Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Nul n’a le droit d’effacer une page de l’histoire d’un peuple, car un peuple sans histoire est un monde sans âme.» Alain Foka De son émission \" Archives d’Afrique

Coopération militaire Burkina-France : Trois coopérants en fin de mission décorés

Accueil > Actualités > Diplomatie - Coopération • LEFASO.NET • mercredi 17 juin 2020 à 22h05min
Coopération militaire Burkina-France : Trois coopérants en fin de mission décorés

En fin de mission au Burkina Faso, trois coopérants militaires français ont été décorés dans la journée du 17 juin 2020, au camp Sangoulé-Lamizana de Ouagadougou. Ces trois militaires, qui ont contribué au renforcement de la coopération militaire entre les deux pays dans un contexte de lutte antiterroriste, ont été élevés aux rangs d’officier de l’ordre de l’Etalon et de chevalier de l’ordre de l’Etalon.

Le lieutenant-colonel Dominique Chanson a officié comme attaché de défense de l’ambassade de France au Burkina Faso, depuis 3 ans. En fin de mission, il a été élevé au rang d’officier de l’ordre de l’Etalon, distinction honorifique la plus élevée au Burkina. Tout comme lui, le lieutenant-colonel Guillaume Puppo, conseiller de formation à l’Etat-major général des armées du Burkina, et le colonel François, chef de détachement Sabre, regagneront bientôt leur pays. Mais avant, ils ont été faits chevaliers de l’ordre de l’Etalon.

La haute hiérarchie de l’armée mobilisée pour la cérémonie

Foi du général Moïse Miningou, chef d’état-major général des armées, ces trois coopérants ont été d’un grand apport dans l’affermissement et la consolidation de la coopération militaire entre le Burkina Faso et la France. « Depuis votre arrivée, vous avez, par votre dévouement et par votre abnégation, impulsé une dynamique forte à la coopération militaire entre nos armées respectives et entre nos deux pays. Chacun dans son domaine, vous avez permis à la coopération militaire bilatérale, déjà excellente, de s’enrichir de nouvelles initiatives. Dans le contexte de la lutte contre le terrorisme, votre apport a été particulièrement bénéfique pour notre pays », s’est réjoui le chef de l’armée nationale.

Le Général Moïse Miningou témoignant sa gratitude aux récipiendaires

Il a ajouté que la coopération militaire entre le Burkina Faso et la France est historique et exemplaire. En témoignent, selon lui, de nombreux projets communs concrétisés.

Le général Moïse Miningou n’a pas omis de souligner que dans les moments difficiles traversés par l’armée nationale, le colonel-major Dominique Chanson particulièrement, et les deux autres coopérants, se sont investis pour sauver certaines situations. « Avant 2019, nous n’avions même pas d’hélicoptère pour évacuer nos blessés sur le champ de bataille. C’était avec eux que nous émettions des demandes et ils ramenaient nos blessés au niveau des hôpitaux. Ils ont beaucoup fait en tant qu’intermédiaires. Même à minuit, à 1h du matin, vous les appelez, ils sont disponibles », confesse le général.

C’est au regard de tout cela que les trois Français ont été décorés. Et le chef d’état-major général des armées a invité les trois récipiendaires à porter leurs médailles avec fierté, et à être partout des ambassadeurs du Burkina Faso.

Le Lieutenant-colonel Dominique Chanson recevant son cadeau

« Nous payons ensemble le prix du sang »

Le lieutenant-colonel Dominique Chanson, désormais ancien attaché de défense de l’ambassade de France au Burkina Faso, a témoigné sa gratitude et celle de ses deux frères d’armes au chef de l’armée nationale. Il a rappelé que les trois années passées au Burkina Faso n’ont pas été de tout repos. Il s’est rappelé, entre autres, l’attentat du café Aziz Istanbul le 13 août 2017, l’attaque simultanée de l’Etat-major général des armées et de l’ambassade de France le 2 mars 2018, et l’opération de libération des otages le 10 mai 2019, qui a coûté la vie à deux soldats français.

« Ces événements resteront gravés dans nos mémoires collectives. Nous, soldats de métier, savons que la vraie cohésion se construit dans l’épreuve. Et sur ce plan-là, nous avons été servis. Nous avons vécu ces évènements, à vos côtés. Cela a resserré les liens qui nous unissent en tant que frères d’armes », a dit le colonel-major Dominique Chanson.

Le Chef d’état-major général des armées, Moïse Miningou, a salué le travail des trois coopérants

L’expérience du Burkina Faso fut riche et unique en ce qu’elle a permis de servir la France tout en agissant directement aux côtés d’un pays ami et allié, dans le combat contre le terrorisme, a-t-il poursuivi. « Nous payons ensemble le prix du sang au Sahel, aux côtés des forces partenaires et alliées, et nous continueront le combat jusqu’au succès pour la paix et la liberté », a dit le coopérant.

Le colonel-major Dominique Chanson a rassuré que lui et ses camarades auront de fréquentes pensées pour le Burkina Faso, sa chaleur et la gentillesse de son peuple. « Nous venons de vivre une expérience unique qui laissera des traces indélébiles dans nos mémoires », a-t-il terminé.
Les trois coopérants ont reçu des cadeaux des mains des différents chefs militaires mobilisés pour la sobre cérémonie.

Tiga Cheick Sawadogo
Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 18 juin à 00:34, par David En réponse à : Coopération militaire Burkina-France : Trois coopérants en fin de mission décorés

    Eh oui, ces officiers Français méritent cette reconnaissance de notre armée et donc de toute la nation. Comme l’a dit le CEMGA, portez fièrement ces médailles, parce qu’elles viennent du fond du coeur de tous les Burkinabè.
    Nous vous prions d’être les ambassadeurs du Burkina partout ou vous serez.
    Très grand merci et bravo à vous.
    Nous vous souhaitons bon retour en France terre des droits de l’homme.
    Que Dieu veille sur vous et vos familles.
    Merci

    Répondre à ce message

  • Le 18 juin à 01:21, par Kan bô fô En réponse à : Coopération militaire Burkina-France : Trois coopérants en fin de mission décorés

    En fin de mission, trois coopérants militaires français ?? Qu’est-ce qu’ils faisaient encore ici au Faso ? Et pour leur dire au revoir (sûrement pas adieu), toute la smala de gradés de l’armée burkinabè, pardon de l’armée des colonisés, est au garde à vous. Mon Dieu sauvez-nous. Quand est-ce que nous allons nous décider à sortir de cette aliénation notamment militaire sur notre propre terrain.
    D’ailleurs tous ces gradés de l’armée burkinabè alignés pour s’épandre en éloges, en décorations et en au revoir devant trois coopérants français, sont-ils sur le terrain pour défendre notre territoire ou sont-ils plutôt dans leur salon à boire la bière ? C’est toujours Barkane qui annonce avoir neutralisé les terroristes. Les nôtres (gradés de l’armée burkinabè) sont où pour que ce soit toujours Barkane qui sache faire le boulot. A nos trois amis coopérants, kan bô fô !

    Répondre à ce message

  • Le 18 juin à 10:09, par David En réponse à : Coopération militaire Burkina-France : Trois coopérants en fin de mission décorés

    Mr. Kan bô fô, les dirigeants de notre armée ne sont pas tes enfants. C’est par le mérite qu’ils sont â ces niveaux de responsabilité. Ne devient pas officier de l’armée qui veut. Ça au moins au clair.
    La coopération entre États qu’elle soit militaire ou civile est devenue une nécessité. Mêmes les grandes puissances militaires coopèrent entre elles.
    La coopération entre armées est multidimensionnelle : formation, armement, logistique, renseignement, combat, ... etc.
    Le BF a aussi des attachés de défenses dans beaucoup de pays â travers le monde.
    Mr. Kan bô fô , tu parles de la force Barkhane, puisque tu en sais beaucoup, eh bien donnes nous plus d’informations SVP.
    Mr. Kan bô fô, le BF, comme tous les autres pays aura toujours besoin d’apprendre des autres que ce soit civil ou militaire et cela dans tous les domaines.
    Mr. Kan bô fô, tu as sans doute des compétences dans certains domaines. Approches la hiérarchie militaire pour leur proposer tes services, tu seras reçu à bras ouvert. Tu es donc attendu Mr. Kan bô fô.

    Répondre à ce message

    • Le 18 juin à 13:13, par Zama En réponse à : Coopération militaire Burkina-France : Trois coopérants en fin de mission décorés

      En un mois si le Burkina intensifie sa coopération militaire avec les turcs, tu veras de tes propres yeux les résultats tangibles sur le terrain.De quelle coopération exemplaire nous parle t’on alors que le contrôle de région entière est en trein de nous échapper.Erdogan vient de démontrer à haftar en Libye qu’il n’a pas tapé à la bonne porte pour sa coopération militaire.On a besoin de résultats et non du cinéma.

      Répondre à ce message

    • Le 20 juin à 11:53, par Kan bô fô En réponse à : Coopération militaire Burkina-France : Trois coopérants en fin de mission décorés

      David, les dirigeants de l’armée burkinabè sont les enfants du Burkina-Faso qui a fait d’eux ce qu’ils sont aujourd’hui. A ce titre, ils sont nos enfants à nous burkinabè car enfants de ce pays qu’ils se doivent de servir conformément à l’instruction et à la formation militaire qu’ils ont reçu. Que de jeunes soldats envoyés sur le front de cette guerre contre terrorisme sans encadrement conséquent sont tombés alors qu’on voit rarement pour ne pas dire jamais les hauts gradés de notre armée en 1ère ligne sur le front de cette guerre dite asymétrique.
      Ils sont tapis dans les grosses villas de la capitale ou dans les ambassades alors que le pays est en guerre. Ça se passe comme cela chez vous en France (ou chez vos maîtres français), David ? Quand nos jeunes enfants tombent l’arme à la main faute d’avoir été bien encadrés sur le terrain, les gradés de l’armée savent sortir du bois pour les décorer à titre posthume comme si ce n’était que pour cela qu’ils étaient devenus gradés de l’armée !
      Tu dis ""Ne devient pas officier de l’armée qui veut."" Alors que nos officiers tellement intelligents et chichement payés démontrent leurs compétences sur le terrain au vu et au su de tous. Tous les militaires de ce pays sont nos enfants quelque soit leur grade et nous sommes fiers de ce qu’ils sont. Au lieu qu’ile s’emploient à décorer et à dire au revoir à des coopérants français, nous les voulons sur le terrain aux côtés des jeunes soldats démunis et désemparés.
      Quand les officiers africains vont en France, les hauts gradés de l’armée française se mobilisent pour leur dire au revoir ?
      Et pourquoi c’est toujours nous à être au garde à vous devant eux et les vendus comme toi à toujours s’épandre en éloges et en remerciements ? De qui se moque-t-on ? Allez-vous-en, kan bô fô yin.

      Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Cérémonie d’hommages de la Nation ivoirienne au Premier ministre Amadou Gon COULIBALY : Le Premier ministre burkinabè y était avec une forte délégation
Le Chef du Gouvernement aux obsèques de son homologue ivoirien
Education : L’ambassade de France signe une convention avec l’ENEP de Bobo-Dioulasso
Primature : Le Comité international de la Croix-Rouge reçu en audience par Christophe Dabiré
Sommet du G5 Sahel à Nouakchott : Les chefs d’Etat saluent les avancées dans la lutte contre le terrorisme
Sommet élargi G5 Sahel : Les Chefs d’Etat préoccupés face à l’expansion de la menace terroriste dans la sous-région
G5 Sahel : Le sommet de Nouakchott confirme les progrès depuis Pau et énonce les futurs enjeux
Sahel : Quels enjeux autour du sommet de Nouakchott ?
Coopération : Des émissaires européens acheminent une aide humanitaire au Burkina Faso
Burkina : Le MCC approuve « à l’unanimité » le deuxième compact
Coopération sino-burkinabè : Le ministre en charge de l’éducation nationale satisfait de l’exécution d’infrastructures éducatives dans le Passoré
Coopération : L’Agence française de développement appuie le Burkina avec une enveloppe de 61, 7 milliards de F CFA
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés