de l’opposition !!!

    Il faut mettre fin aux manœuvres sordides de tous ces flibustiers, ces trappeurs et ces trafiquants tapis dans le MPP et leurs commanditaires parce qu’ils ne sont pas là pour se cacher et insulter les candidats de l’opposition au nom de RMCK leur leader !!! C’est le moment pour la justice de bander les muscles et mettre toutes ces vermines au pas !!

    Par Kôrô Yamyélé

    Répondre à ce message

  • Le 30 juin à 11:59, par Ka En réponse à : Réseaux sociaux : L’UPC dément tous les messages de propagande tendant à dénigrer son président

    Mon ami Kôrô Yamyélé, là tu as tapé dans le mile : Car, dans un style inutilement pompeux, pour tenter d’interférer ainsi d’une manière caractérisée et caricaturale sur le pouvoir actuel, l’UPC dont Zépherin Diabré qui a tout mon estime a été pris la main dans le pot de confiture, il doit assumer ses responsabilités. Quand vous cherchez à entraver les choses en votre faveur, chassiez que le peuple Burkinabé de 2020 n’est pas aussi mouton qu’on le croit, Portez plainte contre inconnu comme vous conseille mon ami Kôrô yamyélé. En ce moment votre sortie prend toute l’apparence d’un syndicat de malfaiteurs.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
AG des établissements publics de l’Etat 2019 : 16,801 milliards de dettes soit une baisse de 73% par rapport à 2018
Message de Son Excellence le Premier ministre Christophe Joseph Marie Dabiré à l’occasion du 05 août
Bonne gouvernance : L’Autorité de contrôle d’Etat lance une plateforme électronique destinée aux déclarations de patrimoine
Servir et non se servir (SENS) : Le mouvement pour « oser l’avenir avec une politique autrement »
MPP : La direction politique a échangé avec les prétendants aux élections législatives
Vie politique burkinabè : « Il faut arrêter de percevoir l’Etat comme une vache à lait qu’il faut traire », prêche Pr Augustin Loada
Élections de 2020 au Burkina : Alpha Barry va à la rencontre des militants MPP de la commune de Sourgoubila
Province du Mouhoun : Le député Tini Bonzi à l’exercice de la redevabilité
Aid El Kebir 2020 : Le Faso Autrement souhaite une bonne saison pluvieuse à tous les burkinabè
Election présidentielle : Zéphirin Diabré et Kadré Désiré Ouédraogo s’unissent pour le changement
UNIR/PS : « L’espoir né de l’insurrection populaire semble s’émousser », constate Me Bénéwendé Sankara
Affaire Jean-Claude Bouda : La Cour d’appel rejette l’appel de ses avocats
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés