Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «En élection, il faut à la fois espoir et audace.» François Hollande

« Acquisition de 77 véhicules par la mairie de Ouagadougou » : Un magistrat placé en garde à vue

Accueil > Actualités > Société • LEFASO.NET • lundi 15 juin 2020 à 22h39min
« Acquisition de 77 véhicules par la mairie de Ouagadougou » : Un magistrat placé en garde à vue

Dans sa parution du 10 février 2020, le bimensuel d’investigation « Courrier Confidentiel » faisait des révélations sur « les folles dépenses du maire » dans l’acquisition de 77 véhicules à 4,6 milliards de F CFA, en crédit-bail avec la société Fidelis Finances Burkina. Quatre mois après, le journal « L’Evènement », dans sa dernière parution (du 10 juin), a révélé que des juges ont réclamé 70 millions de F CFA au maire Armand Béouindé pour étouffer l’affaire. Dimanche 14 juin, le juge Narcisse Sawadogo a été placé en garde à vue.

L’on se rappelle que le 26 février dernier, soit deux semaines après la première bombe lâchée par le Courrier Confidentiel, le canard était revenu à la charge avec un article dans lequel il dévoilait les intérêts économiques qu’avait le maire dans le processus d’acquisition des véhicules. Ces véhicules devaient être assurés par Raynal Assurances IARD, entreprise dans laquelle Armand Béouindé et sa famille sont actionnaires, et qui détient 10% de parts d’actions de Fidelis Finances Burkina.

Une procédure légale

Cette parution avait sorti le maire de sa zone de confort. Sur les ondes de certaines radios, Armand Béouindé avait déclaré que l’achat des véhicules répondait à un besoin « criard », au regard de la vétusté des moyens roulants. Il avait même déclaré, la main sur le cœur, que le processus d’acquisition de ces véhicules, de l’appel d’offre jusqu’au choix de l’attributaire, s’était déroulé dans « la légalité et la transparence ». Cela n’a pas empêché le procureur du Faso près le Tribunal de grande instance (TGI) de Ouagadougou de se saisir de l’affaire.

Persuasion

Quatre mois plus tard, l’Evènement révèle une tentative d’étouffer l’affaire par un réseau de personnes, dont des magistrats, qui auraient réclamé 70 millions de F CFA à l’édile de la commune de Ouagadougou. Une somme qui devait être versée en espèces. Dans le viseur, le journal cite Dieudonné Bonkoungou, substitut du procureur général près la Cour d’appel de Ouagadougou ; un nommé Allassane Bagagnan et Narcisse Sawadogo, ancien procureur du Faso près le TGI de Bogandé.

Selon l’Evènement, ce que l’on pourrait qualifier d’opération de charme auprès du maire Béouindé se serait déroulé au domicile du sieur Allassane Bagagnan, dans l’arrondissement 10 de Ouagadougou. Et pour convaincre le maire de l’immensité de leur force de frappe, le juge Narcisse Sawadogo aurait avancé qu’il était promotionnaire du doyen des juges d’instruction Emile Zerbo, et que le juge en charge du dossier, Daouda Kinda, avait été son stagiaire. L’Evènement dit avoir vérifié cela avec le juge Kinda qui a démenti avoir été stagiaire du magistrat Sawadogo.

Dimanche 14 juin, soit quatre jours après la dernière parution de l’Evènement, le journal Le Reporter annonce que le juge Narcisse Sawadogo serait en garde à vue « pour tentative d’escroquerie ». Quid de Dieudonné Bonkoungou et d’Allassane Bagagnan ? Aucune information n’a fuité, mais selon notre confrère de Libre infos, M. Bagagnan aurait aussi été interpellé par la gendarmerie.

La machine judiciaire ira-t-elle jusqu’au bout ? Wait and see…

Rassemblés par HFB
Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 15 juin à 10:14, par verite no1 En réponse à : Affaire 70 millions du Maire de Ouagadougou : Le juge Narcisse Sawadogo interpellé par la Gendarmerie

    Ah ! Decidemment, 2020 restera gravee comme une annee tres speciale !!!!! Bof, je n’ai jamais fait confiance a un juge, qu’il soit Africain ou non, c’est la meme chose !!!!!
    J’aimerais meme qu’on supprime cette justice moderne et on se plie a la justice traditionnelle mais pas les koglweogos !!!!! Wayiii, meme affaire de femmes de quelqu’un, eux ils bastonnent, ce qui tres injuste, si ya consentement, ya aucun probleme !!!!!!

    Répondre à ce message

  • Le 15 juin à 10:23, par Le réaliste En réponse à : Affaire 70 millions du Maire de Ouagadougou : Le juge Narcisse Sawadogo interpellé par la Gendarmerie

    Ce juge est de quel syndicat des magistrats ? SAMAB, SBM ou SMB ?
    Ce qui a été décrit dans l’évènement est réellement l’œuvre quotidien de BAGAGNAN, très connu dans les milieux mafieux. "Dealeur" chevronné, il en est très spécialisé et parvient très souvent à gérer beaucoup de choses obscurs impliquant effectivement des autorités tant politique, affairiste, judiciaire, ect.. On attend donc la suite

    Répondre à ce message

  • Le 15 juin à 10:25, par Le réaliste En réponse à : Affaire 70 millions du Maire de Ouagadougou : Le juge Narcisse Sawadogo interpellé par la Gendarmerie

    Ce juge est de quel syndicat des magistrats ? SAMAB, SBM ou SMB ?
    Ce qui a été décrit dans l’évènement est réellement l’œuvre quotidien de BAGAGNAN, très connu dans les milieux mafieux. "Dealeur" chevronné, il en est très spécialisé et parvient très souvent à gérer beaucoup de choses obscures impliquant effectivement des autorités tant politique, des affaires, judiciaire, ect.. On attend donc la suite

    Répondre à ce message

  • Le 15 juin à 10:25, par Le réaliste En réponse à : Affaire 70 millions du Maire de Ouagadougou : Le juge Narcisse Sawadogo interpellé par la Gendarmerie

    Ce juge est de quel syndicat des magistrats ? SAMAB, SBM ou SMB ?
    Ce qui a été décrit dans l’évènement est réellement l’œuvre quotidien de BAGAGNAN, très connu dans les milieux mafieux. "Dealeur" chevronné, il en est très spécialisé et parvient très souvent à gérer beaucoup de choses obscures impliquant effectivement des autorités tant politique, des affaires, judiciaire, ect.. On attend donc la suite

    Répondre à ce message

  • Le 15 juin à 10:30, par verite no1 En réponse à : Affaire 70 millions du Maire de Ouagadougou : Le juge Narcisse Sawadogo interpellé par la Gendarmerie

    Peut-etre que leur prof les a enseigne que la corruption n’est pas un delit ! Ah dja ! Mauvaise foi quand tu nous tiens ! J’ai souri quand j’ai lu l’article !!!!!!!! Je vais les aider a determiner la nature des crimes :
    1. Tentative de corruption
    2. Crime financier
    3, Delit de vols
    4. Chantage
    5. Delit de profiter d’une situation pour exploiter !
    Allez, chers juges, sortez les mots !!!!!!

    Répondre à ce message

  • Le 15 juin à 10:44, par Idriss En réponse à : Affaire 70 millions du Maire de Ouagadougou : Le juge Narcisse Sawadogo interpellé par la Gendarmerie

    Felicitation au Procureur pour le bon boulot qu’il est en train d’abattre au Niveau du TGI . Esperons que le pouvoir de Rock Mark , son government et le MPP lui laisse main libre pour qu’il fassent son boulot .

    Répondre à ce message

  • Le 15 juin à 11:20, par Burkinabe En réponse à : Affaire 70 millions du Maire de Ouagadougou : Le juge Narcisse Sawadogo interpellé par la Gendarmerie

    Que le pouvoir de RMCK se mette de cote et laisse la justice faire son boulot . Bravo su Procureur de Faso pres TGI de Ouaga . Continuer le bon boulot . On sera se voir , petit a petit lea depouilleur du peuple rendront compte .

    Répondre à ce message

  • Le 15 juin à 11:50, par Lom-Lom En réponse à : Affaire 70 millions du Maire de Ouagadougou : Le juge Narcisse Sawadogo interpellé par la Gendarmerie

    J’espère que les juges demi-dieux ne vont tarder à réagir pour inculper les gendarmes pour "Outrages à Magistrats" puisque nos magistrats n’ont jamais été corrompus au Burkina !! Sous le régime de Thomas SANKARA, on les a vu ici, rasant les murs et hop, après l’assassinat du leader de la Révolution, les voilà réclamant 70 millions pour éteindre un dossier ! Est-ce à dire que la pratique a commencé seulement sous le MPP ? Je ne suis pas si sûr mais si on est capable d’en demander autant, c’est que c’est une vielle pratique qui date du Front Populaire de Blaise Compaoré devenu ODP/MT et CDP ! Avec ça, on veut donner la leçon aux autres citoyens et gouvernants tout en réclamant de gros salaires pour rien ! Nous attendons vivement la réaction des syndicats de magistrats !! Même si je n’ai pas élu Roch en son temps, je pense qu’un autre pas qualitatif est franchi et que désormais, les magistrats petits dieux aux "derrières nues" (excusez-moi !!) vont désormais faire attention à leurs propos devant les citoyens ordinaires ! Quant aux magistrats intègres, nous les encourageons à tenir le flambeau haut parce que la justice est d’abord divine et Dieu bénit toujours les hommes qui contribuent à rendre des jugements équitables entre les hommes !

    Répondre à ce message

  • Le 15 juin à 12:07, par citoyen LAMBDA En réponse à : Affaire 70 millions du Maire de Ouagadougou : Le juge Narcisse Sawadogo interpellé par la Gendarmerie

    Attention attention, vigilance ,vigilance . Et si ce petit lièvre levé par l’Evènement , était un os jeté à ces naïfs de burkinabè pour les détourner de la grosse et vraie affaire des véhicules dans laquelle le maire de OUAGA est englué et aura des difficultés à s’en sortir . Il est quand même curieux que ce soit le journal "l’Evènement " qui lève un autre lièvre aux flanc du gros lièvre levé par le journal "le courrier confidentiel" ?
    Le maire de OUAGA est connu pour être un homme d’affaires . A ce titre, il est impensable, qu’il puisse ignorer les règles de retrait des grosses sommes en liquidité dans une banque.
    De même dans une affaire aussi délicate et très sensible ,aussi léger que soit Monsieur le Maire de OUAGA, il m’étonnerait qu’il rencontre de façon ostentatoire, l’intermédiaire BAGAGNAN et les juges et même aller en banque avec eux ,alors qu’il lui suffit de signer un chèque au porteur à une personne de confiance pour aller retirer les fonds à la banque . Il y a de fortes chances que cette histoire soit un montage pour noyer ou faire oublier le vrai gros dossier et complexifier l’examen et le jugement de ce dit gros dossier . Alors j’insiste encore ,vigilance et toujours vigilance .

    Répondre à ce message

    • Le 15 juin à 14:53, par Mouta-moutaland En réponse à : Affaire 70 millions du Maire de Ouagadougou : Le juge Narcisse Sawadogo interpellé par la Gendarmerie

      Quand j’ai lu l’article, j’ai ri jusqu’aux larmes ! Ainsi au Burkina post-insurrectionnel, il est plus facile d’interpeller des gens qui veulent escroquer un présumé escroc de fonds publics que d’interpeller le présumé escroc de fonds public lui même.
      C’est déjà bien que la gendarmerie interpelle les prétendus escrocs d’un présumé escroc de fonds publics. Mais si les pandores avaient interpellé le présumé escroc de fonds publics, çà nous aurait évité cette histoire d’un présumé escroc qu’on prétend escroquer.
      C’est comme si on tentait de créer une affaire dans l’affaire pour nous faire oublier le principal : le supposé détournement de fonds publics.

      Répondre à ce message

  • Le 15 juin à 12:17, par Kinkester En réponse à : Affaire 70 millions du Maire de Ouagadougou : Le juge Narcisse Sawadogo interpellé par la Gendarmerie

    Et qu’en est il du maire lui même. Le mouta mouta généralisé au pays de Thom Sank. Quel parcours extraordinaire ! En même temps rien d’étonnant. Quand on prend les mêmes et on recommence ça donne le même résultat. Hé Burkinabè ! Peuple à la fois courageux et incohérent. Chasser un régime pour mettre à sa place les hommes forts de ce régime. Quelle prouesse !

    Répondre à ce message

  • Le 15 juin à 12:25, par Sacksida En réponse à : Affaire 70 millions du Maire de Ouagadougou : Le juge Narcisse Sawadogo interpellé par la Gendarmerie

    C’est un bon debut de procedures judiciaires pour ecrouer tous ceux au sein de la Justice et de notre administration qui utilisent leurs positions pour commettre des vols, des detournements, des fraudes, des concutions, des chantages pour de l’argent ou des prebendes. Au 21eme siecle nous les Burkinabe sont fatigues d’entendre ce genre de crimes et qui finissent par etre classes. D’une maniere generale, il faut donner bien sur des moyens materiels et humains pour que la Justice soit diligente et se mettent resolument au service des citoyens Burkinabe ; et les vrais syndicats de magistrats doivent denoncer toutes les derives de corruption en leur sein. C’est seulement a ce prix que l’independance de la justice pour lequel le peuple Burkinabe s’est sacrifie moralement et financierement serait legitime et utiles dans la defense des interets de notre societe..En tout etat de cause, si la pourriture devient insupportable, ainsi naissent sans doute les revolutions et autres insurrections populaires. Que Dieu aide notre peuple integre. Salut.

    Répondre à ce message

  • Le 15 juin à 12:59, par Ka En réponse à : Affaire 70 millions du Maire de Ouagadougou : Le juge Narcisse Sawadogo interpellé par la Gendarmerie

    Voici des juges qui sont vraiment sans serment, sans foi ni loi. Mais au-delà de cette façon de faire si ce n’est pas la première fois, on peut aussi se poser une question, ‘’tous ceux qui leur donnent après leurs chantages, ne sont-ils pas complices ?

    Je comprends pourquoi les villas luxueux construites par les magistrats à Ouaga 2000 sont toutes des "biens mal acquis." Si l’histoire des juges aux petits pieds qui ne connaissent pas qu’est-ce que c’est un serment est vrais, on peut confirmer que l’argent qu’ils ont pour construire ces luxueuses villas, cet argent est de provenance douteuse que le REN-LAC doit mettre son nez dessus et faire des enquêtes sérieuses, surtout de savoir pourquoi aucun juges n’a condamner Guiro avec ses cantines pleines des billets de banque.

    La justice est là pour décider de ce qui est juste. Nul n’est au-dessus de la loi. Même si le président du Faso est impliqué, il doit répondre de ses actes et non payer des juges pour être en liberté. Le maire de la ville de Ouagadougou doit être de la partie pour défendre son innocence : car, si ces juges aux petits pieds ce sont présentés chez lui pour le faire chanter, c’est qu’ils ont un dossier en béton concernant cette affaire des véhicules. La corruption ne se mesure pas de manière objective, comme tout ce qui est clandestin et/ou informel. Au Burkina depuis plus de 30 ans, du régime de la famille Compaoré a celui de Roch Kaboré avec des ministres patrons des PME, on voit bien ce qui se passe, on sait bien comment les gens agissent dans la corruption a ciel ouvert, qu’ils soient fonctionnaires, hommes politiques, corps habillés ou simples "cadres".

    Pour Ka, ‘’’que les gendarmes s’acharnent sur ces deux juges aux petits pieds dans la corruption a ciel ouvert, ce n’est que du verbiage. Tant que les "élus" pourront piller les caisses, biens et ressources de l’Etat en toute impunité, cette conception du pouvoir et ses conséquences néfastes perdureront.

    Répondre à ce message

    • Le 15 juin à 13:35, par Kôrô Yamyélé En réponse à : Affaire 70 millions du Maire de Ouagadougou : Le juge Narcisse Sawadogo interpellé par la Gendarmerie

      - Mon ami KA, dans ce pays avec l’avènement outrancier du machiavélisme et la Gouvernance du MPP basée sur la ruse et le mensonge, il ne faut pas trop croire à cette affaire mon ami. On a arrêté le juge et pourquoi le principal acteur du feuilleton le Maire lui-même est libre ? Et surtout mon ami KA, ne leur donne pas le bon Dieu san confession ni le benefice du doute, et je vais te dire pourquoi : Le Maire Armand est un homme d’affaire de ce qu’on dit. Il connait donc les règles bancaires. Alors pourquoi il va être suiviste jusqu’à opérer des retraits de 10 millions pendant 10 jours ? C’est se moquer de son intelligence et penser que nous citoyens sommes des bêtes sauvages sans capacité de discernement ! Mon ami KA ne croit pas à ces sornettes. Le pouvoir MPP & Cies est au pied du mur et cherche tous les subterfuges pour détourner l’attention des citoyens des débats politiques pendant que ses acteurs de premiers plans organisent des fraudes en masse pour encore gagner les prochaines présidentielles. C’est celà la vraie raison mon ami, sinon pourquoi cette coinciadance avec la fraude des gens de Dabilgou Vincent le vaniteux à Ziniaré et celle dont à parlé ZEPH dans le débat télévisé du dimance hier ?

      Par Kôrô Yamyélé

      Répondre à ce message

      • Le 15 juin à 17:20, par Ka En réponse à : Affaire 70 millions du Maire de Ouagadougou : Le juge Narcisse Sawadogo interpellé par la Gendarmerie

        Mon ami Kôrô Yamyélé : Toi et moi nous le savons depuis le Front populaire à nos jours, ‘’tant que nos politiciens aux petits pieds considéreront le jeu démocratique comme un jeu de dupes et se comporteront en prédateurs du bien public, le pays des hommes intègres restera une cocotte-minute sous pression, une poudrière prête à exploser à tout moment avec les élections qui arrivent.’’ Pour moi, je crois à un dicton qui dit que la fierté d’un pays démocratique, c’est de faire des élections transparentes, honnêtes et sincères. En Novembre prochain, ce sont les urnes qui seront le meilleur juge. Porte –toi bien mon ami. Mami veut essayer ce soir une nouvelle de notre plat préféré qui le bagbenda. J’ai déjà de l’eau dans la bouche. Tu es invité si tu es dans la capitale.

        Répondre à ce message

  • Le 15 juin à 13:39, par Maxi Maxi En réponse à : Affaire 70 millions du Maire de Ouagadougou : Le juge Narcisse Sawadogo interpellé par la Gendarmerie

    Je suis sur que certains cabinets d’avocats qui tenteront de transformer le faux en vrai ou le vrai en faux se noieront dans cette affaire. Au commissariat de Tampi tout fini par se savoir.

    Répondre à ce message

  • Le 15 juin à 13:47, par Nabiiga En réponse à : Affaire 70 millions du Maire de Ouagadougou : Le juge Narcisse Sawadogo interpellé par la Gendarmerie

    Ce Juge, comment a-t-il été nommé à son poste. S’il est Juge et il s’est permit d’une telle besogne, il ne faut que vous soyez étonné ; il fait partie des juges de François Compaoré. Rappelez-vous, lors de l’ère des frères Compaoré, nos juges ont été nommé pour la cause de François, ont été promu toujours pour la même cause et ont été assassiné pour avoir refusé de travailler pour dite, la cause. Normale qu’il soit soit corrompu et est maintenant sous le verrou. Il ne devait pas être juge dans un premier temps.

    Répondre à ce message

  • Le 15 juin à 13:50, par GOMYAAREE En réponse à : Affaire 70 millions du Maire de Ouagadougou : Le juge Narcisse Sawadogo interpellé par la Gendarmerie

    QUAND ON DIT QUE CES PAYS D AFRIQUE NOIRE VONT JAMAIS SE LEVER LES GENS CRIENT AU PESSIMISME MAIS ATTENTION ! AILLEURS SI VOUS FAITES PRENDRE LA PROCÉDURE JUSQU AU BOUT.
    J AI AUSSI DIT QUE LA JUSTICE EST POURRIE DEPUIS LURETTE néanmoins CES DERNIERS TEMPS ELLE A PRIS DES GALONS INÉGALÉS EN POURRITURE !!!

    Répondre à ce message

  • Le 15 juin à 13:55, par GOMYAAREE En réponse à : Affaire 70 millions du Maire de Ouagadougou : Le juge Narcisse Sawadogo interpellé par la Gendarmerie

    N OUBLIONS QUE LES MILIEUX SONT DORÉNAVANT POURRIS CEUX QUI ECRIVENT WOO CEUX QUI LISENT WOO CEUX QUI LAISSENT PASSER LES MESSAGES WOO CEUX QUI INTERPELLENT WOOO CEUX QUI SONT INTERPELLES WOOO, ETC !!!

    Répondre à ce message

  • Le 15 juin à 14:45, par Yadega En réponse à : « Acquisition de 77 véhicules par la mairie de Ouagadougou » : Un magistrat placé en garde à vue

    Voilà où ça nous amène l’excès de zèle. Soyons réaliste. Cette affaire n’ira nulle part. Wait and see. J’imagine si les Koglweogo s’étaient saisis de l’affaire. Walay la vérité allait sortir. Mais hélas. Bonjour la longue procédure judiciaire sans tête ni Queue !

    Répondre à ce message

  • Le 15 juin à 15:49, par warzat En réponse à : « Acquisition de 77 véhicules par la mairie de Ouagadougou » : Un magistrat placé en garde à vue

    Aux frères qui s’y connaissent en droit, je voudrais poser une question : est-ce que c’est des cas pareils que la justice parle de ’’prise illégale d’intérêts’’ pour ce qui concerne le maire ?
    Pour ce qui est de l’article et de l’affaire, je demeure optimiste. Petit à petit l’oiseau fait son nid. La justice actuelle poursuit ou semble enquêter ne serait-ce que sur des suppositions de captation des deniers publics. En revanche, je n’ai pas souvenance d’un seul cas de poursuite judiciaire de ce type sous l’ancien régime. Je me contente donc du peu, en attendant mieux.

    Répondre à ce message

  • Le 15 juin à 17:10, par Fasobigua En réponse à : « Acquisition de 77 véhicules par la mairie de Ouagadougou » : Un magistrat placé en garde à vue

    mais et le maire lui meme, va til etre "sécoué" ou non

    Répondre à ce message

  • Le 15 juin à 17:58, par was En réponse à : « Acquisition de 77 véhicules par la mairie de Ouagadougou » : Un magistrat placé en garde à vue

    Courage au procureur. ce régime a le mérite de laisser la justice faire son travail. Nous savons bien comment fonctionnait la justice sous l’ancien régime.
    le message des autorités au pouvoir est clair, nous sommes tous égaux face à la loi. avec ces interpellations de ces derniers temps, certains réfléchiront 36 fois avant de détourner les fonds publiques.

    Répondre à ce message

    • Le 16 juin à 03:10, par Wagalais En réponse à : « Acquisition de 77 véhicules par la mairie de Ouagadougou » : Un magistrat placé en garde à vue

      @Was ce regime n’as pas le choix , le regime dois laisser la justice faire son travail. Ce regime dois sa place au peuple qui s’est fais tirer desus pour chaser l’ancien regime . Pourtant le peuple veux une justice independente et la justice aussi veux etre independente. Felicitation a la justice dans son ensemble et aussi au nouveau Procureur du Faso pres du TGI de Ouagadougou. Les homme de ce pouvoir la , ne devrais meme pas etre la ou il sont parce qu’ils ont aider l’ancien regime a detruire le pays .

      Répondre à ce message

  • Le 15 juin à 18:21, par TOERE En réponse à : « Acquisition de 77 véhicules par la mairie de Ouagadougou » : Un magistrat placé en garde à vue

    On commet des actes de délinquance digne des plus grands escrocs du monde ,puis on se précipite pour aller se faire introniser chef coutumier dans son petit village pour se protéger . Mais ça ne marchera pas ici . Nous espérons que le MOGHO NABA ne se mêlera pas du dossier du maire de OUAGA ,parce qu’il est chef coutumier d’un des villages aux alentours de OUAGA .
    D’ailleurs ,un chef coutumier qui salit et déshonore le chapeau et le titre de chef coutumier par des actes de mauvaise gestion ou de délinquance doit même être purement et simplement déchu de son titre titre par sa communauté .
    Même si le juge SAWADOGO a commis une faute grave en cherchant à se faire corrompre pour étouffer l’ affaire des véhicules du maire ,cela n’étouffera pas le dossier du maire .
    L’opinion suivra de toutes façons avec beaucoup d’attention ce dossier et gare au gouvernement, s’il s’avise à vouloir étouffer l’affaire des véhicules ,en sacrifiant un petit juge , fut-il lui aussi fautif pour ce dont il est accusé ou soupçonné .

    Répondre à ce message

  • Le 15 juin à 18:55, par Hura Hara En réponse à : « Acquisition de 77 véhicules par la mairie de Ouagadougou » : Un magistrat placé en garde à vue

    Comme quoi, un gros salaire n’est pas synonyme d’intégrité. Mieux, c’est ceux qui vivent grassement qui tentent par tous les moyens de s’enrichir de façon illicite.
    Hura Hara

    Répondre à ce message

  • Le 15 juin à 19:13, par toroso En réponse à : « Acquisition de 77 véhicules par la mairie de Ouagadougou » : Un magistrat placé en garde à vue

    J’avais prédis depuis l’arrestation de Bouda que la Guerre est ouverte entre le Gouvernement (ou plutôt) les politiciens et les Magistrats. et je disais exactement que le prochain sous les verrous ce seront des magistrats. J’enfonce le clou, des Magistrats iront en prison pour 1000 F escroqué à un citoyen. et je disais que cette bagarre ne peut qu’être bénéfique au justiciable. Puisque au moins on peut espérer être servi de vérité dans les palais de justice et sans corruption. Mais Bon, je pense aussi que y’aura des négociations et un échange de prisonniers entre ces Deux camps qui finalement terrorisent de la même façon les justiciables. Et y’en a vraiment marre !!!!!!!!!!!!!!. Je me rappelle le débat entre Maître KAM et eux. ’la décision sur l’affaire des coupures de salaire de certains magistrats, n’avait de judiciaire que le seul fait qu’elle avait été rédigé par un Magistrat.’
    WAIT AND SEE

    Répondre à ce message

  • Le 16 juin à 06:50, par GUEBRE En réponse à : « Acquisition de 77 véhicules par la mairie de Ouagadougou » : Un magistrat placé en garde à vue

    Nous les burkinabè, nous voulons plus de vérité rien que de la vérité afin que les présumés coupables soient condamner à hauteur de la loi, ainsi que leurs complices où qu’ils se trouvent.

    Répondre à ce message

  • Le 16 juin à 10:42, par SANOU En réponse à : « Acquisition de 77 véhicules par la mairie de Ouagadougou » : Un magistrat placé en garde à vue

    J’avais compris en son temps que les gros émoluments demandés et obtenus par les magistrats étaient pour les mettre à l’abri de la tentation de la corruption. Comme tel n’est pas le cas, remettons à plat les salaires.
    TOUT LE MONDE EST CORRUPTIBLE TOUT EST QUESTION D’ÉDUCATION.

    Répondre à ce message

  • Le 16 juin à 10:55, par Verité En réponse à : « Acquisition de 77 véhicules par la mairie de Ouagadougou » : Un magistrat placé en garde à vue

    Bonjour. Mais j’aimerai savoir pourquoi c’est le Juge SAWADOGO seul qu’on en garde à vue alors que plusieurs autres magistrats sont concernés comme indiqués dans l’article ?

    Répondre à ce message

  • Le 16 juin à 11:25, par Nabiiga En réponse à : « Acquisition de 77 véhicules par la mairie de Ouagadougou » : Un magistrat placé en garde à vue

    ...de fil en aiguille, cette affaire sera élucidée. Ce sera une bonne occasion pour le contribuable burkinabè de se débarrasser de ces magistrats d’une autre époque pourrie et corrompue de notre histoire moderne ; époque où des Juges, en passant par des magistrats jusqu’au commis de la cour, ont été soigneusement choisi par ceux qui dirigeaient notre pays et ce, sans le moindre égard aux procédures de nommer de juges. On les connaîtra tous par leur fruits, pardon, par leur goût insatiable de corruption comme leur mentors. Tout sera mis au jour sur cette affaire ; le contribuable, lui, sera aux anges.

    Répondre à ce message

  • Le 16 juin à 12:31, par Walaï En réponse à : « Acquisition de 77 véhicules par la mairie de Ouagadougou » : Un magistrat placé en garde à vue

    Après l’interpellation partiale du juge Narcisse SAWADOGO et de Sieur Allassane BAGAGNAN, force est de déplorer qu’au Burkina il y a une justice à deux vitesses et à application variable.

    En effet on ne peut comprendre pourquoi le mis en cause principal le Maire Armand BÉOUINDÉ, n’est pas inquiété par la justice pendant que ses acolytes sont terrorisés. Pourquoi s’en prendre à la flèche quand le tireur est là ?

    Sauf erreur de ma part, vu que le mandat communal ne confère aucunement une quelconque immunité judiciaire à Monsieur Armand BÉOUINDÉ, la justice devrait donc sévir en le déposant manu militari s’il le faut à la MACO, avec zèle ; à moins qu’il soit protégé par une autre immunité en vertu d’un mandat cumulatif. Dans ce cas, il demeurera toujours intouchable.

    D’ailleurs, couvert par la puissante protection juridique MPP, Monsieur Armand BÉOUINDÉ est invulnérable à toute attaque judiciaire, ad vitam aeternam.

    Répondre à ce message

    • Le 16 juin à 16:26, par Idriss En réponse à : « Acquisition de 77 véhicules par la mairie de Ouagadougou » : Un magistrat placé en garde à vue

      @ Walar on arrete quand on a assez de preuve . La justice a deja assez de preuve de tentative d’estortion, tentative de blocker la justice contre les deux interpeller , donc elle , les interpellent. On interpelle pas seulement just parce que ton nom a paru dans la presse ecrite. En ce qui concern Mr. Le Maire , la justice a besoin d’assez de preuve , avant de l’arreter . Il ne faut pas arreter et relaxer le lendemain sans preuve . Le TGI de ouaga a toujours crier qu’elle n’as pas assez de personnel . Aucun personnel en expertise financiere , il faut bien des comptables aguerrie pour descriptor les compte de la Marie centrale.

      Répondre à ce message

  • Le 16 juin à 13:55, par André BUHLER En réponse à : « Acquisition de 77 véhicules par la mairie de Ouagadougou » : Un magistrat placé en garde à vue

    Une fois encore, je suis sidéré par les pratiques insupportables qui se déroulent dans votre pays ! Comment peut-on, en tant qu’édile politique engager une somme de 5,6 miards, soit presque 74 mios par véhicule, dans une ville où beaucoup trop de gens sont des mendiants ou des pauvres ! C’est triste de constater qu’il y a autant de gens sans éthique & sans coeur pour se comporter de la sorte & dilapider des fonds publics, ceci sans vergogne ! l’histoire de l’étouffement de l’affaire n’est que secondaire mais reflète bien l’état d’esprit des protagonistes ! Espérons, une fois de plus, que justice sera faite, du bas en haut de la hiérarchie de cette nouvelle triste affaire !

    Un AMI Suisse qui adore le Burkina Faso depuis 20 ans, mais qui regrette que celui-ci ait tellement changé, en mal au fil des ans !

    Répondre à ce message

  • Le 16 juin à 18:07, par kladjou En réponse à : « Acquisition de 77 véhicules par la mairie de Ouagadougou » : Un magistrat placé en garde à vue

    Je voudrais tout ’d’abord qu’on comprenne l’importance du 4ème pouvoir dans une démocratie : LA PRESSE. Chapeau aux journaux COURRIER CONFIDENTIEL ET L’EVENEMENT, qui jusque-là montrent le voie du professionnalisme et leur indépendance. N’eu été leur perspicacité, nous n’aurions jamais su que ce genre de délinquance se déroule sous nos cieux. La presse est à féliciter et à encourager et le Burkina a cette chance de ne pas avoir une presse partisane.
    Ceux qui disent que le pouvoir MPP laisse ou ne laisse pas la justice faire son travail ignorent que ceci est l’un des acquis majeur de l’insurrection qui n’a rien à voir avec le MPP. Nous avons voulu avoir une justice indépendante en faisant en sorte que ce n’est plus le Président du Faso qui affecte les magistrat ou qui est le président du conseille supérieur de la magistrature. Donc il appartient au président du conseil supérieur de la magistrature de sévir. D’ailleurs feu Salif Diallo avait voulu faire un retro pédalage parce qu’il s’accommodait peu avec une justice indépendante et il a été mis à sa place par un levé général de bouclier .
    Le Maire de Ouaga est englué dans cette affaire jusqu’au coup et il sera écroué, parce que le fait d’accepter le deal est déjà la preuve de son implication. Ceux qui se demandent pourquoi le Miare n’est encore pas écroué, doivent comprendre que étant donné l’instruction en cours, si les magistrats délinquants restaient dehors ce dossiers n’allait jamais aboutir, donc eux doivent être mis à l’abri avec célérité pour éviter leur influence négative de blocage. Mais soyez en sûr le Maire n’est plus loin de la MACO. Dura lex sed lex..
    Les gens doivent comprendre que la justice est au développement ce que le carburant est au moteur à explosion. Tant qu’il n’y a pas justice , il n’y a pas de développement. C’est pourquoi, il faut soutenir de telle acts et identifier et extirper tous les loup habillé en agneaux qui se retrouvent dans notre justice. Montesquieu disait que pour qu’on ne puisse pas abuser du pouvoir, il faut que par la disposition des choses, le Pouvoir arrête le Pouvoir. Avec ce genre de magistrat, c’est le justice du plus riche qui prévaudra. C’est pourquoi l’affaire du Maire est une chance pour résoudre deux problèmes de façon exemplaires. Montrer aux Magistrats indélicats le sors qui peut leur être réservé s’ils sont pris et montrer aux élus irresponsables et escrocs que le temps de l’impunités sous Compaoré est définitivement révolu, même si on se cache pour le faire on sera démasqué et traqué. Mobilisons-nous pour que rien ne soit plus comme avant !

    Répondre à ce message

  • Le 17 juin à 15:06, par Nekre En réponse à : « Acquisition de 77 véhicules par la mairie de Ouagadougou » : Un magistrat placé en garde à vue

    Cher ami André Buhler, c’est le triste constat. Le Burkina s’appelle maintenant le "Le pays des homes jadis intègres".
    Mais nous ne desesperons pas car il n’ y a pas d’autre choix que de denoncer et de lutter à travers la société civile et le milieu syndical.

    Répondre à ce message

  • Le 17 juin à 23:57, par @Andre Bulher En réponse à : « Acquisition de 77 véhicules par la mairie de Ouagadougou » : Un magistrat placé en garde à vue

    Merci Beaucoup, Mr. Bulher. Merci de reconnaitre que nous venions du pays des hommes integres. Malheureusement, beaucoup d’ eau a coule sous les ponts. , Blaise s’ est fait aider de la france et des caimans de la sous- region contre une femme teint claire. Depuis, c’ est la merde au Faso. le pays est tres corrompu. Un peu comme le Ghana des annees 1980. Le pays a beaucoup change. Les burkinabe qui etaient tres humblres ne le sont plus. On fait des depenses princieres. On roule carosse en ville et a la peripherie les populations boivent l’ eau boueuse pleine d’ amibes et de paramecies. C’[ est ca le Faso comme ca !

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Aviation : L’aéroport de Ouagadougou est désormais certifié
Education : Light for the World et ses partenaires plaident pour une meilleure prise en compte de la petite enfance
Burkina : Observateur, Dialogue Sans Frontières recommande au gouvernement de garantir la sécurité post-électorale des personnes et des biens
Violence en milieu scolaire : L’alliance et la parenté à plaisanterie comme un rempart
Explosion d’un car sur la RN1 : Cinq décès dont un bébé de 18 mois (officiel)
Serie Tecno CAMON 16 : Super vidéo mode 4K, stabilisateur pro et charge rapide
Recrutement frauduleux à la CNSS : La CGT-B/CNSS s’interroge sur la responsabilité du directeur général de la Caisse
Air Burkina : « Les racines et les ailes de l’Afrique de l’Ouest » s’étendent à Libreville
Prévention et riposte contre les épidémies : La cohorte « Nicolas Meda » prête à servir
Eau et assainissement : Implantation de six forages dans le village de Kolan, commune de Toma
Campagne agricole de saison sèche au Burkina : Plus de 130 000 tonnes de céréales sont attendues d’ici à 2021
Lutte contre le Covid-19 et le paludisme : Les démographes du Burkina initient un don de sang
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés