Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Il y a deux façons de faire face aux difficultés : soit on les transforme, soit on se transforme en les affrontant» P. Bolton

Ecole des cadres supérieurs en travail social : Une cinquantaine de poches de sang pour les malades dans le besoin

Accueil > Actualités > Société • LEFASO.NET • vendredi 5 juin 2020 à 23h05min
Ecole des cadres supérieurs en travail social : Une cinquantaine de poches de sang pour les malades dans le besoin

En cette période particulièrement marquée par la pandémie du coronavirus, le Bureau des élèves de l’Ecole des cadres supérieurs en travail social a initié le vendredi 5 juin 2020, une séance de don de sang au profit du Centre national de transfusion sanguine.

Le Bureau des apprenants de l’Ecole des cadres supérieurs en travail social (ECSTS) veut non seulement contribuer à assurer l’autosuffisance du Centre national de transfusion sanguine (CNTS) en produits sanguins mais aider également à sauver des vies humaines. Dans cet élan, il a organisé le vendredi 5 juin 2020, une collecte du liquide précieux. Cette séance de don de sang s’est déroulée dans l’enceinte de ladite école, à Ouagadougou. Le directeur de l’école, Issaka Tapsoba, qui a donné aussi son sang apprécie : « cette initiative de façon positive parce qu’elle répond directement à la vocation de notre école qui est de former des travailleurs sociaux ».

La tenue de cet événement est une tradition à l’ECSTS. « Chaque fois qu’il y a un nouveau bureau, les élèves organisent une opération de collecte de sang et ce malgré leur nombre réduit », a confirmé M. Tapsoba.

La déléguée des élèves, Alimata Sawadogo, invite les établissements soeurs à emboîter leur pas

Au terme de cette cérémonie, les organisateurs ambitionnent collecter une cinquantaine de poches de sang. Ce qui permettra de soulager un tant soit peu les malades qui sont dans le besoin dans les formations sanitaires. « Si nous donnons un tel exemple, ça va encourager aussi les autres membres de la population à faire le même geste », souligne l’élève inspectrice d’éducation spécialisée, Alimata Sawadogo. Par ailleurs, elle s’est réjouie de la mobilisation de ses « camarades » autour de cette activité noble. « D’autres élèves vont nous rejoindre d’ici là. Des collègues du ministère sont également attendus », a-t-elle signifié en conclusion.

Pour cette année, le CNTS s’est fixé pour objectif de collecter 125 000 poches de sang. Mais au regard de la situation sanitaire marquée par la maladie à coronavirus et la saison pluvieuse qui s’annonce à grand pas, il y a de forte chance qu’il (le CNTS) ne puisse pas atteindre le résultat escompté.

Le besoin journalier de la ville de Ouagadougou est compris entre 200 et 250 poches de sang, selon le chef de l’équipe du CNTS, Parfait Ye

Le chargé de la promotion du don de sang au sein du CNTS, Parfait Ye, ne dit pas le contraire : « Nous ne sommes pas sûrs de pouvoir relever ce défi. La demande va aller croissante pendant que l’offre va diminuer car les établissements secondaires qui sont nos pourvoyeurs en sang sont en vacances. Par exemple, à Ouagadougou, on a besoin de 200 à 250 poches par jour.

Ce qui n’est pas évident. Et si je vous dis que cette collecte est la seule de ce jour à Ouagadougou et nous espérons avoir une cinquantaine de poches de sang, imaginez un peu le gap ». C’est la raison pour laquelle, M. Ye a encouragé la population Ouagalaise en générale et en particulier les établissements professionnels à marquer leur citoyenneté en emboitant ce bon exemple de l’ECSTS.

Aïssata Laure G. Sidibé
Lefaso.net

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Ouagadougou : « Pas de route, pas de votant », préviennent les habitants de Rimkiéta
Épreuves écrites des examens 2020 : Le ministre Ouaro souhaite un bon déroulement de la session et plein succès aux candidats
Don Bosco Mullan : L’Irlandais qui veut ériger un monument du capitaine Thomas Sankara au siège de l’Union Africaine
Justice : Safiatou Lopez écope de 24 mois de prison ferme
Questions sécuritaires et sociales : L’AJUDE-BF prône des solutions endogènes
Lutte contre le paludisme : La campagne de prévention lancée à Ziniaré
Education : Le Lycée scientifique national de Bobo-Dioulasso devrait recevoir ses premiers pensionnaires en octobre 2020
Lutte contre le Covid-19 : Dicko Fils, Habibou Sawadogo et Nourat s’engagent auprès de l’UNICEF
Axe Kantchari - Diapaga : L’escorte du président du CSC, Mathias Tankoano, victime d’une attaque terroriste
Loropéni : Un conflit communautaire fait 3 morts
Régularisation des indemnités des magistrats : L’intersyndicale dénonce un "plan funeste pour asphyxier financièrement" les acteurs
Lutte contre le paludisme : La campagne de chimio prévention débute le 13 juillet 2020
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés