Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Il y a deux façons de faire face aux difficultés : soit on les transforme, soit on se transforme en les affrontant» P. Bolton

Campagne « Plus Fort avec le Lait Maternel Uniquement » : Suivez le lancement officiel ce lundi 29 juin sur la page Facebook de l’UNICEF Burkina

Accueil > Actualités > Société • • dimanche 28 juin 2020 à 23h00min
Campagne « Plus Fort avec le Lait Maternel Uniquement » : Suivez le lancement officiel ce lundi 29 juin sur la page Facebook de l’UNICEF Burkina

Pour encourager les politiques favorables à l’allaitement exclusif et des changements sociaux afin d’arrêter de donner de l’eau aux nourrissons de moins de six mois, le gouvernement du Burkina Faso avec le soutien de l’UNICEF et l’initiative Alive & Thrive lance, ce lundi 29 juin 2020, en direct sur la page Facebook la campagne « Plus Fort avec le Lait Maternel uniquement ». Et ce, dans le but de mobiliser les partenaires, les entreprises, les communautés et les familles à s’assurer que les mères reçoivent les informations adéquates et le soutien dont elles ont besoin pour adopter la pratique de l’allaitement exclusif et ainsi donner à leurs enfants le meilleur départ dans la vie. Suivez tous les détails sur ce communiqué ci-dessous.

Au Burkina Faso 4 nourrissons de moins de six mois sur 10 ne sont pas allaités exclusivement, le don d’eau en est la principale cause 

La campagne « Plus Fort Avec Le Lait Maternel Uniquement » vise à encourager des politiques favorables à l’allaitement exclusif et des changements sociaux pour arrêter de donner de l’eau aux nourrissons de moins de six mois.
OUAGADOUGOU, 29 juin 2020 – Au Burkina Faso, 4 nourrissons sur 10 reçoivent des liquides et des aliments en plus du lait maternel au cours de leurs six premiers mois de vie, ce qui contribue à la malnutrition, aux maladies voire aux décès d’enfants.

La campagne Plus Fort Avec Le Lait Maternel Uniquement, lancée par le Gouvernement du Burkina Faso, avec le soutien de l’UNICEF et l’initiative Alive & Thrive, a pour objectif de mobiliser les partenaires, les entreprises, les communautés et les familles à s’assurer que les mères reçoivent les informations adéquates et le soutien dont elles ont besoin pour adopter la pratique de l’allaitement exclusif et ainsi donner à leurs enfants le meilleur départ dans la vie.

Au Burkina Faso, plus de 900,000 enfants de moins de 5 ans présentent un retard de croissance et plus de 156,000 souffrent de malnutrition aigüe sévère. De toutes les interventions de prévention de la malnutrition, l’allaitement exclusif pendant les six premiers mois de vie des nourrissons a le plus grand impact sur la survie de l’enfant. Généralisée, cette pratique essentielle permettrait d’éviter le décès d’environ 3,400 enfants par an au Burkina Faso soit 9 nourrissons par jour. Or, il est démontré que si l’eau n’était plus donnée aux bébés, le taux l’allaitement exclusif évoluerait de 59% à 74,6%.

« Le lait maternel est le premier vaccin d’un nourrisson et sa meilleure source de nutriments. Encourager et aider les mères à donner exclusivement du lait maternel, sans eau, pendant les six premiers mois de leur vie est un défi qui doit mobiliser à la fois le personnel médical et les décideurs politiques mais également le secteur privé et les communautés et les familles », a déclaré Dr Anne Vincent, Représentante de l’UNICEF au Burkina Faso.

Pour que les bébés de moins de six mois restent en bonne santé, les données scientifiques recommandent de leur donner exclusivement du lait maternel à la demande (de jour comme de nuit). Le lait maternel contient toute l’eau et les nutriments nécessaires à la bonne croissance d’un enfant. Les nourrissons qui reçoivent des liquides et des aliments en plus du lait maternel avant l’âge de six mois courent un risque accru de diarrhées, d’infections respiratoires et de sous-nutrition. Le risque de décès est jusqu’à trois fois plus élevé que parmi ceux qui sont nourris exclusivement au sein.

L’absence d’allaitement exclusif a un coût considérable. En plus des milliers de décès évitables d’enfants, du retard de croissance et de la diminution des capacités cognitives de centaines de milliers d’enfants, l’absence d’allaitement coûte plus de 116 milliards de Francs CFA par an au Burkina Faso.

« Cette campagne interpelle tous les acteurs que nous sommes à mettre l’accent sur le plaidoyer et la communication sous toutes ses formes. Nous pouvons tous promouvoir l’allaitement exclusif en tant que membre de la cellule familiale et/ou de la communauté, en tant que professionnel de la santé, de la communication, de l’éducation ou de tout autre secteur du développement juste en utilisant l’outil nécessaire le plus puissant : notre voix », a dit Professeur Léonie Claudine LOUGUE/SORGHO, Ministre de la santé.

Dans cette période de pandémie de COVID-19, il est recommandé de continuer à respecter les soins essentiels du nouveau-né, y compris la mise au sein précoce, l’allaitement exclusif pendant les six premiers mois de vie et la poursuite de l’allaitement jusqu’à l’âge de 24 mois (tout en introduisant les premiers aliments progressivement dès six mois). Les mères et leurs entourages sont particulièrement encouragés à respecter les mesures barrières de protection contre le coronavirus dont les règles d’hygiène, comme le lavage régulier des mains à l’eau et au savon et le port du masque.

« Les expériences d’Alive & Thrive au Burkina Faso, depuis 2014 au niveau national et son programme intensif dans la Boucle du Mouhoun entre 2015 et 2017, démontrent qu’il est possible d’accroitre significativement les connaissances, compétences et aussi les pratiques déclarées des mères sur l’allaitement exclusif dans un temps relativement court. Alive & Thrive a adopté un modèle de changement social et de comportement qui engage les décideurs politiques, le secteur privé, les agents de santé, les leaders communautaires, les membres influents de la famille tels que les maris et les belles-mères, et les femmes, à soutenir, protéger et promouvoir les pratiques recommandées d’allaitement, notamment l’allaitement exclusif », a déclaré Maurice Gerald Zafimanjaka, Directeur Pays Alive & Thrive au Burkina Faso.

A terme, la campagne Plus Fort Avec Le Lait Maternel Uniquement vise à catalyser le dialogue politique, social, institutionnel, communautaire et familial nécessaire à faire augmenter les taux d’allaitement dans les 13 régions du Burkina Faso. Elle appelle le Gouvernement, les partenaires et le secteur privé ainsi que les autorités décentralisées à agir et à faire de l’allaitement exclusif une priorité de santé publique afin d’améliorer la santé et l’épanouissement des enfants et des communautés du Burkina Faso.

###
Pour en savoir plus sur la campagne « Plus Fort Avec Le Lait Maternel Uniquement »

Suivez le lancement de la campagne en direct le 29 Juin dès 10h00 sur la page Facebook @UNICEF_Burkina Faso ou sur Zoom https://unicef.zoom.us/j/92237040925 ; Meeting ID : 922 3704 0925 ; Password : 864543

Des informations sur l’allaitement :

https://www.aliveandthrive.org/country-stat/burkina-faso/
https://www.unicef.org/esa/documents/infant-and-young-child-feeding-context-covid-19-pandemic-eastern-central-and-southern
Pour des informations complémentaires sur la campagne veuillez contacter :
Hadrien Bonnaud, Chef de la communication, UNICEF Burkina Faso hbonnaud@unicef.org, +226 66 93 31 31 (mobile)

Hippolyte Rouamba, Conseiller technique en Communication Alive & Thrive, HRouamba@fhi360.org, +22670720450 (mobile)

Hélène Ouédraogo, Chef de service prévention de la malnutrition, Direction de la nutrition, Ministère de la Santé, helenoued76@yahoo.fr, +22670242408 (mobile)

Raïssa Ouedraogo, Directrice de la Communication et de la Presse Ministérielle, Ministère de la Santé, raissefr@yahoo.fr, +22672340134 (Mobile)

À propos de l’UNICEF

L’UNICEF travaille dans certains des endroits les plus inhospitaliers du monde pour atteindre les enfants les plus défavorisés. Dans plus de 190 pays et territoires, nous travaillons pour chaque enfant, chaque jour, afin de construire un monde meilleur pour tous.

Pour en savoir plus sur l’UNICEF et son action, veuillez consulter le site : https://medium.com/@unicefburkina

Twitter @UNICEF_Burkina | Facebook @UNICEF_Burkina Faso | Instagram @unicef_burkinafaso | Youtube UNICEF Burkina Faso

À propos de Alive & Thrive

Alive & Thrive est une initiative visant à sauver des vies, à prévenir les maladies et à assurer une croissance et un développement sains grâce à une nutrition maternelle optimale, à l’allaitement et à des pratiques d’alimentation complémentaire. Grâce à l’application de son cadre fondé sur des données probantes et à l’utilisation de son solide réseau de partenaires, Alive & Thrive donne de l’élan, élimine les obstacles et favorise un avenir meilleur pour les femmes et les enfants.

Suivez Alive & Thrive sur Twitter et Facebook

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Régularisation des indemnités des magistrats : L’intersyndicale dénonce un "plan funeste pour asphyxier financièrement" les acteurs
Lutte contre le paludisme : La campagne de chimio prévention débute le 13 juillet 2020
Don de sang : Eddie Komboïgo, président du CDP et ses « camarades » sacrifient à la solidarité
Education : Les bisongo, un tremplin pour préparer les enfants du milieu rural au cycle primaire
Gestion des épidémies dans la Boucle du Mouhoun : Le plan de riposte exécuté à 63,21 ℅
Prix burkinabè de la qualité 2020 : CIMBurkina maintient sa place de champion dans la catégorie B
Procès recrutement frauduleux à la CNSS : « J’ai demandé le poste de secrétaire pour ma fille », reconnaît une fonctionnaire
Facturation de l’ONEA : Les responsables provinciaux de la Ligue des consommateurs du Burkina se familiarisent avec le relevé bimestriel
Burkina : La réconciliation est une nécessité, selon le président du HCRUN, Léandre Bassolé
Gendarmerie de Pô : Un réseau de malfrats mis hors d’état de nuire
Université Saint Thomas d’Aquin : Un centre hospitalier universitaire pour renforcer l’offre de santé et de formation
Croissance des revenus agricoles : Le Projet d’appui aux filières agricoles lancé
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés