Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Lorsque tu aperçus le palmier, le palmier t’avait déjà vu. » Citation africaine ; La grammaire wolofe (1826)

Environnement : Un nouveau projet pour améliorer la disponibilité de l’eau dans les aires fauniques

Accueil > Actualités > Environnement • LEFASO.NET • vendredi 26 juin 2020 à 11h55min
Environnement : Un nouveau projet pour améliorer la disponibilité de l’eau dans les aires fauniques

Le ministère en charge de l’Environnement a adopté le document du Projet d’amélioration de la disponibilité en eau pour la faune du Burkina Faso (PADEF) au cours d’un atelier national, ce vendredi 26 juin 2020 à Ouagadougou. Ce projet, d’une période de cinq ans, va concerner cinq régions du Burkina avec un coût global de 5 milliards de francs CFA.

Selon le ministère de l’Environnement, le Burkina Faso compte 76 aires classées dont 27 aires protégées à vocation faunique. Ces aires protégées ont une superficie cumulée de 3 287 925 hectares, renfermant plus de 35 espèces de grands mammifères. « Cette abondante faune sauvage, qui constitue l’une des plus importantes richesses naturelles renouvelables, représente un puissant facteur de développement socioéconomique », a affirmé le secrétaire général du ministère en charge de l’Environnement, Dr Sidibou Sina.

Dans un contexte de changement climatique, les sécheresses récurrentes dans les aires protégées entraînent d’énormes conséquences sur le potentiel faunique. En 2015, le ministère de l’Environnement avait lancé le « Projet d’atténuation des effets du stress hydrique sur la grande faune au Burkina Faso ». Ce projet a permis entre autres l’aménagement de points d’eau (réalisation de 28 forages à pompage solaire et de dix mares).

Le secrétaire général du ministère de l’Environnement, Dr Sibidou Sina

En dépit des résultats engrangés sur le terrain, le département du Dr Sibidou Sina note que des efforts restent à déployer. C’est ainsi que le Projet d’amélioration de la disponibilité en eau pour la faune du Burkina Faso (PADEF) a été mis en place.

Possibilité d’ouverture sur d’autres régions

A en croire le Dr Sidibou Sina, l’objectif global du PADEF est de contribuer à la satisfaction des besoins en eau de la population animale et des aires fauniques dans le contexte du changement climatique. De manière spécifique, il va s’agir d’accroître la disponibilité spatio-temporelle de la ressource eau dans les aires fauniques et renforcer les capacités des acteurs pour une gestion durable des aires fauniques, a-t-il ajouté.

Selon le ministère de l’Environnement, le PADEL a été validé par le Comité technique de suivi (CTS) le 27 mai 2020

Sur une période de cinq ans, le PADEF a un coût global de 5 milliards de francs CFA. Il sera mis en œuvre dans les aires protégées de cinq régions administratives à savoir l’Est, le Centre-Sud, la Boucle du Mouhoun, les Hauts-Bassins et les Cascades. Pour les acteurs de l’Environnement, il y a une possibilité d’ouverture sur d’autres régions en cas de besoin, selon des critères prédéfinis.

Le PADEF est une dénomination provisoire, a rappelé le Dr Sibidou Sina. Les acteurs de la faune vont proposer une autre dénomination au projet.

Cryspin Masneang Laoundiki
Lefaso.net

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
2e édition de la Journée nationale de l’arbre : Au moins 200 000 plants seront mis en terre
Fonds d’intervention pour l’environnement (FIE) : Un plan quinquennal pour mieux mobiliser les ressources financières
Inondations : « Les catastrophes seront de plus en plus courantes et nous devrons apprendre à vivre avec », dixit Nathanaël Tapsoba, gestionnaire des catastrophes naturelles
Lutte contre les changements climatiques : Le Burkina Faso veut mettre en place un système national de mesurage, de rapportage et de vérification de ses émissions de gaz à effet de serre
Agriculture : Un atelier de concertation pour une transition agroécologique réussie au Burkina
Programme budgétaire 088 : Le comité de revue examine les rapports d’activités 2019 des projets mis en œuvre
Risques d’inondations liées à la saison des pluies : Le sociologue Alexandre Sanfo apporte son expertise pour anticiper les catastrophes éventuelles
Banfora : Le ministère de l’Environnement célèbre la Journée mondiale de l’environnement 2020
Hivernage : La Direction générale de la protection civile donne les consignes à respecter en cas de risques d’inondation
Mise en œuvre des PDIC : Le FIE forme les acteurs de la chaîne financière des communes bénéficiaires
Environnement : Un atelier pour redéfinir les éléments de base pour une meilleure gestion des forêts
Environnement : Un nouveau projet pour améliorer la disponibilité de l’eau dans les aires fauniques
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés