Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Nul n’a le droit d’effacer une page de l’histoire d’un peuple, car un peuple sans histoire est un monde sans âme.» Alain Foka De son émission \" Archives d’Afrique

Tunisie : Facebook ferme des centaines de pages liées à des réseaux d’influence en Afrique

Accueil > Actualités > Multimédia • • mardi 9 juin 2020 à 12h45min
Tunisie : Facebook ferme des centaines de pages liées à des réseaux d’influence en Afrique

Le réseau social a annoncé avoir fermé plusieurs centaines de pages et groupes présents sur son réseau social, accusés d’avoir été utilisés à des fins de propagande politique pour influencer des élections dans différents pays d’Afrique en publiant des infox. Tous étaient administrés par une société de marketing digital baptisée URéputation appartenant à l’homme d’affaires franco-tunisien Lofti Bel Hadj, et ce en violation de la charte de Facebook sur les interférences étrangères.

446 pages, 192 comptes et 96 groupes Facebook fermés. Plus de 200 comptes Instagram supprimés. C’est une enquête rendue publique le week-end dernier par un laboratoire de recherche américain, Digital Forensic Research Lab (DFRLab) qui a mis la puce à l’oreille de Facebook. Ses auteurs y dénoncent les pratiques attribuées de la société tunisienne URéputation, à savoir : Créer dans différents pays de prétendus sites d’informations locaux pour y diffuser, selon Facebook, un contenu d’abord anodin et « attrayant », sur « le tourisme » ou encore les relations avec la diaspora, avant de changer de ton et de se lancer dans de la propagande politique.

Seraient notamment concernés, selon cette enquête, les sites Maghreb Info, Guinées Actu, L’Observateur togolais ou encore Le Moronien. Avec des publications favorables, pêle-mêle, toujours selon les auteurs de l’enquête, au président comorien Azali Assoumani, à l’ex-président ivoirien Henri Konan Bédié, en campagne pour les élections d’octobre, au togolais Faure Gnassingbé, réélu en février, ou encore du tunisien Nabil Karoui, candidat malheureux à la présidentielle de 2019.

Interférences étrangères

Les auteurs de l’enquête disent avoir établi un lien entre ces sites et les collaborateurs de l’entreprise URéputation, en violation de la charte de Facebook sur les interférences étrangères. Ils soulignent aussi l’absence de « continuité » idéologique qui se dégage du contenu de ces différents sites et estiment que la motivation principale des auteurs semble avoir été « le gain financier ».

Selon le réseau social, presque 4 millions d’internautes au total auraient eu affaire à ces pseudo-sites.

Lefaso.net
Source : Rfi

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Offre d’emploi : Une rédaction recrute des web-journalistes
Droit de reproduction : Le BBDA veut « rétablir la justice » pour la presse écrite
Economie numérique : Le ministère et ses partenaires vulgarisent les résultats engrangés dans le secteur
L’Evénement : Votre no 425 du 10 juillet 2020 est disponible
Attaque contre le convoi du président Mathias TANKOANO : Le Conseil supérieur de la communication revient sur les faits
Régulation des médias : Le CSC outille les acteurs du processus électoral à Ouahigouya
Elections de novembre 2020 : Le CSC revisite les règles professionnelles et le contexte avec les journalistes
Affaires « 77 véhicules » et « 70 millions » : Les organisations professionnelles des médias condamnent les menaces contre la presse
Développement durable : Huawei s’y met à fond
Plateforme d’orientation Campusfaso : les acteurs accordent leurs violons pour sa dynamisation
AstuceTIC : Transformez votre smartphone en caméra de surveillance
Echéances électorales de 2020 : Le CSC prépare le terrain pour des élections apaisées
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés