Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Il y a deux façons de faire face aux difficultés : soit on les transforme, soit on se transforme en les affrontant» P. Bolton

Retour des Burkinabè bloqués en Amérique : La quatrième tentative était la bonne

Accueil > Diasporas • • samedi 27 juin 2020 à 12h21min
Retour des Burkinabè bloqués en Amérique : La quatrième tentative était la bonne

Après plusieurs reports, le retour des Burkinabè bloqués aux Etats-Unis et au Canada a finalement eu lieu. Une centaine de personnes ont pu embarquer, jeudi 26 juin 2020, de l’aéroport international de Newark, New-Jersey, aux Etats-Unis pour Ouagadougou au Burkina Faso par un vol humanitaire de la compagnie Ethiopian Airlines. Ambiance d’un retour au bercail qui a fait couler beaucoup d’encre et de salive.

« On a eu très chaud. Mon boulot était menacé car, depuis 4 mois je suis bloqué ici » lance, la voix nouée par l’émotion, Mme Sandra Sanogo de New York. Mme Mariame Zouré renchérit : « On cherchait par tous les moyens à rentrer même si cela devait nous coûter en passant par Cotonou, ou Abidjan, ou même Lomé. C’était dur… » Mariame Zouré a quitté l’Etat de Michigan, à 2 heures d’avion de l’aéroport international de Newark, pour ne pas rater le vol de « la dernière chance ».

Après 3 tentatives, la quatrième fut la bonne. Plus d’une centaine de personnes, selon les organisateurs, regagnent la mère patrie, le Burkina Faso. En cette soirée, il règne un calme inhabituel dans cet aéroport international du fait de la rareté des vols. Les va-et-vient des passagers burkinabé brisent la monotonie de ce silence. On s’enregistre. Saïd Ouédraogo, le Président de l’Association des Burkinabè de New-Jersey est à côté du guichetier. Il aide à payer certains tickets. Pendant ce temps, Dramane Nébié, Président de l’Union de la diaspora burkinabè des Etats-Unis, organise les voyageurs. Du haut de son mètre 85, il indique : « que ceux qui ont déjà acheté leur ticket aillent s’aligner au guichet là-bas. Et ceux qui ne l’ont pas s’alignent ici ». On s’exécute.

Certains passagers pèsent leurs bagages sur les bascules posées à l’écart. Gérard Koala, le Coordonnateur du FONY, cherche une valise pour équilibrer le trop plein de ses bagages. Il s’en procure. D’autres passagers se dotent des fiches du Ministère de la santé du Burkina Faso, Covid19 oblige, auprès des représentants diplomatiques et consulaires. A quelques mètres de là, un groupe constitué de l’imam Amadou Nikièma prie. Ce dernier est venu accompagner ses géniteurs qui rentrent au Faso après presqu’un an passé aux Etats-Unis. Et, pourtant, l’organisation de ce voyage n’a pas été un pain béni pour les initiateurs.

Un véritable chassé-croisé

L’organisation du vol humanitaire à destination du Burkina Faso a connu des hauts et des bas. Ce fut un véritable chassé-croisé. Pendant que cet enfant, attaché au dos de sa mère, déchirait l’ambiance du hub de l’aéroport, il y’avait aussi des hommes et des femmes à des milliers de km qui ont fait des pieds et des mains pour que « le miracle » ait lieu. Font parmi de ceux-ci, Lebenon Ben Gaston Sawadogo, ex-délégué CSBE de la Zone de New York. Il a été au « four et au moulin » depuis le Burkina Faso. « Après 3 reports (les 12, 14 et 24 juin), j’ai tapé à presque toutes les portes, afin que la compagnie aérienne n’annule pas le vol du 26 juin. Elle avait clairement fait savoir que c’était le vol de la dernière chance. Car, elle est passée du quota de 200 passagers au coût unitaire du billet à 2000 dollar au départ pour le ramener à 100 passagers avec une baisse du prix du billet », explique-t-il. Comment la situation a-t-elle pu se débloquer à 24 h du vol ? « Après avoir remué ciel et terre auprès de certains ministres sans avoir eu gain de cause, c’est la Médiatrice du Faso qui a intercédé auprès du Président du Faso. Ce dernier a accepté de prendre en charge 17 billets à titre gracieux pour permettre d’atteindre le quota des 100 passagers. Il a déboursé à cet effet 34 000 dollars à raison de 2000 dollars par billet », selon l’ex délégué Ben Gaston Sawadogo.

Oumar Belem a déboursé 2000 dollars pour se procurer son sésame. Après 6 mois passés aux Etats-Unis où il était en mission, il remercie les personnes et les autorités qui ont permis que ce vol ait lieu. En outre, la contribution des autorités diplomatiques et consulaires, aidée en cela par des personnes ressources ont permis d’acheter deux billets d’avions pour deux enfants dont l’âge dépassaient les 2 ans requis pour bénéficier de la réduction du prix du ticket. Pour soutenir cette initiative, les autorités diplomatiques et consulaires étaient représentées à l’aéroport. A savoir par le premier conseiller à l’ambassade du Burkina aux Etats-Unis, Hermann Toé, et l’adjoint au Consul Général, Apollinaire Ouédraogo.

Et, pour clore les péripéties de ce voyage spécial, un colis de dernière minute destiné à la présidence du Faso retarde le vol. Il décollera finalement après 21h, heure de New-Jersey avec à son bord des Burkinabé du Canada, de Washington, de Pennsylvanie, de Michigan, du Texas, de New-York, de New-Jersey, etc. « Ouf ! » soupire Mme Sandra Sanogo.

Par Daouda Emile OUEDRAOGO
Correspondance particulière

Vos commentaires

  • Le 27 juin à 11:49, par Sam En réponse à : Retour des Burkinabè bloqués en Amérique : La quatrième tentative était la bonne

    Vraiment, il y a certains de vos articles moi je n’y comprends rien là dedans. En quoi ce récit de voyage nous concerne t-il, nous lecteurs ?? Bref, j’espère qu’on les mettra au moins en quarantaine pendant 2 semaines

    Répondre à ce message

  • Le 27 juin à 12:10, par Barkbiga En réponse à : Retour des Burkinabè bloqués en Amérique : La quatrième tentative était la bonne

    Ton commentaire est fade et nul. Tu t es juste cintente de faire l atalakou de certaines personnew .Epargne les lecteurs de ca .

    Répondre à ce message

  • Le 27 juin à 12:11, par Alice En réponse à : Retour des Burkinabè bloqués en Amérique : La quatrième tentative était la bonne

    Donc dans le Faso d’aujourd’hui, 1, 2, 3 on fait appel au Président de la République. $34.000, c’est quoi ? Environ 20.400.000cfa ? Ceci venant non pas de la poche du Président mais certainement de celle du contribuable burkinabé ? Et tout ça pour quoi ? Pour payer le billet retour de certains “m’as-tu-vu” ? Quand on a pu se rendre aux USA, on n’est pas à 1 million près sur son budget et on peut bien se payer une majoration ou une augmentation sur le prix du billet. Notez que la plupart, certainement des femmes, sont allées accoucher la-bas, pour que leur bébé aie le passeport américain, comme c’est devenu la grande mode parmi les nantis et demi-nantis de nos sociétés. Oui, la grande mode du 21eme siècle de nos sociétés c’est d’envoyer sa femme accoucher aux USA. Tant mieux pour ceux qui en ont les moyens. Mais que le Président &CoMediatrice du Faso. ne s’amusent pas avec l’argent du contribuable pour des coquetteries de la sorte. Imaginez un peu, bonnes gens, ce que ces 20 millions et demi auraient fait pour les populations déplacées qui ont tout perdu ? 500,000/personne auraient permis à chacun de se reconstruire un deux chambres/salon même avec des briques en banco. Ceci aurait fait 45 familles relogees. Ou 100,000/personne aurait permis aux femmes d’entreprendre un petit commerce de subsistance. Ceci aurait aide 204 femmes et leurs familles. Au lieu de cela, on choisit de payer le billet retour de nantis qui sont allés se coincer aux USA. Je répète, quand l’on a pu se payer le billet aller aux USA, on ne fait pas partie des nécessiteux, on peut bien se payer le billet retour. Ce gouvernement, vraisemblablement, n’a pas la conscience des priorités vitales.

    Répondre à ce message

    • Le 27 juin à 13:10, par GOMYAAREE En réponse à : Retour des Burkinabè bloqués en Amérique : La quatrième tentative était la bonne

      JE T ADORE ALICE
      UNE FOIS AUX STATES / CANADA C EST LE SHOPPING QUI LES INTÉRESSE.
      IL Y A EN QUI PENSENT QU IL SUFFIT D ÊTRE AMÉRICAIN POUR RÉUSSIR DANS LA VIE. JE VOUS JURE J AI VU DE MES PROPRES YEUX DES américains QUI N EN VALAIENT VRAIMENT PAS LA PEINE ! CRASSEUX AFFAMES MANDANTS AUX STATES. DES JUNKIES ( drogués irrécupérables) AU CANADA.

      PS C EST VRAI QU IL Y A DES opportunités AILLEURS MAIS LE PARADIS C EST L HOMME QUI SE LE CONSTRUIT ICI OU AILLEURS.

      Répondre à ce message

    • Le 27 juin à 13:19, par Aol En réponse à : Retour des Burkinabè bloqués en Amérique : La quatrième tentative était la bonne

      Trop de jalousie dans ton corps. Vraiment laurent Bado avait raison sur la mentalité des burkinabès méchants mesquin et mauvais. Tu penses que ce qui viennent aux usa sont des multi millionaire ?

      Répondre à ce message

      • Le 27 juin à 16:15, par Revo En réponse à : Retour des Burkinabè bloqués en Amérique : La quatrième tentative était la bonne

        Aol, ce n’est pas une question de jalousie, c’est une question de realisme. Arretez de voir la jalousie partout

        Répondre à ce message

      • Le 27 juin à 16:38, par Alice En réponse à : Retour des Burkinabè bloqués en Amérique : La quatrième tentative était la bonne

        @aol.com
        Jalouse ?! Quelle contradiction ! Jalouse de qui ? De personnes dont vous reconnaissez vous même qu’elles ne sont pas millionnaires, pire, sont incapables de se payer un billet retour au Faso et sont obligées de tendre la main à la médiatrice du faso et au Président ? Allez aux USA n’est pas un besoin vital, c’est un désir et parfois une coquetterie touristique. Tout ça pour quoi ? Pour revenir au faso fanfaronner parmi les amis avec le dernier iPhone à la mode, ou le dernier Samsung Galaxy, sans oublier le dernier modèle Jordan Snickers ? Ou alors parader son bébé américain parmi les copines (pour lequel on a s’est enfui et laisser la facture de l’hôpital au contribuable américain) avec le sentiment d’avoir réussi ainsi sa vie ? Je dis, il y a des besoins plus urgents parce que vitaux ici au Faso que ces coquetteries dans lesquels le Président est appele à financer. Il n’est pas besoin d’être multi millionaire pour aller aux USA ; de nos jours le billet aller/retour coûte moins du million. S’il prend loisir à quelqu’un d’y aller faire un tour, que ce soit son problème et non celui du contribuable burkinabé. Je suppose que vous êtes de ces expats qui vivent les uns sur les autres, à 10 où 15 dans un deux chambres, dans les quartiers malfamés du Bronx, de Bronxville, de Bedford-Stuyvesant, de Newark ou de Jersey City. Non, absolument pas, je ne vous envie pas. Mais payez pour vos rêves et vos lubies. Il y a plus urgent ici au Faso. Les 20 millions et demi auraient mieux aide les déplacés internes qui ont tout perdu, qui eux n’ont pas le rêve de tourisme de luxe.

        Répondre à ce message

        • Le 29 juin à 05:31, par Aol En réponse à : Retour des Burkinabè bloqués en Amérique : La quatrième tentative était la bonne

          Venir au usa est un privilege et non un droit comme le disent les americain eux meme. c’est pas la faute a quelqu’un que tu as trop rever, apprendre les noms des quartier de new yorkais pour aller echoue a tes entretiens de visa US a plusieurs reprise. garde tes energie pour autre chose et arrete d’etre trop aigri envers tes copines qui sont venus accouche au usa prie le bon Dieu d’avoir un enfant d’avenir et non un enfant americain. une question tu penses etre plus burkinabe que les 17 personnes a qui le PF les a offert le billet retour ?

          Répondre à ce message

      • Le 28 juin à 06:39, par Papa En réponse à : Retour des Burkinabè bloqués en Amérique : La quatrième tentative était la bonne

        Plutôt c’est ton niveau de réflection qui est bas, si non dame Alice dit vrai ce que des personnes responsables pensent Quand on décide d’élever des éléphants c’est qu’on s’estime avoir les moyens de les entretenir, ne peut aller aux USA qui veut mais qui peut. En république bannanière tout est permis si non dans une république responsable et respectée, des bêtises pareilles ne se font pas. Je pense que les conseillers du président ne lui rendent pas service . On delapide les deniers publics pour satisfaire des touristes nantis pourtant nous avons plus de priorités ailleurs . Ce pays a vraiment un problème de gouvernance .

        Répondre à ce message

      • Le 28 juin à 17:04, par GOMYAAREE En réponse à : Retour des Burkinabè bloqués en Amérique : La quatrième tentative était la bonne

        @AOL
        SVP EST A MOI QUE VOUS PARLEZ ?
        WEBMASTER CORRIGEZ POUR QU ON PUISSE LOGIQUEMENT COMPRENDRE EN COMMENTANT MERCI !

        Répondre à ce message

      • Le 29 juin à 21:28, par Pluie d’août En réponse à : Retour des Burkinabè bloqués en Amérique : La quatrième tentative était la bonne

        Aol, soumets la question à notre illustre BADO ; il t’insultera toi-même. Je vois qu’en réalité tu ne connais pas notre Constitutionnaliste

        Répondre à ce message

    • Le 27 juin à 19:42, par Agpo En réponse à : Retour des Burkinabè bloqués en Amérique : La quatrième tentative était la bonne

      Internaute @Alice, Tais toi ca ne correspond pas a la realité ce que tu dis. On sent beaucoup d’aigreur dans tes propos. Que Dieu te donne la paix interieure.
      Sans rancune

      Répondre à ce message

  • Le 27 juin à 13:15, par Bonjour En réponse à : Retour des Burkinabè bloqués en Amérique : La quatrième tentative était la bonne

    Sans être mesquin et mauvais esprit, je partage l’analyse de l’internaute Alice. On ne s’amuse pas avec l’argent du contribuable de cette sorte. Il y a énormément de concitoyens bloqués à l’étranger. Rien que dans les pays voisins comme la côte d’Ivoire, il y en a des milliers.
    Et si l’Etat doit payer pour ceux des USA parce ce qu’ils sont dans un pays qui s’appelle USA.
    Et malgré tout le bruit que font nos compatriotes là bas ils ne sont pas capables de s’organiser...pour cela.
    Quand c’est pour organiser des événements festifs bruyamment ils savent faire.

    Répondre à ce message

    • Le 27 juin à 23:00, par Aol En réponse à : Retour des Burkinabè bloqués en Amérique : La quatrième tentative était la bonne

      Les burkinabè hors du pays son aussi des contribuables les transfère d’argent hors de l’Afrique vers le Burkina s’élevait à plus 400 millions de dollars US soit 235 milliards de francs cfa en 2017 soit 1/10 du budget du Burkina. D’Autre pays ont envoyé un avion spécial pour ramener leurs compatriote chez eux. dans notre cas l’état a fait une contribution pour atteindre le minimum de place requise par la compagnie, éthiopienne enfin que le vols soit profitable pour elle. Sachet une chose Le profil de ces voyageurs ce sont des gens qui rendaient visite à leurs familles ici au usa ou des Fonctionnaires de l’état en mission.

      Répondre à ce message

  • Le 27 juin à 15:58, par Revo En réponse à : Retour des Burkinabè bloqués en Amérique : La quatrième tentative était la bonne

    Retour DE Burkinabe bloques en Amerique et non retour DES Burkinabes bloques en Amerique.
    Quel est l’interet de cet article ? Y’a eu combien de voyage de rapatriment sans tapage mediatique ? Oubien parce que ce sont les USA tout le monde entier doit savoir quoi ? Okpoh !
    Ce ne sont pas tous les Burkinabes bloques en Amerique et desireux de rentrer au pays qui ont eu l’information de ce vol de rapatriement. L’information a plus ete portee par la representation diplomatique aux USA sans ampliation dans les differents medias burkinabes, ce qui fait que certains n’ont pas eu l’information.
    En plus, on ne peut pas parler de vol humanitaire lorsque le passager doit payer $2000 pour un simple one-way vol avec pour condition un certain nombre de passagers. La compagnie a juste voulu profiter de la situation pour depouiller nos chers compatriotes de leurs economies car $2000*100 = $200.000*550 = 110.000.000F CFA.

    Répondre à ce message

  • Le 27 juin à 16:13, par Tom En réponse à : Retour des Burkinabè bloqués en Amérique : La quatrième tentative était la bonne

    En vertu de quoi le President du Faso va prendre en charge le cout de 17 places pour que Ethiopian Airline maximise ses interets vises avant de faire son vol de rapatriment ? Si c’etait une compagnie burkinabe ou Air Burkina qui avait loue un avion de Ethiopian pour faire ce vol, ca aurait ete admirable parce que cela profite au pays. Mais dans la situation actuelle, je trouve l’action irreflechie parce qu’on engraisse Ethiopian Airlines tout en faisant de la discrimination envers ses propres compatriotes. Y’a combien de Burkinabes bloques a l’exterieur dont le rapatriment couterait moins que le cout de ces 17 places ?
    Moi je suis coince a l’Equateur et j’ai besoin d’une prise en charge de 10 places pour rentrer.

    Répondre à ce message

    • Le 30 juin à 11:46, par Passakziri En réponse à : Retour des Burkinabè bloqués en Amérique : La quatrième tentative était la bonne

      Tom,
      Le Président du Faso en vertu de ses qualités de pére de la Nation a le droit, et même le devoir de le faire. Dans une republique qui fonctionne, ces ressortissants n’auraient pas eu besoin de faire la courbette pour leur rapatriement. Pensez qu#il y’a des gens qui se sont retrouvés coincés la bas pendant qu#ils étaient en missionou en stage . On les laisse moisir infiniment ? Si nos ambassades jouaeint pleinement leur rôle, il y’aurait eu une solution globale. Informez vous et vous saurez que presque tous les pays ont procédé aux rapatriements à des couts mirobolants, et c’est pas 34 000 dollards qui feront coûler le Faso, mais nos haines démesurées. Je vous donne des chiffres ? : France : 130 000 rapatriements, plus de 20 millions d’euros, allemagne 240 000 rapatriements , coûts plus de 92 millions d’Euros. Vous c#est des maigrichons de 34 000 dollards qui vous font pleurnicher ? quand on rapatrie les gens du sénégal, de tunisie etc ? Vous pensez que c’est gratuit ? Ensuite quand on parle de l’intervention de la mediatrice ? Vous pensez que c#était pour le financement ? Je pense que quand les frontières de beaucoup de pays sont fermées , organiser un tel vol dépasse les capacité décisionelles des associations. Je ne connais personellement aucune des personnes rapatriées, mais à lire les commentaires qui se versent ici, c’est inquiétant. Mettons un peu d’amour de nos prochains dans nos coeurs. Je suis sûr que ce retour au bercail a soulagé beaucoup de conjointes, conjoints, enfants, parents, amis etc. qui ont du passr de longues semaines d’angoisse. Que Dieu nous libère des mauvais Sentiments.

      Passakziri

      Répondre à ce message

  • Le 27 juin à 17:57, par Bakari En réponse à : Retour des Burkinabè bloqués en Amérique : La quatrième tentative était la bonne

    Voilà un président et un médiateur du Faso qui s’amusent avec l’argent de contribuable. Sinon dans quelques jours -maximum une semaine - les aéroports vont re-ouvrir et les vols internationaux vont reprendre. Est-il opportun de dilapider l’argent du contribuable dans une opération de rapatriement. Aucun ministère ne pouvait justifier une telle dépenses ! Le Médiateur du Faso ou la Présidence ne peut non plus la justifier techniquement.

    Répondre à ce message

  • Le 27 juin à 18:06, par Passakziri En réponse à : Retour des Burkinabè bloqués en Amérique : La quatrième tentative était la bonne

    Vraiment il y a trop de mauvais esprits au Burkina. Donc pour vous l état burkinabé doit abandonner ses fils bloqués hors du pays ? On vous a dit que c est des billets gratuits ? C est écrit dans l article combien les billets ont coûté. Maintenant je ne comprends pas les plaintes de certains. Montrez moi un seul pays qui n a pas aidé ses ressortissants à rentrer quand ils étaient involontairement bloqués hors de leur pays . On n a pas dit qu ils rentrent en vacances. Donc arrêtez un peu vos jalousies infondées mes frères et sœurs.

    Passakziri

    Répondre à ce message

  • Le 27 juin à 18:57, par caca En réponse à : Retour des Burkinabè bloqués en Amérique : La quatrième tentative était la bonne

    Le burkinabé est dangereux deh ! combien de burkinabé au Faso dépendent de la diasporas ? Vous ignorez peut être la condition d’un rapatriement. Tout état organisé dispose un budget pour ses ressortissants. Sauf qu’il y a des diplomates du Faso qui bafoue ce droit. Que cet argent vient directement de la présidence du Faso ou du je ne sais où c’est un droit et devoir d’assister à ses compatriotes. A partir à une nation implique des droits et devoirs c’est pourquoi chaque pays donne la nationalité. Internaute Alice est perdue dans un élan d’égoïste de haine. En quoi ça lui regarde que le président du Faso soit intervenu via par le médiateur du Faso ? Elle sait de quoi sur la vie de ses compatriotes bloqués ? Elle même contribue combien dans le budget national ? Elle donne combien aux déplacés internes ? Il y a un moment dans la vie où la solidarité est devient une règle pour tous. J’espère que le modérateur fera son travail pour que arrive à bon port.

    Répondre à ce message

  • Le 27 juin à 19:19, par Teo En réponse à : Retour des Burkinabè bloqués en Amérique : La quatrième tentative était la bonne

    Je ne comptais pas commenter sur l’article, mais après avoir lu les commentaires, je dois dire ceci : la diaspora burkinabé & africaine en général est le plus grand soutien financier que reçoit le Burkina et l’Afrique. Les fonds qui sont transférés par la diaspora en Afrique dépasse largement ce que nos pays reçoivent en aide de leurs partenaires. Mais malheureusement, cela ne fait pas l’objet d’article dans la presse. Du coup, certains qui n’ont jamais quitté le pays de toute leur vie, qui n’ont jamais eu à survivre loin de leurs famiiles à des milliers de km de chez eux, viennent ici partager leur vénin.
    Sachez bien que depuis que la crise sécuritaire a commencé au Burkina, les diasporas burkinabe ont faits une levée de fonds dans leurs pays respectifs d’accueil, pour soutenir la lutte sur place et pour venir en aide aux déplacés. Les sommes récoltés dépassent largement les 34000$ que le PF a déboursé. Je m’arrète là car il ne sert à rien d’aller plus loin. Vivez votre vie et fichez la paix aux autres.

    Répondre à ce message

  • Le 27 juin à 22:01, par Hamidou En réponse à : Retour des Burkinabè bloqués en Amérique : La quatrième tentative était la bonne

    La méchanceté a pris le déçu au Burkina, pourquoi tant de haine, ceux qui sont restés coincés laba, ne sont-t’il pas des burkinabè ? Ceux qui sont au Burkina ont-ils un droit plus que ceux qui sont à l’étranger ? Bref ! En ces moments de VOVID-19 où la solidarité est de mise, c’est là que vous trouvez votre point de chute spéculer. Je remercie le Président du Faso pour avoir fait preuve de patriotisme, de compassion et d’acte de solidarité à l’endroit de ses compatriotes vivant au x États-Unis. Cette action de solidarité n’est pas la première et elle ne sera pas la dernière, Monsieur le Président, commandant en Chef du Burkina Faso, si c’était a refaire n’hésitez pas une seconde car l’acte est très louable. Mes remerciements vont également à l’endroit du Médiateur du Faso pour son intercession gracieuse à l’endroit de nos frères et sœurs restés à l’étranger pour cause de COVID-19. Madame le Médiateur , notre maman nationale, continuer d’aider vos enfants temps que cela se peut. Le Burkinabè a muté et trouve qu’il est le seul sur ce territoire que le gouvernement doit aider. Bravo à toutes les bonnes volontés qui ont contribuées au dénouement de cette situation difficile.

    Répondre à ce message

  • Le 27 juin à 22:09, par Bonjour En réponse à : Retour des Burkinabè bloqués en Amérique : La quatrième tentative était la bonne

    AOL, l’éternel maître assistant BADO est peut être un modèle pour vous mais pas pour tout le monde. Mais cela est une autre histoire. Et souffrez que des gens lucides mettent le doigt où cela fait mal, mais ce n’est pas un problème de jalousie, mot fétiche au Burkina Faso.
    Vous êtes au USA mais ne pesez pas plus lourd que les autres frères de l’extérieur de pays moins nantis.
    Et regardez autour de vous les ressortissants des autres pays font mieux que vous. Allez à little senegal....ils ne tapent pas à toutes les portes...
    Merde enfin

    Répondre à ce message

  • Le 27 juin à 22:46, par Bado Adjalan En réponse à : Retour des Burkinabè bloqués en Amérique : La quatrième tentative était la bonne

    Je tiens à remercier madame le médiateur du Faso d’avoir intercédé auprès du président du Faso pour faciliter le retour au bercail de nos compatriotes bloqués en Amérique. Merci encore une fois de plus au PF pour ses bonnes actions au profit de ses compatriotes.

    Répondre à ce message

  • Le 28 juin à 01:47, par Alassane En réponse à : Retour des Burkinabè bloqués en Amérique : La quatrième tentative était la bonne

    Je me permet de dire 2 mots !
    Je ne si pas contre qu’on aide un etre humain en difficulté ! Qd a moi je pense qe l’associations des burkinabe dea usa devait gerer cette situation , nous avions vu celle de NEW Jarzy ! Qui dancait sur le $$$ alors !

    Répondre à ce message

  • Le 28 juin à 02:44, par Natah En réponse à : Retour des Burkinabè bloqués en Amérique : La quatrième tentative était la bonne

    Bravo mr Said Ouedraogo et tous ceux qui ont contribué de près ou de loin à rendre cela possible.
    Dans ce contexte de covid plusieurs ne savent pas qu’il ne suffit pas seulement d’avoir de l’argent. Tu peux avoir et l’argent et le billet d’avion, mais ne pas avoir l’avion (les compagnies aériennes font la pluie et le beau temps indépendamment de leur volonté) pour retourner chez toi.
    Du reste, bonne chance à tous dans la vie : les burkinabes woo, les américains woo, bonne chance à tous....

    Répondre à ce message

  • Le 28 juin à 14:09, par Bakari En réponse à : Retour des Burkinabè bloqués en Amérique : La quatrième tentative était la bonne

    Pour moi, il est inadmissible que le président du Faso et le Médiateur du Faso dilapident l’argent du contribuable dans cette opération de rapatriement au moment où tous les aeoports sont en train de re-ouvrir. Plusieurs aéroports ouvrent d’ici 1 ou 2 semaines. Et le Burkina emboîtera certainement le pas. Et les vols internationaux reprendront dans les prochains jours. Je suis moi même de la diaspora et je suis indigné que certains veuillent faire passer leur opinion personnelle comme si elle reflétait celle de la diaspora. Le cas Allassane Bagagnan a étalé au grand jour combien certains escrocs de la diaspora gattent le nom des Burkinabe de la diapora qui gagnent leur pain à la sueur de leurs front pour s’occuper de leurs familles à l’étranger et leurs familles et proches restés au Burkina. Les déplacés internes et les victimes des attaques terroristes, nos soldats qui sont au front pour donner leurs poitrines avec des moyens limités, sont des priorités plus urgentes que ce rapatriement à la vieille de l’ouverture des frontières.

    Répondre à ce message

  • Le 29 juin à 09:53, par Le Pacifiste En réponse à : Retour des Burkinabè bloqués en Amérique : La quatrième tentative était la bonne

    Daouda Emile OUEDRAOGO, félicitations de nous fait vivre souvent ces moments

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Maison de l’entreprise : Désormais une plateforme pour la création d’entreprise en ligne
Soudan : La communauté burkinabè, le Covid-19, les affaires et la mère-patrie… !
Diaspora : Les Burkinabè de l’extérieur invités à s’impliquer dans la gestion de la crise humanitaire
Retour des Burkinabè bloqués en Amérique : La quatrième tentative était la bonne
Projet Humanitaire de la diaspora Burkinabè des Etats-Unis : Le concert live mobilise près de 4 millions de FCFA
Diaspora : Des Burkinabè vivant aux Etats-Unis lancent un projet humanitaire
Burkinabè interpellés en Côte d’Ivoire : Certains avaient des autorisations d’entrée
Daouda Emile OUEDRAOGO, Coordonnateur d’une ONG aux Etats-Unis : « Pour la première fois dans l’histoire des Etats-Unis, la rue a fait changer une décision de justice »
Covid-19 : Des Burkinabè du Nigeria viennent en aide à d’autres Burkinabè
EMPT de Bingerville : L’ambassadeur Mahamadou ZONGO à la rencontre des enfants de troupe burkinabè
Covid-19 : L’Ambassade du Burkina à Dakar organise un rapatriement des Burkinabè bloqués au Sénégal ce dimanche 17 mai
Attaques terroristes : La communauté burkinabè au Ghana soutient les familles des victimes au Burkina Faso
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés