Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Qui ose traverser les grands fleuves ne craint pas les petites rivières.» Proverbe Chinois

Mali : IBK tente de reprendre la main

Accueil > Actualités > International • LEFASO.NET • mercredi 17 juin 2020 à 21h00min
Mali : IBK tente de reprendre la main

Suite à la manifestation des Maliens, le vendredi 5 juin 2020 à Bamako, le président de la République tente de reprendre la main. En effet, Ibrahim Boubacar Keita (IBK), en quête de solutions pour une sortie de crise, a rencontré, mardi 16 juin 2020, les forces vives de la nation au Centre international de conférences de Bamako (CICB). A cette rencontre, plusieurs grandes décisions ont été annoncées. De ces annonces figure la question Soumaila Cissé.

Au lendemain de la manifestation des Maliens, le président de la République du Mali, Ibrahim Boubacar Keita, a tenté de désamorcer le mouvement de grogne politique et social qui s’est exacerbé depuis la grande manifestation du 5 juin. Pour décrisper le climat social tendu, des mesures phares ont été prises à l’issue de la rencontre avec les forces vives de la nation.

Ainsi, la fin de la crise scolaire, la formation d’un gouvernement d’union nationale, des échanges pour une résolution des crises nées des dernières élections législatives, la libération prochaine du député Soumaila Cissé sont entre autres les nouvelles qui ont été données par le président de la République.

En effet, depuis le grand rassemblement et l’annonce d’un nouveau grand rassemblement le 19 juin prochain, le président IBK n’a cessé de multiplier les rencontres pour chercher les voies et moyens pour répondre à l’appel du peuple malien. Ainsi, des solutions ont même pu être trouvées à la crise scolaire que le régime a laissée perdurer.

Mieux, le président a décidé de mettre fin à la crise scolaire en instruisant l’application immédiate pleine et complète de l’article 39. L’application de cette disposition permettra de mettre fin à la grève des enseignants. Sur le plan politique, la question du prochain gouvernement a été également soulevée par le président de la République.

Concernant la formation de l’équipe gouvernementale, en croire IBK à la sortie de cette rencontre avec les forces vives, des dispositions du dialogue national inclusif prévoient un gouvernement de 25 membres. Et des instructions sont prises pour former un gouvernement d’union nationale.

Pour la réforme de la Cour constitutionnelle à travers la crise née dans les entrailles des législatives de cette année, IBK propose aussi des échanges. Il en est de même pour l’Assemblée nationale. Pour le cas du chef de file de l’opposition, le président a rassuré que « Soumaila Cissé est en vie. Et des contacts ont été établis pour obtenir sa libération ».

Quoique le président de la République cherche à apporter des solutions aux problèmes, peu de Maliens croient encore en la gouvernance d’IBK, tant les chantiers inachevés et les effets d’annonce sont nombreux et sans lendemain. Pis, même les amis du président commencent à s’inquiéter ouvertement et refusent de cautionner les prises de positions extrêmes du camp présidentiel.

O.I.
Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 17 juin à 21:49, par HUG En réponse à : Mali : IBK tente de reprendre la main

    C’est une lecon pour les africains.Francois HOllande a refuse de se represente en France suite aux attaques de 2015 dans son pays. MAis au Mali on se fait elire. MAis incapable de regler les problemes de son peuple. A qui le tour ? on peut sefaire elire et etre tres vomi par son peuple

    Répondre à ce message

  • Le 18 juin à 09:40, par KARIM En réponse à : Mali : IBK tente de reprendre la main

    Vu la situation du mali ; je penses que un des voisins du mali regarde la situation avec un scanner car l’effet de contagion est rapide et forttttt !!!!!!!

    Répondre à ce message

  • Le 24 juin à 12:36, par TANGA En réponse à : Mali : IBK tente de reprendre la main

    Comme l’avait dit un haut responsable français, après le Mali, c’est le Burkina puis la Côte d’Ivoire.
    Si IBK ne reprend pas la main, nos pays serons contaminés.
    Nous savons tous la pauvreté de nos populations qui se laissent acheter DONC ON VA S’EN PRENDRE AUX ACHETEURS QUI QU’ILS SOIENT.
    Regardez par exemple le coup d’état qui avait enlevé ATT, un coupo d’état fait par un saoulard. Il n’était même pas au courant car il se godait dans un coin avec des alcool frelatés. Puis il vient dire que c’est lui. Maintenant on a forcé les Malien à le blanchir. A quoi a servit ce coup d’état ? Qui a été le bénéficiaire ? Cela me revient en tête comme l’assassinat de Thomas SANKARA, Blaise dit qu’il était souffrant. Qui a organisé alors. Pendant ce temps, la france classe toutes ces affaires comme secret militaire, secret défense. Ça ne vous dit rien ? Elle est derrière tout ça !!! Ce sont ces commandos qui font le sale boulot et on demande à nos hommes de prendre. Tout comme ils disent : NOUS CHOISISSONS VOS PRESIDENTS DANS VOS RANGS ! De même Kaddafi n’a t il pas été tué par un gendarme français ? La france forte de tout ça a envoyé le même gendarme en Syrie comme journaliste mais les autorités leur ont fait savoir que si ce faut journaliste ne quittait pas le pays, étant normal, il allait le faire quitter les pieds devant. Bref.
    Nous Africains, ne nous laissons pas faire ; dénonçons les corrupteurs internes et externes, combattons les avec toutes nos énergies. PLUS RIEN NE DOIT ÊTRE COMME AVANT !!!

    WEBMASTER, LAISSE PASSER

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Côte d’Ivoire : Alassane Ouattara briguera un troisième mandat
Joseph HAGE, consul honoraire du Liban à Ouagadougou : « L’explosion qui s’est passée à Beyrouth doit être la deuxième en intensité après la bombe atomique d’Hiroshima »
Situation sociopolitique au Mali : Un sommet extraordinaire de la CEDEAO pour une sortie de crise
Blocus Americain sur Cuba : Le parti Burkina Yirwa de tout cœur avec le pays de Castro
Crise politique au Mali : La mauvaise foi de la classe politique
Tchad : Des militaires tchadiens tirent à nouveau sur un véhicule de l’armée française
Mali : IBK abroge le décret de nomination des membres restants de la Cour constitutionnelle
Crise politique au Mali : L’Assemblée nationale saccagée par des manifestants
Crise au Mali : Le bout du tunnel est encore loin
Force française Barkhane au Sahel : Le général Marc Conruyt prend les rênes du commandement
Attaque de Kafolo (Côte d’Ivoire) : Le cerveau et le commando aux arrêts
Mali : IBK tente de reprendre la main
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés